THÉÂTRE POPULAIRE

ADAMOV ARTHUR (1908-1970)

  • Écrit par 
  • Jacques POULET
  •  • 1 140 mots

Dans le chapitre « Un théâtre d'exil »  : […] L'adolescence littéraire d'Arthur Adamov se frotte aux avant-gardes. Paul Eluard, à qui il adresse ses premiers poèmes, lui fait côtoyer le groupe surréaliste, auquel il ne peut s'intégrer. Des rencontres et des amitiés décisives ont lieu : en 1928, Le Songe de Strindberg dans la mise en scène d'Antonin Artaud (il publiera un Strindberg en 1955) ; en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-adamov/#i_22501

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 287 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un théâtre à la recherche de son public »  : […] Ce difficile équilibre explique en partie la marginalité du théâtre arabe, qui n'est pas encore parvenu à se créer un large public. Car le théâtre est le lieu même d'un art de vie où le spectacle présente des êtres de chair et de sang qui s'animent, l'espace d'une représentation. Il n'y a pas la distanciation du texte écrit ou de la technique poétique, par exemple. Le choix de la langue est donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_22501

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le théâtre populaire jusqu'à Nestroy »  : […] Le théâtre populaire baroque continue à prospérer ; jusqu'au début du xix e  siècle, la technique de l'improvisation est toujours pratiquée. Le dernier Kasperle , Johann La Roche, ne meurt qu'en 1806. Une évolution est à noter cependant : Philipp Haffner (1731-1764) combine l'ancienne farce et la féerie avec la comédie litté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_22501

COMÉDIE

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 5 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La crise du XVIIIe siècle »  : […] Ainsi, au début du xviii e siècle, le prestige du théâtre est à son apogée dans toute l'Europe occidentale et particulièrement en France. L'art dramatique fait désormais partie de la culture officielle et de la vie de société, laquelle commence à constituer un monde clos sur lui-même et qui se mire dans son passé. Si les Comédiens- Italiens, chas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie/#i_22501

COMÉDIE MUSICALE

  • Écrit par 
  • Laurent VALIÈRE
  •  • 6 023 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Origines et fusions »  : […] Aux États-Unis, le théâtre est dès son origine populaire et musical. Les opéras sont joués dans des théâtres traditionnels ; l'un des premiers, présenté en 1750 à New York, encore colonie britannique, est The Beggar's Opera de John Christopher Pepusch et John Gay, parodie britannique de l' opera seria . Au xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale/#i_22501

DASTÉ JEAN (1904-1994)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 530 mots

Acteur et metteur en scène, Jean Dasté est un peu le pivot et le fil conducteur de trois générations qui ébranlèrent et continuent de révolutionner la tradition théâtrale française. Disciple et gendre de Jacques Copeau (sa compagne Marie-Hélène Dasté est une comédienne réputée), il réalisa, à force de courage, de ténacité et de talent, le vieux rêve de son maître : quitter Paris, ses habitudes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-daste/#i_22501

DE FILIPPO EDUARDO (1900-1984)

  • Écrit par 
  • Valeria TASCA
  •  • 752 mots

Acteur, auteur et metteur en scène, Eduardo De Filippo est né à Naples en 1900, dans une famille où les enfants viennent au monde sur les planches. Fils naturel — de même que sa sœur Titina et que son frère Peppino — du grand Eduardo Scarpetta, c'est dans la compagnie de celui-ci qu'il fait ses débuts au théâtre. Le répertoire va alors du mélodrame à la farce. Eduardo aborde bientôt l'écriture dra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduardo-de-filippo/#i_22501

DIVERTISSEMENT, spectacle

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 958 mots

Molière l'a constaté : rien n'est plus difficile que de faire « rire les honnêtes gens ». Une longue tradition comique et poétique a donné ses lettres de noblesse théâtrale au spectacle de divertissement : la farce et les tréteaux à la fin du Moyen Âge, la comédie à l'italienne au xvii e siècle, la pantomime et le mélodrame au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divertissement-spectacle/#i_22501

