SYMBOLISTE THÉÂTRE

SYMBOLISME - Théâtre

  • Écrit par 
  • Mireille LOSCO
  •  • 1 635 mots
  •  • 1 média

Le théâtre symboliste s'est développé au cours de la dernière décennie du xixe siècle en France, dans un mouvement de réaction idéaliste à la fois contre le drame bourgeois et contre le théâtre naturaliste d'André Antoine. Issu de la poésie symboliste, il entend rompre avec la « pièce bien faite », devenue […] Lire la suite

GENRES DRAMATIQUES

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 1 607 mots

Dans le chapitre « Le temps du drame »  : […] De façon plus générale, le xviii e  siècle lutte contre les théories et les systèmes figés. Trop à l'étroit dans les genres déjà existants, les dramaturges inventent une forme nouvelle qu'ils nomment le drame bourgeois, l'apparition du terme « drame » dans le Dictionnaire de l'Académie datant seulement de 1762. Il se fonde sur une opposition conjointe à la tragédie et à la comédie. Dans ses Entr […] Lire la suite

FORT PAUL (1872-1960)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 689 mots

Fils d'un minotier champenois qui s'installe à Paris en 1878, Paul Fort fait ses études secondaires au lycée Louis-le-Grand et se lie d'amitié avec Pierre Louÿs et André Gide, élèves de l'École alsacienne. Se destinant à Saint-Cyr, il est influencé par ses amis, qui l'orientent vers la littérature. Il se met à fréquenter le café Voltaire, haut lieu du mouvement symboliste, et rédige un manifeste e […] Lire la suite

INTÉRIEUR (M. Maeterlinck)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 972 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Retour à Maeterlinck »  : […] En 2014, dans le cadre de la 68 e  édition du festival d’Avignon, puis dans celui du festival d’Automne, à la Maison du Japon, Claude Régy renoue avec Maeterlinck dans des conditions particulières . Invité par le directeur et metteur en scène Satoshi Miyagi au Shizuoka Performing Arts Center de Toga, pour une mise en scène avec des comédiens japonais, il choisit de reprendre Intérieu r, de Maeterl […] Lire la suite

LUGNÉ-POE AURÉLIEN-MARIE LUGNÉ dit (1869-1940)

  • Écrit par 
  • Pascale ROGER
  •  • 950 mots

Acteur et metteur en scène français, réputé pour avoir matérialisé sur la scène l'esthétique symboliste, Lugné-Poe a produit en réalité une œuvre théâtrale d'une grande diversité. Inlassable découvreur d'auteurs et de textes (Maeterlinck, Hauptmann, Ibsen, Strindberg, Verhaeren, Wilde, D'Annunzio, Synge, Jarry, Claudel, Crommelynck, Salacrou...), il a fait connaître un vaste répertoire étranger to […] Lire la suite

MAETERLINCK MAURICE (1862-1949)

  • Écrit par 
  • Gérard PRÉVOT
  •  • 1 190 mots

Dans le chapitre « Traces visibles et traces invisibles »  : […] Les tréteaux du théâtre symboliste sont morts pour avoir été dressés trop tôt. Qui reconnaît encore aujourd'hui l'immense mérite des Aveugles (1890) de Maeterlinck ou des Flaireurs de Van Lerbergue ? Ils attendaient « Godot », mais l'attendaient avec une générosité qui n'a plus cours. Notre époque inquiète ne se reconnaît plus que dans le passage le plus étroit et porte jusque dans son style et d […] Lire la suite

MALLARMÉ STÉPHANE (1842-1898)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BACKES
  •  • 5 980 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le poème, un théâtre de rythmes »  : […] Mallarmé n'a rien d'un enfant prodige. De ce point de vue comme de beaucoup d'autres, il s'oppose absolument à Rimbaud. On le voit vieilli, frileux, calfeutré dans une chambre avec un plaid sur les épaules. Et cette image s'est tellement bien imposée que l'on oublie un tout petit fait : les anthologies n'ont cessé de reprendre plusieurs des poèmes publiés en 1866 dans le Parnasse contemporain , et […] Lire la suite

