TCHÉCOSLOVAQUIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tomas Masaryk

Tomas Masaryk
Crédits : Hulton Getty

photographie

Légionnaires tchèques

Légionnaires tchèques
Crédits : Hulton Getty

photographie

Discours d'Edvard Benes en 1925

Discours d'Edvard Benes en 1925
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Tchécoslovaquie abandonnée

La Tchécoslovaquie abandonnée
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


La politique de « normalisation »

La politique de « normalisation » inaugurée par le successeur d'Alexandre Dubček à la direction du Parti communiste tchécoslovaque, Gustáv Husák, en avril 1969, fut centrée dans un premier temps sur l'élimination systématique des réformes du printemps de 1968, le Printemps de Prague, et la mise à l'écart de ceux qui en furent les promoteurs. Or l'expérience du « socialisme à visage humain » avait été avant tout une tentative pour résoudre une crise profonde de la société tchécoslovaque, dont les manifestations convergentes furent la crise du système économique et du modèle stalinien de planification, le refus slovaque du centralisme pragois et la révolte des intellectuels contre l'arbitraire de la censure dans le domaine culturel. Ces trois facteurs avaient pour dénominateur commun la remise en cause d'un système bureaucratique et centralisé, qui, sous la direction d'Antonin Novotný, s'était refusé à mener une déstalinisation, même partielle, après 1956. L'invasion des troupes du pacte de Varsovie en août 1968 puis la « normalisation » mirent un terme au projet réformiste, mais laissèrent la nouvelle direction confrontée aux grands problèmes structurels auxquels le Printemps de Prague prétendait apporter une réponse.

« Normaliser » le parti pour « normaliser » la société

Contrairement à une opinion très répandue, l'invasion soviétique ne réussit pas, par elle-même, à briser la dynamique du Printemps de Prague. Malgré les concessions que Dubček promettait aux Soviétiques, c'est à partir de l'automne que le mouvement des conseils ouvriers reçut son véritable élan, que les éléments les plus staliniens furent évincés de l'appareil syndical et que s'engagea dans la presse un débat politique d'autant plus libre qu'on le savait menacé. Autrement dit, la tâche première de Gustáv Husák, à son arrivée au pouvoir en avril 1969, fut de rétablir le « rôle dirigeant du parti dans la société », et, pour cela, d'abord de « normaliser » le parti lui-même. Cela se traduisit entre 1970 et 197[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TCHÉCOSLOVAQUIE  » est également traité dans :

ACCORDS DE MUNICH

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 213 mots
  •  • 1 média

Fidèle à son pangermanisme proclamé, Adolf Hitler réclame avec plus d'insistance que jamais, en septembre 1938, la cession au IIIe Reich du territoire tchécoslovaque sur lequel vit la minorité germanophone des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-munich/#i_23264

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 314 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une action diplomatique patiente »  : […] Willy Brandt se prononça pour le respect de la ligne Oder-Neisse, mais refusa de reconnaître la R.D.A. en droit international. Le printemps de Prague et la politique d'ouverture de l'équipe Dubček ranimèrent la méfiance des dirigeants de Berlin-Est. Après l'établissement par Bonn de relations normales avec la Roumanie et la Yougoslavie sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-democratique-allemande/#i_23264

BACILEK KAROL (1896-1974)

  • Écrit par 
  • Ilios YANNAKAKIS
  •  • 637 mots

Le nom de Karol Bacilek est étroitement lié à la période la plus sombre de l'histoire tchécoslovaque de l'après-guerre : les « procès » politiques des années 1950. Surnommé le Beria tchécoslovaque, Bacilek a été un des principaux organisateurs des procès contre Slansky et d'autres éminents dirigeants communistes et contre certains hauts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karol-bacilek/#i_23264

BARTOSEK KAREL (1930-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 164 mots

Historien et dissident tchèque. Jeune historien marxiste, engagé au Parti communiste, Karel Bartosek participe pourtant au Printemps de Prague en 1968. Il perd alors son poste à l'Institut d'histoire, démissionne du parti, et est emprisonné six mois en 1972. Signataire de la Charte 77, mouvement de défense des droits de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karel-bartosek/#i_23264

