TEST ACT (1673)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Loi votée par le Parlement de Londres et promulguée par Charles II. Dû aux initiatives de lord Shaftesbury, le Test Act entendait opposer une barrière inexpugnable à toute tentative de restauration catholique en Angleterre, et cela après la décision royale de 1672 de concéder l'« indulgence » à tous les sujets catholiques et non-conformistes du royaume et alors que nombre de catholiques, dont le prince héritier Jacques d'York, frère du roi, occupaient de très hautes positions dans l'administration, l'armée et la marine. En vertu de cette loi, tous les candidats à des fonctions publiques dépendant de la Couronne devaient désormais faire la preuve de leur orthodoxie religieuse en prêtant les serments d'allégeance et de suprématie, en allant communier au sein de l'Église anglicane et en souscrivant à une déclaration niant le dogme de la transsubstantiation ; le refus de se prêter à ces « épreuves » ou tests entraînait, outre l'exclusion de la fonction occupée, une véritable incapacité judiciaire, l'impossibilité d'exercer une tutelle ou d'assurer l'exécution d'un testament. La formulation de la loi liait protestantisme et droits civiques et faisait d'un credo religieux la sauvegarde d'un certain ordre politique. Explicable par la vigueur de l'antipapisme, mais appliquée également à tous les dissidents protestants, la mesure a été acceptée par le roi au nom du réalisme et en tenant compte du rapport des forces dans l'État et la nation. Elle sera imitée en Écosse en 1681. Trois ans avant cette date, la « révélation » d'un complot catholique par Titus Oates amènera une aggravation de la législation de 1673, et un « deuxième Test Act » interdira d'élire à la Chambres des communes ou d'autoriser à siéger à celle des lords tout citoyen qui n'aurait pas prêté les serments requis et signé la déclaration contre la transsubstantiation. L'Acte de tolérance de 1689 ne changera rien à la situation. Il faudra attendre 1828 pou [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  TEST ACT (1673)  » est également traité dans :

CHARLES II (1630-1685) roi d'Angleterre (1660-1685)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 584 mots

Fils aîné du roi décapité, privé du trône d'Angleterre en 1649, chassé en 1651 de l'Écosse qui l'avait reconnu roi en janvier de la même année, Charles doit mener une longue vie d'exilé, plus ou moins bienvenu dans les pays de l'Europe occidentale, en particulier en Hollande ; il doit au choix de Monk, en 1660, de retrouver ses droits légitimes, au prix de la déclaration de Breda qui garantit la l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ii-1630-1685-roi-d-angleterre-1660-1685/#i_47589

GEORGE IV (1762-1830) roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande et roi de Hanovre (1820-1830)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 606 mots
  •  • 1 média

Fils de George III, le futur George IV est, conformément à une tradition bien établie dans la dynastie hanovrienne, en très mauvais termes avec le roi son père qui lui reproche, à juste titre, sa prodigalité, sa vie de débauches et de scandales, ses liens avec l'aristocratie whig et son amitié pour le redoutable Charles James Fox. En 1811, la folie ayant définitivement obscurci l'esprit de George  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-iv/#i_47589

OATES TITUS (1649-1705)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 334 mots

Ancien clerc anglican converti au catholicisme, Titus Oates entre dans l'histoire en suscitant la dernière grande panique antipapiste en Angleterre. Accusant, en 1678, les catholiques de préparer un complot pour tuer le roi et rétablir la foi romaine avec l'aide des armes françaises, il réussit à convaincre le Parlement de la véracité de ses dires, devient le témoin essentiel des nombreux procès e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titus-oates/#i_47589

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « La Restauration »  : […] Avec Charles II de 1660 à 1685, puis avec son frère Jacques II d'York, la Restauration brise le carcan de l'ordre moral antérieur et rétablit rapidement le monopole anglican en Angleterre. Les discriminations frappent à nouveau les « non-conformistes », par ailleurs victimes d'une législation dirigée, en 1673 et en 1678, contre les catholiques : les lois du Test interdisent toute fonction publiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_47589

Pour citer l’article

Roland MARX, « TEST ACT (1673) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/test-act/