FRANÇAIS THÉÂTRE, XXe et début du XXIe s.

LE THÉÂTRE ET LE PRINCE (R. Abirached)

  • Écrit par 
  • Catherine NAUGRETTE
  •  • 941 mots

Le Théâtre et le Prince, de Robert Abirached, a paru aux éditions Actes Sud (Arles) en mars 2005. Il se compose de deux volumes. Le premier, sous-titré L'Embellie 1981-1992 et publié pour la première fois en 1992 chez Plon, a été réédité à l'occasion de la parution du second, Un système fatigué 1993-2004. Il s'agit donc d'un diptyque cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-theatre-et-le-prince/#i_86548

11 SEPTEMBRE 2001 (mise en scène A. Meunier)

  • Écrit par 
  • Monique LE ROUX
  •  • 926 mots

Parmi les nombreuses célébrations, dix ans après les attentats qui eurent lieu aux États-Unis, les représentations de la pièce de Michel Vinaver, 11 Septembre 2001 , revêtaient un caractère particulier. Tourné vers l'avenir, le spectacle d'Arnaud Meunier conduit avec des lycéens de Seine-Saint-Denis relevait non de la commémoration, mais d'un « rituel de réparation », selon l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/11-septembre-2001-mise-en-scene-a-meunier/#i_86548

1789, Théâtre du Soleil

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 222 mots

Après la création au Piccolo Teatro de Milan le 11 novembre 1970 de 1789, la Révolution doit s'arrêter à la perfection du bonheur , Ariane Mnouchkine et le Théâtre du Soleil, sans lieu fixe depuis la création de ce dernier en 1964, s'installent à la Cartoucherie de Vincennes, près de Paris. Dans les hangars désaffectés, qui lui sont attribués, la troupe engage les travaux ind […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1789-theatre-du-soleil/#i_86548

ACHARD MARCEL (1899-1974)

  • Écrit par 
  • Robert MANUEL
  •  • 567 mots

Né à Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône), Marcel Achard passe toute sa jeunesse à Lyon et fait ses études à Calluire. Il écrit sa première pièce à l'âge de dix ans, pièce de cape et d'épée d'une violence inouïe. En 1917, il écrit une parodie de Tartuffe qu'il intitule Tartuffe pour le théâtre Guignol . C'est un succès. Il écrit alors une dizaine de pièces qui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-achard/#i_86548

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 796 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une espèce en voie de disparition ? »  : […] Si l'acteur n'est que le porte-voix ou le récitant d'un matériau textuel, s'il endosse des textes d'autofiction, il est légitime de se demander si le terme « performer » ne serait pas plus adéquat pour le désigner. En effet, les nouvelles théâtralités très plastiques et les nouveaux types de récits dramatiques induisent d'autres modalités de jeu. Pour certains spectacles, un récitant ou un proféra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteur/#i_86548

ADAMOV ARTHUR (1908-1970)

  • Écrit par 
  • Jacques POULET
  •  • 1 140 mots

Auteur dramatique français d'origine russo-arménienne, Arthur Adamov a vécu une enfance entre deux mondes. Né à Kislovotsk (Caucase), il passe ses premières années à Bakou ; ses parents possèdent « une bonne partie des pétroles de la Caspienne ». Surprise en Allemagne par la déclaration de la Première Guerre mondiale, la famille se réfugie à Genève. La révolution d'Octobre et la guerre civile l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-adamov/#i_86548

ADRIEN PHILIPPE (1939- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 829 mots

Né en 1939 à Savignies, dans l'Oise, Philippe Adrien se fait d'abord connaître comme auteur dramatique. Après En passant par la Lorraine (1965), La Baye (1967) lui vaut son plus grand succès. Mise en scène au théâtre de Chaillot par Antoine Bourseiller, avec Suzanne Flon et Jean-Pierre Léaud, la pièce raconte un déjeuner dominical réunissant deux famil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-adrien/#i_86548

AILLAUD GILLES (1928-2005)

  • Écrit par 
  • Jean JOURDHEUIL
  •  • 790 mots

Né en 1928 à Paris, le peintre Gilles Aillaud, fils de l'architecte Émile Aillaud, étudia la philosophie après guerre, puis revint à la peinture qu'il avait pratiquée avec assiduité durant son adolescence. Son devenir-peintre n'eut pas lieu dans une école des Beaux-Arts mais silencieusement, dans un isolement qui dura plus d'une décennie. De cette période il gardera une étonnante capacité à se ten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles-aillaud/#i_86548

ALBERT-BIROT PIERRE (1876-1967)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 947 mots

Peintre, sculpteur, imprimeur, romancier, poète, Pierre Albert-Birot est un esprit original et l'un des grands poètes du xx e siècle. Son père était un homme d'affaires qui réussissait mal et qui quitta bientôt le domicile conjugal. Pierre Albert-Birot passa son enfance à Angoulême, où il était né, dans une semi-pauvreté, tandis que sa mère avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-albert-birot/#i_86548

ANOUILH JEAN (1910-1987)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ÉNARD
  •  • 1 472 mots
  •  • 1 média

Pièces noires, pièces roses, pièces brillantes, pièces grinçantes : Anouilh a lui-même défini ainsi les différentes facettes de son œuvre théâtrale. Ce classement marque aussi une évolution. Anouilh a commencé par des comédies cocasses à la fois cruelles et tendres ou par la modernisation des grands mythes de la tragédie grecque, à la manière de Giraudoux. Puis il se laissa peu à peu envahir par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-anouilh/#i_86548

ANTOINE ANDRÉ (1858-1943)

  • Écrit par 
  • Bernard DORT, 
  • Universalis
  •  • 1 682 mots

Cet homme de théâtre né, qui croyait avec ferveur à la « vérité » de la scène – exigeant de ses comédiens un jeu « naturel », dans des vêtements faits pour la ville et la rue – n'a pas seulement balayé les conventions devenues fossiles qui régnaient dans les théâtres de son temps. La révolution qu'il a opérée concerne aussi les rapports à établir entre la scène et la salle. Enfin, le grand besoin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-antoine/#i_86548

ARLETTY LÉONIE BATHIAT dite (1898-1992)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 971 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'école de l'opérette »  : […] Elle connaît une enfance heureuse : la vie quotidienne à Courbevoie, coupée de séjours en Auvergne, s'écoule doucement. La mort de son père en 1916 perturbe l'ordre établi. La voici, avec sa mère, tourneuse d'obus, puis dactylo. « Mince comme un haricot vert », d'après son ami Rip, elle devient mannequin avant que deux hommes infléchissent son destin. L'un, confiant dans l'intelligence de sa proté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonie-arletty/#i_86548

ARRABAL FERNANDO (1932- )

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ÉNARD
  •  • 580 mots

Arrabal est né à Melilla, dans le Maroc espagnol, sous la république. Son père, officier de carrière, est du reste connu pour ses opinions républicaines. Dès le début du soulèvement de l'armée d'Afrique, en 1936, ce dernier est arrêté puis condamné à mort. Sa peine sera commuée en trente ans de prison, mais il mourra en 1942, lors d'« une tentative d'évasion ». Fernando n'oubliera jamais le destin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernando-arrabal/#i_86548

ARTAUD ANTONIN (1896-1948)

  • Écrit par 
  • Paule THÉVENIN
  •  • 3 394 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'expérience théâtrale »  : […] Après ses premiers débuts de comédien à l'Œuvre chez Lugné-Poe en 1921, Artaud effectue son véritable apprentissage chez Dullin, à qui il est envoyé par Gémier. Jusqu'en 1923 il est un membre actif de la troupe. Ses dons de dessinateur lui font souvent confier la création des costumes et même des décors. Comme acteur, on s'accorde généralement à reconnaître en lui un tempérament attachant, quoiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonin-artaud/#i_86548

ARTS DE LA RUE

  • Écrit par 
  • Emmanuel WALLON
  •  • 6 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La ville comme théâtre  »  : […] À bien des égards, la France offre un climat propice à son essor depuis les années 1970. La base de données de HorsLesMurs, Centre national de ressources des arts de la rue et de la piste, comptait plus d'un millier de compagnies en 2007, contre 760 en 2000 et 399 en 1990. 47 p. 100 d'entre elles avouaient en 2005 un budget inférieur à 50 000 euros. D'Abus de surface (Marseille) à Zic Zazou (Amie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-de-la-rue/#i_86548

AUDIBERTI JACQUES (1899-1965)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 1 288 mots

Dans le chapitre « Un Antibois à Paris »  : […] Jacques Audiberti est né à Antibes, le 25 mars 1899, d'une famille de maçons. Il fait ses études au collège de la ville. Au sortir de l'adolescence, il travaille quelque temps comme greffier de la justice de paix, puis il se rend à Paris où il devient journaliste : d'abord employé au Journal , il restera quinze ans au Petit Parisien . Dès 1930, il publie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-audiberti/#i_86548

AYMÉ MARCEL (1902-1967)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 015 mots

Dans le chapitre « L'auteur dramatique »  : […] En 1947, Douking fit représenter, au théâtre du Vieux-Colombier, Lucienne et le Boucher , une pièce écrite au début des années trente. Trois ans plus tard, Clérambard connaissait un durable succès. Dès lors, Marcel Aymé se consacra presque entièrement au théâtre. On retrouve, dans son œuvre dramatique, la plupart de ses personnages habituels (mais pas l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-ayme/#i_86548

BABYLONE (Y. Reza) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 960 mots

Depuis la célèbre pièce Art , créée par Patrice Kerbrat en 1994 et régulièrement montée sur les scènes internationales, de nombreux créateurs se sont succédé pour mettre en scène l’œuvre théâtrale de Yasmina Reza : Luc Bondy pour Une pièce espagnole  ; Thomas Ostermeier pour Bella Figura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/babylone-y-reza/#i_86548

BARRAULT JEAN-LOUIS (1910-1994)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 344 mots
  •  • 1 média

Né le 8 septembre 1910 au Vésinet, mort à Paris le 22 janvier 1994, Jean-Louis Barrault a traversé le siècle. Passionné de théâtre, vibrant, intuitif, sachant l'un des premiers que le spectacle vivant engage l'être corps et âme, il marqua son époque en mettant le premier en scène Le Soulier de satin , œuvre somme de Paul Claudel, sous l'Occupation. Passeur de culture éclecti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-barrault/#i_86548

BARSACQ ANDRÉ (1906-1973)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 174 mots

Décorateur et metteur en scène français, André Barsacq, après avoir fondé en 1937 le théâtre des Quatre-Saisons avec Jean Dasté, prend la succession de Dullin à la tête du théâtre de l'Atelier en 1940. En trente années intenses de théâtre, la plupart du temps de création, il aura à l'affiche de nombreuses pièces d'Anouilh ( Le Bal des voleurs , 1940 ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-barsacq/#i_86548

BATAILLE HENRY (1872-1922)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 561 mots

Poète et dramaturge, né à Nîmes, fils de Léopold Bataille, un austère magistrat du Second Empire, Henry Bataille vient faire ses études à Paris. Il croit d'abord se sentir une vocation de peintre et fréquente l'académie Jullian. Mais, féru de théâtre, il écrit un drame fortement inspiré par le romantisme dont Sully Prudhomme a fait l'éloge. Cependant, après l'échec de la première pièce qu'il a fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-bataille/#i_86548

BATAILLE NICOLAS (1926-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 214 mots

Homme de théâtre français. Après s'être formé aux cours de René Simon et de Solange Sicard, Nicolas Bataille fait la connaissance de Jacques Prévert, qui l'engage comme figurant dans Les Enfants du paradis , de Marcel Carné (1945). En 1948, il porte à la scène Une saison en enfer , de Rimbaud. L'année suivante, avec la complicité d'Akakia Viala et de Pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-bataille/#i_86548

BATY GASTON (1885-1952)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 442 mots

Troisième homme du « Cartel », Gaston Baty fut un technicien sensible et intelligent de cette machine à jouer qu'est le théâtre. Il débute en 1919 au cirque d'Hiver en assistant Firmin Gémier dans une de ses mises en scène populaires. En 1921, il crée sans grand succès L'Annonce faite à Marie de Paul Claudel. Il fonde alors les Compagnons de la chimère, avec lesquels il erre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-baty/#i_86548

BAYEN BRUNO (1950-2016)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 810 mots

Né le 13 novembre 1950 à Paris, Bruno Bayen entre à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm. Sous la direction de Bernard Dort, il présente une maîtrise consacrée à Homme pour homme de Brecht. Il s'essaie déjà à l'écriture dramatique. Au musée ce soir évoque Mai-68 par le biais du théâtre dans le théâtre, et intéresse Jean-Marie Serreau, mais reste s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-bayen/#i_86548

BECKETT SAMUEL

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 4 806 mots
  •  • 2 médias

Pour Samuel Beckett plus que pour tout autre écrivain moderne – sauf peut-être Kafka –, la création littéraire aura signifié exil, isolement, résistance. Né en 1906 dans une famille protestante de la banlieue de Dublin, l'écrivain multipliera, toute son existence, fugues, évasions et autres évitements. D'abord, au Trinity College de Dublin, en étudiant les langues romanes, italien et français ; p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-beckett/#i_86548

BECKETT SAMUEL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 315 mots

13 avril 1906 Naissance de Samuel Beckett à Dublin. 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1928-1930 Vit à Paris. Il est lecteur à l’École normale supérieure. Durant ces années, il se lie d’amitié avec James Joyce. 1934 Publication d’un recueil de nouvelles, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beckett-reperes-chronologiques/#i_86548

BELLON LOLEH (1925-1999)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 131 mots

Comédienne et auteur dramatique française née à Bayonne en 1925 et morte à Paris en 1999. Élève de Dullin, Tania Balachova et Julien Bertheau, Loleh Bellon joue notamment dans Judith de Giraudoux, L'Annonce faite à Marie de Claudel, Ce Soir on improvise de Pirandello, et participe à la création du Balcon d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loleh-bellon/#i_86548

BELLORINI JEAN (1981- )

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

Directeur depuis le 1 er  janvier 2014 du Théâtre Gérard-Philipe (T.G.P.), le Centre dramatique national de Saint-Denis, Jean Bellorini est, depuis Tempête sous un crâne (2009), qui l’a révélé au grand public, une des figures de proue de sa génération. Il a su renouer avec l’esprit d’un théâtre populaire ouvert et généreux, qui s’inscrit résolument […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bellorini/#i_86548

BENEDETTO ANDRÉ (1934-2009)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 927 mots

Acteur, auteur dramatique, metteur en scène, directeur de théâtre, André Benedetto est également considéré comme le fondateur du festival « off » d'Avignon. Né à Marseille le 14 juillet 1934, il se lance dans l'aventure du théâtre à la fin des années 1950. Instituteur, il fait la rencontre de Gabriel Monnet lors de « stages d'été » avant de « monter » à Paris, puis de choisir Avignon, déjà célèbre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-benedetto/#i_86548

BERNARD PAUL dit TRISTAN (1866-1947)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ÉNARD
  •  • 387 mots

Ami de Jules Renard, d'Alphonse Allais, de Courteline, de Lucien et Sacha Guitry, Tristan Bernard fait partie de ces figures qui ont marqué la vie parisienne durant toute la première moitié du xx e siècle. Plus que par son œuvre, qui a remporté cependant un grand succès en son temps, il est connu par ses bons mots. On ne relit sans doute plus guè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-paul-dit-tristan/#i_86548

BERNHARDT SARAH ROSINE BERNARD dite SARAH (1844-1923)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 929 mots
  •  • 1 média

« Sarah est morte, la voix d'or s'est tue. On l'aurait presque crue – ou voulue immortelle. » C'est par ces phrases que Liane de Pougy salua la disparition de Sarah Bernhardt. « Immortelle », Sarah Bernhardt l'était alors depuis longtemps. La comédienne à la « voix d'or » était entrée dans la légende de son vivant. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernhardt-sarah-rosine-bernard-dite-sarah/#i_86548

BERNSTEIN HENRY (1876-1953)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 387 mots

