CINÉTIQUE DES FLUIDES THÉORIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Collision binaire

Collision binaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mouvement relatif

Mouvement relatif
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Force d'attraction

Force d'attraction
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Interaction

Interaction
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Problèmes particuliers

Effets des rotations et des vibrations dans les gaz non monoatomiques

Dans tout ce qui précède, on a assimilé les molécules à des masses ponctuelles ; en d'autres termes, on a admis que le mouvement d'une molécule était complètement défini par les variables ri et wi, qu'on peut considérer comme la position et la vitesse du centre de gravité de la molécule ; on peut encore dire qu'on n'a tenu compte que de l'agitation thermique de translation des molécules. D'autre part, on a admis que les forces d'interaction étaient des forces centrales dérivant d'un potentiel ϕ(r). Il est clair que ces hypothèses s'appliquent bien aux gaz constitués de molécules monoatomiques (gaz rares, vapeurs métalliques). Si l'on considère maintenant des gaz constitués de molécules diatomiques (H2, N2, O2, ...) ou polyatomiques (CO2, H2O, ...), la description utilisée ne constitue qu'une première approximation, certes très utile, mais qui doit être corrigée sur certains points, pour tenir compte des phénomènes suivants :

– Une molécule diatomique ou polyatomique est animée d'un mouvement de rotation autour de son centre de gravité ; les énergies de rotation sont quantifiées, mais les quanta de rotation sont en général très faibles (de 10-2 à 10-5 eV) devant les énergies d'agitation thermique, de sorte que de nombreux niveaux de rotation sont excités ; il en résulte, d'après le principe de correspondance, qu'une description classique des rotations moléculaires est une assez bonne approximation (cf. mécaniquequantique).

– Une molécule diatomique ou polyatomique est animée d'un mouvement de vibration des divers atomes la constituant ; dans les molécules diatomiques, la vibration se produit selon l'axe des deux noya[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages




Écrit par :

  • : Professeur à l'Université de Paris-Sud Orsay. Directeur de l'Ecole Supérieure d'Electricité.

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Loup DELCROIX, « CINÉTIQUE DES FLUIDES THÉORIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-cinetique-des-fluides/