TÉLÉVISIONTélévision analogique terrestre

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Analyse électronique de l'image

Le signal vidéo

La transposition d'une image en signal électrique s'effectue point par point dans la continuité d'un balayage qui analyse une image en D lignes, les lignes paires d'abord, formant une trame, les lignes impaires ensuite en une seconde trame entrelacée avec la première. Pour éviter le papillotement, il est nécessaire de transmettre au moins 50 trames par seconde et, comme il était à l'origine commode de synchroniser cette fréquence sur celle du secteur d'énergie, les systèmes ont eu pour fréquence de trame celle du secteur du pays. En Europe, cette fréquence est de 50 hertz et on transmet 25 images entières de D lignes par seconde. Le nombre D de lignes est tel qu'un compromis puisse être établi entre la finesse de l'image et la largeur du spectre du signal d'image qui s'étend entre zéro et un maximum voisin de 13 D2 (pour une fréquence de trame de 50 Hz). Le tableau donne les principales caractéristiques des systèmes actuels.

Signaux vidéo

Signaux vidéo

Tableau

Différents types de signaux vidéo. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le signal d'image traduit en tension la luminosité du point d'image analysé, mais comporte aussi des temps de retour de balayage, dits de suppression, pendant lesquels sont transmis la référence de la différence de potentiel et le signal de synchronisation. La figure 1 montre la forme de ce signal sur une ligne.

Signal vidéo : traduction d'images noir et blanc

Signal vidéo : traduction d'images noir et blanc

Dessin

Forme du signal vidéo traduisant une ligne de l'image en noir et blanc à 625 lignes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les analyseurs

Les tubes analyseurs

Les tubes analyseurs ont été le seul dispositif de prise de vues jusque dans le courant des années 1980. Ce sont des tubes à vide transformant l'image lumineuse en signal électrique. Ils comportent essentiellement trois parties (fig. 2) :

Analyseur à photoconduction

Analyseur à photoconduction

Dessin

Principes de l'analyseur à photoconduction. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

– une surface sensible, sur laquelle est formée l'image optique de l'objet télévisé et qui, soit par photoémission, soit par photoconduction (semiconducteur), libère un nombre d'électrons proportionnel à l'éclairement ;

– une cible, sur laquelle se forme un relief de potentiel dû aux électrons libérés, ce dernier constituant la transposition électronique de l'image lumineuse ;

– un faisceau de balayage, qui efface point par point le relief de potentiel en mettant en œuvre un courant qui traduit la charge, donc l'éclairement lo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages



Médias de l’article

Signaux vidéo

Signaux vidéo
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Signal vidéo : traduction d'images noir et blanc

Signal vidéo : traduction d'images noir et blanc
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Analyseur à photoconduction

Analyseur à photoconduction
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Télévision : matrice de prise de vue solide

Télévision : matrice de prise de vue solide
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 10 médias de l'article





Écrit par :

Classification


Autres références

«  TÉLÉVISION  » est également traité dans :

TÉLÉVISION - Nouvelles télévisions

  • Écrit par 
  • Dominique NASSE
  •  • 9 026 mots

Le très large développement de la télévision et sa mise en œuvre dans la quasi-totalité des pays au cours de la seconde moitié du xxe siècle se sont effectués presque entièrement sur la base de la radiodiffusion par émetteurs terrestres. Un tel type de service, même lorsque les conditions locales permettent la réception d'un nombre élevé de programmes […] Lire la suite

TÉLÉVISION - Économie et usages

  • Écrit par 
  • Vincent MICHON
  •  • 3 610 mots

Bien de consommation devenu très habituel et utilisé par tous, la télévision a connu, depuis plus d'un demi-siècle, un développement qui s'est accéléré. En France, dont le cas fait l'objet de cet article, la première chaîne naît en 1949, la deuxième en 1964, la troisième en 1973, Canal Plus en 1984, les cinquième et sixième chaînes en 1986. Le passage à vingt chaînes s'est fait en analogique entre […] Lire la suite

NAISSANCE DE LA TÉLÉVISION

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 314 mots
  •  • 1 média

En mars 1925, à la Royal Institution de Londres, l'Écossais John Logie Baird (1888-1946) fait la première démonstration publique d'un système de télévision permettant la transmission à distance d'images animées d'une définition de 30 lignes. L'exploration de l'image à émettre ainsi que sa restitution à l'arrivée sont effectuées par un système mécanique (breveté par l'Allemand Paul Nipkow en 1883) […] Lire la suite