DRAME - Drame romantique

  • Écrit par 
  • Anne UBERSFELD
  •  • 4 631 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les théories »  : […] La théorie du drame romantique connaît son début en Allemagne en plein xviii e siècle avec Lessing et sa Dramaturgie de Hambourg ( Laocoon , 1766) qui annonce d'abord le drame bourgeois. Ces textes décisifs marquent une rupture violente avec les idéaux du classicisme français et sont un plaidoyer énerg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-romantique/#i_22501

ÉLISABÉTHAIN THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 10 629 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les « university wits » »  : […] On désigne sous ce terme un groupe d'écrivains, dramaturges, conteurs et pamphlétaires, issus des universités, qui mirent leur culture au service de l'art populaire du théâtre au lieu de se faire prêtres ou professeurs. Ces intellectuels, ardemment désireux d'accroître le prestige de la poésie et de propager leurs idées, furent les protagonistes d'un théâtre d'avant-garde et donnèrent en quelque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-elisabethain/#i_22501

FARCE

  • Écrit par 
  • Cedric E. PICKFORD
  •  • 1 160 mots

On appelle farces les pièces de théâtre comiques composées du xiii e  jusqu'au xvi e  siècle. On ne les nomme pas comédies parce que, selon les Arts poétiques du Moyen Âge, ce terme s'applique aux poèmes dont le début est triste et la fin plutôt joyeus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/farce/#i_22501

FASTNACHTSPIEL, théâtre

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 370 mots

Les premières représentations du théâtre profane en langue allemande s'insèrent dans les cadres des festivités du carnaval. Attesté depuis la seconde moitié du xiv e siècle sous le nom de Fastnachtspiel , son âge d'or coïncide avec le triomphe de la Réforme (il existe des pièces de propagande) ; le Volksbuch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fastnachtspiel-theatre/#i_22501

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 238 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le festival d'Avignon »  : […] Lorsque, du 4 au 10 septembre 1947, se déroule dans la cité des Papes « Une semaine d'Art en Avignon », nul ne peut prévoir que cette modeste manifestation sera à l'origine du plus grand festival de théâtre du monde. Metteur en scène et comédien, Jean Vilar a été invité par le poète René Char et le critique d'art Christian Zervos à s'associer à une exposition de peintres modernes au palais des P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festivals/#i_22501

FO DARIO (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Laetitia DUMONT-LEWI, 
  • Valeria TASCA
  •  • 2 261 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un théâtre populaire »  : […] Dario Fo, sans être lui-même issu d’une famille d’acteurs, revendique un très fort ancrage dans une tradition théâtrale populaire. S’il raconte qu'il a dans son enfance écouté et imité les histoires fantaisistes des conteurs ( fabulatori ) du lac Majeur, ce sont surtout les acteurs du théâtre de revue et du cinéma burlesque qui sont ses premiers modèles de jeu et d’écriture d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dario-fo/#i_22501

FORAINS & BATELEURS

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 345 mots

À partir du Moyen Âge et jusqu'au milieu du xviii e siècle, les foires ont constitué en Europe l'instrument vital du commerce intérieur et international. Réunissant les changeurs et les correspondants des firmes des grandes cités marchandes, elles attiraient des commerçants ambulants qui, en marge des grandes affaires, fournissaient à la populati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forains-et-bateleurs/#i_22501

FUNAMBULES

  • Écrit par 
  • Jean BAUDEZ
  •  • 507 mots
  •  • 1 média

On appelle funambules les danseurs et danseuses de corde. La danse de corde, sans doute la plus ancienne des spécialités acrobatiques, demeure, des siècles durant, la plus populaire. Elle fait fureur à la fin du xviii e siècle ; elle triomphe sous l'Empire. Il n'est point de fêtes publiques sans le concours de funambules. Les danseurs de corde de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/funambules/#i_22501

