TERRAIN, géologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Échelles d'observation et niveaux d'organisation

L'investigation immédiate concerne des objets dont la taille se situe entre le millimètre et quelques hectomètres ; cette vision des choses est obtenue sur des affleurements rocheux du même ordre de grandeur ; cette approche peut fournir immédiatement des informations assez denses. Par contre, la petitesse de l'observateur, par rapport à des objets d'un ordre de grandeur supérieur à 1 kilomètre, a longtemps fait de l'observation à cette échelle un domaine méthodologique peu productif ; les progrès considérables de la technique ont profondément modifié cet état de fait, et, vu ainsi, le terrain fournit désormais une quantité importante de données géologiques. L'observation d'objets dont les dimensions sont inférieures à 1 millimètre ne trouve guère sa place dans la pratique courante du travail sur l'affleurement : ce ne sont pas des raisons de principe, mais de simples considérations techniques qui font que la zone méthodologique correspondante doit être explorée au laboratoire, sur des échantillons représentatifs des objets vus dans leur gisement.

Les investigations concernant le terrain sont donc réalisables à des ordres de grandeur très variables, et variables en continuité. Cette continuité n'existe plus si l'on considère les objets eux-mêmes : ceux-ci sont, en effet, matière, et sont agencés en conséquence. C'est dire qu'il y apparaît une série de niveaux distincts d'organisation. Situé à un niveau donné, un objet est constitué par le groupement discontinu d'objets de niveau inférieur ; il peut s'intégrer lui-même dans une organisation de niveau supérieur. Dans la lithosphère, les plus significatifs de ces niveaux sont celui de l'élément chimique, celui du minéral, celui de la roche, celui de la formation géologique, celui de l'édifice régional. Une roche, par exemple, est, considérée comme telle, un objet continu ; mais elle se définit comme assemblage discontinu de grains (appartenant à une ou plusieurs espèces minérales), et comme partie d'un autre assemblage discontinu (formation géologique) auquel elle s'intè [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  TERRAIN, géologie  » est également traité dans :

AFFAISSEMENTS DU SOL

  • Écrit par 
  • Pierre DUFFAUT
  •  • 2 163 mots
  •  • 1 média

Pour l'homme, le sol donne l'image même de la stabilité. Ni les modifications locales par érosion ou sédimentation ni les séismes ne mettent en cause cette référence. Alors, quand le sol se dérobe, l'homme est désemparé. Certes, la géologie enseigne que partout le sol monte ou descend – par exemple, les Pays-Bas s'enfoncent et la Scandinavie remonte –, mais généralement à une échelle de temps qui […] Lire la suite

FORAGES

  • Écrit par 
  • Didier BRIGANT, 
  • Alexandre LEBLOND
  •  • 5 310 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les trépans »  : […] Les trépans à molettes ou tricônes sont formés de trois molettes dentées ou équipées de bâtonnets en carbure de tungstène montées par l'intermédiaire de roulements sur les axes de trois bras réunis entre eux par soudure. Un filetage permet de visser l'outil aux masses-tiges. Le passage de la boue s'effectue sur les côtés du trépan à travers des orifices calibrés de petit diamètre, qui permettent d […] Lire la suite

GÉOLOGIE - Géologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 5 630 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Géologie de terrain, géologie structurale et tectonique »  : […] La géologie de terrain est au cœur de la « tradition » géologique : c'est en tout premier lieu par l'observation des paysages, par la description précise et synthétique de l'organisation géométrique des strates rocheuses, que le géologue identifie et hiérarchise les questions posées à l'échelle de l'affleurement puis de la structure étudiée (de plis métriques à kilométriques, voire à la chaîne de […] Lire la suite

GLISSEMENTS DE TERRAIN

  • Écrit par 
  • Pierre DUFFAUT
  •  • 2 405 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le processus physique »  : […] Les modalités des déformations et des déplacements le long des pentes, et parfois loin au-delà de leur pied, sont très diverses ; aussi préfère-t-on utiliser l'expression plus générale de mouvements de terrain. Celle-ci inclut les coulées de boue le long des vallées, mais pas le transport dans les eaux courantes de débris rocheux finement divisés. Elle couvre aussi les affaissements, dus au combl […] Lire la suite

MÉTAUX - Gisements métallifères

  • Écrit par 
  • Marie-José PAVILLON
  •  • 7 825 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Recherche des corps minéralisés »  : […] La recherche des corps minéralisés s'appuie sur une étude géologique mettant en valeur les guides qui pourront conduire à la découverte de minerai neuf. Des études géophysiques et géochimiques se joignent éventuellement à l'étude géologique ; elles sont nécessaires en pays couvert ou lorsque les terrains susceptibles d'être minéralisés sont recouverts d'autres terrains géologiques. […] Lire la suite

STRATIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Gilles Serge ODIN
  •  • 5 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Facteurs qualitatifs »  : […] La formation des terrains géologiques met en jeu un agent de production, un agent de transport et un milieu de dépôt. Chacun d'eux imprime son empreinte dans la roche qui se constitue. Les strates formées permettront au stratigraphe des reconstitutions environnementales fondées sur la reconnaissance de ces empreintes. Le milieu le plus répandu de mise en place des strates est le milieu océanique […] Lire la suite

TECTONIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Serge BOGDANOFF
  •  • 6 680 mots
  •  • 11 médias

La tectonique (du grec tektôn , « constructeur ») est la discipline des sciences de la Terre qui est consacrée à l'étude des structures acquises par les roches postérieurement à leur formation, donc indépendamment de celle-ci ; science des déformations de l'écorce terrestre, elle est parfois dite géologie structurale. Ses fondements sont la connaissance pétrographique et stratigraphique des ensem […] Lire la suite

TUNNELS

  • Écrit par 
  • Michel MAREC, 
  • Jean PÉRA
  •  • 8 814 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Creusement des tunnels au rocher »  : […] Trois procédés sont employés pour creuser des tunnels au rocher. Le plus répandu est l'abattage à l'explosif qui s'effectue de manière cyclique. On commence par tracer et par forer des trous de mine, que l'on charge selon un plan de tir . Après le tir de la volée, on procède à la ventilation des fumées, puis à la purge des blocs instables. S'intercalant ou pas dans les opérations de mise en place […] Lire la suite

Pour citer l’article

Raymond MIROUSE, « TERRAIN, géologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/terrain-geologie/