Auteur dramatique français, fils d'un banquier israélite, Henry Bernstein connut un très vif succès dans la décennie qui précéda la Première Guerre mondiale. Découvert par Antoine, directeur du Théâtre-Libre, il débute avec une comédie : Le Marché (1905). Avec beaucoup de brutalité et une puissance d'effets qui est de toute évidence l'objet premier de sa recherche, il peint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-bernstein/#i_86548

BERRIAU SIMONE (1896-1984)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 789 mots

Chanteuse lyrique, comédienne, productrice de films, promoteur immobilier à l'occasion, Simone Berriau fut pendant des années un « personnage » parisien. Mais c'est avant tout comme directrice du Théâtre-Antoine (à partir de 1943) qu'elle passera à la postérité, pour avoir révélé au public Jean-Paul Sartre dramaturge et avoir su pressentir en Peter Brook et Claude Régy deux metteurs en scène impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-berriau/#i_86548

BILLETDOUX FRANÇOIS (1927-1991)

  • Écrit par 
  • Pierre MARCABRU
  •  • 422 mots

Né à Paris en 1927, François Billetdoux fut un élève de Charles Dullin et suivit les cours de l'Institut des hautes études cinématographiques avant de travailler, à partir de 1946, à la Radiodiffusion française. Dans l'univers confus du théâtre de l'après-guerre, son œuvre bouscule les règles sans pour autant brouiller le jeu. Dès À la nuit, la nuit (1955), créé au théâtre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-billetdoux/#i_86548

BLIN ROGER (1907-1984)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 466 mots

Metteur en scène exemplaire d'un théâtre difficile, dont le nom est attaché à la réalisation des grandes œuvres de Genet et de Beckett. Élève de Dullin, lié à Artaud, proche de Prévert et du groupe Octobre, Blin se fait connaître comme acteur avant la Seconde Guerre mondiale. En 1949, il se révélait metteur en scène en présentant La Sonate des spectres de Strindberg. Puis il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-blin/#i_86548

BOND EDWARD (1934- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 243 mots

Dramaturge prolifique, dont les premières pièces datent des années 1960 ( The Pope's Wedding , 1962 ; Saved , 1965 ; Narrow Road to the Deep North et Early Morning , 1968), le Britannique Edward Bond n'a cessé d'embrasser, jusque dans ses pièces les plus récentes, le marasme contemporain. Accommodant le théât […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-bond/#i_86548

LES BONNES, Jean Genet - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 889 mots
  •  • 1 média

L'argument des Bonnes (1947, nouvelle version en 1958), fut fourni à Jean Genet (1910-1986) par un fait divers survenu en 1933 : le crime des sœurs Papin, au Mans. De l'événement originel, la pièce a conservé une trame policière indécise, occupant l'arrière-plan du drame. On se gardera d'autre part, indique l'auteur dans un texte datant de 1963, « Comment jouer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bonnes/#i_86548

BOULEVARD THÉÂTRE DE

  • Écrit par 
  • Daniel ZERKI
  •  • 5 989 mots

Dans le chapitre « L'âge mûr (1850-1914) »  : […] Les théâtres des boulevards ont pris du poids, de l'assurance, ils ont créé un genre dramatique et littéraire distinct, la comédie de boulevard ; ils ont essaimé, et s'étendent à Paris tout entier. L'ancienne guerre avec les théâtres nationaux s'est éteinte, et cette paix n'est pas défavorable au Boulevard. La Comédie-Française conserve le quasi-monopole du répertoire classique, ainsi que certaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-de-boulevard/#i_86548

BOURDET ÉDOUARD (1887-1945)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 388 mots

Auteur dramatique français, Édouard Bourdet fait ses débuts, en 1910, avec Le Rubicon . Mais pas plus cette pièce que L'Homme enchaîné (1923) ne connaissent le succès. La Prisonnière (1926) aborde un sujet difficile, la souffrance d'une femme damnée, et l'auteur le traite avec beaucoup d'habileté et l'audace qu'il s'est permise da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-bourdet/#i_86548

BOURDET GILDAS (1947- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 793 mots

au Havre.D'abord attiré par la peinture et la scénographie (il signe ou cosigne le plus souvent les décors de ses spectacles), Gildas Bourdet se tourne rapidement vers la mise en scène. Les premières réalisations de sa troupe, le théâtre de la Salamandre, fondée en 1974, se font sur le mode de l'adaptation et de l'écriture collective ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gildas-bourdet/#i_86548

BOURSEILLER ANTOINE (1930-2013)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 558 mots

Acteur, metteur en scène et animateur de théâtre, Antoine Bourseiller est né à Paris le 2 juillet 1930. Il se fait connaître par la présentation d'œuvres oubliées du xvii e siècle, telles la Marianne de Tristan l'Hermite et La Mort d'Agrippine de Cyrano de Bergerac. En 1960, il remporte le premier prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-bourseiller/#i_86548

BOUTTÉ JEAN-LUC (1947-1995)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 497 mots

Né à Lyon, à la fois acteur rare et metteur en scène, Jean-Luc Boutté commence son apprentissage au théâtre de Villeurbanne, au côté de Roger Planchon qui l'engage comme figurant dans ses mises en scène d' Henri IV et de Falstaff . Entré au Conservatoire national supérieur d'art dramatique à Paris en 1968, il en sort trois ans plus tard pour rejoindre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-boutte/#i_86548

BRAUNSCHWEIG STÉPHANE (1964- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 940 mots

Stéphane Braunschweig est né en 1964 à Paris. Après l'École normale supérieure et des études de philosophie, Stéphane Braunschweig entreprend sa formation théâtrale auprès d'Antoine Vitez, à l'École de Chaillot. Avec sa jeune troupe du Théâtre-Machine, il met en scène Woyzeck de Büchner en 1988, spectacle remarqué au festival du Jeune Théâtre d'Alès. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-braunschweig/#i_86548

BRAUTIGAN (mise en scène B. Boeglin)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 896 mots

De Bruno Boeglin, qu'il avait invité en 1979 au Centre dramatique national des Alpes, Georges Lavaudant disait alors : « Il est l'un des rares poètes de la scène. » La phrase a conservé sa pertinence. Hors du temps, hors des modes, Bruno Boeglin est l'homme d'un théâtre qui ne ressemble qu'à lui-même. S'il s'est peu confronté aux classiques ( Titus Andronicus , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brautigan/#i_86548

BRICAGE CLAUDE (1937-1992)

  • Écrit par 
  • Christian CAUJOLLE
  •  • 680 mots

Le photographe Claude Bricage est mort du sida le 21 mars 1992. Il préparait alors une exposition ainsi que trois ouvrages consacrés à Louis Aragon, à l'occasion du dixième anniversaire de la mort de l'écrivain, à la chorégraphe Maguy Marin, dont il suivait le travail depuis longtemps, et à Antoine Vitez, dont il fut le fidèle accompagnateur. Il avait également mis en chantier, avec des photograph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-bricage/#i_86548

BRIEUX EUGÈNE (1858-1932)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 182 mots

En des œuvres quelque peu didactiques, Brieux s'est attaqué aux plaies sociales de son époque. Les pièces de Brieux appartenaient au répertoire du célèbre Théâtre-Libre d'Antoine, qui eut une grande influence sur le développement du nouveau style naturaliste. La réputation de Brieux a cependant bien baissé depuis l'époque où G. B. Shaw disait de lui qu'il était dans son genre « incomparablement le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-brieux/#i_86548

ÇA IRA (1) FIN DE LOUIS (J. Pommerat)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 958 mots
  •  • 1 média

Quatre heures trente de passions, de colères et de liesse, de tensions. Quatre heures trente de disputes, controverses et déclarations solennelles devant un public fasciné et tout ouïe. Ça ira (1) Fin de Louis , écrit et mis en scène par Joël Pommerat, se situe dans la continuité des grandes pièces sur la Révolution française, comme La Mort de Danton (G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ca-ira-1-fin-de-louis/#i_86548

CAMUS ALBERT

  • Écrit par 
  • Jacqueline LÉVI-VALENSI
  •  • 2 955 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De l'absurde à la révolte »  : […] Camus lui-même a séparé son œuvre, sans doute de manière trop rigide, en un « cycle de l'absurde » et un « cycle de la révolte » ; en fait, le sentiment de l'absurde, né d'une réflexion ontologique, accentué par la pesanteur de l'histoire devenue particulièrement angoissante, entraîne le mouvement de la révolte ; d'abord d'ordre individuel, elle devient collective, de son propre élan et sous la pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-camus/#i_86548

CAMUS ALBERT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 340 mots

7 novembre 1913 Naissance d'Albert Camus à Mondovi, en Algérie. 1930 Première atteinte de la tuberculose. 1933 Étudiant à la faculté d'Alger, il se lie avec René Poirier et Jean Grenier. 1935 Adhésion au Parti communiste algérien. Crée le Théâtre du travail. 1937 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camus-reperes-chronologiques/#i_86548

LA CANTATRICE CHAUVE, Eugène Ionesco - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 973 mots

C'est avec très peu de moyens que le metteur en scène Nicolas Bataille créa au théâtre des Noctambules, à Paris, en mai 1950, La Cantatrice chauve , première pièce d'Eugène Ionesco et probablement la plus emblématique de ce qu'on nommera en France « le théâtre de l'absurde ». L'intérieur victorien s'y réduisait à quelques meubles, et l'on y mettait à exécution le principe d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-cantatrice-chauve/#i_86548

CARTEL, théâtre

  • Écrit par 
  • Pierre-Aimé TOUCHARD
  •  • 2 016 mots
  •  • 1 média

Le mot « cartel », ressuscité en 1924 par le Cartel des gauches , ne s'utilisait plus qu'en économie et en politique, quand les quatre principaux animateurs de théâtre du Paris de cette époque décidèrent, le 6 juillet 1927, de fonder une association pour la défense de leurs intérêts professionnels, en particulier devant la critique. Ils l'appelèrent eux aussi le Cartel, sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartel-theatre/#i_86548

CASARÈS MARIA (1922-1996)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Actrice française d'origine espagnole, Maria Casarès est née à La Corogne (Galice) le 21 novembre 1922. Elle appartient par son père à une famille fortunée, cultivée, ardemment républicaine et francophile, ce qui vaut à Santiago Casarès Quiroga des séjours en prison. La république, proclamée en 1931, le fait ministre, puis président du Conseil, mais, lorsque éclate la guerre civile, c'est en simp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maria-casares/#i_86548

CAUBÈRE PHILIPPE (1950- )

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 974 mots

Dans le chapitre « L’aventure du « Soleil » »  : […] Philippe Caubère est né en 1950, dans une famille bourgeoise de Marseille. Ses premières passions furent le rock et Johnny Hallyday, avant qu’il ne découvre Gérard Philipe. « Peu politisé » comme il l’avouera plus tard, il ne participe pas à la contestation de Mai-68, mais quitte le domicile familial pour entrer cette même année dans le Théâtre d’Essai d’Aix-en-Provence (Tex) qui vient tout juste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-caubere/#i_86548

CHÉREAU PATRICE (1944-2013)

  • Écrit par 
  • Anne Françoise BENHAMOU
  •  • 2 968 mots
  •  • 2 médias

Artiste précoce, Patrice Chéreau s'impose rapidement en Europe comme un des plus grands metteurs en scène de théâtre de son temps par la puissance et l'originalité de ses points de vue critiques, par la force de son univers plastique (sur lequel vient se greffer très tôt celui du scénographe Richard Peduzzi) et par la radicalité de sa direction d'acteurs  : le lyrisme de son écriture scénique exa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrice-chereau/#i_86548

CIXOUS HÉLÈNE (1937- )

  • Écrit par 
  • Bertrand LECLAIR
  •  • 1 601 mots

Dans le chapitre « L'Histoire en scène »  : […] Ce n'est évidemment pas un hasard si la première pièce d'Hélène Cixous, Le Portrait de Dora , créée en 1976 par la Compagnie Renaud-Barrault, s'emparait d'un cas de référence de la théorie psychanalytique, invitant Freud sur la scène. Ce n'est qu'en 1985 pourtant que l'écriture dramatique d'Hélène Cixous a pris une dimension d'exception, dans des circonstances particulières : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helene-cixous/#i_86548

CLAUDEL PAUL

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 4 107 mots

Dans le chapitre « L'égocentrisme lyrique de la jeunesse »  : […] L'Arbre, ce sont les pièces de jeunesse : Tête d'or (1889), La Ville (1890), L'Échange (1894), Le Repos du septième jour (1896), La Jeune Fille Violaine (1893, modifiée en 1898, puis en 1910 sous le nom de L'Annonce faite à Marie ). Drames lyriques encore très proches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-claudel/#i_86548

CLAUDEL PAUL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 314 mots

6 août 1868 Naissance de Paul Claudel à Villeneuve-sur-Fère, près de Soissons. 1882 Installation de la famille à Paris. Claudel est élève au lycée Louis-le-Grand. 1886 Découverte de Rimbaud. Le 25 décembre, conversion à Notre-Dame. 1887 Claudel fréquente les Mardis de Mallarmé. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudel-reperes-chronologiques/#i_86548

CLÉVENOT PHILIPPE (1942-2001)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 772 mots

L'acteur Philippe Clévenot fut l'une des figures les plus représentatives du théâtre contestataire des années 1960-1970, politique et civique, marqué au double sceau de la création collective et de la conquête d'un nouveau public. C'est en applaudissant Jean Vilar et Gérard Philipe que Philippe Clévenot se prend de passion pour le théâtre. Sa mère l'entraîne au cours de Béatrix Dussane, grande fig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-clevenot/#i_86548

COCTEAU JEAN (1889-1963)

  • Écrit par 
  • Christian DOUMET
  •  • 2 382 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La passion du spectacle »  : […] À travers l'écriture, à travers le dessin, à travers la musique, ce qui porte Cocteau, c'est une attirance irrépressible pour le spectacle. Sa prose est images ; ses images fondent un langage et sa langue est musicale. Tout l'amenait naturellement au théâtre, et plus tard, au cinéma. Après la mort de Radiguet, en 1923, s'ouvre, avec Roméo et Juliette , la longue série des œuv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cocteau/#i_86548

COMÉDIE

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 5 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Renaissance de la comédie »  : […] La renaissance, en réalité, devait venir d'une contestation beaucoup plus profonde des conventions attachées à l'art de la comédie. Zola, l'un des premiers, en avait appelé à l'audace des jeunes écrivains de théâtre : dès 1897, Jules Renard transforme le ton du genre, en revenant à une rigueur et à une densité dans le dialogue depuis longtemps perdues. Georges Courteline crée de nouveaux types co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie/#i_86548

COMÉDIE-FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 408 mots

Dans le chapitre « « La Maison Molière » »  : […] Si l'acte de fondation de la Comédie-Française date de mars 1804, et fut officialisé par Napoléon depuis Moscou par le décret du 15 octobre 1812, sa création se situe sous le règne du Roi-Soleil. En 1680, Louis XIV, épris de spectacles mais aussi désireux de renforcer les liens entre la culture et l'État, enjoint aux deux dernières troupes parisiennes de comédiens français – celle de l'hôtel de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-francaise/#i_86548

COPEAU JACQUES (1879-1949)

  • Écrit par 
  • Georges LERMINIER
  •  • 1 570 mots

Ce qu'on a appelé la réforme de Jacques Copeau, c'est d'abord le retour délibéré aux sources traditionnelles les plus pures (tragédie grecque, commedia dell'arte, théâtre élisabéthain, etc.) ; c'est aussi une volonté de resserrer les liens du théâtre et de la poésie, entre lesquels s'étaient développés toutes sortes de malentendus ; c'est enfin un effort d'épuration radicale des techniques et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-copeau/#i_86548

COURTELINE GEORGES MOINAUX dit (1858-1929)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 759 mots

Après s'être essayé à plusieurs genres littéraires, c'est en tant qu'auteur de petites comédies gaies que Georges Courteline a connu le plus de succès et qu'il a dominé le théâtre comique des années 1900. Il doit peut-être à son père, le chroniqueur humoriste de La Gazette des tribunaux , Jules Moinaux, ses dons innés pour l'observation et la caricature. Très tôt, en 1881, Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courteline/#i_86548