GÉMIER FIRMIN (1869-1933)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 452 mots

En 1903, Péguy publie dans ses Cahiers une série d'articles de Romain Rolland sous le titre : « Le théâtre du peuple, essai d'esthétique d'un théâtre nouveau ». C'est le temps de Gémier. Ancien comédien d'Antoine et de Lugné-Poe, grand animateur qui se situe entre Antoine et Copeau, il rêve, en précurseur, d'un théâtre populaire dont la réalisation sera le but de sa vie. Refu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/firmin-gemier/#i_22501

GIGNOUX HUBERT (1915-2008)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 844 mots

L'histoire d'Hubert Gignoux, c'est celle des Jean Vilar, Jean Dasté, Roger Planchon. Celle des pionniers de la décentralisation, hérauts d'un « théâtre service public » qui, pour se vouloir populaire, s'est toujours montré d'une exigence et d'une éthique exemplaire. Né à Lyon en 1915, cet acteur, metteur en scène et chef de troupe, s'est engagé très tôt dans le théâtre. Étudiant en droit et en sci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert-gignoux/#i_22501

GUIGNOL LYONNAIS

  • Écrit par 
  • Paul FOURNEL
  •  • 918 mots

Après la Révolution française, nombre de canuts lyonnais sont en chômage. Laurent Mourguet (1769-1844) décide de se reconvertir et se fait marchand forain. Il vend d'abord des peignes, des aiguilles, du bois de chauffage, puis devient arracheur de dents. Comme le voulait la tradition, il joue des marionnettes pour attirer la clientèle. Il joue le répertoire italien. Bien vite, il abandonne la dent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guignol-lyonnais/#i_22501

HUGO VICTOR

  • Écrit par 
  • Pierre ALBOUY, 
  • Pierre GEORGEL, 
  • Jacques SEEBACHER, 
  • Anne UBERSFELD, 
  • Philippe VERDIER
  •  • 13 601 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « À la recherche d'un public »  : […] Hugo, parfaitement conscient des problèmes du théâtre, surtout après la révolution de 1830 et l'échec presque immédiat de ses espérances, s'efforce alors non seulement de trouver un public, mais de le créer un , à la fois bourgeois et populaire ; la formation de ce public serait une double tâche, littéraire et politique. Pendant l'été 1832, Hugo écrit presque simultanément de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-hugo/#i_22501

KASPERL ou CASPERL

  • Écrit par 
  • Jean BAUDEZ
  •  • 79 mots

Bouffon du théâtre populaire autrichien du xviii e  siècle, Kasperl recueillit la faveur dont avait bénéficié le Hanswurst, le Polichinelle allemand, trop balourd et grossier. Les traits de son caractère le rapprochent du Jocrisse français. Jeune paysan, il fait rire par la naïveté de ses réflexions et par la bêtise de ses entreprises. L'avènement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kasperl-casperl/#i_22501

LÉGENDES DE LA FORÊT VIENNOISE, Ödön von Horváth - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 973 mots

Dans le chapitre « De la pièce populaire au drame social »  : […] Cette œuvre est un des textes dramatiques de Horváth les plus représentatifs du genre de la pièce populaire ( Volksstück ). L'auteur écrit à ce propos : « ... j'ai dans l'idée la continuation, le renouvellement du vieux théâtre populaire, d'un théâtre qui parle des problèmes de la manière la plus populaire possible, des questions qui préoccupent le peuple, ses soucis simples, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legendes-de-la-foret-viennoise-odon-von-horvath/#i_22501

LITTLEWOOD JOAN (1914-2002)

  • Écrit par 
  • Marie-Claire PASQUIER
  •  • 713 mots

Un grand nom du théâtre populaire et militant ; une flamme infatigable au service du plaisir théâtral, au sens où l'entend Brecht, voilà qui définit Joan Littlewood. Sa carrière commence dès avant la guerre, dans les années trente où, avec Ewan MacColl, elle fonde dans la région de Manchester le Theatre of Action, groupe itinérant de théâtre politique. Les mineurs polonais immigrés y retrouvent un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joan-littlewood/#i_22501

