TERRELa planète Terre

Médias de l’article

Le système de Copernic

Le système de Copernic
Crédits : Hulton Getty

photographie

Préparatifs du lancement de Spoutnik-2

Préparatifs du lancement de Spoutnik-2
Crédits : Bettmann/ Corbis

photographie

Rotation et révolution

Rotation et révolution
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Globe terrestre : constitution schématique

Globe terrestre : constitution schématique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Origine du système solaire et de la Terre

Le problème de l'origine de la Terre n'est pas distinct de celui de l'origine des planètes et du système solaire. Mais, alors que la cosmogonie s'est longtemps réduite aux théories sur la formation du système solaire, il n'est plus possible aujourd'hui d'ignorer les informations que donne l'astrophysique. La cosmogonie consistait en l'étude de la formation des objets du système solaire : le Soleil, les planètes et leurs satellites, les petites planètes, les météorites, les comètes ; mais, s'agissant d'objets tout formés, cette cosmogonie ne pouvait être que spéculative. L'observation des étoiles et de la matière interstellaire et les découvertes des dernières décennies du xxe siècle en ce domaine (composition chimique des étoiles, étoiles jeunes, étoiles possédant un disque circumstellaire, molécules interstellaires, etc.) ont fait progressivement entrer la cosmogonie du système solaire dans sa phase scientifique.

Historique

Les théories de l'origine du système solaire ont évolué en fonction même de nos connaissances. Dans la période la plus ancienne, il s'agit d'expliquer les propriétés mécaniques du système solaire : révolution dans le même sens de toutes les planètes autour du Soleil, révolution dans le même sens de la majorité des satellites, distribution des orbites dans l'espace au voisinage du même plan, rotation axiale des planètes et du Soleil dans le même sens (à l'exception, on le sait aujourd'hui, de Vénus, d'Uranus et de Pluton ; mais, sur une durée aussi longue que l'âge du système solaire, ce phénomène apparaît maintenant comme pouvant être dû à une instabilité – dynamique – ayant produit il y a longtemps un changement d'orientation de l'axe de rotation de ces planètes).

Deux groupes de théories se partagent la scène : monistes et dualistes. Dans les premières, le Soleil et les planètes ont une même origine (Descartes, Kant, Laplace) ; dans les secondes, une catastrophe produite par un corps étranger engendre[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : membre de l'Institut
  • : membre de l'Académie des sciences, directeur de recherche émérite
  • : membre de l'Académie des sciences, astronome émérite à l'Observatoire de la Côte d'Azur

Classification


Autres références

«  TERRE  » est également traité dans :

TERRE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 338 mots
  •  • 1 média

La Terre est une planète du système solaire. En cela, elle tourne autour d'une étoile que nous appelons Soleil . Ce dernier fait partie d'un ensemble d'autres étoiles, avec d'autres planètes, qui forment une galaxie : cette fameuse Voie lactée, que nous aimons contempler à la faveur des belles nuits d'été. N'allons pas plus loin pour dire que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-vue-d-ensemble/

TERRE - Le système Terre et sa transformation

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 2 177 mots
  •  • 1 média

Sujet de débat politique et de négociations difficiles au plus haut niveau sur la scène internationale, la question de la transformation de l'environnement par la civilisation moderne a cessé, dès les années 1980, d'être apanage des scientifiques ou des « amis de la nature ». Devenue globale, elle se pose autrement qu'en termes de création de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-le-systeme-terre-et-sa-transformation/

TERRE - Bilan énergétique

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 4 164 mots
  •  • 2 médias

L'état thermique de l'enveloppe externe de notre planète (surfaces terrestres, océans, atmosphère) dépend de nombreux processus au sein du « système climatique », mais les échanges d'énergie dans le vide de l'espace se font entièrement par rayonnement. Le bilan énergétique de la planète Terre, comme celui des autres planètes , s'identifie donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-bilan-energetique/

ACCÉLÉROMÈTRES SPATIAUX

  • Écrit par 
  • Raphaël F. GARCIA, 
  • Pierre TOUBOUL
  •  • 4 871 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La mission Goce »  : […] ? L'objectif scientifique de la mission Goce consiste à déterminer de façon très précise les anomalies du champ de gravité terrestre. En un point donné, la pesanteur est la résultante de l'attraction gravitationnelle suivant la loi de Newton et de l'accélération centrifuge induite par la rotation journalière de la Terre autour de l'axe des pôles, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accelerometres-spatiaux/#i_19875

AÉRONOMIE

  • Écrit par 
  • Gaston KOCKARTS
  •  • 4 144 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Nomenclature aéronomique »  : […] variations de la pression atmosphérique avec l'altitude et distingue l'homosphère, l'hétérosphère et l'exosphère. Pour l'atmosphère terrestre (fig. 1), la distribution verticale de la pression indique clairement un changement de pente aux environs de 100 km d'altitude. Dans les cent premiers kilomètres, la pression diminue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aeronomie/#i_19875

ÂGE DE LA LUNE

  • Écrit par 
  • Maud BOYET
  •  • 392 mots

feldspaths plagioclases. La Lune possède de fortes similarités chimiques avec la Terre, montrant un lien génétique fort entre les deux corps. Selon la théorie la plus couramment admise, la Lune serait née de la collision d'une planète de la taille de Mars avec la Terre. L'énergie dégagée lors de ce choc fut si grande que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-de-la-lune/#i_19875

ASTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Christiane FROESCHLÉ, 
  • Claude FROESCHLÉ, 
  • Patrick MICHEL
  •  • 10 664 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Risques d'impacts avec la Terre »  : […] Les risques d'impacts dus aux N.E.A. sont peut-être la raison la plus « terre à terre » d'acquérir une meilleure connaissance de cette population d'objets. Une prise de conscience concernant la menace d'une catastrophe due à une collision d'un astéroïde, même d'assez petite taille, avec la Terre est apparue, et l'impact spectaculaire de la comète […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asteroides/#i_19875

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 10 775 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  La renaissance de l'astronomie »  : […] le centre du Monde. Les anciennes sphères du système de Ptolémée sont remplacées par des « orbes » solides qui entraînent chacune des planètes autour de lui. En particulier, la Terre tourne autour du Soleil en une année, et en même temps sur elle-même en vingt-quatre heures. La sphère des étoiles fixes est immobile, et « contient » tout l'Univers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_19875

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique

  • Écrit par 
  • Bernard GOSSET
  •  • 7 263 mots
  •  • 24 médias

La connaissance du champ de pression à la surface de la Terre et l'hypothèse généralement admise de l'équilibre hydrostatique permettent d'évaluer la masse de l'atmosphère terrestre à 5,13 × 1018 kg, soit environ la millionième partie de la masse de la Terre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-la-couche-atmospherique/#i_19875

BIOSPHÈRE

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • François RAMADE
  •  • 3 427 mots
  •  • 5 médias

L'idée de biosphère, ensemble des êtres vivants qui peuplent notre planète, remonte à J.-B. Lamarck. C'est ensuite le géologue autrichien Suess qui, en 1875, a mis en parallèle le terme de biosphère avec ceux d'hydrosphère, d'atmosphère et de lithosphère. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biosphere/#i_19875

CARTOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Guy BONNEROT, 
  • Estelle DUCOM, 
  • Fernand JOLY
  •  • 8 483 mots
  •  • 4 médias

ainsi que de leurs caractères utiles ou hostiles à l'activité des hommes. D'abord stricte description de la Terre connue et des itinéraires maritimes ou terrestres parcourus par les militaires et les marchands, la cartographie s'est diversifiée avec le temps. Grâce à sa précision et à son efficacité, elle est devenue à partir du xvii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartographie/#i_19875

CAVENDISH HENRY (1731-1810)

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 1 847 mots

Dans le chapitre « La densité du globe terrestre »  : […] Mais, aux yeux des physiciens, la plus fameuse contribution de Cavendish touche à sa détermination expérimentale de la densité du globe terrestre, qu'il publie en 1798 (Experiences to Determine the Density of the Earth, in Philosophical Transactions). La question avait déjà été envisagée par Newton qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-cavendish/#i_19875

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 797 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Des paramètres planétaires du climat »  : […] Discourir sur un réchauffement planétaire présuppose que l'on peut définir une température moyenne, paramètre de l'état climatique de la planète, et la déterminer à partir de mesures essentiellement locales. En considérant les bilans radiatifs planétaires et en comparant la Terre aux autres planètes telluriques (à surface […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique/#i_19875

CLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Frédéric FLUTEAU, 
  • Guillaume LE HIR
  •  • 3 656 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Reconstruire l'histoire climatique du dernier million d'années »  : […] xxe siècle, que les variations cycliques des paramètres orbitaux de la Terre contrôlaient l'ensoleillement reçu à hautes latitudes dans l'hémisphère Nord ce qui affectaient l'extension des glaces et donc le climat de la Terre par variations de l'albédo. Pour comprendre l'histoire climatique du Quaternaire, les scientifiques ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/climatologie/#i_19875

CLIMATS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 587 mots
  •  • 10 médias

Le climat terrestre a, de tout temps, été sujet à des variations naturelles. Ainsi, les deux derniers millions d’années ont vu plusieurs glaciations. Mais l’homme, depuis quelques dizaines d’années, modifie cet équilibre fragile en provoquant un réchauffement planétaire rapide sans précédent. Pour mieux comprendre l’impact de ce réel bouleversement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/climats-notions-de-base/#i_19875

COPERNIC NICOLAS (1473-1543)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  • , Universalis
  •  • 5 384 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sens et limite d'une révolution »  : […] Au centre, le Soleil ; puis viennent Mercure, Vénus, la Terre, qui prend rang de simple planète, Mars, Jupiter et Saturne, puis la sphère des étoiles fixes. Là, point de rupture : il y a un lien simple entre les distances par rapport au Soleil et la durée des révolutions, de celle de Mercure (88 jours) à celle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-copernic/#i_19875

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 880 mots
  •  • 7 médias

L'activité de la Terre est incessante : toutes ses couches – du noyau à la plus haute atmosphère – sont animées de continuels mouvements et, surtout, ses enveloppes superficielles – l'atmosphère, les océans et la surface des continents – abritent la vie. Les atomes et les molécules qui constituent ce système dynamique ne restent pas figés, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-biogeochimiques/#i_19875

DÉRIVE DES CONTINENTS

  • Écrit par 
  • John Tuzo WILSON
  • , Universalis
  •  • 3 390 mots
  •  • 10 médias

