IMPOSSIBILITÉ THÉORÈME D', économie

ARROW KENNETH JOSEPH (1921-2017)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 238 mots

Dans le chapitre « Le théorème d'impossibilité »  : […] Ses premiers travaux portent sur les domaines qui ont nourri sa thèse de doctorat. Il s'intéresse à la formation des choix collectifs et à la manière dont une société démocratique prend ses décisions. Il énonce en 1951 le « théorème d'impossibilité » qui le rend célèbre. Il part de ce que les économistes connaissent sous le nom de « paradoxe de Condorcet ». Appelé au début de la Révolution à don […] Lire la suite

CHOIX COLLECTIF ET BIEN-ÊTRE SOCIAL, Amartya Kumar Sen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 131 mots

Dans le chapitre « Développer la théorie du choix social »  : […] Sen part du théorème d'Arrow qui énonce que, sous certaines hypothèses, il est impossible de trouver une procédure de choix collective et rationnelle qui agrège les préférences individuelles. Parmi ces hypothèses, trois sont particulièrement importantes : l'ordinalité (on ne fait que classer des préférences sans mesurer leur intensité) ; l'universalité des préférences (toutes les préférences sont […] Lire la suite

CHOIX COLLECTIFS ET PRÉFÉRENCES INDIVIDUELLES, Kenneth Joseph Arrow - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 038 mots

Dans le chapitre « Une analyse formelle des procédures de choix collectif »  : […] Dès l'introduction, Arrow précise que toutes les procédures imaginables pour effectuer des choix collectifs (que ce soient les multiples règles de vote – unanimité, majorité, etc. – ou le mécanisme de marché) partagent des caractéristiques formelles communes, car ce sont toutes des « fonctions de bien-être collectif ». Étudier ces propriétés formelles de manière axiomatique constitue l'objet de C […] Lire la suite

INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

  • Écrit par 
  • Dominique HENRIET, 
  • André PIETTRE
  •  • 10 782 mots

Dans le chapitre « Le théorème d'impossibilité d'Arrow »  : […] Lorsqu'on s'interdit des comparaisons interpersonnelles en matière de bien-être, c'est-à-dire lorsque seules comptent les préférences ordinales des individus, la réponse à la question précédente est alors décevante. Le théorème d'Arrow montre, en effet, que les seules règles qui vérifient les trois conditions « raisonnables » précédentes sont les règles dictatoriales dans lesquelles un individu do […] Lire la suite

MICROÉCONOMIE - Incitations et contrats

  • Écrit par 
  • Bernard SALANIÉ
  •  • 6 238 mots

Dans le chapitre « Un théorème d'impossibilité »  : […] Ce type de comportement non sincère peut être facilement éliminé quand il n'y a que deux candidats : la procédure de vote à la majorité simple (le candidat ayant reçu le plus de votes est élu) possède alors toutes les bonnes propriétés imaginables. Mais que faire s'il y a plus de deux candidats ? Un important théorème dû à Alan Gibbard et Mark Satterthwaite montre que dès qu'il y a au moins trois […] Lire la suite

MICROÉCONOMIE - Économie du bien-être

  • Écrit par 
  • Emmanuelle BÉNICOURT
  •  • 4 768 mots

Dans le chapitre « Le théorème d'impossibilité »  : […] L'idéal serait d'avoir une règle qui permette de déduire un classement collectif cohérent à partir des classements individuels ; il suffirait alors de choisir l'alternative la plus haute dans ce classement, compte tenu des ressources dont dispose la société, pour résoudre sans contestation possible, le problème du bien-être collectif. En fait, une telle règle n'existe pas. Il y a plus de deux sièc […] Lire la suite

SEN AMARTYA KUMAR (1933- )

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY, 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 2 402 mots

Dans le chapitre « Développer la théorie du choix social »  : […] Sen part du théorème d'Arrow qui énonce que, sous certaines hypothèses, il est impossible de trouver une procédure de choix collective et rationnelle qui agrège les préférences individuelles. Parmi ces hypothèses, trois sont particulièrement importantes : l'ordinalité (on ne fait que classer des préférences sans mesurer leur intensité) ; l'universalité des préférences (toutes les préférences sont […] Lire la suite