MARIONNETTES

  • Écrit par 
  • Paul-Louis MIGNON
  •  • 3 275 mots

Dans le chapitre « Une double veine religieuse et populaire  »  : […] Bien que l'état des connaissances ne permette pas toujours d'affirmer l'origine religieuse de ce genre de représentation, des exemples nombreux semblent devoir l'attester. Il est vraisemblable d'ailleurs que le spectacle de marionnettes a précédé celui des comédiens de chair – ce qu'indique sans doute le vocable appliqué, en Inde, au directeur de théâtre : sutradhara , celui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marionnettes/#i_22501

COMMEDIA DELL'ARTE

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 2 290 mots
  •  • 2 médias

Parmi toutes les formes de théâtre improvisé qui ont existé dans le monde, depuis la haute antiquité, la commedia dell'arte fut sans doute la plus riche et la plus féconde. Si l'on situe généralement son apparition au xvi e  siècle, il est à peu près certain que, née d'une tradition populaire ininterrompue depuis l'époque romaine, elle a pris déf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commedia-dell-arte/#i_22501

MÉLODRAME

  • Écrit par 
  • Anne UBERSFELD
  •  • 3 298 mots

Dans le chapitre « Mélodrame et Révolution »  : […] Le début de la Révolution de 1789 marque la naissance du mélodrame, comme si l'intervention de l'histoire dans la vie concrète des hommes de la rue et le droit nouveau du tiers état aux privilèges de la culture étendaient le champ d'action du théâtre. En effet, les premières œuvres datent de 1790-1791 (Olympe de Gouges, Le Couvent, ou les Vœux forcés , 1790 ; Lemierre d'Argy, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melodrame/#i_22501

MIME ET PANTOMIME

  • Écrit par 
  • Tristan RÉMY
  •  • 2 879 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un langage européen »  : […] Avec la colonisation romaine, la pantomime se répand dans les pays méditerranéens et d'Europe centrale. Les représentations, organisées pour des spectateurs de langues différentes, favorisent le renouvellement et le développement d'un théâtre de gestes compris par le plus grand nombre des habitants des peuples asservis. Après l'effondrement de l'Empire, au sein de structures sociales disparates e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mime-et-pantomime/#i_22501

MNOUCHKINE ARIANE (1939- )

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 2 162 mots
  •  • 1 média

Indissociable d'Ariane Mnouchkine, l'histoire du Théâtre du Soleil est celle de toute une génération : celle des années 1960 qui, dans la lignée des Vilar, Dasté, Gignoux, Monnet, Planchon, part à la recherche d'un public nouveau et revendique un théâtre qui soit à la fois politique et populaire, civique et direct, dans une France autant marquée par la décolonisation que par les bouleversements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ariane-mnouchkine/#i_22501

NESTROY JOHANN NEPOMUK (1801-1862)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 494 mots

Surnommé l'« Aristophane viennois », maître de la parodie et du théâtre populaire, Johann Nestroy a rendu l'accès de son théâtre difficile par l'utilisation fréquente du dialecte. Ses tendances plébéiennes, son réalisme critique l'ont longtemps fait écarter de la littérature officielle. Il s'attaque aux parvenus et aux aristocrates dégénérés. Héritier génial du théâtre populaire viennois, il est a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-nepomuk-nestroy/#i_22501

OPÉRETTE

  • Écrit par 
  • Sylvie FÉVRIER
  •  • 2 978 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'opérette classique »  : […] La meilleure définition de l'opérette pourrait être celle qu'en donnait Claude Terrasse : « L'opéra-comique est une comédie en musique, tandis que l'opérette est une pièce musicalement comique. » Au xix e siècle, enfin, on laisse s'ouvrir petit à petit quelques théâtres populaires, sévèrement surveillés par les gouvernements successifs, qui crai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/operette/#i_22501