CRÉATION DU FESTIVAL D'AVIGNON

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 255 mots

La création de ce qui allait devenir l'un des plus grands festivals de théâtre au monde est né d'une rencontre : celle de Jean Vilar (1912-1971), comédien, metteur en scène, fondateur de la Compagnie des Sept en 1943, avec le poète René Char. Ce dernier organise, avec Christian Zervos, critique et fondateur des éditions Cahiers d'Art, une exposition de peintres modernes au palais des Papes d'Avign […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-du-festival-d-avignon/#i_86548

CROMBECQUE ALAIN (1939-2009)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 845 mots

Alain Crombecque avait tout de l'honnête homme au sens du xvii e  siècle. Courtois, affable mais secret, il ne se livrait guère que dans le cercle de ses intimes. Pourtant, s'il demeurait silencieux, il portait un regard perçant tant sur les hommes et les artistes que sur les œuvres. Directeur général du festival d'Automne depuis 1993, cet humanis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-crombecque/#i_86548

CUNY ALAIN (1908-1994)

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 1 010 mots

Alain Cuny est monté pour la dernière fois sur une scène de théâtre en 1972 au théâtre de Chaillot, où il jouait La Danse de mort avec Maria Casarès. Au cinéma, il fit une plus longue carrière puisque les cinéphiles ont pu l'admirer jusqu'au bout dans des films importants de Francesco Rosi ( Les Hommes contre , 1970, Cadavres exquis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-cuny/#i_86548

CUREL FRANÇOIS DE (1854-1928)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 505 mots

Héritier d'une ancienne famille industrielle lorraine, diplômé de l'École centrale des arts et manufactures, ayant dû renoncer après la guerre de 1870 à une carrière d'ingénieur, François de Curel vit en gentilhomme campagnard une semi-retraite sur ses terres ardennaises et partage son temps entre la lecture, la méditation et la chasse. Son goût pour les lettres se concrétise en 1885 par des nouve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-de-curel/#i_86548

LA DAME AUX CAMÉLIAS (mise en scène A. Arias)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 816 mots

Fantôme tout habillé de noir, le geste las, le pas lent, elle apparaît, comme surgie d'outre-tombe, dans l'encadrement d'une porte. Son visage se dévoile. Dans la salle, chacun retient son souffle. Le regard perdu, elle esquisse une moue, comme si sa bouche n'était pleine que du goût de la mort, puis s'en va... Isabelle Adjani joue La Dame aux camélias . Un personnage romanti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-dame-aux-camelias/#i_86548

DANSE DE MORT (A. Strindberg)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 278 mots

En signant la mise en scène de Danse de mort (1900), Matthias Langhoff a fait en avril 1996 son entrée à la Comédie-Française, inscrivant du même coup la pièce d'August Strindberg au répertoire de la Maison de Molière. Double irruption, donc, fracassante et spectaculaire, placée à plus d'un titre sous le signe de la destruction. Et puisqu'il est question de subvertir, c'est l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danse-de-mort/#i_86548

DANS LA SOLITUDE DES CHAMPS DE COTON, Bernard-Marie Koltès - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 928 mots

Dès 1976, Bernard-Marie Koltès (1948-1989), qui a d'abord été metteur en scène, se consacre à l'écriture dramatique. Combat de nègre et de chiens (1980), Quai Ouest (1986), Dans la solitude des champs de coton (1987) et Roberto Zucco (1989), en font un des dramaturges les plus remarqués de la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dans-la-solitude-des-champs-de-coton/#i_86548

DASTÉ JEAN (1904-1994)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 530 mots

Acteur et metteur en scène, Jean Dasté est un peu le pivot et le fil conducteur de trois générations qui ébranlèrent et continuent de révolutionner la tradition théâtrale française. Disciple et gendre de Jacques Copeau (sa compagne Marie-Hélène Dasté est une comédienne réputée), il réalisa, à force de courage, de ténacité et de talent, le vieux rêve de son maître : quitter Paris, ses habitudes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-daste/#i_86548

DELAY FLORENCE (1941- )

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 773 mots

Florence Delay est essayiste et romancière, comédienne, traductrice, scénariste. Elle a été élue à l'Académie française le 14 décembre 2000. Née à Paris le 19 mars 1941, elle fait ses études au lycée Jean de La Fontaine et à la Sorbonne. Attirée par le théâtre, elle est élève à l'école du Vieux-Colombier, puis régisseur-stagiaire de Jean Vilar au festival d'Avignon et assistante de Georges Wilson […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/florence-delay/#i_86548

DELBO CHARLOTTE (1913-1985)

  • Écrit par 
  • Christiane PAGE
  •  • 1 023 mots

Née le 10 août 1913, à Vigneux-sur-Seine, l’écrivain Charlotte Delbo vient d’un milieu modeste. Elle interrompt ses études à seize ans, devient sténodactylo anglais-français, tout en poursuivant sa formation intellectuelle au sein de l’Université ouvrière où elle rencontre son futur époux Georges Dudach (1914-1942). De 1930 à 1934, elle travaille avec Henri Lefebvre (universitaire marxiste, philos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlotte-delbo/#i_86548

DELUBAC JACQUELINE (1907-1997)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 618 mots
  •  • 1 média

Jacqueline Basset naît le 27 mai 1907 dans le VI e  arrondissement de Lyon, d'une famille de soyeux garants d'une éducation solide et raffinée. À la mort de son père, alors qu'elle n'est encore qu'une enfant, elle part vivre à Valence avec sa mère. Provinciales, l'une et l'autre rêvent de Paris et de théâtre et finissent par débarquer dans la capitale, pour s'y fixer, à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-delubac/#i_86548

DESARTHE GÉRARD (1945- )

  • Écrit par 
  • Yves KIRCHNER
  •  • 675 mots

Gérard Desarthe est né en 1945 à Paris. À dix-sept ans, il trouve un exutoire à ses passions d'adolescent dans le théâtre. « J'étais en cavale, je fuyais la maison de correction, la cellule familiale, je traînais à Paris, je ne savais pas où bouffer, où dormir. » Des gens l'ont hébergé et aidé. Après différents petits boulots, puis quelques tentatives ( La Remise , de Roger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-desarthe/#i_86548

DOM JUAN (mise en scène B. Jaques)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 003 mots

À travers sa mise en scène d' Elvire Jouvet 40 , d'après les carnets de travail de Louis Jouvet, Brigitte Jaques s'était intéressée au Dom Juan de Molière, aux rôles et à la manière de les dire. Cette fois, sans abandonner le travail de l'acteur, elle se tourne aussi vers Le Festin de pierre . C'est en effet, le premier nom de cett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dom-juan/#i_86548

DRAME - Drame bourgeois

  • Écrit par 
  • René POMEAU
  •  • 3 504 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Anouilh »  : […] D'autres prolongements sont discernables dans le théâtre du xx e  siècle. Jean Anouilh fait défiler de grotesques figures dans la tradition du drame antibourgeois. Selon l'esprit du genre, la caricature fréquemment suggère ou dégage des idées. Le Voyageur sans bagages (1936) traite à ce niveau un sujet abordé sur un autre ton […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-bourgeois/#i_86548

DRAME - Drame moderne

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 053 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Deuxième paradoxe : le personnage divisé »  : […] Des pièces de Pirandello, ce sont plutôt les personnages que l'auteur qui font figure de rénovateurs – évidemment « improvisés » – du théâtre de l'entre-deux-guerres. Dans Ce soir on improvise aussi bien que dans Six Personnages en quête d'auteur , on a l'impression que Pirandello est complètement solidaire du « chef de troupe » – ou du « directeur » – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-moderne/#i_86548

DUBILLARD ROLAND (1923-2011)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ÉNARD, 
  • Universalis
  •  • 508 mots

Dramaturge , poète et comédien, Roland Dubillard est né à Paris en 1923. « Voyageur exilé sur notre planète » (Laurent Terzieff), il est l'auteur d'une œuvre à la fois cocasse et inquiétante, à mi-chemin entre Ionesco et Jean Tardieu. C'est d'ailleurs ce dernier, alors qu'il est à la tête du « Club d'essai » de la Radiodiffusion française, qui lui commande en 1947 ses premiers textes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-dubillard/#i_86548

DUX PIERRE MARTIN dit PIERRE (1908-1990)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 540 mots

Incarnation du comédien de haute race, tout en rigueur et en morale, en force et en pudeur retenue, Pierre Dux aura été à la scène française ce que John Gielgud fut au théâtre britannique. Né en 1908 d'un père et d'une mère tous deux comédiens (le premier au théâtre de l'Odéon, la seconde à la Comédie-Française), cet enfant de la balle, formé à la double école du Conservatoire et des tournées orga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dux-pierre-martin-dit-pierre/#i_86548

ÉLECTRE, Jean Giraudoux - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 536 mots

Après Amphitryon 38 (1929) et La guerre de Troie n'aura pas lieu (1935), Électre est la troisième œuvre dramatique de Jean Giraudoux (1882-1944) inspirée de l'Antiquité grecque. Confiée à la troupe de Louis Jouvet qui la créa le 13 mai 1937 au théâtre de l'Athénée (il interprétait le rôle du mendiant), elle connut un grand succès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electre-jean-giraudoux/#i_86548

EN ATTENDANT GODOT, Samuel Beckett - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 998 mots
  •  • 1 média

En janvier 1953 retentit au théâtre Babylone le bruit d'une curieuse bombe, dont l'explosion allait bouleverser le monde du théâtre et de la littérature contemporaine. Dans cette salle parisienne alors en faillite que dirigeait Jean-Marie Serreau, Roger Blin mettait en scène En attendant Godot de Samuel Beckett (1906-1989), sa deuxième pièce après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/en-attendant-godot/#i_86548

AVIGNON FESTIVAL D' - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 800 mots

1947 Premier festival d'Avignon, sous le nom de « Semaine d'art ». Trois spectacles sont présentés : La Tragédie du roi Richard II , de Shakespeare, La Terrasse de midi , de Maurice Clavel, et Tobie et Sara , de Claudel. 1948 La seconde manifestation prend le nom de Festival d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avignon-reperes-chronologiques/#i_86548

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 238 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le festival d'Avignon »  : […] Lorsque, du 4 au 10 septembre 1947, se déroule dans la cité des Papes « Une semaine d'Art en Avignon », nul ne peut prévoir que cette modeste manifestation sera à l'origine du plus grand festival de théâtre du monde. Metteur en scène et comédien, Jean Vilar a été invité par le poète René Char et le critique d'art Christian Zervos à s'associer à une exposition de peintres modernes au palais des P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festivals/#i_86548

FEYDEAU GEORGES (1862-1921)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 617 mots

Fils du romancier Ernest Feydeau, Georges Feydeau prend la relève de Labiche et porte à sa perfection le vaudeville. Il est pris très tôt par le démon d'écrire et, dès la fin de ses études, il entre dans une double carrière mondaine et théâtrale. Il écrit d'abord des monologues que des acteurs célèbres récitent dans les salons, et deux courtes pièces en un acte représentées à l'Athénée ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-feydeau/#i_86548

FIN DE PARTIE (mise en scène d'A. Françon)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 754 mots

« C'est laid, c'est sale, c'est désolant, c'est malsain, c'est vide et misérable. » Ainsi se plaignait le célèbre critique Jean-Jacques Gautier dans les colonnes du Figaro , quelques jours après la première en France de Fin de partie . S'en prenant à Beckett, qui « a installé sur scène-nue quatre cadavres plus répugnants, plus abjects les uns que les aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fin-de-partie-mise-en-scene-d-a-francon/#i_86548

FISBACH FRÉDÉRIC (1966- )

  • Écrit par 
  • Christophe TRIAU
  •  • 1 084 mots

Né en 1966 à Paris, Frédéric Fisbach s'affirme comme l'un des metteurs en scène les plus singuliers du nouveau paysage théâtral français. C'est comme acteur qu'il commence sa carrière, en particulier dans les mises en scène de Stanislas Nordey. Après avoir rencontré celui-ci au Conservatoire (dont il sort en 1991), il le suit en résidence au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis (1991-1993), puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-fisbach/#i_86548

FLON SUZANNE (1918-2005)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 616 mots

Actrice française. Née le 28 janvier 1918 au Kremlin-Bicêtre, dans la banlieue parisienne, Suzanne Flon aura connu un destin exceptionnel. Rien en effet ne semblait prédisposer cette enfant d'un père employé aux Chemins de fer et d'une mère brodeuse à devenir comédienne. À dix-sept ans, elle est vendeuse-interprète à Paris, aux magasins du Printemps. Édith Piaf croise son chemin. La chanteuse se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suzanne-flon/#i_86548

FONDATION DU THÉÂTRE DU VIEUX-COLOMBIER

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 216 mots

Lorsque, avec l'appui de ses amis de La Nouvelle Revue française , André Gide, Gaston Gallimard et Jean Schlumberger, Jacques Copeau (1879-1949) fonde en 1913 le Théâtre du Vieux-Colombier, à Paris, il lance un « appel » resté célèbre dans l'histoire du théâtre contemporain. Il s'adresse au public, et en particulier à la jeunesse, « pour réagir contre toutes les lâchetés du t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-du-theatre-du-vieux-colombier/#i_86548

LES FOURBERIES DE SCAPIN (mise en scène J.-L. Benoit)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 349 mots

« Dans ce sac ridicule où Scapin s'enveloppe, /Je ne reconnais plus l'auteur du Misanthrope . » (Boileau, Art poétique ). On a souvent tort de s'en remettre aveuglément à Boileau en matière de comédie. Son jugement sur Les Fourberies a une fois pour toutes installé Scapin dans la catégorie des pièces mineures. Or bien des comédien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fourberies-de-scapin/#i_86548

FRANÇON ALAIN (1945- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 783 mots

C'est à Saint-Étienne, sa ville natale, qu'Alain Françon s'initie au théâtre dans les années 1960. Élevé par ses grands-parents, tenanciers de bistrot dans un quartier minier, il suit d'abord des études d'histoire de l'art, avant de constituer un groupe de théâtre dépendant de la Comédie de Saint-Étienne. Jean Dasté en est alors le directeur. Il donne sa chance à Françon, faisant figurer ses mises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-francon/#i_86548

FRESNAY PIERRE (1897-1975)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  •  • 438 mots

Pierre Laudenbach, connu sous le pseudonyme de Pierre Fresnay, fait ses débuts au théâtre, en 1911, avec Réjane. Admis au Conservatoire, il est l'élève de Paul Mounet et de Georges Berr. Il entre à la Comédie-Française en 1915 où il joue Molière, Marivaux et Musset, devient un jeune premier romantique, acquiert le fameux phrasé ponctué de pauses entre les mots, la diction nasale qui le rendront cé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-fresnay/#i_86548

GATTI ARMAND (1924-2017)

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 1 563 mots
  •  • 1 média

Rien ne prédestinait Dante Sauveur Gatti (dit Armand), fils de prolétaires, à l'écriture théâtrale, pas plus qu'à la poésie. Il naît le 26 janvier 1924, à Monaco, d'un père, Auguste, immigré italien, éboueur, et d'une mère, Laetitia, femme de ménage. Sa vie se confond très tôt avec les « batailles du siècle », celles pour l'émancipation de l'homme. Possédé par « la nécessité de l'expression », il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-gatti/#i_86548

GÉMIER FIRMIN (1869-1933)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 452 mots

En 1903, Péguy publie dans ses Cahiers une série d'articles de Romain Rolland sous le titre : « Le théâtre du peuple, essai d'esthétique d'un théâtre nouveau ». C'est le temps de Gémier. Ancien comédien d'Antoine et de Lugné-Poe, grand animateur qui se situe entre Antoine et Copeau, il rêve, en précurseur, d'un théâtre populaire dont la réalisation sera le but de sa vie. Refu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/firmin-gemier/#i_86548

GENET JEAN (1910-1986)

