TÉRÉBENTHINE

OLÉORÉSINES

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 684 mots

Mélanges variés d'essences (ou huiles essentielles) et de résines, de consistance molle ou semi-liquide, partiellement volatils et entraînables par la vapeur d'eau. Leur constitution, très variable, correspond à celle des essences et des résines. On y trouve notamment des alcools, des acides et des aldéhydes aromatiques, des esters et de nombreuses substances terpéniques. Il faut y rattacher les b […] […] Lire la suite

PIN

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 661 mots
  •  • 2 médias

Les emplois médicinaux des pins (genre Pinus  L.) sont très nombreux : les bourgeons floraux, la résine purifiée, ou térébenthine vraie, et le produit de sa distillation, l'essence de térébenthine, le goudron extrait du bois par combustion lente ou distillation sont susceptibles d'usage médical. Une longue tradition explique que les pins gardent une solide réputation d'arbres bénéfiques : Hippocr […] […] Lire la suite

SÉCRÉTIONS VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET, 
  • Jean-Charles MESTRE
  •  • 2 803 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Applications pharmaceutiques et industrielles »  : […] Les sécrétions végétales présentent des propriétés aussi diverses que leur nature chimique ; elles ont été utilisées depuis longtemps tant en pharmacie (cf. médicaments , pharmacologie ) qu'à des usages industriels. Parmi les principales sécrétions d'intérêt pharmaceutique, on peut citer la résine des poils sécréteurs des sommités fleuries du chanvre indien, responsable des propriétés stupéfiante […] […] Lire la suite

TÉRÉBINTHALES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 3 527 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les Rutales »  : […] Les Rutales comprennent cinq familles principales qui se reconnaissent aux caractères de leur appareil sécréteur : les Méliacées possèdent des cellules sécrétrices isolées, les Rutacées des poches globuleuses, les Simaroubacées des tubes sécréteurs allongés périmédullaires, ces tubes se retrouvent dans le liber chez les Burséracées et les Anacardiacées ; ces deux familles se distinguent par leurs […] […] Lire la suite