La dérive des continents est la théorie selon laquelle les blocs continentaux se déplacent lentement à la surface de la Terre par rapport aux pôles et les uns par rapport aux autres, en se morcelant et en se reconstituant éventuellement selon un arrangement différent. Certains partisans de la théorie considèrent que ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents/#i_19875

DÉRIVE DES CONTINENTS (modélisation numérique)

  • Écrit par 
  • Nicolas COLTICE
  •  • 791 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les continents dans le système Terre »  : […] la rétroaction entre les mouvements du manteau et la dérive des continents. Pour y parvenir, il a fallu simplifier le « système Terre » et conceptualiser ce que représente un continent dans celui-ci. Premièrement, un continent ne s'arrête pas à la croûte : il faut prendre en compte l'ensemble de la lithosphère, c'est-à-dire considérer aussi la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents-modelisation-numerique/#i_19875

EAU DU MANTEAU TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 2 659 mots
  •  • 3 médias

On qualifie souvent la Terre de « planète bleue » parce que l'eau des océans recouvre plus des deux tiers de sa surface. Les géologues spécialistes de l'intérieur de la Terre pourraient la qualifier plutôt de « planète verte », car le manteau – enveloppe la plus importante de la planète qui s'étend de la base de la croûte jusqu'à la surface du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-du-manteau-terrestre/#i_19875

EAU TERRESTRE (ORIGINE DE L')

  • Écrit par 
  • Francis ALBARÈDE, 
  • Marie-Laure PONS
  •  • 2 119 mots
  •  • 5 médias

La Terre, troisième planète du système solaire, est un corps tellurique aujourd'hui couvert d'eau (H2O) liquide sur plus de 70 p. 100 de sa surface. Outre cette eau océanique, notre planète se caractérise également par la présence de glace et de vapeur d'eau à l'air libre : l'eau est donc présente sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-terrestre-origine-de-l/#i_19875

ÉCLIPSES

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 2 368 mots
  •  • 9 médias

totalement ou partiellement si tout ou partie de ce corps est plongé dans l'ombre projetée par un autre corps. Ainsi, la Terre engendre un cône d'ombre à l'opposé du Soleil ; quand la Lune ou un satellite artificiel s'y trouvent complètement plongés, ils cessent d'être éclairés : il y a éclipse totale de ces corps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclipses/#i_19875

ENVIRONNEMENT GLOBAL

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 100 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le climat et sa variabilité »  : […] Enveloppe gazeuse entourant notre planète, médiatrice entre la biosphère et le cosmos, l'atmosphère rend possible la vie tout en étant son produit. Sans régénération par la photosynthèse, l'oxygène de l'atmosphère disparaîtrait en quelques millions d'années. Son abondance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-global/#i_19875

ÉQUATORIAL MILIEU

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Emmanuelle GRUNDMANN
  •  • 6 368 mots
  •  • 6 médias

Vue de l'espace, la Terre arbore une bande verte, surmontée d'importantes masses nuageuses blanches, qui la ceinture en position équatoriale : une végétation luxuriante et une forte humidité permanente caractérisent ces milieux dits équatoriaux. Ces couleurs tranchent avec les zones tropicales, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-equatorial/#i_19875

ÉRUPTIONS VOLCANIQUES

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 3 928 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Structure physique de la Terre silicatée (croûte et manteau) »  : […] La structure de la planète Terre est au premier ordre concentrique. Sous une croûte de quelques kilomètres d'épaisseur (en moyenne moins de 10 pour la croûte océanique et plus de 30 pour la croûte continentale) se trouve le manteau silicaté, qui s'étend jusqu'à 2 900 kilomètres de profondeur, puis le noyau liquide (fer, nickel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eruptions-volcaniques/#i_19875

EXOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • François RAULIN
  •  • 6 922 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Titan et Encelade »  : […] des différences importantes dues à des températures très différentes, Titan présente de nombreuses analogies avec notre planète. À l'instar de l'atmosphère terrestre, son atmosphère est constituée principalement de diazote N2, avec une pression atmosphérique de surface (1 470 hectopascals) voisine de celle de la Terre et une structure verticale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exobiologie/#i_19875

GÉOCENTRISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  •  • 3 227 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'imbroglio des excentriques et épicycles »  : […] Premier verrou : le géocentrisme, qui veut que la Terre, rigoureusement immobile, centre d'attraction de tous les graves, siège au milieu de l'univers, unique centre de tous les mouvements célestes. Puis, deuxième verrou, la dichotomie de l'univers : d'une part, le monde terrestre, qui va de la Terre à l'orbe lunaire, monde du changement, du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geocentrisme/#i_19875

GÉOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure PONS
  •  • 2 062 mots
  •  • 4 médias

Related Sciences, publié en 1960, définit la géochimie comme « la science qui traite de l'abondance absolue et relative des éléments et des isotopes sur la Terre entière, qui traite également de leur distribution et de leurs migrations, en vue d'aboutir à des lois générales du comportement de la matière à l'échelle planétaire ». Mais c’est à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geochimie/#i_19875

GÉODÉSIE

  • Écrit par 
  • Anny CAZENAVE, 
  • Pascal WILLIS
  •  • 7 312 mots
  •  • 4 médias