  • Écrit par 
  • René de CECCATTY
  •  • 3 109 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un théâtre de la transgression »  : […] En avril 1947, Genet devient un auteur de théâtre. Les Bonnes , inspirées du crime des sœurs Papin, sont créées à l'Athénée dans une mise en scène de Louis Jouvet. La romancière Violette Leduc, révélée simultanément par les mêmes protecteurs – Sartre, Beauvoir, Cocteau, Jouhandeau –, bâtarde elle aussi et si profondément admirée par Genet qu'il lui dédie sa pièce, réagit trè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-genet/#i_86548

GÉRALDY PAUL (1885-1983)

  • Écrit par 
  • Marcelle BILON
  •  • 797 mots

Le 6 mars 1885, Paul Lefèvre (Paul Géraldy) naît à Paris. Son père, journaliste et homme de lettres, meurt prématurément. Paul, brillant élève au lycée Buffon, doit, à seize ans, interrompre ses études pour gagner sa vie. C'est cette période qu'il intitule : Marche funèbre pour la mort de ma jeunesse . Tout en préparant son baccalauréat, il est employé par la librairie Delag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-geraldy/#i_86548

GIGNOUX HUBERT (1915-2008)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 844 mots

L'histoire d'Hubert Gignoux, c'est celle des Jean Vilar, Jean Dasté, Roger Planchon. Celle des pionniers de la décentralisation, hérauts d'un « théâtre service public » qui, pour se vouloir populaire, s'est toujours montré d'une exigence et d'une éthique exemplaire. Né à Lyon en 1915, cet acteur, metteur en scène et chef de troupe, s'est engagé très tôt dans le théâtre. Étudiant en droit et en sci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert-gignoux/#i_86548

GIRAUDOUX JEAN (1882-1944)

  • Écrit par 
  • Jacques BODY
  •  • 1 799 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Giraudoux dramaturge ou l'illusionniste engagé »  : […] Sa troisième carrière est la plus brillante, et s'ouvre par un coup d'éclat : la générale de Siegfried (pièce tirée en 1928 du roman de 1922) marque la restauration en France de ce théâtre littéraire si vainement souhaité par Copeau. Chaque soir, pendant plus de dix ans, Giraudoux, interprété par Jouvet, régnera sur les théâtres parisiens. Reprenant de vieux thèmes pimentés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-giraudoux/#i_86548

LA GRANDE PARADE DE PY (O. Py)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 009 mots

Auteur, acteur, metteur en scène et chef de troupe, scénographe, directeur du Centre dramatique national (Orléans), Olivier Py poursuit depuis les années 1980 un parcours qui embrasse tous les genres et tous les styles, du cabaret à l'opéra, des formes brèves au poème dramatique, des contes pour enfants aux sagas épiques. Il n'hésite pas à signer des œuvres fleuves qui tiennent le spectateur en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-grande-parade-de-py/#i_86548

GRUMBERG JEAN-CLAUDE (1939- )

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 142 mots

Jean-Claude Grumberg est né à Paris le 26 juillet 1939 dans le X e  arrondissement, au 34 de la rue Chabrol. Sa famille vivait là, et c’est en en enfonçant la porte que la police française est venue chercher son père en 1942. Il ne parviendra à en parler que plus de soixante ans plus tard, dans Mon pèr e. I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-claude-grumberg/#i_86548

GUITRY SACHA (1885-1957)

  • Écrit par 
  • Noël SIMSOLO
  •  • 1 321 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une jeunesse singulière »  : […] Alexandre (dit Sacha) Guitry est né le 21 février 1885 à Saint-Pétersbourg. Son enfance se passe sous le signe du divorce de ses parents et des voyages. Son père, le comédien Lucien Guitry, l'emmène à la cour du tsar de Russie où il joue régulièrement la comédie. L'enfant bénéficie aussi de la fréquentation d'écrivains tels qu'Alphonse Allais, Tristan Bernard, Alfred Jarry, Jules Renard. Leur comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacha-guitry/#i_86548

GUYOTAT PIERRE (1940- )

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 304 mots

Dans le chapitre « La guerre sans nom »  : […] Pierre Guyotat est né le 9 janvier 1940 à Bourg-Argental, dans le Haut-Vivarais. La biographie très complète de Catherine Brun, dont l'élaboration fut suivie et approuvée par l'auteur, permet de dégager à grands traits quelques faits marquants d'une vie hors du commun. Élevé chez les Frères des écoles chrétiennes, son apprentissage de la sexualité fut douloureux – il subit plusieurs viols, sa circ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-guyotat/#i_86548

HAMLET (mise en scène P. Brook)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 070 mots

« Qui est là ? ». C'est la première réplique d' Hamlet . C'était aussi le titre du travail de recherche présenté, il y a trois ans, par Peter Brook. « Qui est là », sur cette scène ? Et qu'est-ce qui est là ? Du théâtre, des corps, un corps en mouvement surtout, des mots proférés, une langue, un souffle, une intrigue. Et, comme le soulignait Gide, un mythe majeur, infiniment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamlet/#i_86548

HONORÉ CHRISTOPHE (1970- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 966 mots

Dans le chapitre « Un cinéma nourri des autres arts »  : […] Auteur de scénarios pour Anne-Sophie Birot, Jean-Pierre Limosin ou Gaël Morel, de courts-métrages ( Hôtel Kuntz , 2008 ; Homme au bain , 2010) ou de clips ( Avant la haine d'Alex Beaupain, 2011), Christophe Honoré n'a jamais cessé de publier des livres depuis 1996, notamment une vingtaine de romans pour enfants et adolescents abor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christophe-honore/#i_86548

HUIS CLOS, Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 096 mots
  •  • 1 média

Deuxième pièce écrite par Jean-Paul Sartre (1905-1980) , Huis clos fut représenté pour la première fois au théâtre du Vieux-Colombier à Paris, le 27 mai 1944, avant d'être publié chez Gallimard l'année suivante. Après Les Mouches (1943), parabole sur la résistance en pleine Occupation, Sartre semblait s'éloigner d'un théâtre engagé dans l'Histoire au p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huis-clos/#i_86548

INTERMEZZO, Jean Giraudoux - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 760 mots

Jean Giraudoux (1882-1944) a situé l'action d' Intermezzo (1933), comédie en trois actes, dans une petite ville de la province française semblable à celle dont il était originaire (Bellac). Ce qui n'empêche pas le dramaturge, derrière le pittoresque attendri et l'ode aux vertus régénérantes de la vie comme elle va, de mettre en évidence les lâchetés, les hypocrisies et le cu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intermezzo/#i_86548

IONESCO EUGÈNE (1909-1994)

  • Écrit par 
  • Philippe SELLIER
  •  • 2 586 mots

Vers les années 1950, la tragédie ressuscite avec Eugène Ionesco, Samuel Beckett, Jean Genet. Presque inconnu jusqu'en 1956, Ionesco a vu, dix ans plus tard, au cours de la saison 1966-1967, cinq au moins de ses pièces jouées à Paris, dont une au Théâtre de France et une autre à la Comédie-Française. La Cantatrice chauve , à l'affiche du théâtre de la Huchette pendant près de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-ionesco/#i_86548

JARRY ALFRED (1873-1907)

  • Écrit par 
  • Vincent BOUNOURE
  •  • 1 273 mots

Dans le chapitre « Mélusine était souillarde de cuisine, Pertinax eschalleur de noix »  : […] Jarry naît à Laval, le jour de la Nativité de la Vierge, le Soleil, l'ascendant, Mercure et Jupiter étant précisément logés dans le signe de la Vierge, mais Mars dominant au Fond du Ciel. Ce curieux de sciences oubliées, cet inspecteur assidu du ciel nocturne obéira contradictoirement à des sollicitations ennemies répondant au thème soit de la Vierge, soit de Mars. Des enfances à Laval, celui qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-jarry/#i_86548

JOUVET LOUIS (1887-1951)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 919 mots
  •  • 1 média

Il y a deux Louis Jouvet  : l'homme de théâtre, un des plus importants animateurs de compagnie et metteurs en scène du xx e  siècle ; et la vedette de cinéma – malgré lui, pourrait-on dire – dont une quarantaine de films conservent pour la postérité la silhouette dégingandée, le visage en lame de couteau et la diction unique. « Le théâtre, disait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-jouvet/#i_86548

JULLIEN JEAN (1854-1919)

  • Écrit par 
  • Pascale ROGER
  •  • 964 mots

Auteur dramatique français, théoricien et critique de théâtre, Jean Jullien fut un observateur exigeant de la vie théâtrale du tournant du xix e  siècle. De lui on ne retient souvent que sa définition de la pièce de théâtre comme une « tranche de vie », expression célèbre mais mal comprise : en effet, en voulant qualifier son propos de naturaliste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jullien/#i_86548

KAFKA EN REPRÉSENTATION (mises en scène F. Tanguy et M. Langhoff)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 518 mots

Mis à part Le Gardien de tombeau , une pièce énigmatique et relativement méconnue, Franz Kafka n'a pas écrit pour le théâtre. On recense pourtant de nombreuses tentatives de porter son œuvre à la scène ( Le Procès , créé dernièrement au festival d'Avignon par Dominique Pitoiset, l'atteste), et ses romans ont souvent fait l'objet d'une adaptation. La réf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kafka-en-representation/#i_86548

KOLTÈS BERNARD-MARIE (1948-1989)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 565 mots

Né le 9 avril 1948 à Metz dans une famille catholique pratiquante, Bernard-Marie Koltès poursuit ses études chez les jésuites ; sans crise et sans agressivité, il prendra ses distances avec la religion. Avec des camarades, il monte sa première œuvre, Les Amertumes (1971), inspirée d' Enfance de Gorki, et fonde aussitôt après sa compagnie, le Théâtre du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-marie-koltes/#i_86548

LAGARCE JEAN-LUC (1957-1995)

  • Écrit par 
  • Gaëlle GLIN
  •  • 1 146 mots

Jean-Luc Lagarce est actuellement l'auteur contemporain le plus joué en France. Si, en moins de vingt-cinq ans, il a écrit une vingtaine de pièces de théâtre, seules quelques-unes d'entre elles furent montrées de son vivant par d'autres metteurs en scène. Parti d'une forme proche du théâtre de l'absurde, il a ensuite élaboré une écriture originale où l'adieu, la disparition, la mort occupent une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-lagarce/#i_86548

LASSALLE JACQUES (1936-2018)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 003 mots

Ancien élève de Fernand Ledoux au Conservatoire de Paris, Jacques Lassalle – né à Clermont-Ferrand le 6 juillet 1936 – n'embrasse pas une carrière traditionnelle de comédien. En 1967, il fonde le Studio-Théâtre de Vitry-sur-Seine, qu’il dirigera jusqu’en 1982. Il inaugure ainsi, à la tête d'une jeune compagnie aux moyens limités, un parcours de metteur en scène exigeant et préoccupé par la dimensi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-lassalle/#i_86548

L'ATELIER et RÊVER PEUT-ÊTRE (mises en scène G. Bourdet, J.-M. Ribes)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 973 mots

Juif et orphelin, orphelin parce que juif – son père est mort en déportation –, Jean-Claude Grumberg, né en 1939, n'a jamais surmonté le traumatisme de cette disparition. « Si je pouvais être heureux, je le serais aujourd'hui », déclara-t-il en mai 1999, alors que pour L'Atelier un molière lui était décerné, qu'il dédiait à sa mère. Que son sort ait été largement partagé, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atelier-rever-peut-etre/#i_86548

LAURENT JEANNE (1902-1989)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 664 mots

Jusqu'en 1959 (date de création d'un ministère chargé des Affaires culturelles et attribué à Malraux), le sous-secrétariat d'État des Beaux-Arts dépendit du ministère de l'Éducation nationale. Le théâtre y relevait d'une sous-direction des spectacles et de la musique. À la tête de cette sous-direction, se trouva placée en 1946 Jeanne Laurent. Née le 7 mai 1902 à Cast (Finistère), Jeanne Laurent, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-laurent/#i_86548

LAVAUDANT GEORGES (1947- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 922 mots

L'activité théâtrale de Georges Lavaudant commence à Grenoble, sa ville natale. Au cours de stages organisés par le secrétariat d'État à la Jeunesse et aux Sports, il fait la connaissance des comédiens Philippe Morier-Genoud, Ariel Garcia-Valdes, Annie Perret, ses futurs compagnons de route. Sans autre formation théâtrale, il rejoint la jeune compagnie du Théâtre partisan durant la période de Mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-lavaudant/#i_86548

LAVELLI JORGE (1931- )

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 501 mots

Né à Buenos Aires, formé à l'université du Théâtre des Nations, à Paris. Lavelli est un des metteurs en scène les plus originaux de ces quelques dernières années. Premier prix au concours des Jeunes Compagnies dramatiques en 1963, il révèle en France Witold Gombrowicz avec la pièce Le Mariage (1963), puis avec Yvonne, princesse de Bourgogne . Lavelli l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-lavelli/#i_86548

LA VIE DE GALILÉE (mise en scène J.-F. Sivadier)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

À l’été 2002, Jean-François Sivadier triomphait au festival d’Avignon. Quelques mois seulement après l’avoir créée au Théâtre national de Bretagne, à Rennes, il présentait sa mise en scène de La Vie de Galilée . Jouée tambour battant à la manière du théâtre de tréteaux, cette œuvre testamentaire (la troisième version établie par Brecht date de 1955, soit un an avant sa mort), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-de-galilee/#i_86548

LECOQ JACQUES (1921-1999)

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 745 mots

Avec Meyerhold, Copeau, Decroux, Jacques Lecoq est l'un des grands découvreurs, au xx e  siècle, des capacités créatrices du corps humain. Au commencement du théâtre, il a toujours placé l'observation du monde et de son mouvement, dans une défiance absolue, cependant, de toute exagération mimétique à l'approche des êtres, des choses et des événem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-lecoq/#i_86548

LEHMANN MAURICE (1895-1974)

  • Écrit par 
  • Paul MORELLE
  •  • 635 mots
  •  • 1 média

Né à Paris, Maurice Lehmann fait ses classes au conservatoire ; sorti avec un premier prix de comédie, il est tout d'abord engagé à la Comédie-Française. Mais très vite Henri Hertz l'appelle au théâtre de la Porte-Saint-Martin, où il est notamment partenaire de Mistinguett dans Madame Sans-Gêne . La mort de Hertz, survenue en 1924, le place à la tête des théâtres de la Porte- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-lehmann/#i_86548

LE RÉVIZOR et L'INSPECTEUR GÉNÉRAL (N. Gogol)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 012 mots

Rien de plus comique que le Révizor de Nicolas Gogol (1836), trônant au sommet du patrimoine théâtral russe. Mais aussi, rien de plus politique que cette fable de la corruption, en des temps où les classes dirigeantes doivent soutenir le siège de la suspicion généralisée. Rien de plus métaphysique, enfin, que cette ironique parabole où l'imposture démasque le mensonge et où l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-revizor-l-inspecteur-general/#i_86548

LES GÉANTS DE LA MONTAGNE(mise en scène S. Braunschweig)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 071 mots
  •  • 1 média

«  Les Géants de la montagne sont le triomphe de l’Imagination ! Le triomphe de la Poésie, mais en même temps la tragédie de la Poésie dans la brutalité de notre monde moderne. » C’est en ces termes que Pirandello présentait son drame dans une lettre adressée à la comédienne Marta Abba. Ce devait être son grand œuvre, « une véritable fête pour l’esprit et pour les yeux », un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-geants-de-la-montagne/#i_86548

LES MARCHANDS (J. Pommerat)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 963 mots

Autodidacte, mais riche d'expériences qui l'ont mené de Chambéry à Paris, Joël Pommerat (né en 1963) s'est lancé, dans les années 1990, dans l'écriture et la mise en scène en fondant sa propre compagnie, Louis Brouillard. Discret, secret presque, soutenu par des amitiés fidèles (le Théâtre de Brétigny, scène conventionnée du Val-d'Orge ; le Théâtre Paris-Villette à Paris), il a su imposer au fil d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-marchands/#i_86548

L'ÉTAT DE SIÈGE (mise en scène E. Demarcy-Mota)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 903 mots
  •  • 1 média

