TEMPÉRATURE DE TRANSITION

ALLIAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GACHON
  •  • 7 350 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Supraconducteurs et alliages à mémoire de forme »  : […] Ce qui précède montre la diversité de la notion d'alliage, et évoque succinctement les domaines où elle s'applique. Le tour d'horizon ne peut être complet qu'avec l'évocation de quelques types d'alliages particuliers, tels les supraconducteurs et les alliages à mémoire de forme. Les premiers supraconducteurs connus étaient des métaux purs qui, au voisinage de 0 kelvin (— 273  0 C), perdaient tout […] Lire la suite

ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS, 
  • Françoise KATZANEVAS
  •  • 7 909 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Température de transition vitreuse »  : […] La température de transition vitreuse (T v ) d'un polymère dépend de nombreux facteurs (doubles liaisons, polarité des chaînes, microstructure, etc.) [cf.  polymères ]. C'est elle qui définit le comportement d'un élastomère par rapport à un plastomère (non cristallin). En règle générale : – si T v est supérieure à la température ambiante, on a affaire à un plastomère ; – si T v est inférieure à […] Lire la suite

MATIÈRE (physique) - État liquide

  • Écrit par 
  • Jean-Louis RIVAIL
  •  • 3 245 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La phase liquide »  : […] En général, dans le cas d'un corps pur, le changement d'état, c'est-à-dire le passage du solide au liquide ou du liquide au gaz, intervient à une température fixe qui reste constante tant que les deux phases sont en présence et qui ne varie qu'avec la pression. Ces changements d'états sont réversibles. En l'absence de phénomènes parasites (surfusion), la fusion du solide se produit à la même temp […] Lire la suite

MATIÈRE (physique) - Transitions de phase

  • Écrit par 
  • Nino BOCCARA
  •  • 6 909 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Résultats théoriques et expérimentaux »  : […] Le problème posé par le modèle d'Ising a été étudié par son auteur dans le cas d'un réseau à une dimension. Ce système ne présente aucune transition, ou, plus exactement, sa température de transition est nulle, ce qui signifie que le réseau unidimensionnel est ordonné à 0 K et désordonné à toute température non nulle. La solution du problème d'Ising, dans le cas d'un réseau carré à deux dimension […] Lire la suite

PRESSIONS PHYSIQUE & CHIMIE DES HAUTES

  • Écrit par 
  • Bernard LE NEINDRE, 
  • Boris OKSENGORN, 
  • Jacques ROMAND, 
  • Boris VODAR
  •  • 5 490 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Supraconductivité »  : […] La variation avec la pression des températures de transition T c et des champs critiques H c a été étudiée pour les supraconducteurs de type I et II. En outre, environ un tiers des éléments et de nombreux composés deviennent supraconducteurs dans leurs phases haute pression. Les premiers supraconducteurs organiques ont été découverts sous pression : le composé (TMTSF) 2 PF 6 devient supracondu […] Lire la suite

SUPERFLUIDITÉ

  • Écrit par 
  • Sébastien BALIBAR
  •  • 5 817 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La transition superfluide »  : […] La transition superfluide est dite du « deuxième ordre » dans la classification d'Ehrenfest car elle est continue : elle ne présente pas de saut d'entropie, mais un saut de la dérivée en température de l'entropie, donc une discontinuité de la chaleur spécifique. Elle a été étudiée avec précision pour tester la théorie générale des changements d'état de la matière (des « transitions de phase »). D […] Lire la suite

VITREUX ÉTAT

  • Écrit par 
  • Jean FLAHAUT
  •  • 5 093 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La transition vitreuse »  : […] Considérons la variation de volume V (ou d'enthalpie H) que subit un liquide lorsqu'il est progressivement réfrigéré. Habituellement, lorsque la vitesse de refroidissement est suffisamment lente, tout liquide cristallise à une température T f . Cependant, si l'abaissement de la température est assez rapide, nous avons vu qu'apparaît une compétition entre la cinétique de cristallisation et la cinét […] Lire la suite


Affichage 

Phosphate diacide de potassium

graphique : Phosphate diacide de potassium

graphique

Variation de la polarisation spontanée avec la température pour le phosphate diacide de potassium (d'après F Jona et G Shirane, 1962) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Titanate de baryum

graphique : Titanate de baryum

graphique

Variation de la polarisation spontanée avec la température pour le titanate de baryum (d'après F Jona et G Shirane, 1962) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Phosphate diacide de potassium

Phosphate diacide de potassium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Titanate de baryum

Titanate de baryum
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique