TANZANIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tanzanie : carte physique

Tanzanie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tanzanie : drapeau

Tanzanie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Lac Victoria

Lac Victoria
Crédits : Aquavision/ Getty

photographie

Paysage de Tanzanie (steppe)

Paysage de Tanzanie (steppe)
Crédits : John Beatty/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Nom officielRépublique unie de Tanzanie (TZ)
Chef de l'État et du gouvernementJohn Magufuli (depuis le 5 novembre 2015)
CapitaleDodoma 1
Note : Seule l'Assemblée nationale siège à Dodoma (depuis 1996), capitale officielle désignée en 1973. Dar-es-Salam reste la capitale de facto
Langues officiellesanglais, swahili
Unité monétaireshilling tanzanien (TZS)
Population52 423 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)947 303

Le socialisme tanzanien

Dès l'indépendance, le Tanganyika et les îles de Zanzibar s'engagèrent, d'abord séparément puis en tant que nation unie, dans la voie du socialisme. Il s'agissait de proposer à des populations ayant subi le joug colonial des modes de développement fondés sur des valeurs humanistes et des pratiques communautaristes.

La transition postindépendance (1961-1967)

L'évolution des forces politiques

Au cours des dernières années qui précédèrent la création de la République unie de Tanzanie en 1964, le Tanganyika et Zanzibar suivirent des évolutions politiques différentes. Au Tanganyika, en novembre 1962, Julius Nyerere fut élu président au suffrage universel. Dès le 8 décembre naquit officiellement la République du Tanganyika. La T.A.N.U. devint le parti unique en 1965, afin d'abolir toute dissension entre les organisations à base ethnique ou raciale créées pendant la période coloniale. Les contestations et les formes de résistance aux changements politiques qui apparurent au sein de la fédération syndicale nationale (Tanganyika Federation of Labour) et dans l'armée furent habilement jugulées par le nouveau pouvoir en place.

À Zanzibar, le rapprochement avec le Tanganyika fut, dans un premier temps, empêché par un mouvement révolutionnaire qui renversa la monarchie en place. Le sultan de Zanzibar dut fuir devant ses adversaires, menés par le leader de l'Afro-Shirazi Party (A.S.P.), cheikh Abeid Amani Karume. Le Conseil révolutionnaire qui fut établi, en janvier 1964, proclama la République populaire de Zanzibar et de Pemba. Il désigna Karume président et fit de l'A.S.P. le parti unique. C'est alors que s'amorça le rapprochement avec le Tanganyika. La République du Tanganyika et de Zanzibar fut ainsi constituée le 24 avril 1964, pour devenir officiellement, le 29 octobre, la République unie de Tanzanie.

La Constitution provisoire adoptée en juillet 1965 faisait du président de la République le rouage exécutif essentiel (chef de l'État, chef du gouvernement, chef [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
  • : post-doctorante rattachée au Centre d'études africaines de l'École des hautes études en sciences sociales
  • : professeur de géographie à l'université de Bordeaux-III-Michel-de-Montaigne

Classification


Autres références

«  TANZANIE  » est également traité dans :

AMIN DADA IDI (entre 1923 et 1926-2003)

  • Écrit par 
  • Bernard NANTET
  •  • 1 048 mots
  •  • 2 médias

Appartenant à la petite tribu nubienne des Kakwa dans le nord-ouest de l'Ouganda, Idi Amin Dada passe son enfance à garder les chèvres ; après quelques études élémentaires vite terminées, il s'engage à vingt et un ans comme aide-cuisinier au King's African Rifles, mais prétend avoir participé à la guerre de Birmanie avec les Britanniques. Il sert de nouveau ceux-ci en 1952 au Kenya pendant la révo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idi-amin-dada/#i_32406

CHAGGA

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 738 mots

Population bantoue, les Chagga (Wachagga ou Dschagga) ont suscité l'intérêt des premiers voyageurs par le pittoresque de leur localisation sur les hautes pentes du Kilimandjaro ; l'originalité de leur système d'irrigation a attiré l'attention des historiographes marxistes : Wittfogel en fait les représentants africains du mode de production asiatique. Au nombre d'environ 1,5 million de personnes a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chagga/#i_32406