BENEŠ EDVARD (1884-1948)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 971 mots
  •  • 1 média

Fils de paysans de Bohême du Sud, Edvard Beneš s'affirme tout d'abord comme universitaire et publiciste. Il étudie la philosophie, la philologie romane et la science politique à l'Université de Prague puis à celle de Dijon, dont il devient docteur en droit en 1908. Beneš commencera par écrire dans la presse social-démocrate […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edvard-benes/#i_23264

BOHÊME, géologie et géographie

  • Écrit par 
  • Joseph SCHULTZ
  •  • 925 mots

Čechy en tchèque, la Bohême est d'abord une unité naturelle, une cuvette entourée de toutes parts par un rempart de montagnes. Les Krušné Hory (monts Métallifères, Erzgebirge), au nord-ouest, dominent par un véritable abrupt l'intérieur du « quadrilatère ». Au nord, les Sudètes, succession de horsts et de grabens, sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boheme-geologie-et-geographie/#i_23264

BRATISLAVA, anc. PRESBOURG

  • Écrit par 
  • Marie-Claude MAUREL
  •  • 597 mots
  •  • 2 médias

1919, la ville, qui prend le nom de Bratislava, devient partie intégrante de la nouvelle Tchécoslovaquie et s’épanouit en tant que principal centre politique, économique et culturel slovaque. Bratislava est promue en 1938 capitale d’un État slovaque, satellite de l’Allemagne ; elle le reste jusqu’en 1945. Sous le régime communiste, la ville […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bratislava-presbourg/#i_23264

BRNO

  • Écrit par 
  • Gyorgy ENYEDI
  •  • 138 mots
  •  • 1 média

Jadis capitale de la Moravie, Brno, avec ses 370 500 habitants en 2004, est la deuxième ville de la République tchèque, et la capitale de la région de Jihomoravský, dans le sud-est du pays. Elle est située au confluent de la Svratka et de la Svitava (affluents de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brno/#i_23264

CÁSLAVSKÁ VERA (1942-2016)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 604 mots

la norme avec l'émergence des poupées-gymnastes, dans le sillage de la Soviétique Olga Korbut puis, surtout, de la Roumaine Nadia Comaneci. Femme courageuse, Vera Cáslavská soutiendra le Printemps de Prague, ce qui lui vaudra moult tourments dans la Tchécoslovaquie communiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vera-caslavska/#i_23264

ČERNÍK OLDŘICH (1921-1994)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 890 mots
  •  • 1 média

Fils de mineur de la région d'Ostrava, Oldřich Černík est ouvrier métallurgiste de 1937 à 1949. Il s'intègre alors dans l'appareil du Parti communiste — dont il est membre depuis 1945 — et dans celui de l'État de sa région, la Moravie du Nord ; à partir de 1954, il préside le conseil régional de celle-ci. Les remous politiques, économiques et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oldrich-cernik/#i_23264

COMENIUS ou JAN AMOS KOMENSKY (1592-1670)

  • Écrit par 
  • Vaclav CERNY
  •  • 1 615 mots

Jan Amos Komenský, ordinairement désigné sous son nom latin Comenius, est, après Jan Hus, la personnalité la plus marquante et la plus noble de la culture tchèque : il en incarne les traits essentiels et permanents, les élevant à la qualité de valeurs universelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comenius-jan-amos-komensky/#i_23264

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 453 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Europe de l'Est : le modèle soviétique d'industrialisation »  : […] étaient déjà relativement industrialisées au moment du passage au communisme. En Tchécoslovaquie et en Allemagne orientale (devenue R.D.A. en 1949), la population active occupée dans l'industrie représentait près de 40 p. 100 de l'emploi total de 1948-1949, contre une proportion de 10 à 20 p. 100 dans les autres démocraties populaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire-economique-des-pays-communistes/#i_23264

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 018 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « « Fusion » ou « épanouissement » des nations »  : […] une nation yougoslave unifiée est l'expression d'un centralisme bureaucratique. » La direction du Parti communiste tchécoslovaque affirme au contraire sans réserve l'unité des peuples tchèque et slovaque : bien que la Constitution du 27 octobre 1968 interdise toute tentative de « dénationalisation » des peuples et minorités de Tchécoslovaquie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_23264

DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

  • Écrit par 
  • Pierre LETAMENDIA
  • , Universalis
  •  • 6 252 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Europe d'après guerre »  : […] En Tchécoslovaquie, avant la scission, trois partis démocrates-chrétiens se réunissaient au sein d'une Union démocrate-chrétienne (K.D.U.) pour recueillir 12 p. 100 des voix aux élections de juin 1990 : l'historique Parti populaire de Bohême et Moravie, le Parti démocrate-chrétien tchécoslovaque et le Mouvement démocrate- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie-chretienne/#i_23264

DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 8 420 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Tchécoslovaquie »  : […] L'exemple de la R.D.A. contribua à accélérer la décomposition du régime communiste en Tchécoslovaquie. Depuis la fin du Printemps de Prague en août 1968 et la mise à l'écart de son porte-drapeau, le communiste réformateur Alexander Dubček, le pays vivait sous le joug d'un Parti communiste monolithique, dirigé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democraties-populaires/#i_23264

DIENSTBIER JIRI (1937-2011)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 256 mots

Jiri Dienstbier était un journaliste et un homme politique tchèque, dissident du Parti communiste tchécoslovaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jiri-dienstbier/#i_23264

DUBČEK ALEXANDRE (1921-1992)

  • Écrit par 
  • Jacques RUPNIK
  • , Universalis
  •  • 1 320 mots
  •  • 1 média

Le dirigeant communiste slovaque Alexander Dubček restera dans l'histoire comme l'homme symbole du Printemps de Prague en 1968, une des rares tentatives effectuées dans les démocraties populaires pour se démarquer de la rigueur du système soviétique. Tout en donnant des gages de fidélité à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-dubcek/#i_23264

FIERLINGER ZDENĚK (1891-1976)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 806 mots

Né à Olomouc (Moravie), Fierlinger étudie au collège commercial de cette ville et y reçoit une formation économique. Après un séjour en Russie (de 1910 à 1914), il se retrouve prisonnier dès le début de la Première Guerre mondiale et, avec l'appui de la mission militaire française et du gouvernement du tsar, organise une fraternité militaire pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zdenek-fierlinger/#i_23264

FRIED EUGEN (1900-1943)

  • Écrit par 
  • Stéphane COURTOIS
  •  • 1 003 mots

à la République hongroise des Conseils du communiste Béla Kun. Réfugié en Tchécoslovaquie, Fried adhère au Parti communiste tchécoslovaque (P.C.T.) dès sa création en 1921. Affecté à Košice, capitale de la Slovaquie orientale, il y milite jusqu'en 1924. S'étant rendu illégalement en 1924 à Moscou pour assister au V […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugen-fried/#i_23264

FUČÍK JULIUS (1903-1943)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 294 mots

Étudiant à l'université de Prague en philosophie, lettres et histoire de l'art, Julius Fučík adhère à dix-huit ans au Parti communiste tchécoslovaque dès sa fondation en 1921. Journaliste de talent, il met toute son activité au service de son parti et de la glorification de l'Union soviétique, où il fait deux longs séjours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-fucik/#i_23264

GOTTWALD KLEMENT (1896-1953)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 846 mots

Fils de paysans moraves, Klement Gottwald adolescent part à Vienne où il travaille comme apprenti charpentier. C'est là qu'il adhère à seize ans aux Jeunesses socialistes. De 1915 à 1918, il est soldat dans l'armée austro-hongroise. Il rejoint ensuite la gauche marxiste du Parti social-démocrate tchécoslovaque, noyau du Parti communiste fondé en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/klement-gottwald/#i_23264

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 901 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Le « coup de Prague » et le pacte atlantique »  : […] Un événement dramatique, au début de 1948, fait monter la tension à son comble. Encouragés par la chute de la popularité des communistes, qui partageaient le pouvoir avec eux depuis la Libération, les partis « bourgeois » tchécoslovaques essayent de desserrer le contrôle que l'extrême gauche exerce sur la police. Mais ils perdent la partie, et, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide/#i_23264