Science très ancienne, la géodésie a eu longtemps pour objet l'étude de la forme de la Terre et la mesure de ses dimensions. La mise sur orbite des premiers satellites artificiels autour de la Terre, dans le milieu des années 1960, a marqué le début d'une transformation radicale de cette discipline. En effet, grâce à la multiplicité des capteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geodesie/#i_19875

GÉODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL
  •  • 3 405 mots

géologiques, c'est-à-dire relativement superficiels, mais de la dynamique de la Terre dans son ensemble : la naissance du mot « géodynamique » traduit la conscience des liens qui existent entre la surface de la Terre et ses parties internes. Si on tente de définir la géodynamique comme la partie des sciences de la Terre concernée par les processus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geodynamique/#i_19875

GÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Dominique CROZAT, 
  • Jean DRESCH, 
  • Pierre GEORGE, 
  • Philippe PINCHEMEL, 
  • Céline ROZENBLAT, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 20 425 mots
  •  • 3 médias

Dans le système solaire, notre planète ne ressemble à aucune autre. Mercure, Vénus et Mars sont, il est vrai, constituées de roches analogues à celles de la Terre ; Vénus et Mars sont entourées d'une atmosphère, mais celle-ci est fort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geographie/#i_19875

GÉOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • François ELLENBERGER
  •  • 6 540 mots
  •  • 5 médias

La géologie s'est constituée en une science organisée avec une étonnante rapidité, au début du xixe siècle. Depuis lors, elle s'est progressivement développée, enrichie et diversifiée. Les historiens sont intrigués par cette brusque naissance, et par tout ce qui a précédé : pourquoi une si longue et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-histoire-des-sciences-de-la-terre/#i_19875

GÉOLOGIE - Géologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 5 632 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Géophysique »  : […] La géophysique s'attache principalement à obtenir des images de la structure interne du globe, permettant ainsi de définir des « modèles de Terre » par des images radiales « moyennes » du globe. À l'échelle d'une région, la différence entre les données et les modèles moyens met en évidence des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-contemporaine/#i_19875

GÉOMAGNÉTISME ou MAGNÉTISME TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Arnaud CHULLIAT
  •  • 4 859 mots
  •  • 5 médias

La Terre possède un champ magnétique global de grande échelle, appelé champ géomagnétique, qui s’étend sur plusieurs dizaines de milliers de kilomètres dans l’espace environnant. Ce champ est principalement généré par les lents mouvements de convection du métal liquide à l’intérieur du noyau terrestre. D’autres sources contribuent au champ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geomagnetisme-magnetisme-terrestre/#i_19875

GÉOPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Michel CARA
  •  • 3 202 mots
  •  • 6 médias

La géophysique utilise les méthodes de la physique pour étudier la Terre et son environnement. La structure du sous-sol et des grandes profondeurs terrestres, ainsi que la dynamique des mouvements internes concernent la « géophysique interne ». C'est l'objet du présent article. Avec la géologie, la géochimie, la géodésie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geophysique/#i_19875

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 591 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La distribution des températures dans l'intérieur du globe »  : […] Cela nous conduit à considérer la Terre comme formée par la condensation d'un nuage de poussière, initialement de grande dimension. La chaleur alors fournie par la condensation, jusqu'à former une sphère homogène du rayon de la Terre, serait suffisante pour porter celle-ci à une température uniforme de l'ordre de 50 000 0C. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_19875

GRACE ET ICESAT (MISSIONS)

  • Écrit par 
  • Étienne BERTHIER
  •  • 880 mots
  •  • 1 média

17 mars 2002) et ICESat (Ice, Cloud and land Elevation Satellite, un satellite mis en orbite le 12 janvier 2003) –, une estimation plus précise de la perte de masse des glaciers a pu être faite pour la période de 2003 à 2009. Ces travaux indiquent que les glaciers sont responsables de 30 p. 100 de la hausse du niveau des mers pour cette période […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace-et-icesat-missions/#i_19875

GRAVITATION ET ASTROPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Brandon CARTER
  •  • 8 943 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mesure de la constante de gravitation universelle et structure de la Terre »  : […] de la théorie newtonienne de la gravitation a été l'explication de la structure de la Terre. Un résultat mathématique d'importance historique a été le calcul, par le mathématicien écossais Colin Maclaurin, vers 1740, de la configuration d'équilibre exacte d'un corps rigide en rotation, sous l'influence de son propre champ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravitation-et-astrophysique/#i_19875

HADÉEN

  • Écrit par 
  • Hervé MARTIN
  •  • 1 134 mots

L'Hadéen est une période de temps qui débute lors de l'accrétion de notre planète, il y a 4,568 milliards d'années (Ga), et qui se termine vers 4 Ga, âge des plus anciennes roches connues. Il correspond au premier éon de l'échelle des temps géologiques terrestres et est chronologiquement suivi par l'Archéen, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hadeen/#i_19875

HÉLIOCENTRISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  •  • 3 229 mots
  •  • 7 médias

On désigne par héliocentrisme le système cosmologique qui place le Soleil au centre du monde, la Terre prenant sa place entre Vénus et Mars, tournant sur elle-même et faisant une révolution autour du Soleil comme les autres planètes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heliocentrisme/#i_19875

HUTTON JAMES (1726-1797)