DAR-ES-SALAM

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS
  •  • 456 mots
  •  • 1 média

La principale ville de Tanzanie compte plus de 3 millions d'habitants en 2007. Fondée en 1862 par le sultan de Zanzibar pour les qualités nautiques de sa rade et, surtout, pour son relatif éloignement par rapport à Bagamoyo (à 60 kilomètres au nord) rendue ingouvernable par les querelles entre clans politiques, la ville est devenue la capitale de l'Afrique orientale allemande en 1891. Les Allema […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dar-es-salam/#i_32406

DÉCOLONISATION

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 7 273 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La décolonisation de l'Empire britannique »  : […] Très tôt convaincus que l'Asie allait revenir aux Asiatiques, les Britanniques furent les premiers Européens à se résigner à la décolonisation. L'émancipation de l' Inde avait été vainement demandée depuis la fin du xix e  siècle par l'Indian Congress, le parti du Congrès. Mais celui-ci devint, dans l'entre-deux-guerres, un puissant mouvement nat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decolonisation/#i_32406

DODOMA

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS
  •  • 369 mots
  •  • 1 média

Située à 500 kilomètres à l'intérieur des terres, sur le plateau central tanzanien, peu peuplé, Dodoma est la capitale officielle de la Tanzanie . Elle comptait environ 350 000 habitants en 2005, loin derrière Dar-es-Salam (environ 3 millions d'habitants). La décision de déplacer la capitale de Dar-es-Salam à Dodoma remonte à 1973 quand, à la suite de la déclaration d'Arusha de 1967, le préside […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dodoma/#i_32406

GOODALL JANE (1934- )

  • Écrit par 
  • Amérina GUBLIN-DIQUÉLOU
  •  • 1 914 mots
  •  • 1 média

Jane Goodall est une primatologue britannique connue pour ses travaux sur les chimpanzés de Tanzanie où elle a créé le centre de recherches de Gombe. Comme l'Américaine Dian Fossey (spécialiste des gorilles) et la Canadienne Biruté Galdikas (spécialiste des orangs-outans), elle fut choisie par le célèbre anthropologue Louis Leakey pour effectuer une étude de terrain au long terme sur les grands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jane-goodall/#i_32406

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Culture, société et milieu »  : […] L'étude du comportement animal a transformé l'idée de culture chez les Hominidés. On sait aujourd'hui que de nombreux animaux (chimpanzés, loutres, etc.), manipulent des objets mais l'Homme reste le seul à travailler la pierre. La plus ancienne culture dite « oldowayenne », car décrite à Olduvai (ou Oldoway, Tanzanie) est attestée 2 Ma et est représenté par des outils obtenus par simple percussio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_32406

KILIMANDJARO ou UHURU

  • Écrit par 
  • Alain Gil MAZET
  •  • 182 mots
  •  • 1 média

Stratovolcan de la province homonyne de la Tanzanie, à la frontière du Kenya, situé dans la branche est de la Rift Valley de l'Afrique orientale, le Kilimandjaro est un large massif volcanique culminant à 5 895 mètres . Le cratère principal (le mieux conservé), le Kibo, est accompagné par deux autres cônes importants, le Shira à l'ouest et le Mawenzi à l'est, et par de nombreux cônes satellites ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kilimandjaro-uhuru/#i_32406

MAKONDÉ

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 246 mots
  •  • 1 média

La majorité des Makondé vit en Tanzanie (9,5 millions en 2005), l'autre partie vit au Mozambique (environ 0,4 million). À la différence de leurs voisins, Yao et Makua, appartenant comme eux au groupe linguistique bantou, ils sont restés à l'écart des circuits commerciaux contrôlés par les Arabes et n'ont pas été islamisés. Cependant, aux xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/makonde/#i_32406