NABIS

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 3 178 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Rencontres, échanges, activités »  : […] C'est par Aurélien Lugné-Poe, son ancien camarade du lycée Condorcet, que Maurice Denis avait été mis en rapport avec les milieux littéraires symbolistes. Il rencontra ainsi Jean Jullien, directeur de la revue Art et Critique , puis le poète Adolphe Retté, qui le présenta à son tour à Verlaine et à Jean Moréas. Gauguin, de son côté, avait été présenté par Émile Bernard à Albert Aurier. Il allait […] Lire la suite

LE SONGE, August Strindberg - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 758 mots

Dans le chapitre « Un drame symbolique »  : […] Cette étrange pièce est difficile à résumer : la fille d'Indra (le dieu hindou, souverain du Ciel) a décidé de venir sur terre pour se rendre compte de l'état de la condition humaine. Elle se rend donc dans toutes sortes de milieux, notamment au sein d'un couple marié, assiste à bon nombre de scènes plus ou moins tirées de la vie quotidienne en essayant de comprendre, mais en vain : « Indra, maît […] Lire la suite

SYMBOLISME - Littérature

  • Écrit par 
  • Pierre CITTI
  •  • 11 889 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Réception du symbolisme en Europe »  : […] Vers 1890 en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Autriche, en Hollande, en Italie, deux attitudes partagent presque toujours les lettres : nous n'avons pas besoin du symbolisme des Français ; et nous aussi nous sommes symbolistes. Deux attitudes qui peuvent être simultanées : Gabriele D'Annunzio apparaît comme un jeune poète nouveau (c'est-à-dire marqué de modernité européenne et notamment français […] Lire la suite

LE THÉÂTRE D'OMBRES DE MAETERLINCK (mises en scène)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 330 mots

L'œuvre de Maurice Maeterlinck connaît un intérêt de la part de metteurs en scène de théâtre et d'opéra aux options esthétiques pourtant différentes. Ses pièces ont ainsi fait l'objet de deux spectacles montés simultanément à Paris en février 1997, La Mort de Tintagiles, mise en scène par Claude Régy au théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, et Pelléas et Mélisande, mis en scène par Olivier Werne […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 10 027 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La mise en scène symboliste »  : […] En France, l'esthétique du Théâtre-Libre ne tarda guère à provoquer une réaction parce qu'elle paraissait trop exclusivement liée à Zola et au naturalisme, étrangère à la modernité artistique et littéraire représentée par l'impressionnisme et le postimpressionnisme en peinture, le symbolisme en poésie. Le Théâtre-Libre battait déjà de l'aile en 1892 quand le jeune Paul Fort fonda le Théâtre d'art […] Lire la suite

VILLIERS DE L'ISLE-ADAM PHILIPPE AUGUSTE (1838-1889)

  • Écrit par 
  • Pierre-Georges CASTEX
  •  • 1 240 mots

Dans le chapitre « L'homme de théâtre »  : […] Afin de s'imposer au public, il paraît avoir surtout mis son espoir dans le théâtre. Cet espoir fut souvent déçu. Elën (1865) et Morgane (1866) sont des drames écrits dans un langage somptueux, mais dont le romantisme pouvait paraître quelque peu suranné ; il ne parvint pas à faire représenter ces pièces. Il eut un peu plus de chance avec La Révolte , créée en 1870 grâce à l'intervention de Dumas […] Lire la suite


Affichage 

Edward Gordon Craig, vers 1960

photographie : Edward Gordon Craig, vers 1960

photographie

Edward Gordon Craig (1872-1966) lors d'une exposition à la Saint George's Gallery de Londres, vers 1960 Par ses écrits et ses recherches sur l'art théâtral, Craig fut l'un des grands inspirateurs de l'esthétique théâtrale contemporaine 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Edward Gordon Craig, vers 1960

Edward Gordon Craig, vers 1960
Crédits : Hulton Getty

photographie