TEMPÉRATURE CRITIQUE

BEDNORZ JOHANNES GEORG (1950- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 320 mots

Physicien allemand, co-lauréat du prix Nobel de physique en 1987 pour ses travaux sur les supraconducteurs à haute température. Né le 16 mai 1950 à Neuenkirchen (Allemagne), Johannes Georg Bednorz fit ses études supérieures à l'institut fédéral de technologie de Zurich en Suisse et y passa son doctorat en 1982. Immédiatement engagé par le centre de recherches I.B.M. de Zurich, il y collabora ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-georg-bednorz/#i_93883

CAILLETET LOUIS PAUL (1832-1913)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 305 mots

Physicien, industriel et inventeur français, Louis Paul Cailletet est né à Châtillon-sur-Seine le 21 septembre 1832 et mort à Paris le 5 janvier 1913. Fils d'un métallurgiste de la Côte-d'Or, Cailletet dirige d'abord les forges familiales tout en étudiant les propriétés physiques et chimiques du fer. Ses travaux les plus remarquables concernent la liquéfaction des gaz. Les nombreux essais de liqué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-paul-cailletet/#i_93883

CRISTAUX - Synthèse des cristaux

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 6 270 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La croissance en phase solide »  : […] Ce procédé est assez ancien et utilise deux techniques de la métallurgie : le recuit et le frittage. Le recuit consiste à chauffer un matériau polycristallin jusqu'à dépasser une température critique, dite de recristallisation, sans toutefois atteindre celle de la fusion. Dans ces conditions, le matériau se restaure, c'est-à-dire qu'une recristallisation s'effectue par germination et croissance de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-synthese-des-cristaux/#i_93883

DÉCOUVERTE DES SUPRACONDUCTEURS À HAUTE TEMPÉRATURE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 111 mots
  •  • 1 média

En 1986, le chimiste allemand J. Georg Bednorz et le physicien suisse Alex Müller inaugurent, aux laboratoires I.B.M. de Zurich, l'âge de la supraconductivité à haute température avec la fabrication d'une céramique, mélange de baryum, lanthane, cuivre et oxygène, de température critique proche de 30 kelvins. La multiplication des études sur diverses céramiques dans le climat d'intense compétition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-supraconducteurs-a-haute-temperature/#i_93883

FROID, physique

  • Écrit par 
  • Jean MATRICON, 
  • Georges WAYSAND
  •  • 4 032 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Deux états paradoxaux : supraconductivité et superfluidité »  : […] L'état supraconducteur fut découvert en 1911 par Kamerlingh Onnes au cours d'une expérience où il étudiait l'effet des très basses températures, que venait de lui rendre accessible la liquéfaction de l'hélium, sur la conductivité électrique des métaux. À 4,19 K, la résistance au courant électrique du mercure devient nulle, c'est-à-dire indécelable à quelque précision que ce soit. Cet effet specta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/froid-physique/#i_93883

MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Damien GIGNOUX, 
  • Étienne de LACHEISSERIE, 
  • Louis NÉEL
  •  • 15 766 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Notion de susceptibilité magnétique »  : […] De même que l'application d'une contrainte mécanique peut déformer un objet élastique, l'application d'un champ magnétique H modifie les propriétés électromagnétiques de l'espace qui lui est soumis. On dit qu'il apparaît une induction magnétique B . Dans le vide, cette induction est proportionnelle au champ ( B  = μ 0 H ), et le coefficient de proportionnalité, μ 0 , vaut 4π × 10 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme/#i_93883

MATIÈRE (physique) - État liquide

  • Écrit par 
  • Jean-Louis RIVAIL
  •  • 3 245 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La phase liquide »  : […] En général, dans le cas d'un corps pur, le changement d'état, c'est-à-dire le passage du solide au liquide ou du liquide au gaz, intervient à une température fixe qui reste constante tant que les deux phases sont en présence et qui ne varie qu'avec la pression. Ces changements d'états sont réversibles. En l'absence de phénomènes parasites (surfusion), la fusion du solide se produit à la même temp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-liquide/#i_93883

MATIÈRE (physique) - État gazeux

  • Écrit par 
  • Henri DUBOST, 
  • Jean-Marie FLAUD
  •  • 8 280 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Les changements d'état »  : […] Suivant les valeurs de la pression (P), de la température (T) et du volume (V), tout corps pur se présente dans l'un des trois états solide, liquide ou gazeux, également appelés phases . Un diagramme tridimensionnel, appelé diagramme de phase , définit leurs domaines d'existence. À volume constant, ceux-ci sont délimités dans le plan P, T par trois courb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-gazeux/#i_93883