Sa passion pour le théâtre, qui se manifesta alors qu’il était encore étudiant à Alger, conduisit Albert Camus tant à adapter des romans à la scène ( Requiem pour une nonne , d’après Faulkner ; Les Possédés , d’après Dostoïevski) qu’à écrire des pièces comme Le Malentendu ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-etat-de-siege-mise-en-scene-e-demarcy-mota/#i_86548

LISSNER STÉPHANE (1953- )

  • Écrit par 
  • Michel PAROUTY
  •  • 1 181 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un homme de théâtre »  : […] Né à Paris le 23 janvier 1953, d’une famille d’origine russe, le jeune Stéphane Lissner ne va cependant pas rester longtemps éloigné des planches. Le virus, il l’attrape en 1968, en voyant une pièce de Marguerite Duras, L’Amante anglaise , mise en scène par Claude Régy. Autre choc : Le Regard du sourd , de Robert Wilson, au festival de Nancy 1971. Tenté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-lissner/#i_86548

LULU (mise en scène S. Braunschweig)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 937 mots

Elle est la femme fatale, beauté infernale et vampire. Maîtresse autant qu'amante, menant les hommes à leur perte quand ils croient la conduire. Dévoreuse d'âmes, croqueuse de fortunes. Inatteignable. Inaccessible. Emportée dans une course folle au sexe et à l'argent jusqu'à l'instant de l'inévitable chute. Ainsi voit-on Lulu, l'héroïne de Frank Wedekind, visage lisse, regard énigmatique, coiffure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lulu-mise-en-scene-s-braunschweig/#i_86548

MACBETH (mise en scène A. Mnouchkine)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 074 mots

Le 29 mai 1964, Ariane Mnouchkine et une dizaine de comédiens et techniciens issus de l'Association théâtrale des étudiants de Paris fondaient le Théâtre du Soleil, société coopérative ouvrière de production. Quatre ans plus tard, ils investissaient la Cartoucherie de Vincennes, transformant les anciens hangars militaires en haut lieu d’un théâtre à la fois civique et politique. Depuis, ils ne le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macbeth-mise-en-scene-a-mnouchkine/#i_86548

MARAIS JEAN (1913-1998)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 777 mots
  •  • 1 média

Né à Cherbourg le 4 décembre 1913, Jean Villain-Marais meurt à Cannes le 8 novembre 1998. Fort de l'amitié de Jean Cocteau, aguerri par une éducation qui lui avait appris à ne craindre ni la peur ni la douleur et à se sentir solidaire des autres, il a été porté par les ailes de la chance qu'il avait su apprivoiser. Ses débuts sur les écrans, notamment dans Le pavillon brûle ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marais/#i_86548

MARCEAU FÉLICIEN (1913-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 262 mots

Écrivain français d'origine belge. Né le 16 septembre 1916 à Cortenbergh (Belgique), Louis Carette fait ses études au collège de la Sainte-Trinité à Louvain, puis à l'université de Louvain – une période qu'il évoquera dans ses Mémoires, Les Années courtes (1968). De 1936 à 1942, il travaille à l'Institut national de radiodiffusion. À la Libération, il doit quitter la Belgiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felicien-marceau/#i_86548

MARION MADELEINE (1929-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 291 mots

Comédienne française. Née à Paris, Madeleine Marion apprend l'art dramatique au Conservatoire avec Béatrix Dussane. Au début des années 1960, elle travaille notamment avec Sacha Pitoëff ( Les Trois Sœurs , de Tchekhov) et Roger Planchon ( Edouard II , de Marlowe). Elle interprète aussi des pièces de Claudel, La Jeune Fille Violaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madeleine-marion/#i_86548

MAUCLAIR JACQUES (1919-2001)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 588 mots

Comédien, metteur en scène, découvreur de textes et auteur dramatique, Jacques Mauclair est né en 1919 à Paris. Fils d'un commerçant aux Halles et d'une mère au passé de comédienne, il découvre le théâtre à travers Baty, Dullin, Pitoëff. Prisonnier en Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale, il suit les cours de Jouvet dans le Paris de la Libération, avant de jouer sous sa direction dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-mauclair/#i_86548

MESGUICH DANIEL (1952- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 908 mots

Né à Alger en 1952, installé avec sa famille à Marseille dix ans plus tard, dans des conditions matérielles difficiles, Daniel Mesguich rejoint Paris après Mai-68 et intègre le Conservatoire national supérieur d'art dramatique en 1970, après avoir débuté un cursus universitaire de philosophie. Son apprentissage intellectuel est celui d'un passionné, ouvert aux disciplines modernes telles que la ps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-mesguich/#i_86548

MILOSZ OSCAR VLADISLAS DE LUBICZ- (1877-1939)

  • Écrit par 
  • Jean BELLEMIN-NOEL
  •  • 1 237 mots

Dans le chapitre « Du souvenir à l'initiation »  : […] Dans cette âme frileuse et endolorie fermentent en effet des liqueurs plus vigoureuses. C'est d'abord dans un roman, L'Amoureuse Initiation (1910), qu'il confie l'histoire idéale de son destin. Œuvre baroque où se dessine l'itinéraire spirituel de l'homme : de l'ennui de vivre à l'amour de Dieu par l'amour délirant de la créature, du désespoir au salut par l'abjection. L'alli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milosz-lubicz/#i_86548

MIQUEL JEAN-PIERRE (1937-2003)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 824 mots

Comédien, metteur en scène, pédagogue, directeur de compagnies et d'institutions, Jean-Pierre Miquel est né le 22 janvier 1937, à Neuilly-sur-Seine. C'est en 1957, au cours de ses études, que ce licencié en lettres et en droit public, diplômé en sciences politiques, aborde le théâtre. Il rejoint le Groupe de théâtre antique de la Sorbonne. Au sein de cette troupe universitaire, qui va jouer un rôl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-miquel/#i_86548

MIRBEAU OCTAVE (1848-1917)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 202 mots

Auteur de romans et de pièces de théâtre, Mirbeau dressa un réquisitoire impitoyable contre le clergé ainsi que contre les inégalités sociales de son époque. Il fut l'un des dix premiers membres de l'Académie Goncourt, fondée en 1903. Ayant commencé sa carrière comme journaliste dans la presse bonapartiste et royaliste, il établit sa réputation de conteur avec des histoires de paysans normands : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octave-mirbeau/#i_86548

MNOUCHKINE ARIANE (1939- )

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 2 162 mots
  •  • 1 média

Indissociable d'Ariane Mnouchkine, l'histoire du Théâtre du Soleil est celle de toute une génération : celle des années 1960 qui, dans la lignée des Vilar, Dasté, Gignoux, Monnet, Planchon, part à la recherche d'un public nouveau et revendique un théâtre qui soit à la fois politique et populaire, civique et direct, dans une France autant marquée par la décolonisation que par les bouleversements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ariane-mnouchkine/#i_86548

MONNET GABRIEL (1921-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 558 mots

Acteur, metteur en scène et directeur de théâtre français, Gabriel Monnet fut, avec Jean Vilar, Hubert Gignoux, Jean Dasté, Roger Planchon, une des grandes figures de la décentralisation théâtrale. Né en 1921 à Montmédy (Meuse), il passe son enfance au Meynard, en Ardèche. Il se destine à l'enseignement lorsque éclate la Seconde Guerre mondiale. Refusant de rejoindre le S.T.O., il gagne le maquis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-monnet/#i_86548

MONTHERLANT HENRY DE (1895-1972)

  • Écrit par 
  • Pierre SIPRIOT
  •  • 1 504 mots

Dans le chapitre « Un théâtre de la sensibilité »  : […] En 1942, Jean-Louis Vaudoyer eut la bonne idée de commander à Montherlant une pièce « espagnole » pour la Comédie-Française. Le théâtre est le lieu de la grande feinte, donc de l'irresponsabilité. Tout y est interprété. Se défendant de la force obscure et vague des idéologies, ne faisant chanter à ses personnages que le chant mystérieux qui a toujours pleuré ou tonné en lui, Montherlant a écrit de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-de-montherlant/#i_86548

LA MORT DE DANTON et LENZ, LÉONCE ET LENA (mises en scène)

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 933 mots

Comment expliquer l'insistante présence de Büchner sur les scènes françaises, notamment lors de la saison 2001-2002 ? Comment expliquer par ailleurs la transposition à la scène de Lenz , ce récit de l'errance du poète allemand dans les vallées vosgiennes ? Pour le dire autrement : à quoi tient la modernité de Büchner ? Quelle réflexion sur le « dramatique » suscite-t-elle ? […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mort-de-danton-lenz-leonce-et-lena/#i_86548

NAPOLÉON, OU LES CENT-JOURS (C. D. Grabbe)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 392 mots

Charles Péguy distinguait dans le cours de l'histoire les périodes et les époques, les secondes rompant, avec un fracas qui est le plus souvent celui des armes, le déroulement (relativement) tranquille des premières. S'il y eut une époque marquante et singulière dans notre propre histoire, ce fut bien le court laps de temps de la Révolution et de l'Empire, qui suffit pour bouleverser la face de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ou-les-cent-jours/#i_86548

LES NAUFRAGÉS DU FOL ESPOIR (A. Mnouchkine)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 096 mots
  •  • 1 média

« Création collective du Théâtre du Soleil mi-écrite par Hélène Cixous sur une proposition d'Ariane Mnouchkine », comme le précise le programme, Les Naufragés du fol espoir ( Cartoucherie de Vincennes, 2010) est composé de trois histoires qui s'enchevêtrent en un jeu de construction extraordinaire d'intelligence, de virtuosité et d'émotion . La première relate le tournage d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-naufrages-du-fol-espoir-a-mnouchkine/#i_86548

NDIAYE MARIE (1967- )

  • Écrit par 
  • Christine GENIN
  •  • 1 049 mots

Dans le chapitre « « Jouer avec la cruauté » »  : […] Marie NDiaye est née en 1967 à Pithiviers (Loiret) d'une fille d'agriculteurs beaucerons et d'un père sénégalais qui divorcent alors qu'elle n'a pas un an ; sa mère, institutrice, s'installe avec ses deux enfants près d'Antony, en région parisienne. À douze ans, Marie commence à écrire. À dix-sept ans, son premier roman est édité par Jérôme Lindon. Quant au riche avenir (1985 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-ndiaye/#i_86548

NOIRET PHILIPPE (1930-2006)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 781 mots
  •  • 1 média

Philippe Noiret est né à Lille le 1 er  octobre 1930. Le théâtre l'attire dès sa jeunesse. Bien conseillé, il s'affirme rapidement. Acteur de belle stature, passionné par son travail, il explore le monde de la scène avec la plus éclectique curiosité. Il est et restera d'une sincère modestie, conscient de sa valeur mais attentif à rendre à Jean Vilar ou à Bertrand Taverni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-noiret/#i_86548

NORDEY STANISLAS (1966- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 773 mots
  •  • 1 média

Fils de la comédienne Véronique Nordey et du cinéaste Jean-Pierre Mocky, Stanislas Nordey se tourne vers la scène après avoir entrepris des études d'histoire . Il entre au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, constituant dès cette époque une partie de l'équipe avec laquelle il ne cessera de travailler. On touche là à l'essentiel de la démarche de Nordey : la troupe comme outil de cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanislas-nordey/#i_86548

NOVARINA VALÈRE (1947- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 182 mots
  •  • 1 média

« Le théâtre témoigne de la vérité et non du mensonge, il n'est pas le lieu du simulacre mais le lieu de l'accord juste entre l'acteur, le texte et l'endroit de la représentation.[...] Il n'y a qu'un seul endroit où le croisement est juste entre le corps de l'acteur et le texte qui est dit. Il n'y a qu'une façon d'être vrai quand il y a cet accord entre les éléments qui constituent la représentat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valere-novarina/#i_86548

OBALDIA RENÉ DE (1918- )

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ÉNARD
  •  • 429 mots

Auteur discret, René de Obaldia sème derrière lui livres et pièces avec un air de désinvolture qui lui vaut une place marginale dans les lettres contemporaines. Cet humoriste refuse de se prendre au sérieux, même comme écrivain. Il n'empêche qu'il est l'un des auteurs de théâtre les plus joués dans le monde entier. Obaldia est né à Hong Kong, d'une mère française et d'un père panaméen, alors consu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-de-obaldia/#i_86548

OBEY ANDRÉ (1892-1975)

  • Écrit par 
  • Sylvie CHEVALLEY
  •  • 492 mots

Né à Douai dans le Nord et mort à Montsoreau en Touraine, André Obey écrit ses deux premières pièces en collaboration avec Denys Amiel : La Souriante Madame Beudet , créée en 1921 par le groupe du Canard sauvage, connaît le succès public, mais le ton satirique de La Carcasse , créée à la Comédie-Française en 1926, suscite une polémique d'une telle violen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-obey/#i_86548

ODÉON-THÉÂTRE DE L'EUROPE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 122 mots

Construit à l'initiative de Louis XVI, ce théâtre inauguré le 9 avril 1782 était à l'origine destiné à la troupe de la Comédie-Française. À son emplacement actuel, près du palais du Luxembourg, le projet de théâtre des architectes De Wailly et Peyre s'inscrivait dans une importante opération d'urbanisme du quartier. Sur une nouvelle place semi-circulaire, s'érige le bâtiment bordé sur trois côtés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odeon-theatre-de-l-europe/#i_86548

L'ORIGINE ROUGE (V. Novarina)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 908 mots

L'œuvre de Valère Novarina se signale par son inventivité. L'écrivain possède une langue débordante de sève, fluide mais musclée, ressassante mais protéiforme, obsessionnelle mais inlassablement réinventée. On peut y entendre l'écho des créations verbales chères à Artaud, Tardieu ou Joyce, et de vertigineuses généalogies de la Bible. Cette langue, appelons-la le novarinien. Le théâtre la hante, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-origine-rouge/#i_86548

OUBLIER LE TEMPS (P. Brook)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 080 mots

Dans Oublier le temps (Seuil, Paris, 2003), initialement publié en anglais sous le titre Threads of Time (1998), Peter Brook retrace le parcours qui l'a conduit à devenir un metteur en scène connu et admiré dans le monde entier. Pour lui, « succès et argent ne valent pas la peine d'être atteints ». Par contre, il se dit en quête d'une beauté « bien di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oublier-le-temps/#i_86548

PAGNOL MARCEL (1895-1974)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 1 970 mots

Dans le chapitre « De Marseille à Paris »  : […] Il est né, le 28 février 1895, à Aubagne, où son père était instituteur public. Mais c'est à Marseille qu'il passe son enfance et qu'il commence des études de lettres. La famille a cependant gardé des attaches dans la région d'Aubagne, et il passe toutes ses vacances dans les collines qui dominent le hameau de La Treille. Il a conservé, de ce temps et de ces lieux, un souvenir ébloui, qu'il fixera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-pagnol/#i_86548

PAR LES VILLAGES (mise en scène S. Nordey)

  • Écrit par 
  • Monique LE ROUX
  •  • 1 015 mots

L’année théâtrale 2013 a été marquée par un triple événement : Par les villages , la pièce de Peter Handke, a été à nouveau représentée en France  ; elle a été mise en scène par Stanislas Nordey ; elle a ouvert au palais des Papes le soixante-septième festival d’Avignon. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/par-les-villages/#i_86548

PEER GYNT (mise en scène É. Ruf)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 918 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Voir et rêver »  : […] En France, il fallut attendre 1981 pour que Patrice Chéreau monte la pièce dans son intégralité. Après d'autres (Stéphane Braunschweig, Sylvain Maurice, Patrick Pineau...), c'est Éric Ruf et la Comédie-Française qui ont relevé le défi en 2012. À Paris, ils ont abandonné la salle Richelieu du Palais-Royal (en travaux) pour le salon d'honneur du Grand Palais, métamorphosé en antre fabuleux. Là, su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peer-gynt/#i_86548

PENTHÉSILÉE (mise en scène J. Brochen)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 300 mots