  • Écrit par 
  • François ELLENBERGER
  •  • 2 268 mots

Dans le chapitre « La toile de fond : le neptunisme »  : […] Mais la science naissante de la Terre, dans un consensus presque universel, bénéficiait alors d'une théorie globale unificatrice apparemment satisfaisante, à savoir la doctrine neptunienne. Cette théorie, très logiquement, postulait une genèse graduelle des grandes formations superposées constituant le sous-sol, successivement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-hutton/#i_19875

INTERPLANÉTAIRE MILIEU

  • Écrit par 
  • Pierre COUTURIER, 
  • Jean-Louis STEINBERG
  •  • 4 646 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les relations Soleil-Terre »  : […] observation d'une éruption solaire intense et l'apparition, seize heures plus tard, d'une forte tempête géomagnétique accompagnée d'aurores polaires intenses. L'idée de relations éventuelles entre l'activité solaire et l'activité géomagnétique a été reçue avec prudence sinon avec méfiance par les milieux scientifiques : beaucoup y voyaient de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-interplanetaire/#i_19875

KESSLER SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Christophe BONNAL
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La genèse du syndrome de Kessler  »  : […] montre que la première région de l’espace à subir ce phénomène sera la zone autour de la Terre comprise entre 700 et 1 100 kilomètres d’altitude, là où se trouvent la plupart des satellites d’observation. Dans cette région, il prédit que, même dans le cas d’une suspension totale des activités spatiales (arrêt des lancements de satellites) et dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-kessler/#i_19875

LAPLACE PIERRE SIMON DE (1749-1827)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 3 282 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Théorie du mouvement et de la figure elliptique des planètes » »  : […] Laplace sut exprimer les perturbations théoriques provenant de la non-sphéricité de la Terre d'après les hypothèses émises par d'Alembert pour rendre compte des deux phénomènes de la précession des équinoxes et de la nutation, et il en déduisit à l'inverse un moyen de déterminer l'aplatissement de notre globe par l'analyse des perturbations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-simon-de-laplace/#i_19875

LITHOSPHÈRE

  • Écrit par 
  • Marc DAIGNIÈRES, 
  • Adolphe NICOLAS
  •  • 6 962 mots
  •  • 10 médias

crustale légère s'enfonçant dans le manteau à la façon d'un radeau. En 1915, avec Alfred Wegener, le radeau largue ses amarres ; les masses continentales dérivent sur un océan de manteau, se fronçant à leur proue pour créer des chaînes comme celles des Andes et semant à leur poupe des îles détachées au cours du mouvement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lithosphere/#i_19875

LUNE

  • Écrit par 
  • Pierre THOMAS
  •  • 8 412 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre «  Origine et histoire »  : […] la deuxième hypothèse, celle de la planète double, suppose l'accrétion de deux corps (Terre et Lune) au voisinage l'un de l'autre ; cette hypothèse est aussi contredite par la chimie lunaire ; en effet, deux corps dont l'accrétion aurait eu lieu dans une même zone du système solaire devraient avoir la même proportion fer/silicate ; or, dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lune/#i_19875

MAGMA TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Chrystèle SANLOUP
  •  • 1 932 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'océan magmatique »  : […] Si l'on remonte au tout début de l'histoire de la Terre, le rôle des magmas devient central. Les planètes sont nées « fondues » ; au moins partiellement voire totalement, et ce à la suite de l'accumulation d'énergie gravitationnelle lors de l'accrétion de la Terre, à laquelle s'ajoutait l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magma-terrestre/#i_19875

MAGNÉTOSPHÈRES

  • Écrit par 
  • Michel PETIT
  •  • 4 678 mots
  •  • 10 médias

On a initialement donné le nom de magnétosphère aux régions les plus éloignées de la surface du globe. On voulait ainsi traduire l'influence prédominante du champ magnétique terrestre sur le comportement du milieu qui ne contient pratiquement plus de particules électriquement neutres ; le rayonnement ultraviolet du Soleil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetospheres/#i_19875

MARÉES

  • Écrit par 
  • Françoise COMBES, 
  • André GOUGENHEIM, 
  • Christian LE PROVOST, 
  • Jean-Paul ZAHN
  •  • 9 699 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Marées terrestres »  : […] Les marées de la partie solide du globe ne sont pas directement accessibles, mais certains phénomènes manifestent la déformation élastique qu'il éprouve sous l'action de la force génératrice des marées et qui l'allonge de quelques décimètres dans la direction de l'astre et dans le sens opposé. Une déformation analogue affecte réciproquement l'astre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marees/#i_19875

MARGES CONTINENTALES

  • Écrit par 
  • Gilbert BOILLOT
  •  • 4 318 mots
  •  • 9 médias

L'enveloppe superficielle de la Terre est la lithosphère, rigide, qui glisse lentement (quelques centimètres par an) sur l'asthénosphère, plastique et visqueuse, parcourue par des courants de convection, et dont la température varie peu selon la profondeur (1 300 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marges-continentales/#i_19875

MARS, planète

  • Écrit par 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Olivier de GOURSAC, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 18 424 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre «  L'atmosphère »  : […] Une question essentielle se pose : pourquoi les atmosphères de Mars et de la Terre sont-elles si différentes ? Ces deux planètes se sont formées à des distances voisines du centre de la nébuleuse primitive et leurs atmosphères initiales doivent avoir été comparables, constituées essentiellement de vapeur d'eau, de dioxyde de carbone et d'azote. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-planete/#i_19875