ANTENNES, technologie

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BOLOMEY
  •  • 5 190 mots
  •  • 6 médias

Les possibilités offertes par la propagation des ondes électromagnétiques dans les milieux naturels sont exploitées à des fins multiples : radiodiffusion, télévision, radar, télécommunications, radionavigation... Dans toutes ces applications, l'antenne désigne ce composant indispensable au rayonnement et à la captation des ondes. Le mot est d'origine latine ( antenna ) et servait à désigner la ver […] Lire la suite

AVERTY JEAN-CHRISTOPHE (1928-2017)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 689 mots

Homme de radio et réalisateur de télévision, Jean-Christophe Averty est né à Paris le 6 août1928. Son inventivité lui a permis de rejoindre, grâce à la diffusion télévisuelle, une préoccupation majeure des vidéastes : la dimension publique. Il ne s'agit pas seulement de l'impact quantitatif sur les spectateurs, mais aussi de la transformation esthétique et plastique des œuvres que celles-ci requiè […] Lire la suite

BARRÈRE IGOR (1931-2001)

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 774 mots

Né le 17 décembre 1931, docteur en médecine et licencié ès lettres, Igor Barrère est une des figures emblématiques de la télévision française des années 1955-1985. Il a contribué à exploiter et à développer toutes les possibilités de ce média, y compris au cours de la période qui s'étend de 1955 à 1974, où le contrôle politique pesait très lourdement sur l'audiovisuel. Il commence à travailler po […] Lire la suite

BERLIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 863 mots
  •  • 2 médias

Du 25 au 30 mai 1930, le C.I.O. tient à Berlin le neuvième congrès de son histoire ; celui-ci est consacré aux règlements olympiques, les débats portant sur la sacro-sainte question de l'amateurisme, notamment en ce qui concerne les footballeurs. L'assemblée en profite pour enregistrer les candidatures de plusieurs cités qui souhaitent organiser les Jeux de 1936 : treize villes – Alexandrie, Barc […] Lire la suite

BERLUSCONI SILVIO (1936- )

  • Écrit par 
  • Pierre MUSSO
  •  • 1 578 mots
  •  • 1 média

Homme politique italien, président du Conseil à trois reprises (1994-1995, 2001-2006, 2008-2011). Silvio Berlusconi, né à Milan en 1936 dans une famille de la petite-bourgeoisie, se définit comme le « président-entrepreneur ». Diplômé de l'université de droit de Milan en 1961, il a été durant trente ans un des principaux chefs d'entreprise de la péninsule, avant de devenir un homme politique de p […] Lire la suite

BIRAUD MAURICE (1922-1982)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 591 mots

Entre l'âge d'or de la radio, symbolisée par des hommes comme Jean Nohain et Saint-Granier, et le temps du marketing qui s'annonce avec les années 1980, Maurice Biraud a sans aucun doute été la personnalité radiophonique la plus populaire de la décennie 1960-1970, celui en qui bien des Français se retrouvaient. La jeune station périphérique Europe 1 était alors à la recherche d'un ton nouveau : B […] Lire la suite

BOUTANG PIERRE-ANDRÉ (1937-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 226 mots

Documentariste et homme de télévision français. Fils du philosophe Pierre Boutang, il est étudiant à l'Institut d'études politiques et tient sous un pseudonyme la rubrique « cinéma » dans l'hebdomadaire La Nation française , avant d'entrer à l'O.R.T.F. en 1962. Là, il sera responsable du choix des films à diffuser, avant de devenir producteur et réalisateur de nombreuses séries. Il travaille not […] Lire la suite

BROOKS MEL (1926- )

  • Écrit par 
  • Michael BARSON, 
  • Harold L. ERICKSON
  •  • 1 535 mots

Dans le chapitre « Débuts professionnels »  : […] Melvin Kaminsky, qui adoptera plus tard le pseudonyme de Mel Brooks, naît le 28 juin 1926 à Brooklyn (État de New York), dans une famille juive d’origine germano-russe. Quand il achève ses études universitaires et s’enrôle dans l’armée américaine (1944), il est déjà un imitateur, un musicien et un batteur accomplis. Son affectation au programme de formation spécialisée de l’armée ( army speciali […] Lire la suite

CAUNES GEORGES DE (1919-2004)

