TAURUS

ANATOLIENNE PRÉHISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jacques CAUVIN, 
  • Marie-Claire CAUVIN
  •  • 2 339 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La néolithisation de l'Anatolie du Sud-Est (7400-6500 av. J.-C.) »  : […] La première phase de la néolithisation proche-orientale, celle qui fut marquée dans les pays du Levant par l'invention de l'agriculture au début du VIII e  millénaire, ne s'est pas étendue à l'Anatolie. Celle-ci reste alors à peu près vide : on pense qu'un réchauffement postglaciaire plus tardif qu'ailleurs l'a gardée plus longtemps inhospitalière. Lorsque le Néolithique y apparaît, il n'est pas […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Anatolie »  : […] L'Anatolie s'étend d'ouest en est, entre la mer Noire d'une part, la Méditerranée et une ligne continue de chevauchements du Taurus oriental méridional sur la plate-forme syrienne d'autre part ; sa largeur atteint 650 kilomètres (cf. carte de l'Asie antérieure). L'Anatolie a été plissée et cisaillée (failles nord- et est-anatoliennes) vers le milieu du Cénozoïque. Cependant des Déformations multip […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le tapis végétal »  : […] Un premier type de formations forestières, très original, est constitué par les forêts humides des franges pontiques et caspiennes, où se sont conservées, dans ces secteurs abrités, des forêts très composites, riches en espèces d'affinités tropicales ayant résisté aux glaciations. Forêt caspienne et forêt pontique représentent cependant deux faciès différents. La première est presque exclusivement […] Lire la suite

CILICIE

  • Écrit par 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 479 mots

Nom antique d'une province du sud-est de l'Asie Mineure, centrée sur la plaine de Cilicie (en turc Çukur Ova, « la plaine creuse ») et son cadre montagneux. Celui-ci comporte deux éléments bien distincts : au nord, un fragment des hautes chaînes du Taurus (Ala daǧ, 3 734 m ; Bolkar daǧ, 3 585 m) que traversent difficilement les défilés des « portes de Cilicie », grande route traditionnelle reliant […] Lire la suite

PAMPHYLIE

  • Écrit par 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 612 mots

Province antique de la Turquie d'Asie, située au sud du Taurus, la Pamphylie (d'après l'étymologie, le pays « de toutes les races ») comporte, avec son cadre montagneux, une des deux plaines largement étalées qui ont pu, sur cette façade méditerranéenne, constituer un foyer de vie régionale. Mais, à l'inverse de la Cilicie, zone de passage sur la grande route du Croissant fertile, la Pamphylie, à […] Lire la suite

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 40 595 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Un pays montagneux aux sous-ensembles très diversifiés »  : […] La Turquie forme une péninsule de 1 600 kilomètres de long, sur 600 kilomètres de large, s'étirant entre les 42 e (Sinop, sur la mer Noire) et 35 e (Hatay, à la frontière syrienne) degrés de latitude nord et, en longitude, entre les 25 e (Gökçeada, dans la mer Égée) et 44 e (à la frontière entre la Turquie, l'Iran et le Nakhitchevan) degrés de longitude est. La montagne y est omniprésente et […] Lire la suite