MATÉRIAU PRIMITIF TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 327 mots

Les profondeurs de la Terre cachent des mystères encore insondables, et la chimie du manteau « inférieur », entre 660 et 2 900 kilomètres, reste très mal connue. Les indices apportés par de rares diamants de très haute pression suggèrent une composition différente de celle du manteau supérieur. Les compositions isotopiques de l'hélium de laves de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materiau-primitif-terrestre/#i_19875

MÉCANIQUE CÉLESTE

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 6 162 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Effets de marées »  : […] solaire. On sait que les marées océaniques sont dues à la différence entre l'attraction gravitationnelle exercée par la Lune sur le centre de la Terre et sur les gouttes d'eau situées à sa surface. Le frottement de l'océan sur le fond des mers qui en résulte provoque un lent ralentissement de la rotation de la Terre. Le moment cinétique ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-celeste/#i_19875

MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 3 910 mots
  •  • 1 média

Indépendamment du phénomène de marée, le niveau général des mers a présenté des variations importantes tout au long de l'histoire géologique de notre planète, bien que la quantité totale d'eau disponible à sa surface soit restée sensiblement constante. Les géologues ont ainsi été amenés à créer le terme d'« eustatisme » pour désigner ces variations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retraits-et-avancees-des-mers/#i_19875

MESURE DE LA DISTANCE TERRE-SOLEIL

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 731 mots
  •  • 1 média

La distance entre la Terre et le Soleil est une quantité tellement fondamentale qu’on la nomme « unité astronomique » (UA) et que nombre de mesures sont exprimées par rapport à cette distance. L’UA est précisément définie comme le demi grand-axe de l’ellipse que décrit la Terre autour du Soleil et est aujourd’hui estimée à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesure-de-la-distance-terre-soleil/#i_19875

MÉTAMORPHISME ET GÉODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Christian NICOLLET
  •  • 5 990 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Métamorphisme et refroidissement de la Terre »  : […] La Terre se refroidit. Elle était quatre fois plus chaude qu’aujourd’hui au début de l’Archéen (il y a 4 Ga) et deux fois plus chaude à sa fin (il y a 2,5 Ga). Ce régime thermique variable au cours de l’histoire de la Terre a sans doute eu une influence sur le style tectonique, qui a dû évoluer au cours du temps. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphisme-et-geodynamique/#i_19875

MILANKOVIĆ MILUTIN (1879-1958)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 371 mots

surtout connu pour sa Théorie astronomique du climat, qu'il publia en 1941, selon laquelle les fluctuations à terme du climat sont liées à des variations cycliques de trois paramètres orbitaux de la Terre. Il s'agit d'abord de l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre (la nutation) qui passe de 220 à 240 tous les 41 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milutin-milankovic/#i_19875

MODÈLE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Sylvanie GUINAND, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Noël MOULOUD, 
  • Jean-François RICHARD, 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 24 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le modèle dans les sciences de la Terre »  : […] Les sciences de la Terre se proposent d'aboutir à une description du globe sur lequel vivent les hommes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modele/#i_19875

NATURE WRITING, littérature

  • Écrit par 
  • Yves-Charles GRANDJEAT
  •  • 3 698 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’essor contemporain »  : […] le mouvement écologiste contemporain en formulant sa fameuse « éthique de la terre », ouvrant ainsi formellement le champ de l’éthique environnementale : « l’éthique de la terre se contente d’étendre les limites de la communauté pour y inclure le sol, l’eau, les plantes et les animaux ou, collectivement, la terre ». Au fil de vignettes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-writing-litterature/#i_19875

OCÉAN ET MERS (Eaux marines) - Propriétés

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 3 035 mots
  •  • 4 médias

La planète Terre est assez mal nommée, puisqu'elle est couverte, pour 71 p. 100 environ, par l'océan mondial, dont la surface est de l'ordre de 361 millions de kilomètres carrés, pour un volume qui a été évalué à 1 370 × 106 kilomètres cubes. La profondeur moyenne par rapport au niveau marin dépasse 3 800 mètres, alors que l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-eaux-marines-proprietes/#i_19875

OCÉAN ET MERS (Géologie sous-marine) - Topographie des fonds sous-marins

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 345 mots
  •  • 5 médias

La morphologie de la partie du globe couverte par les océans et les mers n'est pas moins diverse que celle des terres émergées. Très schématiquement, on peut distinguer quatre domaines essentiels : le précontinent, les plaines abyssales, les dorsales océaniques, les grandes fosses (fig. 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-geologie-sous-marine-topographie-des-fonds-sous-marins/#i_19875

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

Dans le chapitre « L'eau et l'environnement de la Terre primitive »  : […] 0C ; p > 6hPa). Son état liquide est dû à l'existence d'un réseau dense de liaisons hydrogène qui lient les molécules d'eau. La taille de la Terre et sa distance au Soleil sont telles que la planète n'a probablement jamais connu dans son histoire ni la glaciation divergente de Mars (l'eau liquide s'est transformée en glace dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-de-la-vie/#i_19875

PALÉOCLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 8 064 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Dérive des continents et tectonique des plaques »  : […] déplacements des continents à la surface de notre globe permettent donc d'expliquer certains bouleversements dans l'évolution climatique de la Terre, généralement séparés par plusieurs millions d'années, mais non les variations cycliques avec une pseudo-périodicité de quelques dizaines de millénaires comme on en observe pendant tout le Quaternaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoclimatologie/#i_19875

PALÉOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 4 976 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Vers une géographie mobile »  : […] était un ardent défenseur de la théorie de la contraction de la Terre. Selon celle-ci, la Terre se refroidit et se contracte, ce phénomène étant supposé jouer un rôle important dans la formation des chaînes de montagnes. Alors que Suess défend la contraction terrestre, le géologue italien Roberto Mantovani suggère, en 1889, que le volume de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleogeographie/#i_19875

PALÉOMAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VALET
  •  • 5 031 mots
  •  • 6 médias

Comme son nom le suggère, le paléomagnétisme repose sur l’étude du champ magnétique ancien de la Terre. Cette discipline des sciences de la Terre a connu son plein essor à partir des années 1960. Elle a fortement contribué à démontrer l’expansion des fonds océaniques et, plus généralement, à la formulation de la théorie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleomagnetisme/#i_19875

PÔLES DÉRIVE DES

  • Écrit par 
  • Arnaud CHULLIAT
  •  • 1 556 mots
  •  • 2 médias

Les pôles magnétiques de la Terre, définis comme les points où le champ magnétique terrestre est exactement vertical, dérivent à une vitesse pouvant aller jusqu'à plusieurs dizaines de kilomètres par an. Cette dérive est causée par les mouvements de convection à l'intérieur du noyau terrestre, constitué à 90 p. 100 de fer à l'état liquide, qui sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-poles/#i_19875

PRÉCESSION ET NUTATION

  • Écrit par 
  • Jean KOVALEVSKY
  •  • 1 769 mots
  •  • 4 médias

De même que l'axe d'une toupie qui tourne décrit un cône sous l'action de la pesanteur, l'axe de rotation de la Terre décrit, en 25 800 ans environ, sous l'action des forces d'attraction de la Lune et du Soleil, un cône dont le demi-angle au sommet est de 230 26′. C'est le phénomène général de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precession-et-nutation/#i_19875

PRESSIONS PHYSIQUE & CHIMIE DES HAUTES

  • Écrit par 
  • Bernard LE NEINDRE, 
  • Boris OKSENGORN, 
  • Jacques ROMAND, 
  • Boris VODAR
  •  • 5 491 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Hautes pressions et planétologie »  : […] L'intérieur de la Terre est caractérisé par l'existence de pressions élevées, dont les valeurs sont assez bien connues à partir des données expérimentales sur les vitesses de propagation des ondes sismiques en fonction de la profondeur ainsi que de la masse et de l'inertie de la Terre. La détermination des températures, bien que beaucoup plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-et-chimie-des-hautes-pressions/#i_19875

PRINCIPLES OF GEOLOGY (C. Lyell)

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 257 mots

Selon cette théorie, les processus géologiques du passé obéissent à des lois de même nature et de même intensité que les processus actuels. L'évolution de la Terre se serait faite lentement selon des phénomènes naturels existant aujourd'hui et se cumulant. Cette doctrine nécessite d'avoir pris conscience de la grande durée des temps géologiques. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principles-of-geology/#i_19875

ROCHES LUNAIRES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY
  •  • 3 190 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Origine et évolution de la Lune »  : […] de la Lune. Les trois théories classiques sur la formation de la Lune sont la capture de la Lune par la Terre, la fission de la Lune et de la Terre, et la formation simultanée de deux planètes jumelles. Aucune de ces théories n'est compatible avec les résultats obtenus jusqu'à présent. La théorie de la capture achoppe sur des problèmes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-lunaires/#i_19875

SÉISMES ET SISMOLOGIE - Ondes sismiques

  • Écrit par 
  • Michel CARA
  •  • 4 882 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Structure globale de la Terre »  : […] Il devint alors évident qu'un ébranlement sismique pouvait se propager à travers la Terre entière. La nature solide et élastique de l'ensemble du globe, qui permet aux ondes S de s'y propager, avait été proposée plus tôt par le physicien anglais lord Kelvin, sur fond de débat scientifique entre les partisans du « feu central » avec une Terre en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seismes-et-sismologie-ondes-sismiques/#i_19875

SOLEIL

  • Écrit par 
  • Pierre LANTOS
  •  • 5 474 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Relations Soleil-Terre »  : […] Les effets de l'activité solaire sur la haute atmosphère terrestre et le proche environnement spatial sont aujourd'hui bien connus, même si la physique des processus complexes qui sont mis en jeu doit encore être approfondie. Ces effets sont particulièrement spectaculaires lors des grandes éruptions. Les vecteurs impliqués sont de trois sortes : le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soleil/#i_19875

STRATIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Gilles Serge ODIN
  •  • 5 517 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Trois stratigraphies »  : […] Établir le calendrier de l'histoire de la planète Terre, c'est proposer un découpage conventionnel de cette histoire continue. En fonction de l'âge des roches étudiées, la nature de l'information stratigraphique diffère. Ainsi, des deux approches univoques, la géochronologie stratigraphique est cardinale et constitue pratiquement la seule approche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stratigraphie/#i_19875