PICCOLO TEATRO

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 917 mots

Créé à Milan en mai 1947 par Paolo Grassi et Giorgio Strehler, le Piccolo Teatro doit son nom à l'exiguïté du lieu dans lequel il s'installe : un cinéma désaffecté de 450 places disposant d'une scène étriquée, via Rovello. En créant cette structure, les fondateurs ont pour ambition de promouvoir un théâtre d'art tourné vers un public populaire, marquant ainsi, à l'instar de ce qu'accomplirent Jac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piccolo-teatro/#i_22501

PIXÉRÉCOURT RENÉ CHARLES GUILBERT DE (1773-1844)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 530 mots

Une carrière éclatante (cent vingt pièces, trente mille représentations). Tirant le meilleur parti d'un genre qu'il contribua à élaborer et qui triompha, de 1800 à 1830, sur les scènes françaises, Guilbert de Pixérécourt mérite bien le nom de père du mélodrame. Issu d'une vieille famille lorraine, il reçoit d'un père sévère et quelque peu brutal une éducation destinée à tremper son caractère. Aprè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pixerecourt-rene-charles-guilbert-de/#i_22501

QUÉBEC

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Henri ROUGIER, 
  • Antony SORON
  •  • 14 454 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Naissance d'un théâtre »  : […] Le théâtre n'a longtemps tenu qu'une place marginale dans la vie du Canada français : divertissement mondain ou spectacle de collège. Mais plusieurs théâtres sont construits à Montréal au début du xx e  siècle, où l'on joue, avec un léger décalage, les succès du Boulevard parisien. Après la Seconde Guerre mondiale apparaît un théâtre plus spécifiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quebec/#i_22501

RAIMUND FERDINAND (1780-1836)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 291 mots

De son vrai nom Raimann, Ferdinand Raimund écrit avant tout des pièces de théâtre populaires. Mais il est aussi un acteur très apprécié du public viennois. Dramaturge et directeur de théâtre, il renoue avec les traditions du théâtre populaire et lui gagne ses lettres de noblesse en dépassant la farce. Ses pièces sont à la fois réalistes et féeriques, romantiques et allégoriques. Chez lui, contrair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-raimund/#i_22501

RENAISSANCE DE HARLEM

  • Écrit par 
  • George HUTCHINSON
  • , Universalis
  •  • 8 930 mots

Dans le chapitre « Le théâtre »  : […] Les pièces de théâtre écrites durant la renaissance de Harlem tentèrent de surmonter l'emprise exercée depuis des décennies sur l'imagination populaire par les minstrel shows ; ces spectacles où jouaient des Blancs au visage noirci avaient introduit de multiples stéréotypes prégnants et dévastateurs qui limitaient la représentation sur scène de la vie quotidienne des Noirs. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renaissance-de-harlem/#i_22501

RÉTORÉ GUY (1924-2018)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  • , Universalis
  •  • 559 mots
  •  • 1 média

Né le 7 avril 1924, dans le quartier de Ménilmontant, à Paris, Guy Rétoré est resté attaché, tout au long de son parcours, au XX e  arrondissement. À la Libération, après avoir intégré l’Équipe, compagnie théâtrale de la SNCF, il fonde en 1951 une troupe dramatique, la Guilde, avec laquelle il remporte le premier prix au Concours des jeunes compagnies, en 1957. Il crée l’a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-retore/#i_22501

ROLLAND ROMAIN (1866-1944)

  • Écrit par 
  • Jacques ROBICHEZ
  •  • 1 262 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rolland et le théâtre »  : […] À trente ans, Rolland avait déjà écrit une dizaine de pièces. Les premières sont flamboyantes, inspirées de la Renaissance, celle de Shakespeare, celle de l'Italie, où il a vécu, ébloui, de 1889 à 1891 et, de nouveau, en 1892-1893, première année de son mariage. Les autres ont leur source dans les chagrins intimes, la hantise d'une décadence universelle. Œuvres refuges, où des personnages fraterne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romain-rolland/#i_22501