MÜLLER KARL ALEXANDER (1927- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 292 mots

Né le 20 avril 1927 à Bâle (Suisse), Karl Alexander Müller passe sa jeunesse en Autriche puis dans le Tessin. Après des études supérieures à l'institut fédéral de technologie de Zurich en Suisse, il soutient, en 1958, sa thèse de doctorat sur l'étude des résonances paramagnétiques. Chercheur à l'institut Battelle de Genève, puis professeur à l'université de Zurich, il est engagé en 1963 par le cen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-alexander-muller/#i_93883

NUCLÉAIRE (PHYSIQUE) - Faisceaux d'ions lourds

  • Écrit par 
  • Marc LEFORT, 
  • Bernard PIRE
  •  • 7 204 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Les faisceaux d'ions ultrarelativistes »  : […] Accélérer de plus en plus les particules élémentaires jusqu'à leur conférer des énergies gigantesques a été l'un des moteurs de la compréhension des interactions fondamentales. Jusque dans les années 1980, cette fièvre des hautes énergies n'avait pas atteint le domaine des faisceaux d'ions et les physiciens nucléaires n'étudiaient guère que les réactions dans lesquelles les énergies des faisceaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-physique-faisceaux-d-ions-lourds/#i_93883

PHONON

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BURGER
  •  • 2 360 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Instabilités structurales »  : […] De nombreux composés métalliques ou ioniques présentent des transitions structurales ; en général, il s'agit d'un abaissement de la symétrie cristalline en dessous d'une température critique T c . Il peut provenir soit d'un déplacement d'atomes à l'intérieur de la maille élémentaire (cas des perovskites Ba TiO 3 , Sr TiO 3 , etc.), soit d'une déformation élastique de la maill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonon/#i_93883

PICÈNE

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 334 mots
  •  • 1 média

Le picène est un hydrocarbure aromatique associant cinq cycles benzéniques alignés . Les électrons associés aux liaisons doubles se répartissent sur toute l'étendue de la molécule. Quand, à très basse température (voisine du zéro absolu, – 273  0 C), on dope un cristal fait de molécules de picène par des atomes métalliques de la famille des alcalins, il apparaît une supra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/picene/#i_93883

STATISTIQUE MÉCANIQUE

  • Écrit par 
  • Berni J. ALDER, 
  • Bernard JANCOVICI
  •  • 5 921 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Transitions de phase »  : […] Une même substance peut exister dans des états d'équilibre qualitativement différents ; par exemple, elle peut être solide, ou liquide, ou gazeuse. Chacun de ces états est une phase différente ; le passage d'un état à l'autre est une transition de phase. On a mentionné plus haut un autre exemple : le passage de l'hélium liquide de l'état normal à l'état […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-statistique/#i_93883

SUPRACONDUCTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Étienne GUYON, 
  • Jérôme LESUEUR, 
  • Pierre NÉDELLEC
  •  • 4 775 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Supraconducteurs à haute Tc »  : […] Les matériaux supraconducteurs à haute T c appartiennent à la famille des cuprates, dont la structure cristallographique de type perovskite est caractérisée par la présence de plan cuivre-oxygène (plan CuO 2 ). Le nombre de plans CuO 2 dans la structure de base varie d'un composé à l'autre ainsi que le couplage entre les plans CuO 2 qui peut être modifié par l'introductio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supraconductivite/#i_93883

SUPRACONDUCTIVITÉ CONVENTIONNELLE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 705 mots
  •  • 1 média

Les matériaux supraconducteurs sont très divers, et leur état supraconducteur est toujours difficile à atteindre. La température critique ( T c ) en dessous de laquelle ils n’opposent aucune résistance au passage d’un courant électrique est en général extrêmement basse, de l’ordre de quelques kelvins (4 K pour le mercure, 7 K pour le plomb). La découver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supraconductivite-conventionnelle/#i_93883

TRANSITION ORDRE-DÉSORDRE

  • Écrit par 
  • Hubert CURIEN
  •  • 4 690 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Paramètres d'ordre à longue et courte distance »  : […] Revenons maintenant au type de désordre que nous avons qualifié de réticulaire et cherchons à définir des paramètres susceptibles de le décrire quantitativement. Pour faire image, référons-nous au cas de l'alliage AB déjà évoqué et décrit dans la figure . Deux options peuvent être prises. La première consiste à s'intéresser au voisinage immédiat de chacun des atomes, c'est-à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transition-ordre-desordre/#i_93883