C'est avec La Cagnotte , de Labiche, en 1994, que la troupe des Compagnons de jeu, fondée par Julie Brochen, avait signé son acte de naissance théâtral. Après J. P. Vincent et J. Jourdheuil, après Klaus Michael Grüber, on trouvait là ravivées les vertus subversives, antibourgeoises et si peu boulevardières de l'auteur du Chapeau de paille d'Italie. Pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/penthesilee/#i_86548

PHÈDRE (mises en scène C. Rist et P. Chéreau)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 204 mots
  •  • 1 média

En 2002-2003, le sable de Trézène, trop souvent foulé, a donné lieu à deux nouvelles et grandes mises en scène. À partir d'un dispositif scénique semblable, la perspective bi-frontale, les choix de Christian Rist (Maison de la culture de Bourges et théâtre de la Tempête de la Cartoucherie de Vincennes, 2002) et de Patrice Chéreau (théâtre de l'Odéon-Ateliers Berthier, 2003) se sont opposés term […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phedre-rist-et-chereau/#i_86548

PHILIPE GÉRARD (1922-1959)

  • Écrit par 
  • Micheline SERVIN
  •  • 790 mots
  •  • 1 média

Dix-sept ans de carrière. Trente rôles au cinéma, dix-neuf au théâtre. Une vie bannissant le scandale. Un métier exercé avec rigueur. La volonté d'être à la fois un homme et un comédien et de ne jamais céder à la facilité. Pour digne de respect que soit une telle éthique, elle ne suffit pas à expliquer l'audience que connut Gérard Philipe de son vivant, et qu'il connaît encore. Son physique et sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-philipe/#i_86548

PICHETTE HENRI (1924-2000)

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 673 mots

Henri Pichette, de son vrai nom Harry Paul Pichette, est né en 1924 à Châteauroux. Frère du peintre James Pichette, il est le fils d'un Canadien arrivé en France avec l'Expeditionary Corps américain de 1917 et d'une Française d'origine méridionale. D'une enfance troublée et de cette double généalogie, il hérite une langue à la recherche de racines linguistiques ou territoriales fondamentalement im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-pichette/#i_86548

PINGET ROBERT (1919-1997)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude LIÉBER, 
  • Madeleine RENOUARD
  • , Universalis
  •  • 1 143 mots

Dans le chapitre « L'œuvre théâtrale »  : […] Comme Nathalie Sarraute, Robert Pinget a su transposer à la scène son univers romanesque . Lettre morte (1959) est une adaptation du Fiston, montée au Théâtre Récamier en 1960 ; Architruc (1961), un doublon de Baga, créé par Olivier Hussenot en 1962 et repris à la Comédie-Française en 1971 ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-pinget/#i_86548

PITOËFF SACHA (1920-1990)

  • Écrit par 
  • Georges COHEN
  •  • 336 mots

Fils de deux comédiens célèbres d'origine russe, marqué par l'enseignement de Louis Jouvet, formé très jeune aux grands classiques du théâtre – Tchekhov, Gorki, Ibsen, Pirandello –, Sacha Pitoëff choisit naturellement le métier d'acteur, qu'il servit tout à la fois avec passion et modestie. Ses parents, Georges (1884-1939) et Ludmilla (1895-1951) Pitoëff, ont marqué le théâtre français de l'entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacha-pitoeff/#i_86548

PLANCHON ROGER (1931-2009)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 459 mots

Comédien, metteur en scène, auteur dramatique et réalisateur de films, Roger Planchon a marqué l'univers du théâtre, tant par le rôle qu'il a joué dans la décentralisation, à travers l'aventure du Théâtre de Villeurbanne, que par ses lectures du répertoire classique qui inventent un nouveau réalisme en insistant sur les correspondances qui existent entre destins individuels et société. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-planchon/#i_86548

POMMERAT JOËL (1963- )

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 138 mots
  •  • 2 médias

Le théâtre de Joël Pommerat est celui des mots qui se cherchent, des phrases qui s'élancent et se brisent et s'enroulent jusqu'à faire surgir, du plus profond des silences, les non-dits, les secrets inavoués . Faussement réaliste, réellement poétique, son verbe n'en obéit pas moins à des règles savantes. Inscrit dans le concret des existences en proie à la difficulté d'être, il traite tout à la fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joel-pommerat/#i_86548

CERCLES/FICTIONS (J. Pommerat)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 973 mots

D'abord, il y a l'histoire de L'Homme aristocrate avouant son amour à son valet qui le repousse en s'excusant (« J'aime servir. J'aime obéir. Je veux faire ça toute ma vie. [...] mais je suis vraiment désolé. Je ne peux pas faire ce que vous me demandez. »). Ensuite, il y a celle de La Femme aristocrate qui se veut « moderne » et prévient ses employés qu'ils sont engagés non en fonction de « rappo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cercles-fictions-j-pommerat/#i_86548

PONNELLE JEAN-PIERRE (1932-1988)

  • Écrit par 
  • Imre FABIAN
  •  • 1 308 mots

Oscar Fritz Schuh, le grand homme du théâtre allemand de l'après-guerre, voyait dans la poétique le seul élément véritablement provocateur du théâtre contemporain. En ce sens, Jean-Pierre Ponnelle a été un provocateur, un metteur en scène qui, au-delà d'une pénétration analytique des chefs-d'œuvre, tenait la poésie et la sensualité pour les caractéristiques essentielles du théâtre. Artiste françai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-ponnelle/#i_86548

POUR UN OUI OU POUR UN NON (N. Sarraute)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 051 mots

Signe d'une volonté de remettre le texte, l'intime et l'infime au centre de la représentation théâtrale, aux antipodes du spectaculaire, la pièce de Nathalie Sarraute, Pour un oui ou pour un non, a fait l'objet de deux mises en scène différentes à l'automne 1998. Simone Benmussa reprenait à la Comédie des Champs-Élysées, avec ses interprètes d'origine (Jean-François Balmer et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pour-un-oui-ou-pour-un-non/#i_86548

LE PRINTEMPS DUBILLARD À PARIS (mises en scène)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 989 mots

Surgi dans la France théâtrale en même temps qu'Adamov ou Beckett, Roland Dubillard aurait dû connaître le même succès, lorsqu'il donna Naïves Hirondelles , en 1961, immédiatement suivi de La Maison d'os (1962). Ce ne fut pas le cas. Trop souvent relégué au rang d'auteur mineur, conduit à créer et à interpréter lui-même ses pièces, il est resté essenti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-printemps-dubillard-a-paris/#i_86548

PUAUX PAUL (1920-1998)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 609 mots

Jean Vilar l'appelait affectueusement « mon évêque ». Car Paul Puaux était bien le fidèle entre les fidèles. Protestant des Cévennes – né le 25 août 1920 à La Voulte-sur-Rhône (Ardèche) –, instituteur communiste, résistant membre des F.F.I., devenu dans la foulée militant du théâtre populaire, il apporte son concours, en prenant en charge le rassemblement d'un public neuf, à la Semaine d'art lan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-puaux/#i_86548

PY OLIVIER (1965- )

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 162 mots

Acteur, dramaturge, metteur en scène, Olivier Py est né à Grasse le 24 juillet 1965. Après des études de lettres au lycée Fénelon à Paris, il entre à l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (E.N.S.A.T.T.), puis au Conservatoire national supérieur d'art dramatique en 1987. Parallèlement, il entreprend des études de philosophie et de théologie à l'Institut catholique de Pari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-py/#i_86548

QUELQU'UN VA VENIR (J. Fosse)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 970 mots

La compagnie de Claude Régy, Les Ateliers contemporains, a pour vocation de créer en France les œuvres de jeunes auteurs dramatiques. On sait que Régy a toujours privilégié une telle recherche, lui qui aida à découvrir en France Harold Pinter, John Osborne, Peter Handke, Botho Strauss ou, plus récemment, Gregory Motton. Il poursuivait durant la saison 1999-2000 ce travail de création originale au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quelqu-un-va-venir/#i_86548

QU'EST-CE QUE LE THÉÂTRE ? (C. Biet et C. Triau) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 998 mots

Les polémiques qui agitèrent le festival d'Avignon 2005 sans s'y éteindre témoignent de l'importance que revêtent les définitions. C'est, en effet, au nom de ce qu'est ou de ce que n'est pas le théâtre (trop de corps ? pas assez de texte ?) qu'une partie de la critique s'est alors déchaînée – oblitérant par ailleurs un débat qui aurait pu être plus stimulant sur ce que les œuvres incriminées produ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qu-est-ce-que-le-theatre/#i_86548

RÉGY CLAUDE (1922- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 918 mots
  •  • 1 média

Claude Régy est né à Nîmes en 1923. De son éducation dans une famille bourgeoise protestante des Cévennes, il dit avoir rejeté le puritanisme mais gardé un attachement au Texte, à la Bible, constamment citée. Ce spiritualisme sans dogme, ce mysticisme sans religion, annonce l'une des orientations de sa démarche théâtrale. Interrompant Sciences-Po et ses études en droit, Claude Régy rejoint la capi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-regy/#i_86548

LA REINE MORTE, Henry de Montherlant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 767 mots

La Reine morte (1942) d'Henry de Montherlant (1895-1972) est inspirée d'une pièce de l'auteur espagnol du Siècle d'or Luis Vélez de Guevara, Régner après sa mort ( Reinar despuès de morir , 1652), consacrée à l'histoire tragique d'Inès de Castro. La création eut lieu le 8 décembre 1942 à la Comédie-Française dans une mise en scène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-reine-morte/#i_86548

RENAUD MADELEINE (1900-1994)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 674 mots

L'année même de la disparition de Jean-Louis Barrault est morte Madeleine Renaud, la comédienne qui a formé avec lui le couple de théâtre le plus célèbre . Lui était la fougue et l'esprit d'aventure, elle tout ensemble le charme et la solidité. Bien que d'apparence fragile, elle a tout autant que lui du ressort, du courage, et accepte les aléas d'une carrière fertile en retournements dont elle sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madeleine-renaud/#i_86548

RÉTORÉ GUY (1924-2018)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  • , Universalis
  •  • 559 mots
  •  • 1 média

Né le 7 avril 1924, dans le quartier de Ménilmontant, à Paris, Guy Rétoré est resté attaché, tout au long de son parcours, au XX e  arrondissement. À la Libération, après avoir intégré l’Équipe, compagnie théâtrale de la SNCF, il fonde en 1951 une troupe dramatique, la Guilde, avec laquelle il remporte le premier prix au Concours des jeunes compagnies, en 1957. Il crée l’a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-retore/#i_86548

LE RETOUR (mise en scène L. Bondy)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 920 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le retour de l’enfant prodigue »  : […] À la tête depuis mars 2012 de l’Odéon-Théâtre de l’Europe, à Paris, Luc Bondy a choisi L e Retour pour inaugurer son mandat. Il rappelle ainsi la force scandaleuse d’un dramaturge capable de bousculer toute notion de bienséance et de mettre à nu les rapports inavouables de séduction et de répulsion, de soumission et de domination qui s’installent entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-retour/#i_86548

REZA YASMINA (1959- )

  • Écrit par 
  • Denis GUÉNOUN
  •  • 939 mots

L'insolent succès de Yasmina Reza lance un défi aux observateurs de la vie théâtrale et littéraire. Car cette jeune femme écrivain, fêtée sur les scènes du monde entier par un public très vaste – et donc tenue pour commerciale –, reste absente des plateaux de télévision, ne livre qu'avec mesure quelques propos réservés. Cette faiseuse de comédies, à l'habileté redoutable, censément boulevardière, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yasmina-reza/#i_86548

RHINOCÉROS, Eugène Ionesco - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 969 mots

Créé le 6 novembre 1959 à Düsseldorf par la Schauspielhaus dans une mise en scène de Karl-Heinz Stroux, et donné pour la première fois en France l'année suivante à Paris, au théâtre de l'Odéon par Jean-Louis Barrault, Rhinocéros , qui fut d'abord une nouvelle publiée en 1957 dans les Lettres nouvelles , occupe une place à part dans l'œuvre d'Eugène Iones […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhinoceros-eugene-ionesco/#i_86548

RIBEMONT-DESSAIGNES GEORGES (1884-1974)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 951 mots

Né à Montpellier dans une famille bourgeoise, Georges Ribemont-Dessaignes fit le désespoir des siens par ses conceptions artistiques d'avant-garde. Peintre, musicien, romancier, poète et dramaturge, il fut un des précurseurs du mouvement dada en France. Sans lui pas de théâtre dada, pas de musique dada (son Pas de la chicorée frisée et Le Nombril interlope […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-ribemont-dessaignes/#i_86548

RICERCAR (F. Tanguy)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 966 mots

On les a dit enfants de Tadeusz Kantor. On les a comparés à Bob Wilson. Ils n'ont été jamais qu'eux-mêmes. Depuis trois décennies, le Théâtre du Radeau et François Tanguy sont les grands ordonnateurs d'un théâtre à nul autre pareil. Devenus une référence pour les nouvelles générations, le parcours de ces francs-tireurs de la scène est ponctué de créations aussi envoûtantes que singulières, élabo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ricercar/#i_86548

RICHAUD ANDRÉ DE (1909-1968)

  • Écrit par 
  • Renée SAUREL
  •  • 688 mots

Les premières années de la vie d'André de Richaud, qui naît en 1909 à Perpignan, se passent à Nîmes, où son père enseigne l'histoire. La guerre éclate. M. de Richaud, mobilisé, est tué peu après. Sa veuve vient alors vivre avec André à Althen-les-Paluds, village du comtat Venaissin. Non loin de là se trouve la poudrerie nationale de Sorgues, où des Anamites et des Sénégalais fabriquent des gaz tox […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-de-richaud/#i_86548

ROLLAND ROMAIN (1866-1944)

  • Écrit par 
  • Jacques ROBICHEZ
  •  • 1 262 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rolland et le théâtre »  : […] À trente ans, Rolland avait déjà écrit une dizaine de pièces. Les premières sont flamboyantes, inspirées de la Renaissance, celle de Shakespeare, celle de l'Italie, où il a vécu, ébloui, de 1889 à 1891 et, de nouveau, en 1892-1893, première année de son mariage. Les autres ont leur source dans les chagrins intimes, la hantise d'une décadence universelle. Œuvres refuges, où des personnages fraterne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romain-rolland/#i_86548

ROMAINS LOUIS FARIGOULE dit JULES (1885-1972)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 535 mots

Né dans le Velay, venu enfant à Paris, Jules Romains est reçu à l'École normale supérieure en 1905 et à l'agrégation de philosophie en 1909. Il enseigne pendant dix ans, mais depuis 1903 il a parallèlement une activité littéraire importante et il devient vite le représentant le plus brillant de l'unanimisme, doctrine qui marque toute son œuvre. Il l'exprime d'abord dans des poèmes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romains-louis-farigoule-dit-jules/#i_86548

ROULEAU RAYMOND (1904-1981)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  •  • 976 mots

Élève au conservatoire de Bruxelles, sa ville natale, Raymond Rouleau remporte, très jeune, les prix de comédie, de tragédie, de mimique et d'excellence. Il vient, vite, à Paris, où il participe aux côtés d'Antonin Artaud, au théâtre surréaliste Alfred Jarry. Il écrit une pièce, L'Admirable Visite , qui est montée à l'Atelier, par Charles Dullin. Pourtant, c'est à Bruxelles o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-rouleau/#i_86548

ROUSSEL RAYMOND (1877-1933)

  • Écrit par 
  • Patrick BESNIER
  •  • 2 789 mots

Dans le chapitre « Théâtre »  : […] Le théâtre tient une place exceptionnelle chez Roussel, comme si chez lui tout y ramenait. Michel Leiris a dit quel spectateur boulimique et singulier il fut, retournant “douze ou quinze fois de suite” voir tel mélodrame ou tel drame historique. Les deux pièces qu'il publia, L'Étoile au front et La Poussière de soleils , forment, dans son œuvre si trag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-roussel/#i_86548

ROUSSILLON JEAN-PAUL (1931-2009)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 029 mots