SOCIALISTES ART DANS LES PAYS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Louis MARCORELLES, 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 12 580 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Données numériques »  : […] S'il existait une constante qu'on pût relever dans tous les pays socialistes européens sans exception, c'était bien un développement quantitatif du théâtre considérable, qu'il s'agît du nombre des salles et des troupes ou de la fréquentation du public. Quelques chiffres permettent de saisir l'importance de cette expansion. En U.R.S.S., d'abord, il y avait dans les années 1970 500 théâtres profess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-dans-les-pays-socialistes/#i_22501

TABARIN ANTOINE GIRARD dit (1584-1633)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 497 mots

Célèbre charlatan du début du xvii e  siècle. Les origines de Tabarin restent obscures ; on ignore sa nationalité : quelques passages des œuvres rédigées sous son nom et des satires dont il fut l'objet laissent supposer qu'il était d'origine italienne, peut-être napolitaine, et que son véritable nom était Tabarini. On sait que sa réputation se fit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabarin/#i_22501

THÉÂTRE DU SOLEIL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 830 mots

1964 Le 29 mai, fondation de la compagnie autour d'Ariane Mnouchkine (née en 1939) et de comédiens et techniciens issus de l'Association théâtrale des étudiants. Le Théâtre du Soleil est constitué en société ouvrière de production. Premier spectacle : Les Petits-bourgeois , de Maxime Gorki. 1965-1968 Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-du-soleil-reperes-chronologiques/#i_22501

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 10 027 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La scène architecturée »  : […] Jusque-là, aucun changement radical n'est intervenu. Le décor des peintres résout le problème du décor illusionniste en niant la perspective et le volume en trompe l'œil. Il ne remet pas en question la scène frontale, et celle-ci ne doit sa liberté relative qu'aux couleurs. Quant à l'acteur, il se trouve intégré au décor, plutôt noyé dans le chatoiement des couleurs par son costume et son maquilla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-scene/#i_22501

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Théâtre et politique culturelle

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 5 113 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un ministère spécialisé »  : […] Après le limogeage de Jeanne Laurent, en 1952, les choses ont été maintenues dans l'état où elle les avait laissées, jusqu'à ce que la V e  République reprenne à son compte, en 1959, l'ambition de veiller au développement et à la diffusion des lettres et des arts : il est alors créé de toutes pièces un ministère des Affaires culturelles, dont le moins qu'on puisse dire est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-theatre-et-politique-culturelle/#i_22501

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Crises et perspectives contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 3 865 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le théâtre de rue »  : […] En flânant sur les chemins tortueux de l’histoire du théâtre européen, on retrouve les traces de baladins, saltimbanques et autres acrobates, qui ont investi l’espace urbain comme lieu de représentation. Une tradition qui traverse les siècles, de l’époque médiévale à nos jours, sous des formes qui peuvent varier, mais qui toutes expriment la même ambition de nourrir un théâtre populaire dans la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-crises-et-perspectives-contemporaines/#i_22501

THÉÂTRES DU MONDE - La tradition chinoise

  • Écrit par 
  • Jacques PIMPANEAU
  •  • 3 494 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les différences entre les genres »  : […] Sans revenir sur son développement historique, le théâtre chinois se diversifie suivant les régions et, à l'intérieur d'une même province, suivant son degré d'élaboration. Si la technique théâtrale et le répertoire sont en gros partout identiques, chaque province a son ou ses dialectes, qui marquent le théâtre local, même si le parler de la scène diffère du langage ordinaire. Certains styles music […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-du-monde-la-tradition-chinoise/#i_22501

THÉÂTRES DU MONDE - Le théâtre japonais

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT, 
  • Michel WASSERMAN
  •  • 6 944 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un art populaire »  : […] À partir du milieu du xiii e  siècle, les « moines au biwa » avaient chanté dans les villes et les villages, aux carrefours comme dans les châteaux, d'abord la Geste des Heike , puis les autres grandes rhapsodies épiques, du Gempei seisuiki au Taiheiki , en passant par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-du-monde-le-theatre-japonais/#i_22501

