ÉQUILIBRE GÉNÉRAL THÉORIE DE L', économie

MICROÉCONOMIE - Théorie de l'équilibre général

  • Écrit par 
  • Antoine d' AUTUME
  •  • 1 682 mots

La théorie de l'équilibre général étudie l'allocation des ressources dans le cadre d'une économie de marché où règne la concurrence parfaite. Elle met en lumière la manière dont les marchés et les prix assurent la coordination des activités économiques. Se trouve ainsi formalisée l'idée avancée en 1776 par […] Lire la suite

ARROW KENNETH JOSEPH (1921-2017)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 238 mots

Dans le chapitre « L'équilibre général walrasien »  : […] Kenneth Arrow s'intéresse ensuite à l'équilibre général des économistes néo-classiques. Au cours de ses études, il a étudié la théorie néo-classique dans les écrits d'Alfred Marshall. En effet, jusqu'aux années 1940, Léon Walras reste peu connu des Anglo-Saxons. C'est John Hicks qui l'introduit en Angleterre et aux États-Unis par le truchement de son livre Value and Capital , qui paraît en 1939. A […] Lire la suite

CONCURRENCE, économie

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 210 mots

Dans le chapitre « Les conditions d'un marché de concurrence pure et parfaite »  : […] Le marché est dit de « concurrence pure et parfaite » si plusieurs conditions sont réunies. On suppose la présence d'un très grand nombre de vendeurs et d'acheteurs, aucun n'étant capable d'influer sur le prix du marché par ses propres décisions ; la qualité du bien est supposée homogène, de sorte que les clients choisissent leur fournisseur exclusivement en fonction des prix proposés par les co […] Lire la suite

DEBREU GÉRARD (1921-2004)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 836 mots

Disparu le 31 décembre 2004, Gérard Debreu fut le premier économiste français à recevoir le prix Nobel, en 1983, pour ses travaux sur la théorie de l'équilibre général, cinq ans avant celui qui fut son maître dans la discipline, Maurice Allais. Issu d'une famille d'industriels fabriquant de la dentelle, il est né le 4 juillet 1921 à Calais, où il commence ses études secondaires. Il les termine aux […] Lire la suite

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 469 mots

Dans le chapitre « La théorie »  : […] La pureté qui est ici en cause, c'est la rationalité, l'essence des choses étudiées. On a déjà évoqué Léon Walras, l'auteur des Éléments d'économie pure (1871) ; il eut, après Cournot (1838), l'intuition que le langage mathématique était, par sa rigueur, apte à exprimer le problème économique. Ce point de vue fut amélioré encore par le successeur de Walras à l'université de Lausanne, l'Italien Vi […] Lire la suite

ÉLÉMENTS D'ÉCONOMIE POLITIQUE PURE, Léon Walras - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 965 mots

Ouvrage fondateur avec ceux de Stanley Jevons (1871) et de Carl Menger (1871) de la révolution marginaliste en économie, les Éléments d'économie politique pure se distinguent par l'ambition de représenter les faits économiques comme un ensemble de relations interdépendantes. Léon Walras (1834-1910) est, pour cette raison, le père de la théorie de l'équilibre général, d'abord assimilée à l'école […] Lire la suite

ÉQUILIBRE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 6 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'équilibre « de concurrence parfaite » »  : […] Un équilibre de concurrence parfaite est donc un ensemble de prix, un par bien, tel que, à ces prix, il y a égalité entre l'offre et la demande (globales) de chaque bien, les offres et les demandes émanant d'individus (ménages, entreprises) qui adoptent un comportement de « preneurs de prix » (au sens défini ci-dessus). La concurrence est « parfaite », dans le sens où tout le monde possède la mêm […] Lire la suite

FINANCE DE MARCHÉ - Théorie des marchés financiers

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON
  •  • 6 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La valorisation d'actifs dans les modèles d'équilibre général »  : […] La valorisation des actifs (calcul des valeurs fondamentales) est au cœur de la finance de marché. Les modèles de valorisation d'actifs consistent à mettre en équations le comportement des investisseurs et à en tirer des résultats non seulement en matière de valorisation, mais aussi en matière de gestion de portefeuille. Nous présenterons ici les modèles d'équilibre général. Dans un modèle d'équi […] Lire la suite

MANUEL D'ÉCONOMIE POLITIQUE, Vilfredo Pareto - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 058 mots

Le Manuel d'économie politique est la contribution la plus structurée de Vilfredo Pareto (1848-1923) à la théorie de l'équilibre général. Successeur de Léon Walras à Lausanne jusqu'en 1911, Pareto se concentrera par la suite sur sa réflexion sociologique, dont on trouve déjà des éléments dans le Manuel . Publié en italien en 1906, le Manuale d'economica politica fait l'objet d'une édition fran […] Lire la suite

MICROÉCONOMIE - Théorie microéconomique

  • Écrit par 
  • Edmond MALINVAUD
  •  • 6 000 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Équilibre de concurrence parfaite »  : […] Walras, comme la plupart de ceux qui ont contribué à la théorie de l'équilibre général , a focalisé son attention sur le cas de concurrence parfaite et de propriété privée. Sur chaque marché k , tous les échanges s'effectuent à un même prix p k que tous les offreurs et demandeurs considèrent comme donné. Offres et demandes sont déterminées en conformité avec les modèles des comportements individ […] Lire la suite

MICROÉCONOMIE - Incitations et contrats

  • Écrit par 
  • Bernard SALANIÉ
  •  • 6 238 mots

De la fin du xix e  siècle aux années 1960, la théorie économique a principalement cherché à comprendre la manière dont les prix se forment sur le marché et conditionnent les comportements des consommateurs et des producteurs. Ce long travail a abouti au « modèle d'équilibre général » qui reste emblématique de la façon dont les économistes appréhendent le monde. Ce modèle décrit la formation des […] Lire la suite

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 464 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les fondements microéconomiques de la demande de monnaie »  : […] Dans le système d'équilibre général, tel qu'il est décrit par Léon Walras ou, dans sa version la plus achevée, par Kenneth Arrow et Gérard Debreu, les échanges sont réglés de manière fictive par un commissaire-priseur, qui assure l’équilibre des intentions d’achats et de ventes, avant que les transactions effectives n’aient lieu. Ce procédé permet d’éviter les échanges hors équilibre, qui engend […] Lire la suite

SAMUELSON PAUL ANTHONY (1915-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 018 mots

Chercheur, pédagogue, conseiller de hautes autorités financières et politiques, Samuelson a rempli avec succès toutes ces fonctions et gagné une notoriété qui dépasse le cercle des spécialistes de l'économie. Les nouveaux outils méthodologiques et l'inventivité théorique qu'il a appliqués à ses multiples travaux font de lui l'un des plus grands maîtres de la science économique contemporaine. Né le […] Lire la suite

WALRAS LÉON (1834-1910)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 2 559 mots

Dans le chapitre « Théorie de l'échange et conception de l'équilibre général »  : […] Pour Walras, qui en a proposé plusieurs définitions, l'économie politique pure « est essentiellement la théorie de la détermination des prix sous un régime hypothétique de libre concurrence absolue ». Elle est, par là même, « la théorie de la richesse sociale qui rassemble toutes les choses, matérielles ou immatérielles, qui sont susceptibles d'avoir un prix parce qu'elles sont rares, c'est-à-dir […] Lire la suite