Metteur en scène et interprète de plus d'une centaine de pièces, Jean-Paul Roussillon, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, est décédé le 31 juillet 2009 à Auxerre, à l'âge de soixante-dix-huit ans, au terme d'une vie qui se confond avec le théâtre. Né à Paris, Jean-Paul Roussillon est le fils d'un chanteur de caf'conc' à Bordeaux devenu souffleur, puis directeur de scène à la Comédie-F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-roussillon/#i_86548

ROUSSIN ANDRÉ (1911-1987)

  • Écrit par 
  • Pierre MARCABRU
  •  • 557 mots

Par son appartenance à une famille de magistrats et d'industriels marseillais, André Roussin, lorsqu'il naquit le 22 janvier 1911, n'avait aucune attache avec le monde changeant du théâtre. Pourtant, ses études (une licence de lettres) rapidement abandonnées, il fonda avec André Ducreux la compagnie du Rideau gris qu'il devait diriger pendant plus de douze ans, interprétant les principaux rôles d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-roussin/#i_86548

SAINT-DENIS JACQUES DUCHESNE dit MICHEL (1897-1971)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 495 mots

Acteur et metteur en scène français qui appartient à la lignée de Copeau dont il est le neveu, Michel Saint-Denis fait partie de la compagnie des jeunes comédiens, connue sous le nom des Copiaux, dirigée par Copeau et qui travaille en Bourgogne de 1925 à 1929. C'est alors qu'il prend la direction de ceux qui reviennent à Paris pour les regrouper sous le nom de Compagnie des Quinze et qu'il s'insta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-denis-jacques-duchesne-dit-michel/#i_86548

SALACROU ARMAND (1899-1989)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 441 mots

Auteur dramatique français, Armand Salacrou fait des études de médecine puis de philosophie. Il s'intéresse aux problèmes sociaux et fréquente les milieux socialistes et communistes ; il collabore à L'Humanité . Mais, s'il garde une conscience politique aiguë qui se manifestera dans toute son œuvre, il quitte le Parti communiste et se lie au groupe surréaliste. Sa première pi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-salacrou/#i_86548

SARRAUTE NATHALIE (1900-1999)

  • Écrit par 
  • Marianne ALPHANT
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Quelque chose d'anodin, de familier au possible » »  : […] Fragments de phrases, rires, intonations, clichés, rumeurs, exclamations, silences : ce sont eux qui vont bientôt constituer l'univers du roman et celui du théâtre. Entre la vie et la mort (1968) essaie d'explorer le travail même d'un écrivain, cette relation difficile qu'il entretient avec les mots et avec la société ; Vous les entendez ? (1972), les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nathalie-sarraute/#i_86548

SARTRE JEAN-PAUL

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME, 
  • Juliette SIMONT
  •  • 8 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sartre « polygraphe » »  : […] À l'origine, un enfant naît de l'écriture et, si l'on en croit le récit d'enfance des Mots , trouve son salut dans le plagiat des romans d'aventures – Pardaillan, notamment –, lequel plagiat finit par former un romancier tout-terrain, sûr de soi et n'admirant aucun maître. Ensuite se révèle un khâgneux, puis un normalien surdoué et graphomane, excellent dans tous les genres d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-sartre/#i_86548

SARTRE JEAN-PAUL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 535 mots

21 juin 1905 Naissance, à Paris, de Jean-Paul Sartre. 1906 Mort de son père, Jean-Baptiste Sartre. 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1915 Sartre entre au lycée Henri-IV. 1924 Entre à l'École normale supérieure, avec Paul Nizan et Raymond Aron. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sartre-reperes-chronologiques/#i_86548

SAVARY JÉRÔME (1942-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 732 mots
  •  • 1 média

Né le 27 juin 1942 à Buenos Aires d'un père écrivain français et d'une mère qui était la petite-fille d'un ancien gouverneur de New York, Jérôme Savary, entré en France à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, vient très jeune à Paris pour y suivre des cours de solfège et de musique . Les spectacles de Jean Dasté puis de Jean Vilar au T.N.P. constituent ses premiers éblouissements théâtraux. Il en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-savary/#i_86548

SCÉNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 522 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La tradition du Vieux-Colombier »  : […] Mais le bouleversement le plus marquant de l'espace scénique en France, au début du xx e  siècle, coïncide avec la fondation à Paris du théâtre du Vieux-Colombier par Jacques Copeau (1879-1949) en 1913. Pour rendre au théâtre sa grandeur, en le dépouillant de ses artifices, celui-ci s'efforce de retrouver la simplicité du tréteau nu, point de dépa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie/#i_86548

SCHÉHADÉ GEORGES (1910-1989)

  • Écrit par 
  • Pierre ROBIN
  •  • 793 mots

L'écrivain libanais d'expression française, Georges Schéhadé est né à Alexandrie. Après des études de droit à Beyrouth, il commence une carrière administrative dans les services culturels du haut-commissariat de France. Il fait de nombreux voyages en France et en Europe, y noue des liens avec Bounoure, Supervielle, Saint-John Perse, Breton : Schéhadé publie son premier recueil, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-schehade/#i_86548

SCHIARETTI CHRISTIAN (1955- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 801 mots

Philosophe de formation, le metteur en scène Christian Schiaretti est de ceux qui placent l'exigence politique au cœur de la pratique théâtrale. Revendiquant une position de créateur-artisan étranger au sérail, il tente de concilier ses choix esthétiques avec des prises de position vigoureuses sur le devenir de l'institution. De 1975 à 1983, il se forme au théâtre. Animateur, organisateur de stage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-schiaretti/#i_86548

SEIGNER FRANÇOISE (1928-2008)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 831 mots

Elle aimait jouer les gardiennes du temple, dénonçant tout ce qui pouvait porter atteinte aux règles du classicisme et du répertoire de la « maison ». Elle appréciait les aventures, mais, disait-elle, à condition qu'elles soient de qualité. Elle avait d'ailleurs défendu des auteurs contemporains comme Jean Audureau avec Félicité , en 1983. Avec le décès de Françoise Seigner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francoise-seigner/#i_86548

SELLERS CATHERINE (1926-2014)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 865 mots

Cheveux noirs, teint pâle, corps fragile et gracile, Catherine Sellers était la comédienne tragique par essence. Incandescente, en tension permanente, la voix et le regard habités. De son vrai nom Jacqueline Toubiana-Tabbah, Catherine Sellers, enfant d’une famille juive tunisienne, est née le 31 octobre 1926 à Paris. Pendant la Seconde Guerre mondiale, son père, déporté, disparaît dans les camps. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-sellers/#i_86548

LES SERMENTS INDISCRETS (mise en scène C. Rauck)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 914 mots

Les Serments indiscrets est une comédie de Marivaux restée trop longtemps mal aimée. Écrite en 1731 pour la troupe de la Comédie-Française, elle ne fut créée par cette dernière qu'une année plus tard. Boudée par le public, décriée par la critique, la pièce disparaît bientôt de l'affiche. Hormis une brève reprise par Talma le 30 août 1792, elle devra att […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-serments-indiscrets/#i_86548

SERREAU GENEVIÈVE (1915-1981)

  • Écrit par 
  • Nadine VASSEUR
  •  • 549 mots

Fille de pasteur, Geneviève Serreau naît le 13 août 1915 à Oléron, où elle passe son enfance, baignée dans la lecture assidue de la Bible et un climat d'étude qui stimuleront très tôt son attirance profonde pour la littérature. Agrégative de lettres, elle part pour Lyon pendant la guerre, où elle devient l'élève de Charles Dullin et rencontre, en 1942, son mari Jean-Marie Serreau. Elle découvre al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genevieve-serreau/#i_86548

SIMON MICHEL (1895-1975)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 802 mots

Né à Genève, Michel Simon fait montre dès l'enfance, et malgré une éducation qui se voulait rigoureuse, d'une liberté d'esprit, d'un individualisme, d'un sens aigu de l'observation, d'un amour de la vie qui ne se démentiront jamais. À seize ans, il décide de quitter Genève pour Paris sans bien savoir ce qu'il y fera. Comme il le dira lui-même, il s'en « remit au destin » ; destin qui le conduit da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-simon/#i_86548

SIVADIER JEAN-FRANÇOIS (1963- )

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 048 mots

La première mise en scène de Jean-François Sivadier, en 1996, révèle avec éclat l'originalité d'une démarche théâtrale dont l'écriture, la réflexion et la portée artistique se colorent d'une séduction ludique. Italienne avec orchestre évoque avec humour une répétition de La Traviata de Giuseppe Verdi à laquelle le public est convié. Celui-ci prend plac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-sivadier/#i_86548

SOBEL BERNARD (1936- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 912 mots

Détenteur d'une licence d'allemand, le jeune Bernard Rothstein, qui adoptera plus tard le nom de sa mère dans le cadre de ses activités théâtrales, obtient à la fin des années 1950 une bourse pour poursuivre ses études en R.D.A. Il restera quatre ans au Berliner Ensemble dirigé par la veuve de Bertolt Brecht, Hélène Weigel. Là, il met en scène L'Exception et la Règle en 1957, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-sobel/#i_86548

LE SOULIER DE SATIN, Paul Claudel - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 118 mots

Œuvre-testament, poème cosmique de la chrétienté, ou, comme l'écrivait Paul Claudel (1868-1955) dans une lettre de 1920, « énorme pièce dans le style espagnol avec une multitude de scènes qui se passeront à tous les coins de la terre et même dans l'autre monde », Le Soulier de satin , publié en 1929, constitue une somme démesurée, tant par sa forme que par l'étendue de la mat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-soulier-de-satin-paul-claudel/#i_86548

LE SOULIER DE SATIN (mise en scène O. Py)

  • Écrit par 
  • Monique LE ROUX
  •  • 950 mots

« L'or et le rire », c'est sous ce double signe qu'Olivier Py a placé sa mise en scène du Soulier de satin de Paul Claudel, créée en 2003 au Centre dramatique d'Orléans dont il est directeur, puis jouée en tournée et à Paris au Théâtre de la Ville. La dernière grande pièce profane de Paul Claudel, écrite de 1919 à 1924, semble constituer un défi à la représentation. Elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-soulier-de-satin/#i_86548

TAINSY ANDRÉE (1911-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 223 mots

Comédienne belge. Élève au Conservatoire de Bruxelles où enseigne Louis Jouvet, Andrée Tainsy se voit d'abord confier des rôles de composition, son physique ne correspondant pas à celui d'une ingénue ou d'une coquette. À Paris, elle joue avec Georges Pitoëff dans Six Personnages en quête d'auteur de Pirandello, puis dans Maison de poupée d'Ibsen. Sui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andree-tainsy/#i_86548

TAMBOURS SUR LA DIGUE (A. Mnouchkine)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 866 mots

Située dans l'Orient extrême d'il y a mille ou cinq cents ans, évoquant aussi bien l'Empire du Milieu que celui du Soleil levant, Tambours sur la digue (1999) – création du théâtre du Soleil et d'Ariane Mnouchkine – a été inspiré par les récentes inondations qui ont endeuillé la Chine. Le spectacle raconte les atermoiements d'un prince dont le royaume est menacé par la crue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambours-sur-la-digue/#i_86548

TANGUY FRANÇOIS (1960- )

  • Écrit par 
  • Christophe TRIAU
  •  • 1 162 mots
  •  • 1 média

Le nom de François Tanguy est indissociable de celui du théâtre du Radeau, créé au Mans à la fin des années 1970 et dont il devient le metteur en scène à partir de 1982. À ces deux noms, il faudrait également associer celui du lieu, La Fonderie, que la compagnie investit à partir du milieu des années 1980, en s'installant dans un ancien garage automobile du Mans et qu'elle inaugure en 1992 : lieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-tanguy/#i_86548

TARDIEU JEAN (1903-1995)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 002 mots

Qui souhaite la reconnaissance officielle et la légitimation universitaire doit bannir l'humour, qui classe dans la catégorie des amuseurs, mal venus au panthéon littéraire. C'est à bon droit que Tardieu s'irrite, dans On vient chercher M. Jean (1990), de ne voir associer son nom qu'à sa pochade Un mot pour un autre (1951), ce qui a pour effet d'occul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-tardieu/#i_86548

TARTUFFE (mise en scène S. Braunschweig)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 187 mots

En 2003, Stéphane Braunschweig se confrontait à Molière avec une mise en scène mémorable du Misanthrope . Alceste, tyran et victime des autres mais surtout de lui-même, réactionnaire dans son dégoût de tout ce qui est « moderne ». Cinq ans après, à l'occasion de ses adieux au Théâtre national de Strasbourg dont il quittait la direction (il succédera en 2010 à Alain Françon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tartuffe/#i_86548

LE TARTUFFE (mise en scène J.-M. Villégier)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 930 mots

Tartuffe ne serait-il pas, aussi, l'image insinuante et sombre d'une France malade ? Tartuffe ne pourrait-il point être l'une de nos constantes nationales : l'appétit de fausseté, le plaisir de vaincre par la force du calcul sordide ? Dès lors, ne peut-on pas trouver Tartuffe parmi les « collabos » vertueux et, un moment, triomphants ? Pour sa cinquième mise en scène au théâtre de l'Athénée-Louis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-tartuffe/#i_86548

TERZIEFF LAURENT (1935-2010)

  • Écrit par 
  • Yves KIRCHNER
  •  • 818 mots

Laurent Terzieff est né à Toulouse le 27 juin 1935. Acteur et metteur en scène exigeant, il s'est toujours efforcé de présenter au public des textes d'auteurs contemporains. Appliquant à la lettre le proverbe persan affiché au Lutèce, « Serpent qui ne mue doit périr », il renouvelle le répertoire par une quête incessante et passionnée d'œuvres inédites éloignées du répertoire classique. Né d'un pè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurent-1935-2010-terzieff/#i_86548

THÉÂTRE AMATEUR

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine MERVANT-ROUX
  •  • 1 540 mots

L'image du théâtre amateur en France est en pleine transformation. Parce qu'il a beaucoup évolué, mais surtout, paradoxalement, parce qu'il s'est retrouvé lui-même. Après avoir été très longtemps ignoré, en effet, ce théâtre est désormais sur le devant de la scène. En 1996 paraissait une grande enquête du Département des études et de la prospective (D.E.P.) sur les activités artistiques en amate […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-amateur/#i_86548

THÉÂTRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

  • Écrit par 
  • Pierre FLINOIS
  •  • 1 131 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un haut lieu de la création artistique »  : […] La volonté artistique d’Astruc d’unir faste et avant-garde fait du Théâtre des Champs-Élysées un lieu de tradition autant que de modernité : l’inauguration avec Benvenuto Cellini d’Hector Berlioz le 31 mars 1913 et le concert du 2 avril célébrant Camille Saint-Saëns, Claude Debussy, Paul Dukas, Vincent d’Indy et Emmanuel Chabrier en témoignent. Mais c’est la saison russe, con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-des-champs-elysees/#i_86548

LE THÉÂTRE D'OMBRES DE MAETERLINCK (mises en scène)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 330 mots

L'œuvre de Maurice Maeterlinck connaît un intérêt de la part de metteurs en scène de théâtre et d'opéra aux options esthétiques pourtant différentes. Ses pièces ont ainsi fait l'objet de deux spectacles montés simultanément à Paris en février 1997, La Mort de Tintagiles, mise en scène par Claude Régy au théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-theatre-d-ombres-de-maeterlinck/#i_86548

THÉÂTRE DU SOLEIL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 830 mots

1964 Le 29 mai, fondation de la compagnie autour d'Ariane Mnouchkine (née en 1939) et de comédiens et techniciens issus de l'Association théâtrale des étudiants. Le Théâtre du Soleil est constitué en société ouvrière de production. Premier spectacle : Les Petits-bourgeois , de Maxime Gorki. 1965-1968 Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-du-soleil-reperes-chronologiques/#i_86548

VIEUX-COLOMBIER THÉÂTRE DU - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 810 mots

1913 En avril, à la recherche d'un lieu théâtral à Paris, Jacques Copeau découvre au 21 rue du Vieux-Colombier, au cœur du quartier Latin, une salle de 500 places baptisée Athénée Saint-Germain . Le théâtre réaménagé est ouvert le 23 octobre 1913, avec une œuvre élisabéthaine : Une femme tuée par la douceur , de Thomas Heywood […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieux-colombier-reperes-chronologiques/#i_86548