SUPERCONTINENTS

  • Écrit par 
  • Nicolas COLTICE
  •  • 888 mots
  •  • 1 média

La dérive des continents est la manifestation de la dynamique interne de la Terre. Les mouvements de la croûte sont l’expression en surface de la convection du magma du manteau terrestre : les roches profondes se déforment à la manière d’un fluide très visqueux pour transporter la chaleur interne vers la surface. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supercontinents/#i_19875

TECTONIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Serge BOGDANOFF
  •  • 6 684 mots
  •  • 11 médias

grec tektôn, « constructeur ») est la discipline des sciences de la Terre qui est consacrée à l'étude des structures acquises par les roches postérieurement à leur formation, donc indépendamment de celle-ci ; science des déformations de l'écorce terrestre, elle est parfois dite géologie structurale. Ses fondements sont la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tectonique/#i_19875

TECTONIQUE DES PLAQUES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 7 551 mots
  •  • 26 médias

La tectonique des plaques est née en 1968 sous la forme d'une théorie de l'évolution de la surface du globe dans son entier, d'où le nom qu'on lui donne souvent de tectonique globale. Fondée sur une approche géophysique, elle a, depuis lors, été l'objet de nombreuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tectonique-des-plaques/#i_19875

TECTONOPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 3 688 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Géophysique appliquée à la mégatectonique »  : […] À l'échelle du globe, la géophysique donne des informations sur les rapports de continent à continent, de continent à océan, de continent à océan et ceintures orogéniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tectonophysique/#i_19875

TERRE (ORIGINE MÉTÉORITIQUE DE LA)

  • Écrit par 
  • Caroline FITOUSSI
  •  • 606 mots

La Terre s'est formée par accrétion, l'agglomération de matériaux et d'objets rocheux présents dans le disque protoplanétaire. Au cours de son accrétion, suffisamment énergétique pour fondre les roches et créer un « océan de magma », la Terre s'est différenciée, la phase métallique plus dense, plongeant en son centre pour former le noyau et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-meteoritique-de-la-terre/#i_19875

TERRE BOULE DE NEIGE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Magali ADER
  •  • 465 mots
  •  • 1 média

Les années 2000 ont vu s'élaborer l'idée selon laquelle la Terre aurait été complètement englacée à plusieurs reprises, le dernier épisode – et le plus étudié – ayant eu lieu il y a 630 millions d'années (Ma). Les océans auraient été recouverts d'une couche de glace […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese-de-la-terre-boule-de-neige/#i_19875

THÉORIE HÉLIOCENTRIQUE D'ARISTARQUE DE SAMOS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 220 mots

L'observation du ciel conduit tout naturellement à penser que c'est le Soleil qui tourne autour de la Terre : c'était l'opinion d'Aristote (385 env.-322 avant J.-C.) et de ses contemporains. Un siècle après Aristote, Aristarque de Samos (310 env.-env. 230 avant J.-C.) émet l'hypothèse que c'est en fait la Terre qui tourne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-heliocentrique-d-aristarque-de-samos/#i_19875

THEORY OF THE EARTH (J. Hutton)

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 294 mots

L'Écossais James Hutton (1726-1797) publie en 1795 Theory of the Earth, ouvrage considéré comme majeur dans l'histoire de la géologie. Il y développe une synthèse complète et cohérente de la machine « Terre » en proposant une vision cyclique de son histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theory-of-the-earth/#i_19875

TRAPPIST-1, système planétaire

  • Écrit par 
  • Franck SELSIS
  •  • 1 774 mots
  •  • 3 médias

2015 et 2017. Situé dans notre proche environnement galactique, à 39 années-lumière de la Terre (soit quelque 370 000 milliards de kilomètres), ce système planétaire offre une opportunité d’étudier d’autres planètes telluriques que celles du système solaire. Si la composition de ces nouveaux mondes et de leur atmosphère est encore inconnue, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trappist-1-systeme-planetaire/#i_19875

VENTS

  • Écrit par 
  • Jean BESSEMOULIN, 
  • René CHABOUD, 
  • Jean-Pierre LABARTHE
  •  • 6 210 mots
  •  • 8 médias

L'échauffement de la Terre par le rayonnement solaire est très irrégulier. Le mécanisme, simplifié à l'extrême, est le suivant : l'air au contact des sols ensoleillés s'échauffe ; cet air chaud, donc plus léger, exerce à la surface du sol une pression inférieure à la moyenne. C'est ainsi que se créent des zones de basses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vents/#i_19875

VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • Jean-François LÉNAT, 
  • Haroun TAZIEFF, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 530 mots
  •  • 43 médias

Il existe des milliers de volcans actifs sur la Terre et l'homme est resté longtemps à leur égard, à de rares exceptions près, tel que Pline et les Anciens : au mieux un observateur, au pire une victime. Depuis les premières descriptions des éruptions volcaniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volcanisme-et-volcanologie/#i_19875

WEGENER ALFRED (1880-1930)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 3 041 mots

continents – hypothèse selon laquelle les continents se déplacent à la surface de la Terre en se regroupant ou en se déchirant, donnant ainsi une distribution des terres sans cesse en évolution au cours des temps géologiques –, qui fut vivement controversée jusque dans les années 1960. Ce fils d'un pasteur protestant, directeur d'orphelinat, fut d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-wegener/#i_19875

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean AUBOUIN, Evry SCHATZMAN, Jean KOVALEVSKY, « TERRE - La planète Terre », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-la-planete-terre/