  • Écrit par 
  • Maryse RAMAMBASON
  •  • 786 mots

Né le 26 avril 1919 à Toulouse, licencié en droit de la faculté de Toulouse, Georges de Caunes entame sa carrière de journaliste à la Radiodiffusion française dès la naissance de celle-ci en 1944. Pionnier de la télévision, il participe à la création du journal télévisé, alors unique et en est le présentateur durant trois ans, de 1963 à 1966. Sa liberté de ton – tel cet enchaînement après un suje […] Lire la suite

CENSURE

  • Écrit par 
  • Julien DUVAL
  •  • 6 226 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La survivance d'une censure politique »  : […] Le statut juridique du cinéma et de la télévision a par ailleurs favorisé la perpétuation d'une forme de censure gouvernementale animée par des considérations politiques. Dans la France d'après 1945 par exemple, on interdit Les statues meurent aussi d'Alain Resnais et Chris Marker, sur l'art d'Afrique noire et le colonialisme, en 1955, Le Rendez-Vous des quais de Paul Carpita, fiction ayant pour […] Lire la suite

CHANCEL JACQUES (1928 ou 1931-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 576 mots

Journaliste, mais également écrivain, Jacques Chancel fut en son temps une des figures les plus marquantes de la radio et de la télévision, où il anima notamment les célèbres émissions « Radioscopie » (France Inter, 1968-1982, 1988-1990) et le « Grand Échiquier » (Antenne 2, 1972-1989). De son vrai nom Joseph Crampes, Jacques Chancel est né à Ayzac-Ost (Hautes-Pyrénées) le 2 juillet 1928. C’est en […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Les théories du cinéma

  • Écrit par 
  • Youssef ISHAGHPOUR
  •  • 5 373 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Cinéma et technique »  : […] Cathédrale de l'avenir, nouvelle alchimie, révélation du visage, le monde rendu à sa transparence par la technique, mise en œuvre des lois de la nature, de l'histoire, de la pensée – autant de possibilités que proposait le cinéma. Mais voilà qu'il se réduit à raconter des histoires. C'est qu'il n'est pas seulement « par ailleurs une industrie », comme l'écrira Malraux ( Esquisse d'une psychologie […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 482 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre «  La projection électronique  »  : […] Même s'il faut du temps, il est de plus en plus envisagé, au cours de la première décennie du xxi e  siècle, de remplacer la projection cinématographique, ayant le film comme support des images, par la projection d'images électroniques numériques et de haute définition. Depuis les années 1950, on sait projeter les images de télévision (ou vidéo), mais la qualité de l'image est limitée à la définit […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - L'industrie du cinéma

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean BENGHOZI, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 17 607 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'heure des remises en cause »  : […] Ainsi cette histoire institutionnelle témoigne-t-elle à la fois de la légitimation culturelle d'un divertissement, de l'importance accordée au cinéma en France, et d'une analyse rigoureuse de ce qu'est fondamentalement celui-ci : une industrie culturelle (une industrie du copyright, dit-on aujourd'hui aux États-Unis), productrice de prototypes, donc d'une part de création relevant de l'art. En ha […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Le droit du cinéma

  • Écrit par 
  • Gaëlle ROMI, 
  • Raphaël ROMI
  •  • 5 707 mots

Dans le chapitre « Régulation de la concurrence multimédia »  : […] L'économie actuelle du cinéma repose sur l'idée que seule une exploitation en salle garantit une rentabilité suffisante : encore faut-il que le spectateur se déplace, et que les exploitants de salles ne se heurtent pas à une concurrence débridée des médias télévisuels et des diffuseurs de vidéos. Dans cette logique, la loi du 1 er  août 2000 confie dorénavant le soin de réguler les délais de diffu […] Lire la suite

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma documentaire

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 5 452 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les films de commande »  : […] Que la commande soit ou non du mécénat déguisé, elle émane de quatre sources principales : – le secteur marchand, plus en quête d'une image de marque que d'une publicité directe, en général confiée à un autre secteur. Ainsi, le documentaire fondateur, Nanouk (1920-1921), résultait d'une commande de la maison de fourrures Révillon frères. Robert Flaherty sera soutenu par la Standard Oil pour Loui […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis GOUSSOT, Stéphane LACHARNAY, Dominique NASSE, « TÉLÉVISION - Télévision analogique terrestre », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/television-television-analogique-terrestre/