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « La détente (1962-1975) »  : […] ’Ostpolitik de Willy Brandt en Allemagne. Pendant ce temps, à l’Est, la remise en cause de la tutelle soviétique se poursuit avec le Printemps de Prague en Tchécoslovaquie, en 1968, et, surtout, avec la rupture entre la Chine et l’URSS, qui provoque des affrontements armés sur leur frontière commune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_23264

HAVEL VÁCLAV (1936-2011)

  • Écrit par 
  • Jacques RUPNIK
  •  • 1 163 mots

vers la littérature et plus particulièrement vers le théâtre avant de devenir, après 1968, la figure emblématique de la dissidence. On peut ainsi distinguer dans sa biographie trois phases complémentaires : l'écrivain et dramaturge qui perce lors du dégel des années 1960, le dissident fondateur de la Charte 77 sous le régime de la « normalisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/havel-v/#i_23264

HENLEIN KONRAD (1898-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 307 mots

Konrad Henlein, après des études de commerce, est employé de banque puis professeur de gymnastique. Il est responsable du Deutsche Turnbewegung (mouvement de gymnastique allemand) de 1923 à 1933 en Tchécoslovaquie et leader du Front patriotique des Sudètes (Sudetendeutsche Heimafront), crée en 1933, rebaptisé parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-henlein/#i_23264

HEYDRICH REINHARD (1904-1942)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 756 mots

Fils du directeur du conservatoire de musique de Halle, Reinhard Heydrich est considéré par ses maîtres et ses camarades comme un sujet extraordinairement brillant. La défaite de 1918 bouleverse Heydrich, élevé par ses parents et ses maîtres dans un esprit farouchement nationaliste. En 1922, il quitte Halle pour se présenter à Kiel en qualité d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reinhard-heydrich/#i_23264

HITLER ADOLF (1889-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 4 749 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le chef de régime »  : […] l'Autriche (l'Anschluss) en mars, puis, après une velléité de résistance de Paris et de Londres, l'incorporation au Reich de la région tchécoslovaque des Sudètes, concédée par les puissances occidentales lors de la conférence de Munich (29-30 septembre 1938) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-hitler/#i_23264

HLINKA ANDREJ (1864-1938)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 431 mots

contre la Hongrie, Hlinka, alors dirigeant du Parti populaire chrétien slovaque, accueille chaleureusement l'union avec les Tchèques. L'année suivante, il éprouve cependant des remords sur l'union et rédige une note à la conférence de la paix de Paris demandant l'organisation d'un plébiscite en Slovaquie. En août 1922, le parti de l'abbé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrej-hlinka/#i_23264

HORA JOSEF (1891-1945)

  • Écrit par 
  • Ivo FLEISCHMANN
  •  • 363 mots

Poète dans la plus pure tradition tchèque, Joseph Hora fut à la fois un homme politique et un auteur hanté par des problèmes métaphysiques. Les uns voient en lui le jeune révolutionnaire inspiré par la révolution prolétarienne qu'il chante dans Les Jours laborieux (Pracující den, 1920), d'autres avant tout le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-hora/#i_23264

HUS JAN (1370 env.-1415)

  • Écrit par 
  • Michel LARAN
  •  • 1 541 mots
  •  • 2 médias

justice sociale (aspect sur lequel insistent surtout les historiens marxistes) que de morale religieuse, il fut en même temps un patriote qui demeure pour les Tchèques l'incarnation de leur conscience nationale forgée dans les guerres hussites, l'auteur de l'affirmation qu'ils n'ont cessé de répéter dans les heures difficiles : « La vérité vaincra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-hus/#i_23264

HUSÁK GUSTÁV (1913-1991)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 892 mots
  •  • 2 médias

Né à Bratislava, Gustáv Husák adhère au mouvement communiste alors qu'il est étudiant. Pendant la guerre, il prend une part active au travail clandestin du parti. Il est l'un des organisateurs du soulèvement de la Slovaquie en 1944. Il est alors nommé membre du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-husak/#i_23264