THÉÂTRES DU MONDE - La tradition indienne

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 3 326 mots

Dans le chapitre « Théâtre populaire »  : […] Parallèlement à ce théâtre conventionnel s'est développé en Inde, depuis un temps également immémorial, un théâtre non écrit de forme assez fruste mais présentant un intéressant répertoire de folklore où alternent dialogues, chants, intermède musical ou dansé. Manifestant la vigueur que laisse l'indépendance, combinant tradition orale et improvisation, il a sans cesse « alimenté, inconsciemment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-du-monde-la-tradition-indienne/#i_22501

TRÉTEAUX THÉÂTRE DE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 234 mots

Au xvii e  siècle, à Paris notamment, aux carrefours et dans les foires, saltimbanques et charlatans dressent leurs tréteaux : on y montre des tours, on y arrache les dents, on y vend (et vante) des drogues. Des farceurs débitent leurs boniments : ainsi Herpinot, aux Halles, dont on a gardé un discours adressé « aux dames de Paris ». Les plus célè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-de-treteaux/#i_22501

VERDI GIUSEPPE

  • Écrit par 
  • Gilles de VAN
  •  • 2 658 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Du bref et du sublime... » »  : […] Contrairement à Wagner, auquel on le compare souvent, Verdi n'est nullement un théoricien, et c'est dans sa correspondance que l'on peut glaner ça et là ses idées sur l'opéra : classique par l'importance qu'il accorde au « métier », romantique par la primauté absolue donnée au cœur et par l'intolérance vis-à-vis de toute entrave opposée au créateur, Verdi se fait une idée assez peu mystique et plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-verdi/#i_22501

VÉRISME

  • Écrit par 
  • André GAUTHIER, 
  • Angélique LEVI
  •  • 5 009 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les pionniers »  : […] Si l'opéra gardait, dans le dernier quart du xix e  siècle, une évidente primauté sur la salle de concerts, les grandes fresques historiques ou légendaires de Verdi ne pouvaient alors toucher qu'une élite, surtout après Otello (1887), et la conséquence la plus immédiate fut un choix des thèmes et des sujets plus adapté aux g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verisme/#i_22501

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 526 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Littérature nôm »  : […] En dehors des textes purement chinois de la littérature vietnamienne, il existe des œuvres en langue nationale, rédigées en nôm. Ce mot, purement vietnamien, veut dire : « populaire », « démotique », « vulgaire ». La littérature nôm est donc une littérature transcrite à l'aide de caractères chinois. Les caractères nôm sont formés à l'aide de caractères chinois, soit utilisés seuls mais prononcés d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_22501

VILAR JEAN (1912-1971)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 463 mots

Dans le chapitre « La création du festival d'Avignon »  : […] Fils de petits commerçants, Jean Vilar est né à Sète (Hérault) le 25 mars 1912. Après une initiation à la littérature et à la musique et l'obtention du baccalauréat de philosophie, il « monte » à Paris en 1932. Surveillant au collège Sainte-Barbe, le jeune homme s'inscrit à la Sorbonne pour obtenir une licence de lettres. Mais l'invitation d'un ami à assister à une répétition de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-vilar/#i_22501

YIDDISH

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yitzhok NIBORSKI
  •  • 13 954 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la période médiévale à la fin du XVIIIe siècle »  : […] La période médiévale va fixer le canon du théâtre yiddish : d'une part, on voit naître la langue même – le yiddish – dans laquelle ce théâtre est appelé à se développer ; d'autre part, on assiste à l'apparition dans les sociétés chrétiennes du personnel théâtral (troubadours, trouvères, bateleurs...), d'un répertoire (mystères, moralités...), et de formes d'expression telles que le carnaval et, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yiddish/#i_22501