LE THÉÂTRE ET SON DOUBLE, Antonin Artaud - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 999 mots
  •  • 2 médias

Le 6 janvier 1936, Antonin Artaud (1896-1948) soumet à Jean Paulhan plusieurs textes (articles, conférences, lettres) destinés à composer un essai sur le théâtre. Au mois de décembre de la même année, il écrit à Gaston Gallimard pour défendre son travail « qui touche à des problèmes d'une extrême actualité ». Mais Le Théâtre et son double ne sera publié qu'en 1938, alors qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-theatre-et-son-double/#i_86548

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 346 mots

Dans le chapitre « Le théâtre au XXe siècle »  : […] À partir des années 1920, deux facteurs ont commandé l'évolution de l'art théâtral : le triomphe de la révolution bolchevique, entraînant en Europe occidentale une crise des valeurs bourgeoises, liées à l'économie capitaliste, et l'essor de la création cinématographique. Le cinéma a longtemps tenu, avant d'entrer en concurrence avec d'autres médias, le rôle social qui fut celui du théâtre populai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-histoire/#i_86548

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le nouveau théâtre

  • Écrit par 
  • Bernard DORT
  •  • 5 453 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une dramaturgie du refus »  : […] C'est en 1950 que se produisirent les premières manifestations du « nouveau théâtre » ; cette année-là, La Cantatrice chauve d' Eugène Ionesco apparut, à l'affiche du théâtre des Noctambules ; les deux premières pièces d' Arthur Adamov, La Parodie et L'Invasion , écrites depuis quelque temps déjà, furent publiées en un volume où fig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-nouveau-theatre/#i_86548

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 10 027 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'esthétique du Vieux-Colombier »  : […] Les recherches de Craig et d'Appia ont inauguré un véritable âge d'or, dont nous vivons peut-être les derniers prolongements. En effet, tous les mouvements du théâtre moderne – Vieux-Colombier, expressionnisme et constructivisme – doivent quelque chose à ces deux pionniers. Jacques Copeau (1879-1949), cofondateur de La Nouvelle Revue française , tenu par ses pairs pour le gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-scene/#i_86548

THÉÂTRE OCCIDENTAL - L'interprétation des classiques

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 7 281 mots
  •  • 1 média

Faut-il se plaindre du fait que la scène théâtrale française, à partir des années 1980, se soit tournée vers ce qu'il est convenu d'appeler le « grand répertoire » ? Faut-il considérer, comme le faisait Jean Jourdheuil ( Libération , 29 et 30 mai 1987), que les théâtres actuels sont avant tout « immobiles » et qu'ils répètent plus qu'ils n'innovent ? Outre le fait que les piè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-l-interpretation-des-classiques/#i_86548

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Théâtre et politique culturelle

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 5 113 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Premières esquisses »  : […] C'est le gouvernement du Front populaire, de 1936 à 1938, qui a sans doute jeté les bases d'une politique de la culture, en s'intéressant aux pratiques artistiques des amateurs, en se souciant de l'éducation populaire et en mettant en place quelques aides indirectes à des metteurs en scène, sans oublier l'attention qu'il a portée à la décentralisation de l'art dramatique, qu'il croyait nécessaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-theatre-et-politique-culturelle/#i_86548

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Crises et perspectives contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 3 865 mots
  •  • 5 médias

Depuis ses origines, le théâtre est un art en constante mutation et, s’il a traversé des remises en cause et des contestations, sa présence vivante demeure active au sein de la société. Un héritage que l’on retrouve aujourd’hui sur les différentes scènes françaises et européennes, accompagné d’interrogations, de recherches et d’expérimentations propres à engager les orientations du théâtre contem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-crises-et-perspectives-contemporaines/#i_86548

THÉÂTRES DE LA RIVE GAUCHE

  • Écrit par 
  • Colette GODARD
  •  • 1 979 mots

Alors que, sur la rive droite, le Boulevard visait et obtenait les grosses recettes, alors que prenait forme, avec éclat au T.N.P., plus difficilement en province, un théâtre à vocation populaire, quelques pauvres petites salles, presque toutes situées sur la rive gauche de la Seine, démunies de soutien financier public comme privé, se sont payé le luxe de découvrir presque tout ce qui a compté da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-de-la-rive-gauche/#i_86548

TORMA JULIEN (1902-1933)

  • Écrit par 
  • Noël ARNAUD
  •  • 563 mots

Ni homme de lettres ni poète (c'est lui qui s'en défend), aventurier, un peu voyou, cynique, à l'instar de Rimbaud qu'il admire et dont le rapprochent d'autres penchants, Julien Torma laisse une œuvre écrite nombreuse pour une si brève existence, et des plus hétéroclites au double sens du mot : diverse et anomale. On le sait né à Cambrai, d'un père d'origine hongroise ; il anagrammatisera son nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-torma/#i_86548

TRAGÉDIE

  • Écrit par 
  • Bernard DORT, 
  • Jacques MOREL, 
  • Jean-Pierre VERNANT
  •  • 5 382 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La nostalgie tragique »  : […] Dès la fin du xix e siècle, la tragédie grecque sort des livres et des universités ; elle occupe de nouveau non seulement les scènes mais encore des arènes ou des théâtres antiques. À la Comédie-Française, Mounet-Sully fait un Œdipe tonitruant et superbe, tandis que De Max s'exhibe non sans complaisance sur le rocher de Prométhée. Et chaque anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tragedie/#i_86548

TZARA TRISTAN (1896-1963)

  • Écrit par 
  • Noël ARNAUD
  •  • 1 922 mots

Dans le chapitre « De Dada au surréalisme »  : […] Tout commence à Zurich en février 1916. Élève de philosophie et mathématiques à Bucarest (il est né à Moineş-ti, en Roumanie, le 16 avril 1896), il a quitté son pays l'année précédente. Avec d'autres réfugiés de diverses nationalités (son ami roumain Marcel Janco, Hans Arp, Richard Huelsenbeck), il participe aux soirées d'un cabaret, le cabaret Voltaire, ouvert par un réfractaire allemand, Hugo Ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-tzara/#i_86548

VAUTHIER JEAN (1910-1992)

  • Écrit par 
  • Bernadette BOST
  •  • 704 mots

Né en Belgique le 20 septembre 1910, Jean Vauthier, fils d'un ingénieur français d'origine belge, vit à Bordeaux depuis son enfance. Il étudie d'abord la peinture et exerce diverses fonctions dans la presse régionale avant d'être pris de passion pour l'écriture. En 1949, il abandonne tout emploi pour se consacrer exclusivement à la dramaturgie. Gérard Philipe et André Reybaz vont très vite donner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-vauthier/#i_86548

VILAR JEAN (1912-1971)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 463 mots

Comédien, metteur en scène, cofondateur du festival d'Avignon en 1947 puis maître d'œuvre du Théâtre national populaire (T.N.P.) de 1951 à 1963, Jean Vilar est l'une des grandes figures françaises du théâtre du xx e  siècle. Associant ses convictions morales, civiques et politiques à des choix esthétiques rigoureux, il impose un théâtre de qualit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-vilar/#i_86548

VILLÉGIER JEAN-MARIE (1937- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 937 mots

Né à Orléans en 1937, élève de l'École normale supérieure, Jean-Marie Villégier fait partie au début des années 1960, avec François Regnault, du groupe de la rue d'Ulm, qui participe aux rencontres organisées par Louis Althusser, avec Bernard Dort, autour de la révolution brechtienne et de l'idée d'un théâtre compris comme objet philosophique. Ce n'est qu'assez tardivement ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-villegier/#i_86548

VINAVER MICHEL (1927- )

  • Écrit par 
  • Monique LE ROUX
  •  • 1 697 mots

Michel Vinaver occupe une place singulière dans la vie théâtrale française, dont il s'est longtemps tenu éloigné. À l'écart des plateaux, il a élaboré une œuvre majeure et, novatrice, qui a dès 1986 fait l'objet d'une publication complète en et inspiré de grands dramaturges : Roger Planchon, Antoine Vitez, Jacques Lassalle, Alain Françon... Mais il a aussi entretenu durablement une relation ambiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-vinaver/#i_86548

VINCENT JEAN-PIERRE (1942- )

  • Écrit par 
  • Colette GODARD
  •  • 1 086 mots

Né à Paris, Jean-Pierre Vincent fait ses débuts avec Patrice Chéreau en participant au groupe théâtral du lycée Louis-le-Grand. Dès 1966 éclate L'Affaire de la rue de Lourcine , un Labiche iconoclaste. Lorsque la municipalité de Sartrouville souhaite s'attacher une troupe permanente, elle fait appel à Chéreau. Jean-Pierre Vincent le suit. L'expérience d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-vincent/#i_86548

VITEZ ANTOINE (1930-1990)

  • Écrit par 
  • Georges BANU
  •  • 2 241 mots

Né en 1930, autodidacte, formé à travers des expériences personnelles mais surtout par son propre appétit de culture, Antoine Vitez est issu d'une famille très « III e  République » : sa mère est institutrice et son père photographe, animé de sympathies anarchistes. Vitez ne fait pas d'études universitaires, mais commence tôt à apprendre le russe – il traduit Cholokhov, Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-vitez/#i_86548

VITRAC ROGER (1899-1952)

  • Écrit par 
  • Mireille LOSCO
  •  • 950 mots

Roger Vitrac est considéré comme le grand dramaturge surréaliste alors même qu'il fut exclu du mouvement dès 1925, son œuvre théâtrale à peine commencée. Cette situation est une conséquence directe du mépris dans lequel André Breton tint le théâtre, pratique sociale à ses yeux compromettante et indigne des recherches artistiques modernes. Vitrac, tout en souffrant de cette exclusion, a néanmoins é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-vitrac/#i_86548

WEINGARTEN ROMAIN (1926-2006)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 769 mots

Un temps, on a rattaché Romain Weingarten au « théâtre de l'absurde ». Lui se voulait « réaliste » dans la mesure où, précisait-il, « je tiens que les événements dits réels ne relèvent point des catégories fictives du hasard et de la nécessité mais du sens, comme il en va, dit-on aujourd'hui, de ceux du rêve ». À la rigueur, concédait-il, une « lointaine filiation » avec les surréalistes et, sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romain-weingarten/#i_86548


Affichage 

Albert Camus

photographie

L'écrivain français Albert Camus (1913-1960) fut révélé en 1942 au public métropolitain par L'Étranger, dans lequel Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir virent une sorte de manifeste de l'existentialisme 

Crédits : Kurt Hutton/ Getty Images

Afficher

Beckett

photographie

Le romancier et dramaturge d'origine irlandaise Samuel Beckett (1906-1989) La majorité de son œuvre est écrite en français 

Crédits : Rosemarie Clausen/ ullstein bild/ Getty Images

Afficher

Colette et Mathilde de Morny

photographie

Colette et Mathilde de Morny, dite Missy, dans «Rêve d'Égypte», pantomime représentée au Moulin-Rouge, en 1907 

Crédits : AKG

Afficher

Faust, de Philippe Fénelon, d'après Nikolaus Lenau

photographie

Philippe Fénelon revisite un des grands mythes de l'humanité à partir du Faust de Nikolaus Lenau L'œuvre fut créée en 2007 au Théâtre du Capitole à Toulouse, dans une mise en scène de Pet Halmen et sous la direction musicale de Bernhard Kontarsky 

Crédits : Aksaran/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Afficher

Jean Anouilh en 1963

photographie

L'auteur dramatique Jean Anouilh (1910-1987) en compagnie de l'actrice Doris Schade, lors d'une répétition de la pièce de Vitrac Victor, ou les Enfants au pouvoir, qu'il monte en 1963 Écrivain grinçant et sarcastique, notamment dans ses comédies bourgeoises, Anouilh fut un des grands auteurs... 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Jean-Paul Sartre

photographie

Philosophe, romancier, dramaturge, publiciste, Jean-Paul Sartre (1905-1980) fraye, dans le contre-courant du marxisme et de la psychanalyse, un chemin tortueux d'où il ressort que la liberté est encore opérante, que l'existence est une tâche et que l'homme choisit toujours sa vie Portrait de... 

Crédits : AKG-Images

Afficher

Les Naufragés du fol espoir, par le Théâtre du Soleil

photographie

Fondé en 1964 par Ariane Mnouchkine, le Théâtre du Soleil est l'exemple même d'une œuvre collective, tournée aussi bien vers les classiques (Shakespeare, Eschyle, Molière) que vers la création contemporaine (Hélène Cixous) Ici, Les Naufragés du fol espoir, spectacle présenté à Lowland... 

Crédits : Robbie Jack/ Corbis

Afficher

Lulu, de F. Wedekind, mise en scène de Stéphane Braunschweig

photographie

Quand vient la fin Lulu (Chloé Réjon) et la comtesse Geschwitz (Claude Duparfait) dans les bas-fonds de Londres 

Crédits : Elizabeth Carecchio/ Théâtre de la Colline

Afficher

Oh les beaux jours

photographie

Une scène de la pièce de Samuel Beckett Oh les beaux jours, donnée au Royal Court Theatre de Londres, en 1962 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Patrice Chéreau

photographie

Après les premières représentations données au Louvre en 2010, Rêve d'automne a entamé une tournée dans plusieurs théâtres européens Ici, Patrice Chéreau, Bulle Ogier et Valeria Bruni-Tedeschi (de dos) lors des répétitions au Théâtre de la Ville à Paris 

Crédits : P. Victor/ ArtComArt/ Théâtre de la Ville

Afficher

Représentation de «L'Acte inconnu», de Valère Novarina

photographie

Dominique Pinon, Agnès Sourdillon et Dominique Parent dans «L'Acte inconnu», écrit et mis en scène par Valère Novarina Festival d'Avignon 2007 

Crédits : A.-C. Poujoulat/ Getty

Afficher

Ricercar, F. Tanguy

photographie

Avec la Compagnie du Radeau, François Tanguy poursuit une expérience d'une grande originalité, où le dialogue avec la littérature et la musique occupe une place centrale Ici, une scène de «Ricercar» avec, de gauche à droite, Laurence Chable et Claudie Douet Festival d'Avignon 2008 

Crédits : M. Gangne/ AFP/ Getty

Afficher

Sacha Guitry et Yvonne Printemps

photographie

Le Français Sacha Guitry (1885-1957), comédien, auteur dramatique et cinéaste, joue avec sa deuxième, femme Yvonne Printemps (1894-1977), dans sa pièce Deburau, au théâtre Sarah-Bernhardt, à Paris, en 1923 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre

photographie

Simone de Beauvoir (1908 -1986) et Jean-Paul Sartre (1905 -1980) : un demi-siècle de dialogue intellectuel 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Albert Camus
Crédits : Kurt Hutton/ Getty Images

photographie

Beckett
Crédits : Rosemarie Clausen/ ullstein bild/ Getty Images

photographie

Colette et Mathilde de Morny
Crédits : AKG

photographie

Faust, de Philippe Fénelon, d'après Nikolaus Lenau
Crédits : Aksaran/ Gamma-Rapho/ Getty Images

photographie

Jean Anouilh en 1963
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Jean-Paul Sartre
Crédits : AKG-Images

photographie

Les Naufragés du fol espoir, par le Théâtre du Soleil
Crédits : Robbie Jack/ Corbis

photographie

Lulu, de F. Wedekind, mise en scène de Stéphane Braunschweig
Crédits : Elizabeth Carecchio/ Théâtre de la Colline

photographie

Oh les beaux jours
Crédits : Hulton Getty

photographie

Patrice Chéreau
Crédits : P. Victor/ ArtComArt/ Théâtre de la Ville

photographie

Représentation de «L'Acte inconnu», de Valère Novarina
Crédits : A.-C. Poujoulat/ Getty

photographie

Ricercar, F. Tanguy
Crédits : M. Gangne/ AFP/ Getty

photographie

Sacha Guitry et Yvonne Printemps
Crédits : Hulton Getty

photographie

Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre
Crédits : Hulton Getty

photographie