TAXINOMIE ou TAXONOMIE BIOLOGIQUE

ACTINOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Hubert A. LECHEVALIER
  •  • 3 467 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Taxonomie »  : […] La taxonomie a progressé en fonction du développement des connaissances. Elle s'est d'abord fondée sur des critères essentiellement physiologiques et morphologiques . En 1965, H. A. et M. P. Lechevalier proposèrent que la classification des Actinomycètes soit fondée sur des caractères morphologiques et chimiques. Ce principe est d'une grande utilité, permettant de grouper les Actinomycètes en genr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actinomycetes/#i_96915

ALCALOÏDES

  • Écrit par 
  • Jacques E. POISSON
  •  • 5 684 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Chimiotaxonomie »  : […] La chimiotaxonomie a pour objectif d'établir des rapports entre la composition chimique des espèces vivantes et leur classification systématique (taxonomie). Elle s'applique surtout aux plantes, riches en métabolites secondaires. Les alcaloïdes fournissent une contribution dans certains groupes où ils sont bien représentés comme la famille des apocynacées : la sous-famille des plumieroïdées ne com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcaloides/#i_96915

ARCHAEOPTERYX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 2 134 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire des découvertes »  : […] C’est dans une lettre du 15 août 1861 à son collègue Heinrich Georg Bronn (1800-1862), publiée dans la revue Neues Jahrbuch für Mineralogie , Geognosie , Geologie und Petrefakten-Kunde , que le paléontologue allemand Hermann von Meyer (1801-1869) signala la découverte d’une plume fossilisée, ressemblant tout à fait à celle d’un oiseau moderne, dans les calcaires lithographiques du Jurassique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archaeopteryx/#i_96915

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Classification des bactéries »  : […] À l'origine, les bactéries étaient nommées en fonction du rôle qui leur était attribué, notamment dans les maladies infectieuses (par exemple bacilles du charbon, de la peste, de la tuberculose, etc.) ; quelquefois, la nomenclature s'agrémentait d'un terme évoquant leur morphologie (par exemple Bactéridie, Clostridie, Vibrion, Spirille, etc.). Puis la possibilité d'étudier les bactéries en cultur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_96915

BOTANIQUE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Lucien PLANTEFOL, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 4 845 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Linné à Darwin »  : […] Le xviii e  siècle est marqué par un événement majeur dans l'histoire de la botanique et, plus généralement, de la biologie : l'invention du système de nomenclature binominale par le naturaliste suédois Carl von Linné. Dans son ouvrage Species Plantarum , publié en 1753, celui-ci propose de nommer chaque espèce de plante selon un système simple : le nom de genre commençant par une majuscule (pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botanique-histoire-de-la/#i_96915

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 627 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Botanique et systématique »  : […] La systématique est une discipline vaste qui a pour objet d'inventorier, de nommer, de classer et, dans sa signification actuelle, de reconstruire l'histoire évolutive des organismes vivants et disparus. Contrairement à une idée largement répandue, la botanique ne se limite pas à la systématique des plantes et la systématique des plantes (ou botanique systématique) n'est pas une discipline du pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botanique/#i_96915

BRONGNIART ADOLPHE THÉODORE (1801-1876)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 343 mots

Botaniste français et principal fondateur de la paléobotanique. Né à Paris, il est le fils du minéralogiste Alexandre Brongniart. Appliquant à la classification des plantes fossiles la méthode qu'avait utilisée Cuvier pour le règne animal, Brongniart utilise l'anatomie et l'histologie comparées pour déceler les affinités qui existent entre les végétaux actuels et les végétaux disparus. Dès 1822, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-theodore-brongniart/#i_96915

CANDOLLE AUGUSTIN PYRAME DE (1778-1841)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 597 mots

Botaniste suisse, né à Genève dans une famille protestante d'origine française, exilée avant l'édit de Nantes, Candolle fait ses études au collège Calvin. Parce qu'il refuse d'entrer dans la magistrature comme son père, et souhaite herboriser (en 1797 il découvre, dans le Jura, Reticularia rosea ), sa famille l'engage à devenir médecin. En 1798, il vient dans ce but à Paris, mais il fréquente surt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin-pyrame-de-candolle/#i_96915

CLADISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pascal TASSY
  •  • 2 992 mots
  •  • 4 médias

La cladistique, ou cladisme, est une méthode de classification biologique qui exprime la phylogénie, c'est-à-dire les relations de parenté existant entre les êtres vivants. Elle repose sur le partage de caractères hérités d'une ascendance commune (ancêtre commun). Élaborée au cours du xx e  siècle, la cladistique est venue bouleverser la classification classique, alors fondée sur de simples ressem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cladistique/#i_96915

CLASSIFICATION DU VIVANT

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS, 
  • Pascal TASSY
  •  • 7 194 mots
  •  • 4 médias