JEUX OLYMPIQUES - Les dissensions au sein du bloc de l'Est et les Jeux

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 791 mots
  •  • 1 média

Mais l'opposition « de circonstance », individuelle, est plus spectaculaire. En 1968, c'est le Printemps de Prague en Tchécoslovaquie : Alexandre Dubček, premier secrétaire du Parti communiste tchécoslovaque, engage une série de réformes libérales à partir du mois de janvier ; dans la nuit du 20 au 21 août 1968, les troupes du pacte de Varsovie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-les-dissensions-au-sein-du-bloc-de-l-est-et-les-jeux/#i_23264

KOSIK KAREL (1926-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 172 mots

Philosophe marxiste tchèque. Arrêté par la Gestapo en 1944 et déporté à Terezin pour son activité clandestine dans la résistance communiste, Karel Kosik, une fois le pays libéré, étudie Husserl et Heidegger auprès de Jan Patocka, puis se tourne vers le marxisme. La Dialectique du concret (1962), lui vaut une reconnaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karel-kosik/#i_23264

KREJČA OTOMAR

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 562 mots

Avant de devenir metteur en scène, Otomar Krejča avait connu une brillante carrière d'acteur. Au Théâtre national de Prague (Národni Divadlo), il avait interprété notamment les rôles d'Othello, de dom Juan, de Warwick dans la Sainte Jeanne de G. B. Shaw. À partir de 1956, ses mises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/krejca-otomar/#i_23264

LOCARNO ACCORDS DE (1925)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 316 mots
  •  • 2 médias

À l'issue d'une conférence internationale qui réunissait les représentants de la France (Briand), de l'Allemagne (Stresemann), de la Belgique (Vandervelde), de la Grande-Bretagne, de la Tchécoslovaquie et de la Pologne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-locarno/#i_23264

LONDON ARTUR (1915-1986)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 672 mots

Né à Ostrava, London adhère à quatorze ans à la Jeunesse communiste. Trop pauvre pour poursuivre des études, il est vendeur dans le textile. Animateur de la Jeunesse communiste et du syndicat rouge dans cette vieille région minière, il connaît à quinze ans ses premiers séjours en prison pour lutte antimilitariste et participation à des grèves […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artur-london/#i_23264

LUŠTIG ARNOST (1926-2011)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 298 mots

Rescapé des camps de concentration nazis et souvent comparé à Primo Levi, l'écrivain tchèque Arnošt Lustig s'inspira de son expérience de la Shoah dans nombre de ses œuvres de fiction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnost-lustig/#i_23264

MASARYK JAN (1886-1948)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 836 mots

Fils du premier président de la République tchécoslovaque, Tomáš Masaryk, et de l'Américaine Charlotte Garrigue, Jan Masaryk, musicien doué et causeur attachant, cache sous un humour de bon vivant une sensibilité très vive marquée par le protestantisme social de ses parents. Ce doux géant est en fait un infirme et un valétudinaire angoissé par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-masaryk/#i_23264

MASARYK TOMÁŠ GARRIGUE (1850-1937)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 937 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un misérable cocher de maître, Tomáš Masaryk commence à travailler très jeune comme apprenti serrurier puis chaudronnier. Remarqué par des prêtres tchèques, il obtient une bourse et étudie au collège, à Brno puis à Vienne. Il rompt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tomas-garrigue-masaryk/#i_23264

MUCHA ALFONS (1860-1939)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 633 mots

Dans le chapitre « Un créateur pluridisciplinaire »  : […] les nouveaux timbres-poste, les billets de banque et divers documents officiels de la République tchécoslovaque créée au lendemain de la Première Guerre mondiale. Installé à Prague en 1924, il décore le Théâtre national, l'Hôtel de ville et d'autres bâtiments. Son style, désormais plus académique, n'a rien perdu de ses qualités de composition et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfons-mucha/#i_23264

MUNICH (ACCORDS DE)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 901 mots
  •  • 5 médias

Avec le rattachement au Reich des trois millions d'Allemands des Sudètes, les accords de Munich du 29 septembre 1938 marquent une étape décisive dans le programme d'expansion de l'Allemagne nazie. Avant l'Anschluss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/munich-accords-de/#i_23264

