ORTHODOXES THÉOLOGIE ET SPIRITUALITÉ

ATHOS MONT

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 046 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le cœur de l'orthodoxie »  : […] Dans un Orient chrétien qui n'a cessé de se diversifier par essaimage d'Églises sœurs, l'Athos a exprimé, au niveau spirituel, l'unité et l'universalité de l'orthodoxie, qu'il a sauvée deux fois, autour de 1300, puis vers 1800. À la fin du xiii e siècle, après une phase de décadence, saint Grégoire le Sinaïte ranime à l'Athos la tradition hésychaste de la « prière de Jésus », invocation intérior […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mont-athos/#i_95130

CLÉMENT OLIVIER (1921-2009)

  • Écrit par 
  • Michel EVDOKIMOV
  •  • 912 mots

Olivier Clément naît le 18 novembre 1921 à Aniane, un village cévenol partagé, selon ses propres mots, entre trois « religions » : catholique, protestante et laïque. Dans L'Autre Soleil , son autobiographie parue en 1975, il parle de son père, instituteur, un homme droit, et de sa famille, où il y avait un grand absent : il n'y était jamais question de Dieu. L'enfant s'éveille au mystère des chose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-clement/#i_95130

GRÉGOIRE DE NAZIANZE saint (330 env.-env. 390)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 582 mots

Grégoire, né à Arianze, près de Nazianze, en Cappadoce, est, avec Basile de Césarée et Grégoire de Nysse, l'un des trois Cappadociens qui ont donné à la théologie orthodoxe, aussi bien orientale qu'occidentale, sa première systématisation et sa première formulation classique. Par rapport aux deux autres, et par rapport à tout son siècle, il se distingue par une sensibilité délicate, une finesse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-de-nazianze/#i_95130

GRÉGOIRE DE NYSSE saint (330 env.-env. 395)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 874 mots

Dans le chapitre « Le théologien »  : […] Grégoire de Nysse est, avec son frère Basile de Césarée et leur ami commun Grégoire de Nazianze, l'un des trois grands théologiens cappadociens, qui sont à l'origine de la tradition théologique et mystique de l'Église d'Orient. Il se distingue par l'originalité et la hardiesse avec lesquelles il a su fondre en une synthèse nouvelle les traditions exégétiques héritées d'Origène, la dogmatique orth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-de-nysse/#i_95130

GRÉGOIRE PALAMAS (1296-1359)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 203 mots

Tard et mal connue par l'Occident, la pensée palamite y fit scandale : ridicula dogmata , disait au xvii e  siècle le grand érudit jésuite Denis Petau qui accusait Palamas de diviser Dieu et de loger l'âme dans le nombril. L' Église orthodoxe, pourtant, avait canonisé Palamas presque au lendemain de sa mort et reconnu dans sa doctrine une expression majeure de la Tradition. Il faut attendre les gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-palamas/#i_95130

HÉSYCHASME

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 346 mots

Du mot grec hésychia , qui, dans l'hellénisme chrétien, désigne le « silence » et la « paix » de l'union à Dieu, l'hésychasme consiste en une méthode ascétique et mystique, « art des arts et science des sciences », qui est au cœur de la spiritualité de l'Église orthodoxe. Il s'agit de « désinvestir » la conscience du flot des logismoï (images et pensées « passionnelles », idolâtriques) pour la «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hesychasme/#i_95130

ORTHODOXE ÉGLISE

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Bernard DUPUY, 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 23 318 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La théologie et la spiritualité »  : […] Dans la grande tradition orthodoxe, on ne peut distinguer théologie et spiritualité : l'orthodoxie est aussi une « ortho-praxie » ; la parole biblique et théologique ne peut se séparer de la vie : elle se consomme eucharistiquement dans l'expérience liturgique, elle s'intériorise dans une vie spirituelle qui signifie « vie en Christ », dans le Saint-Esprit. « Toute parole peut être contredite par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-orthodoxe/#i_95130

SÉRAPHIN DE SAROV saint (1759-1833)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 244 mots

Saint russe de la première moitié du xix e siècle, véritable icône de la spiritualité orthodoxe. Né à Koursk dans une famille de marchands, Prokhore Mochine entre à dix-neuf ans au monastère de Sarov. Il y reçoit le nom de Séraphin (« de feu »). En 1794, il se retire en ermite dans la forêt, s'enferme dans le silence, renouvelle un temps l'exploit des stylites. À partir de 1825, revenu à Sarov, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seraphin-de-sarov/#i_95130

SYMÉON LE NOUVEAU THÉOLOGIEN (949-1022)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 285 mots

Révélé à l'Occident depuis quelques années par la collection « Sources chrétiennes » avec la collaboration d'un grand érudit orthodoxe, B. Krivochéine, ce spirituel byzantin qu'est Syméon est, dans l'Orient chrétien, l'un des trois saints qui aient mérité, au sens « visionnaire » du terme, le titre de « théologien ». C'est le type même de l'« homme apostolique », qui parle de ce qu'il a vu. Au tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symeon-le-nouveau-theologien/#i_95130


Affichage 

Moines du mont Athos (Grèce), vers 1930

photographie

Moines orthodoxes appartenant à la république monastique du mont Athos (Sainte Montagne) Abritant vingt grands monastères fondés depuis le Xe siècle, ce centre religieux est le plus grand de l'Église orthodoxe 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Moines du mont Athos (Grèce), vers 1930
Crédits : Hulton Getty

photographie