THÉOCRATIE

AMBROISE DE MILAN (339-397)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 926 mots

Dans le chapitre « La personnalité d'Ambroise : christianisme et romanité »  : […] On a dit d'Ambroise qu'il était « un grand prince de l'Église, faisant revivre, au sein d'une nouvelle forme de vie, les capacités politiques des sénateurs stoïciens du temps de Cicéron » (E. Bickel). En ce sens, bien que chrétien de naissance, Ambroise reste un Romain et même un ancien Romain. Pour lui, romanité et chrétienté s'identifient. À une époque où l'idée théocratique byzantine commence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambroise-de-milan/#i_9234

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « L'État musulman de Médine »  : […] La Mecque (en arabe Makka) était un centre commercial important établi autour d'un sanctuaire réputé. Elle était habitée par la tribu de Qoraysh, vouée presque totalement au vii e siècle au trafic caravanier. Un membre de cette tribu, Mohammed ibn ‘Abdallāh, en français Mahomet (né dans les années 570), orphelin, pauvre, puis agent commercial d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/#i_9234

AUGUSTINISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « L'horizon eschatologique de la thématique augustinienne »  : […] L'apparition d'Aristote à l'horizon de la philosophie politique à partir du xiii e  siècle ne fut pas un obstacle à la persistance de l'augustinisme politique : les grands docteurs des xiii e et xiv e  siècles traiteront tous des relations du pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustinisme/#i_9234

CONSTANTINOPLE IIe CONCILE DE (553)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 1 326 mots

L'histoire compliquée du II e concile de Constantinople est à situer dans la suite des querelles, théologiques et politiques, qui s'élevèrent en Orient après le concile de Chalcédoine (451). Celui-ci avait défini l'existence dans le Christ de deux natures, humaine et divine. Des partisans attardés de saint Cyrille d'Alexandrie, attachés à sa formule de l'« unique nature » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iie-concile-de-constantinople/#i_9234

GENÈVE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Patrick PIGEON
  • , Universalis
  •  • 4 564 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Réforme et l'indépendance genevoise (1533-1603) »  : […] Le 21 mai 1536, le Conseil général des habitants décide d'abolir l'autorité épiscopale pour vivre selon la parole de Dieu. Les premiers prédicateurs réformés, les Dauphinois Guillaume Farel et Antoine Froment, retiennent dans la cité Calvin, qui y demeure de 1536 à 1539 . Sa rigueur et son austérité suscitent contre lui l'opposition des « libertins » qui obtiennent son renvoi, mais il revient défi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geneve/#i_9234

IRAN - Société et cultures

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER
  •  • 8 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Répression et puritanisme »  : […] Tout autant que les difficultés économiques, la restriction des libertés, la répression, la terreur, l'épuration systématique ont largement entamé l'assise sociale du régime. Plusieurs vagues d'exécutions massives (6 000 au moins de 1979 à 1983, 5 000 encore de 1988 à 1991) ont scandé la première décennie révolutionnaire, soit en réponse à des offensives armées contre le régime (celles des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-societe-et-cultures/#i_9234

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'orientation politique »  : […] Avec l'installation à Médine, un certain nombre de notions se précisèrent. L'orientation religieuse générale était suffisamment bien marquée pour qu'elle n'ait qu'à se développer. Sur deux points seulement, la situation de la jeune communauté changea. Tout d'abord, elle devint le noyau d'un véritable État, qui allait revêtir un caractère politique et militaire autant que religieux et qui, du viva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_9234

ISLAM (La civilisation islamique) - Islam et politique

  • Écrit par 
  • Louis GARDET, 
  • Olivier ROY
  •  • 11 478 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Diversité des régimes »  : […] Au temps de Māwardī déjà, l'idéal par lui tracé était plus normatif que descriptif. L'unité de l'imāma était hautement proclamée, alors même que le monde musulman se répartissait entre deux califats ennemis, ‘abbāside à Bagdad, umayyade à Cordoue. L'obédience des sultanats et émirats locaux à l'égard de Bagdad était plus souvent nominale que réelle. Plus tard, après les grandes invasions turco-mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-islam-et-politique/#i_9234

MARSILE DE PADOUE (1275 ou 1280-env. 1343)

  • Écrit par 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 1 204 mots

Fils d'un « notaire » de l'université de Padoue, Marsile de Padoue (Marsilius Patavinus) appartient à un milieu de magistrats, d'obédience guelfe, qui a joué un rôle prépondérant dans la cité padouane au xiii e et au xiv e  siècle. Pourtant, son appartenance attestée au parti gibelin le fait s'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsile-de-padoue/#i_9234

OCÉANIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 524 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Missionnaires »  : […] Aventuriers, trafiquants, voire capitaines et équipages des baleiniers se sont trouvés fréquemment en conflit, parfois violent, avec d'autres Blancs qui voulaient protéger les indigènes de leurs débordements, les missionnaires. Eux aussi sont arrivés très tôt, car le Pacifique a été l'un des grands bénéficiaires du puissant mouvement missionnaire qui a affecté tant les protestants que les catholi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-histoire/#i_9234

RELIGION - Religion et État

  • Écrit par 
  • Louis de NAUROIS
  •  • 8 429 mots

Dans le chapitre « Les anciens États juif et arabes »  : […] L'État juif de l'Ancien Testament, les premiers États arabes sont des États typiquement théocratiques. Aujourd'hui, on ne peut plus parler de théocratie dans l'État d'Israël, en ce que la Bible n'a plus immédiatement valeur de loi d'État, en ce que, par ailleurs, son autorité est désormais morale, culturelle, et non nécessairement religieuse. Dans les États arabes contemporains, il reste certainem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-religion-et-etat/#i_9234

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'émiettement médiéval »  : […] La période qui s'étend de 850 à 1050 est fort obscure. On a peu de renseignements sur l'histoire politique. On est mieux informé sur les événements religieux. Le bouddhisme, persécuté et presque annihilé, reprit lentement pied dans le Tibet central, grâce à l'activité de Bla-chen-po (892-975) et de Klu-mes (env. 950-1025) ; c'était toujours l'école bouddhiste du temps de Khri-srong-Ide-brtsan, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibet-xiziang/#i_9234

ZWINGLI HULDRYCH (1484-1531)

  • Écrit par 
  • Jacques Vincent POLLET
  •  • 7 184 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Réforme à Zurich »  : […] On date d'ordinaire de l'arrivée de Zwingli à Zurich l'adoption de la Réforme en cette ville. En fait, cet événement n'eut lieu que trois années plus tard. En 1519, Zwingli se déclara contre le renouvellement de l'alliance française, question alors à l'ordre du jour ; seul des cantons suisses, Zurich y renonça effectivement en 1521 et se trouva de ce chef isolé. Il se détacha également de l'allian […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huldrych-zwingli/#i_9234