NOVOMESKY LACO (1904-1976)

  • Écrit par 
  • Pavel TIGRID
  •  • 1 113 mots

Né à Budapest dans une famille slovaque qui, en 1919, reviendra s'installer à Senica, en Slovaquie, peu après la création de la République tchécoslovaque, Laco Novomesky se destine à la carrière d'enseignant, mais il y renonce en raison de son caractère tourmenté : il se lance dans le journalisme et dans le tumulte des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laco-novomesky/#i_23264

NOVOTNY ANTONÍN (1904-1975)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 913 mots
  •  • 1 média

Fils d'ouvrier, Antonín Novotny adhère à dix-sept ans au Parti communiste tchécoslovaque qui vient de se constituer. Ce jeune serrurier de la banlieue de Prague gravira peu à peu les échelons d'une carrière d'apparatchik commencée dès 1929. Membre du comité régional du parti pour la ville de Prague, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonin-novotny/#i_23264

PAVEL JOSEF (1908-1973)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 650 mots
  •  • 1 média

Ayant adhéré au Parti communiste tchécoslovaque, en 1929, Pavel étudie de 1935 à 1937 à l'Académie Lénine de Moscou et à l'école militaire de Riazan. Commandant des brigades internationales créées pour venir en aide aux républicains espagnols, il assure, en 1937-1938, le commandement du bataillon Čapaev et du régiment Georges Dimitrov ; il obtient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-pavel/#i_23264

PLZEŇ, all. PILSEN

  • Écrit par 
  • Gyorgy ENYEDI
  •  • 222 mots
  •  • 1 média

Grand centre industriel de la Bohême occidentale, en République tchèque, Plzeň, capitale de la région homonyme, comptait 164 000 habitants en 2003. Fondée au xiiie siècle, la ville se développe surtout à partir du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plzen-pilsen/#i_23264

PRAGUE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  • , Universalis
  •  • 5 212 mots
  •  • 5 médias

Cette devise exprime de manière heureuse la vocation de Prague, ville d'art. Par royaume, entendons l'État, sous la forme du duché, du royaume de Bohême, de la République tchécoslovaque et de la République tchèque, mais aussi la société renouvelée à travers les âges, qui a toujours garanti une place éminente à cette cité mère. Pendant le haut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prague/#i_23264

PRAGUE COUP DE (1948)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 925 mots

La crise que connut la Tchécoslovaquie, du 13 au 25 février 1948, se déroula tant au niveau des institutions qu'au niveau de la rue. Les communistes, qui avaient obtenu 38 p. 100 des voix aux élections de mai 1946, contrôlaient directement des ministères clés tels l'Intérieur, l'Information, l'Agriculture, les Finances et, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coup-de-prague/#i_23264

PRAGUE INTERVENTION DE (1968)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 856 mots
  •  • 2 médias

Le 20 août 1968, vers vingt-trois heures, des dizaines de milliers de parachutistes soviétiques débarquent à l'aérodrome de Prague, transportés en avions-cargos Antonov 24 à partir de Moscou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intervention-de-prague/#i_23264

PRAGUE (PRINTEMPS DE)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 983 mots
  •  • 2 médias

La période de libéralisation et de démocratisation du système socio-politique tchécoslovaque dite Printemps de Prague a été préparée dès le début des années 1960. À partir de 1961, le pays subit en effet une crise sans précédent : le système d'économie extensive, calqué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prague-printemps-de/#i_23264

PRINTEMPS DE PRAGUE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 197 mots
  •  • 1 média

Alexandre Dubček, qui devient premier secrétaire du Parti communiste tchécoslovaque (P.C.T.) en janvier 1968, engage une série de réformes libérales. Le 5 mars, la censure est supprimée. En avril est accepté le principe d'un « socialisme à visage humain ». Des écrivains emprisonnés pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-de-prague/#i_23264

PROCÈS POLITIQUES DANS LES DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 990 mots

