TERRELe système Terre et sa transformation

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La mondialisation des espèces

Animaux et plantes

Avec le développement de l'élevage et de l'agriculture, l'homme choisit et modifie certaines espèces, et les emmène avec lui lors de ses migrations. Voilà déjà un facteur de mondialisation, notamment pour les chevaux et les chiens. Avec le développement de la navigation au long cours, ces migrations traversent des barrières océaniques, et l'Ancien Monde reçoit en retour des espèces végétales aussi répandues et importantes que la pomme de terre, le maïs (organisme génétiquement modifié par sélection) ou le tabac. Rappelons aussi que, même quand les exigences climatiques empêchaient l'exploitation de certaines espèces hors des tropiques, le transport et les rivalités impériales conduisirent à la mondialisation d'espèces telles que l'hévéa.

Mais ces migrations constituent également un facteur dans la disparition de certaines espèces animales, surtout chez les grands mammifères. La déforestation et l'extension de l'agriculture industrielle menacent la survie de certaines espèces végétales moins valorisées. Tout cela sans évoquer le développement par la biotechnologie d'organismes génétiquement modifiés, à une vitesse de beaucoup supérieure à ce qui est possible par la sélection traditionnelle.

Microbes

La mondialisation par les migrations, explorations, transports et commerces affecte aussi les microbes (micro-organisme). Au Moyen Âge, la peste vient d'ailleurs. Dès la fin du xve siècle, les marins de Christophe Colomb rapportent la syphilis en Europe. Avec l'expansion du commerce avec le Bengale au xixe siècle, le choléra envahit l'Europe et l'Amérique. Plus tard, la pandémie de la grippe « espagnole » accompagne le transport de troupes vers le théâtre de la guerre en Europe. Et, plus récemment, le développement des transports aériens augmente le risque d'extension rapide de maladies telles que le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), ou toute nouvelle grippe. Les transports aériens donnent de nouvelles possibilités d'extension et de mutation aux microbes. De plus, l'emploi croissant d'antibiotiques, que ce soit pour la médecine humaine ou animale, accélère l'évolution des microbes, qui par mutation génétique naturelle développent des défenses contre ces antibiotiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche honoraire du C.N.R.S., laboratoire de météorologie dynamique, École polytechnique, Palaiseau

Classification

Autres références

«  TERRE  » est également traité dans :

TERRE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 338 mots
  •  • 1 média

La Terre est une planète du système solaire. En cela, elle tourne autour d'une étoile que nous appelons Soleil. Ce dernier fait partie d'un ensemble d'autres étoiles, avec d'autres planètes, qui forment une galaxie : cette fameuse Voie lactée, que nous aimons contempler à la faveur des belles nuits d'été. N'allons pas plus loin pour dire que notre Galaxie fai […] Lire la suite

TERRE - La planète Terre

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean KOVALEVSKY, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 12 054 mots
  •  • 11 médias

Avant d'être un concept, la Terre fut une donnée : d'abord, la Terre nourricière – autrement dit, la « terre végétale » –, puis, la Terre où l'homme vit, par opposition à la mer, c'est-à-dire les terres émergées. Tout naturellement, cette Terre, siège de l'humanité, était le centre du monde, qui s'ordonnait autour d'elle, y compris le ciel, dont le mystère autorisait d'y voir la transcendance des […] Lire la suite

TERRE - Bilan énergétique

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 4 164 mots
  •  • 2 médias

L'état thermique de l'enveloppe externe de notre planète (surfaces terrestres, océans, atmosphère) dépend de nombreux processus au sein du « système climatique », mais les échanges d'énergie dans le vide de l'espace se font entièrement par rayonnement. Le bilan énergétique de la planète Terre, comme celui des autres plan […] Lire la suite

TERRE ÂGE DE LA

  • Écrit par 
  • Pascal RICHET
  •  • 5 142 mots
  •  • 5 médias

Que la Terre et même l’Univers aient un âge est de nos jours une évidence. Le fait que ces âges se comptent par milliards d’années est lui-même couramment connu : 4,55 pour la Terre et sans doute environ trois fois plus pour l’Univers, comme l’ont respectivement établi les géochimistes au milieu du xxe siècle et les cosmologist […] Lire la suite

TERRE BOULE DE NEIGE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 7 136 mots
  •  • 5 médias

Peut-on imaginer la Terre entièrement couverte de glace ? L’hypothèse d’une Terre « boule de neige » ou SnowballEarth, proposée en 1992, a pris de plus en plus de cohérence et semble admise en 2017 au vu de la synthèse effectuée par une équipe internationale et interdisciplinaire conduite par le géologue canadien Paul Hoffman. L’hypothèse […] Lire la suite

ACCÉLÉROMÈTRES SPATIAUX

  • Écrit par 
  • Raphaël F. GARCIA, 
  • Pierre TOUBOUL
  •  • 4 872 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La mission Goce »  : […] Goce est l'acronyme de Gravity field and steady-state Ocean Circulation Explorer, que l'on pourrait traduire par « Explorateur du champ de gravité et de la circulation océanique ». Ce satellite , d'une masse de 1 050 kilogrammes au lancement, est remarquable à bien des égards. Sa forme, tout d'abord, est presque aérodynamique : sa longueur, supérieure à 5 mètres, semble disproportionnée par rappor […] Lire la suite

AÉRONOMIE

  • Écrit par 
  • Gaston KOCKARTS
  •  • 4 145 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Nomenclature aéronomique »  : […] Toute atmosphère planétaire peut être divisée en plusieurs régions caractérisées par un état dynamique et une distribution verticale de la pression et de la température. Une première nomenclature (moins utilisée) est fondée sur les variations de la pression atmosphérique avec l'altitude et distingue l'homosphère, l'hétérosphère et l'exosphère. Pour l'atmosphère terrestre (fig. 1), la distributio […] Lire la suite

ÂGE DE LA LUNE

  • Écrit par 
  • Maud BOYET
  •  • 392 mots

Lors de la mission Apollo-16 en 1969, un échantillon d'une masse de 1,8 kilogramme (échantillon 60025) a été récolté et son étude pousse à reconsidérer l'âge de la Lune. Cette mission fut la seule à permettre l'échantillonnage de la croûte anorthositique lunaire, car située dans une zone à relief escarpé. Toutes les autres missions d'échantillonnage ont aluni à proximité de bassins d'impacts re […] Lire la suite

ASTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Christiane FROESCHLÉ, 
  • Claude FROESCHLÉ, 
  • Patrick MICHEL
  •  • 10 663 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Risques d'impacts avec la Terre »  : […] Les risques d'impacts dus aux N.E.A. sont peut-être la raison la plus « terre à terre » d'acquérir une meilleure connaissance de cette population d'objets. Une prise de conscience concernant la menace d'une catastrophe due à une collision d'un astéroïde, même d'assez petite taille, avec la Terre est apparue, et l'impact spectaculaire de la comète Shoemaker-Levy-9 avec Jupiter, en 1994, n'a fait qu […] Lire la suite

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 11 318 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La renaissance de l'astronomie »  : […] Au milieu du xiv e  siècle, la pensée grecque commence à éclairer à nouveau l'Occident. Totalement ignorée pendant de nombreux siècles, à l’exception d’Aristote, elle redevient à la mode parmi les intellectuels. On recherche et on traduit les textes anciens, principalement en Italie. La redécouverte de cette civilisation hellénique entraîne une renaissance non seulement des lettres et des arts, m […] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert KANDEL, « TERRE - Le système Terre et sa transformation », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-le-systeme-terre-et-sa-transformation/