TÉLÉPHONIE MOBILE ET SANTÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un syndrome d'« hypersensibilité électromagnétique » ?

L'Académie de médecine est formelle : « Les antennes de téléphonie mobile entraînent une exposition à des champs électromagnétiques de 100 à 100 000 fois plus faible que les téléphones mobiles : être exposé pendant 24 heures à une antenne à 1 volt par mètre donne la même exposition de la tête que le fait de téléphoner avec un téléphone mobile pendant 30 secondes, assure-t-elle. On ne connaît, par ailleurs, aucun mécanisme par lequel les champs électromagnétiques dans cette gamme d'énergie et de fréquence pourraient avoir un effet négatif sur la santé. L'Organisation mondiale de la santé et la Commission européenne se sont prononcées unanimement sur l'absence de risque de ces antennes. »

Poursuivant son réquisitoire, l'Académie ajoute qu'à ce jour aucun système sensoriel humain permettant de percevoir ce type de champ électromagnétique n'a pu être identifié. Or c'est bien l'un des plus troublants aspects de ce dossier : existe-t-il oui on non des personnes dont on peut démontrer de manière objective qu'elles souffrent bel et bien d'« hypersensibilité électromagnétique » ?

Selon l'O.M.S., l'hypersensibilité électromagnétique est un syndrome nouveau de plus en plus fréquemment observé dans de nombreux pays industriels. De quoi s'agit-il ? D'un concept relativement flou réunissant divers symptômes que les personnes concernées attribuent dans tous les cas à leur exposition à des champs électromagnétiques. Parmi les symptômes les plus fréquemment présentés, l'O.M.S. cite des signes dermatologiques (rougeurs, picotements et sensations de brûlure), neurasthéniques et végétatifs (fatigue, lassitude, difficultés de concentration, étourdissements, nausées, palpitations cardiaques et troubles digestifs). Mais l'O.M.S. indique que l'on rencontre couramment dans la population des symptômes similaires à ceux des personnes qui se plaignent des champs électromagnétiques !

Les estimations disponibles sur la prévalence de cette hypersensibilité dans [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Écrit par :

  • : docteur en médecine, journaliste, chroniqueur médical sur le site d'information Slate.fr

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Yves NAU, « TÉLÉPHONIE MOBILE ET SANTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/telephonie-mobile-et-sante/