En janvier 1951, la Tchécoslovaquie est désignée comme centre du complot et « maillon faible du camp socialiste ». Le « Rajk tchécoslovaque » fut successivement le vice-ministre Artur London, ancien des brigades internationales et résistant en France, puis son supérieur, le « nationaliste bourgeois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-politiques-dans-les-democraties-populaires/#i_23264

RUDÉ PRÁVO

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 739 mots

Journal quotidien en langue tchèque, le Rudé Právo (Le Droit rouge) est fondé en septembre 1920. Il est, à partir de 1921, l'organe du comité central du Parti communiste tchécoslovaque. Le Rudé Právo affirme être le successeur du Pravo Lidu (Le Droit du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rude-pravo/#i_23264

ŠIK OTA (1919-2004)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 882 mots

Né à Plzeň, Ota Šik est d'abord technicien dans l'industrie électrique. En 1940, il adhère au Parti communiste tchécoslovaque (P.C.T.) et connaît la déportation à Mauthausen, où il restera cinq ans sans cesser de militer. De 1947 à 1952, il étudie à l'Institut d'études politiques et sociales de Prague, où il sera, de 1952 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ota-sik/#i_23264

SLÁNSKY RUDOLF SALZMANN dit RUDOLF (1901-1952)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 1 064 mots

Membre du Parti communiste tchécoslovaque depuis sa fondation, dirigeant des Jeunesses communistes, journaliste puis secrétaire régional dans les fiefs communistes d'Ostrava et de Kladno (1925-1928), Rudolf Slánsky, de son vrai nom Rudolf Salzmann, s'oppose à la conception social-démocrate d'un parti ouvert représentée par Šmeral. En 1928, au VI […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slansky-rudolf-salzmann-dit-rudolf/#i_23264

SLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Fedor BALLO, 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL
  • , Universalis
  •  • 9 290 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Vers l'union avec les Tchèques »  : […] en 1907. Ainsi, à la veille du conflit qui va entraîner l'éclatement de l'empire des Habsbourg, l'idée de l'union avec les pays tchèques surmonte peu à peu les réticences. En octobre 1918, le Conseil national slovaque, à la suite du Conseil national tchèque, se rallie à l'idée d'une République tchécoslovaque, qui sera proclamée le 14 novembre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slovaquie/#i_23264

SMRKOVSKY JOSEF (1911-1974)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 740 mots

Fils de paysan, ouvrier boulanger, Smrkovský adhère en 1930 au Parti communiste tchécoslovaque. Secrétaire des Jeunesses communistes jusqu'en 1937 puis secrétaire du comité régional de Brno, il reste dans le pays pendant l'occupation allemande. En 1944, il reconstitue le comité central clandestin décimé par trois fois et se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-smrkovsky/#i_23264

SOCIALISTES ART DANS LES PAYS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Louis MARCORELLES, 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 12 583 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Données numériques »  : […] ; plus de 80 compagnies en activité dans ces salles qui rassemblaient ainsi près de 10 millions de spectateurs par an. En Tchécoslovaquie, outre deux théâtres régionaux itinérants qui avaient leur point d'attache l'un à Prague et l'autre à Bratislava, et qui desservaient 2 450 localités, on comptait 103 compagnies professionnelles qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-dans-les-pays-socialistes/#i_23264

SOKOLS

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 693 mots
  •  • 1 média

Société de gymnastique tchèque fondée en 1862 par M. Tyrš, professeur de philosophie, et par son beau-frère, le riche banquier et assureur J. Fügner, les Sokols (faucons) s'inspirent du Turnverein allemand alliant l'éducation physique et la formation patriotique de la jeunesse en une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sokols/#i_23264

SUDÈTES

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 353 mots

En géographie, les Sudètes désignent une partie du territoire nord-est du quadrilatère de Bohême se situant entre la Porte de Moravie et les monts des Géants (Karkonosze […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sudetes/#i_23264

SVOBODA JOSEF (1920-2002)

  • Écrit par 
  • Béatrice PICON-VALLIN
  •  • 764 mots

Josef Svoboda est un des grands scénographes de la deuxième moitié du xxe siècle. Artiste de théâtre ingénieur, il a réalisé près de sept cents scénographies en Tchécoslovaquie, en Europe et aux États-Unis. Son nom est depuis longtemps immortalisé sur les scènes du monde entier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-svoboda/#i_23264

SVOBODA LUDVÍK (1895-1979)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 1 018 mots

Soldat dans l'armée austro-hongroise, Ludvík Svoboda déserte en 1917 pour rejoindre les rangs de la Légion tchèque qui combat en Russie. Il ne prend pas alors le parti des bolcheviks comme le fait la minorité de légionnaires communisants menée par l'écrivain Jaroslav Hašek ; après avoir quitté la légion en 1920, il sert dans l'armée tchèque de 1922 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludvik-svoboda/#i_23264

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 245 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'essor économique, la modernisation de la vie politique et l'exacerbation des nationalismes »  : […] les députés tchèques demandent l'indépendance par la « déclaration de l'Épiphanie ». Le 28 octobre 1918, la République tchécoslovaque est proclamée à Prague. Pendant soixante-quinze ans, les Pays tchèques et la Slovaquie ne feront plus qu'un seul pays, avant de se séparer en 1993, après la chute du régime communiste installé en février 1948 et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_23264

TISO JOZEF (1887-1947)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 950 mots

Né dans une famille modeste de villageois, Tiszo Jozef (il écrit son nom à la hongroise jusqu'en 1918) est ordonné prêtre en 1910. Étudiant brillant, il part pour Vienne où il devient docteur en théologie. Il est marqué alors, comme Hitler, autre « Viennois », par la personnalité du professeur et homme politique autrichien Lueger, puissant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jozef-tiso/#i_23264

TOYEN MARIA ČERMÍNOVÁ dite (1902-1980)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 697 mots

On prend mieux aujourd'hui la mesure de ce que fut, vers 1923, l'avant-garde tchécoslovaque dans tous les domaines (peinture, linguistique). Ces domaines n'étaient pas cloisonnés, et un même courant politique révolutionnaire les traversait. C'est dans ce milieu que Toyen, dès son adolescence, s'affirme en adoptant pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maria-toyen/#i_23264

TROISIÈME REICH (1933-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 9 947 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Munich »  : […] Encouragé par ce succès, Hitler ne tarda pas à s'en prendre à la Tchécoslovaquie. Le 30 mai 1938, une instruction secrète à la Wehrmacht prévoyait « le démembrement de ce pays dans un proche avenir par une action militaire ». Le prétexte fut fourni par l'agitation de la minorité sudète. L'Angleterre ayant conseillé à Prague […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-reich/#i_23264

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 676 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « L'U.R.S.S. et le monde »  : […] qui se dessine, avec le Printemps de Prague (1968) en Tchécoslovaquie, où la nouvelle équipe venue au pouvoir en janvier 1968, tente d'instaurer un « socialisme à visage humain », libéré de toute censure et de la dictature d'un parti unique. Craignant une remise en cause radicale du système politique imposé par l'U.R.S.S. aux pays de l'Europe de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/#i_23264

VARSOVIE (PACTE DE)

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI, 
  • Universalis
  •  • 5 955 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Démantèlement du pacte de Varsovie »  : […] dans un processus de désatellisation militaire et, peu à peu, le pacte de Varsovie se vide de toute substance : lors de sa première visite officielle à Moscou, les 26 et 27 février 1990, le président Václav Havel signe un accord prévoyant le retrait, avant le 30 juin 1991, des troupes soviétiques stationnées sur le sol tchécoslovaque, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varsovie-pacte-de/#i_23264

ZÁPOTOCKY ANTONÍN (1884-1957)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 774 mots

Né dans la vieille région industrielle de Kladno, d'un père qui fut l'un des fondateurs de la social-démocratie tchèque, Antonín Zápotocky s'est intégré très jeune dans le mouvement ouvrier. Apprenti tailleur de pierre, ouvrier maçon, il adhère à seize ans aux Jeunesses socialistes puis, deux années plus tard, au parti. À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonin-zapotocky/#i_23264

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Elizabeth DUCREUX, Michel LARAN, Jacques RUPNIK, « TCHÉCOSLOVAQUIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tchecoslovaquie/