Les espèces vivantes se comptent par millions, entre 8 et 12 selon les estimations. C'est ce que l'on appelle la biodiversité. Pour l'heure, seulement 1,8 million d'entre elles sont identifiées et classées. Ce sont à 60 p. 100 des espèces animales, principalement des invertébrés. Parmi les quelque 46 000 espèces connues de vertébrés, on compte, par exemple, plus de 9 600 espèces d'oiseaux et plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classification-du-vivant/#i_96915

ESPÈCE, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GAYON
  •  • 4 762 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une distinction indispensable : taxons et catégories »  : […] Les systématiciens contemporains distinguent soigneusement les taxons et les catégories taxinomiques. Un taxon est un groupe réel d'organismes, désigné par un nom propre. Homo sapiens (l'homme) et Mus musculus (la souris domestique) sont des taxons. En l'occurrence, ici ce sont deux espèces. Remarquons au passage la convention introduite par Carl von Linné (1707-1778), qui consiste à désigner un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espece-biologie/#i_96915

PROJET GÉNOME HUMAIN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 775 mots
  •  • 1 média

À partir du moment où il a été établi que le patrimoine génétique de tout organisme est codé dans son ADN, que les gènes se réduisent à une séquence de nucléotides de l’ADN et que leur expression correspond à la réalisation d’un programme, une idée forte, bien que très réductrice, s’est imposée : établir la séquence nucléotidique complète de l’ADN d’un organisme permettra de tout connaître de lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/projet-genome-humain/#i_96915

HENNIG WILLI (1913-1976)

  • Écrit par 
  • Pascal TASSY
  •  • 1 087 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La révolution cladistique »  : […] Comme l’a écrit son collaborateur Dieter Schlee, l’œuvre de Willi Hennig représente plus de 9 000 pages essentiellement consacrées à la zoologie des diptères. L’influence de ces travaux a dépassé le cercle des entomologistes, notamment en matière de systématique (la science des êtres vivants et de leurs parentés dans les dimensions spatiale et temporelle). Hennig, homme discret voire effacé, qual […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willi-hennig/#i_96915

HISTOIRE DE LA CLADISTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER, 
  • Michel LAURIN
  •  • 1 665 mots

1950 L'entomologiste allemand Willi Hennig (1913-1976) publie Grundzüge einer Theorie der Phylogenetischen Systematik , ouvrage dans lequel il propose une nouvelle méthode de reconstruction des relations de parenté entre les espèces fondée exclusivement sur les états apomorphes (évolués ou particuliers) des caractères (surtout morphologiques), ainsi qu'une classification hiérarchique qui reflète […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-cladistique-reperes-chronologiques/#i_96915

INSTINCT

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 9 401 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les stéréotypes comportementaux »  : […] Réaumur et les grands naturalistes du xviii e  siècle ont jeté les bases de l'observation des animaux, et particulièrement des insectes. L'éthologie contemporaine diffère essentiellement de leurs travaux par l'élaboration d'une hypothèse fondamentale concernant les actes instinctifs. En 1898, Charles Otis Whitman remarqua que les pigeons exécutaient des mouvements caractéristiques qui différaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instinct/#i_96915

LINNÉ CARL VON

  • Écrit par 
  • Georges GUSDORF
  •  • 2 435 mots

Dans le chapitre « La systématique »  : […] Fils d'un pasteur de campagne, né à Råshult (Suède), Linné manifeste dès l'enfance un intérêt exclusif pour les plantes et l'observation des réalités naturelles. Après des études dans les universités suédoises et sur le terrain, il acquiert en Hollande le grade de docteur en médecine et publie, en 1735, la première édition du Systema Naturae . Bientôt célèbre, professeur à l'université d'Upsal en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-von-linne/#i_96915

LINNÉ CARL VON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 407 mots

1707 Naissance, le 13 (ancien style)/23 mai (nouveau style), de Carl Linnaeus à Råshult en Suède. 1727-1735 Il étudie la médecine à l'université de Lund puis à celle d'Uppsala. Il fait entre-temps un voyage de plusieurs mois (de mai à septembre 1732) en Laponie dont il tirera une Flora Lapponica (1737). 1735 Il part en Hollande pour y obtenir le titre de docteur en médecine. C'est lors de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linne-reperes-chronologiques/#i_96915

LORENZ KONRAD (1903-1989)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 586 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La polémique de l'inné et de l'acquis »  : […] La collaboration entre ces deux grands scientifiques est interrompue par la Seconde Guerre mondiale, Tinbergen étant interné très vite dans un camp d'otages allemand. En 1939, Lorenz est nommé professeur de psychologie à Königsberg, en Prusse orientale, à cause de son savoir dans le domaine, mais aussi de ses vastes connaissances en philosophie, en particulier de la pensée de Kant qui avait été pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-lorenz/#i_96915

MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Michel TRANIER
  •  • 10 776 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre «  Problèmes définitionnels »  : […] L'apparition progressive du « patron structural » des Mammifères au sein de la lignée reptilienne Synapside rend difficile l'estimation d'une « frontière » entre animaux de grade reptilien et Mammifères. Ce problème est lié au caractère paraphylétique du taxon Reptiles (cf. reptiles ). D'où les diverses tentatives de définition du clade « Mammifères », tentatives qui donnent une bonne illustration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes/#i_96915

NOMENCLATURE BOTANIQUE RÈGLES INTERNATIONALES DE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN
  •  • 9 944 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Noms d'espèces et de taxons infraspécifiques »  : […] Le nom d'une espèce est une combinaison binaire consistant en le nom du genre auquel elle appartient suivi par une épithète spécifique ayant la forme d'un adjectif ou d'un nom au génitif ou d'un mot en apposition. L'épithète spécifique doit être un seul mot, éventuellement composé de deux ou plusieurs parties agglutinées ou reliées par un ou des trait(s) d'union ; lorsqu'elle a la forme d'un adje […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regles-internationales-de-nomenclature-botanique/#i_96915

SYSTEMA NATURAE (C. von Linné)

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 225 mots

Publié en 1735 par le naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), Systema naturae renferme la première classification vraiment scientifique des mondes minéral, végétal et animal. Si la classification des minéraux conçue par Linné a été vite oubliée, celle des végétaux et des animaux a en revanche connu un grand succès, partout dans le monde. L'auteur divise les plantes en 24 classes en foncti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systema-naturae/#i_96915

SYSTÉMATIQUE PHYLOGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 346 mots

En 1950, l'entomologiste allemand Willi Hennig (1913-1976) publie son Grundzüge einer Theorie der Phylogenetischen Systematik , ouvrage dans lequel il expose sa méthode d'utilisation des caractères morphologiques afin d'élucider les relations de parenté entre les espèces ou les groupes d'espèces (taxons). Il propose que les classifications biologiques soient strictement hiérarchiques, reflétant l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cladistique-systematique-phylogenetique/#i_96915

TAXINOMIE ou TAXONOMIE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean RAYNAL
  •  • 800 mots

Michel Adanson (1727-1806) a été le précurseur génial de la taxinomie numérique. Incompris en son siècle, réfractaire aux axiomes linnéens, Adanson manifesta déjà le besoin d'évaluer quantitativement, de façon précise, reproductible, les différences ou les ressemblances, et de substituer à des évaluations demeurées floues et subjectives des nombres comparables et classables. Si l'on veut bien se r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxinomie-taxonomie-numerique/#i_96915


Affichage 

Actinomycètes anaérobies

tableau

Discrimination des Actinomycètes anaérobies en quatre genres 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Actinomycètes anaérobies contenant DAP

tableau

Discrimination des Actinomycètes aérobies contenant DAP en quatre groupes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ascosporogènes et anascosporogènes

tableau

Principaux genres de levures (à l'exclusion des genres strictement mycéliens) Les genres sont surtout distingués par les caractères des asques et des ascospores, les espèces par des critères biochimiques : fermentation des sucres, assimilation de nombreux composés carbonés et azotés... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Classement d'espèces et variétés

tableau

Exemples de classement d'espèces et variétés dans la hiérarchie des rangs de la nomenclature botanique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Classification de Hütter

tableau

Classification de Hütter (1965) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rangs de taxons

tableau

Noms en diverses langues des rangs de taxons de la nomenclature botanique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sous-embranchement des Pinophytina ou Gymnospermae (gymnospermes) : classes, sous-classes, ordres, familles

tableau

Sous-embranchement des Pinophytina ou Gymnospermae (gymnospermes) : classes, sous-classes, ordres, famillesLa classification des gymnospermes, considérés comme un embranchement, un sous-embranchement ou une classe selon les auteurs, faisant l'objet de multiples débats (en particulier pour les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sous-embranchement des Pinophytina ou Gymnospermae : les 16 familles et 80 genres actuels

tableau

Sous-embranchement des Pinophytina ou Gymnospermae (gymnospermes) : les 16 familles et 80 genres actuels 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Taxons et nothotaxons

tableau

Hiérarchie des rangs de taxons et nothotaxons, suffixes des noms de taxons et abréviations des noms de rangs de la nomenclature botanique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Actinomycètes anaérobies
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Actinomycètes anaérobies contenant DAP
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Ascosporogènes et anascosporogènes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Classement d'espèces et variétés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Classification de Hütter
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Rangs de taxons
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Sous-embranchement des Pinophytina ou Gymnospermae (gymnospermes) : classes, sous-classes, ordres, familles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Sous-embranchement des Pinophytina ou Gymnospermae : les 16 familles et 80 genres actuels
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Taxons et nothotaxons
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau