WILSON THÉORÈME DE

DIVISIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Marcel DAVID
  •  • 10 307 mots

Dans le chapitre « Loi de réciprocité »  : […] Legendre a introduit un symbole qui porte son nom : pour p premier, si a est résidu ; si a est un non-résidu. On a donc : Ce symbole permet d'exprimer un important théorème connu sous le nom de loi de réciprocité quadratique . Cette loi fut prouvée par Euler en 1783, retrouvée par Legendre en 1785 et mise au point par Gauss en 1808 ; elle s'écrit, pour deux premiers impairs distincts p et q , […] Lire la suite

LAGRANGE JOSEPH LOUIS (1736-1813)

  • Écrit par 
  • Jean ITARD
  • , Universalis
  •  • 1 608 mots

Dans le chapitre « L'œuvre de Lagrange »  : […] Joseph Louis Lagrange appartenait à une famille turinoise originaire de France par les hommes. Les aptitudes scientifiques du jeune Lagrange se révélèrent très tôt et, bien que destiné au barreau, il se tourna à l'âge de dix-sept ans vers l'analyse mathématique. La lecture de l'ouvrage d' Euler sur les isopérimètres le conduisit, dès 1754, à des résultats fondamentaux sur le calcul des variations […] Lire la suite