MALAWI

  • Écrit par 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe L'HOIRY
  • , Universalis
  •  • 4 781 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'évolution pragmatique de la politique étrangère »  : […] Le Malawi a mené sa politique extérieure, largement sous la houlette directe du président Banda, avec beaucoup de réalisme. Dans un premier temps, les choix ont quelque peu tranché sur la scène internationale avec ceux des pays voisins. Avec ces derniers, qui avaient soutenu l'opposition à H. K. Banda ou accueilli les dissidents après 1964, les relations ont été difficiles au départ. Une dizaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malawi/#i_32406

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 315 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Peuples de l'Afrique de l'Est et de l'Afrique du Sud »  : […] La production du masque en Afrique de l'Est – hormis dans la partie orientale de l'Éthiopie qui relève d'une autre civilisation – et en Afrique du Sud est moindre que dans les autres grandes régions de l'Afrique noire. Dans l'ensemble, l'art en a été peu étudié. Toutefois, on peut affirmer que, dans ces parties de l'Afrique, la sculpture en général et le masque en particulier viennent le plus souv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/#i_32406

MASSAÏ

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 334 mots
  •  • 5 médias

Le pays massaï, allongé du nord au sud, chevauche la frontière Kenya- Tanzanie. Région montagneuse creusée par la Great Rift Valley, l'altitude y varie de 1 500 à 3 000 mètres environ. Elle est dominée par les monts Elgon, Kenya, Kilimandjaro et Meru. L'eau est rare, les pluies peu abondantes. Les Massaï , qui étaient environ 800 000 à la fin des années 1990, comportent plusieurs tribus : les Sam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massai/#i_32406

MOZAMBIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS, 
  • Eric MORIER-GENOUD
  •  • 8 581 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La lutte anticoloniale »  : […] La guerre de libération du Mozambique commence en 1964, peu après la formation du Frelimo. La littérature affirme généralement que celui-ci est né de la fusion de trois partis ethno-régionalistes, en 1962, et qu'il est à l'origine de la guerre de libération. Mais la réalité est plus compliquée. Des partis anticoloniaux se créent dès 1957 en Tanzanie, en Rhodésie du Sud et au Nyassaland (actuel Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mozambique/#i_32406

NYERERE JULIUS KAMBARAGE (1922-1999)

  • Écrit par 
  • François CONSTANTIN
  •  • 752 mots
  •  • 1 média

Le Tanzanien Julius Nyerere , homme d'État hors du commun, contrastait avec l'image négative que l'on a de la classe politique en général, et dans le Tiers Monde en particulier. Face aux manichéismes et aux dogmatismes ambiants, cet intellectuel, intègre, chrétien, fin politique, détonnait par son esprit libre, ses positions atypiques, ses réussites comme ses échecs. Né au Tanganyika dans un villa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-kambarage-nyerere/#i_32406

OUGANDA

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS, 
  • Odette GUITARD, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 738 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La dictature d'Idi Amin Dada  »  : […] Idi Amin Dada parvient au pouvoir sans peine, et dans la liesse populaire. Il est un descendant de ceux que l'on appelle en Ouganda les Nubi, des soldats esclaves turco-égyptiens abandonnés dans le haut Nil lors de la tentative de domination de cette région par le Khédive d'Égypte au xix e  siècle et qui sont, ensuite, entrés au service de la pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouganda/#i_32406

SWAHILI

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PENRAD
  •  • 1 734 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Naissance et histoire d'une communauté »  : […] L'histoire et l'archéologie révèlent l'ancienneté des échanges entre la péninsule arabique, le golfe arabo-persique et la côte orientale de l'Afrique. On possède quelques témoignages antérieurs à l'islam sur le commerce exercé par des Égyptiens et des Grecs qui troquaient sur la côte du métal et de la verrerie contre de l'ivoire, des écailles de tortues, de la myrrhe, des aromates et des esclaves. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/swahili/#i_32406

YAO, ethnie africaine

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 286 mots

On compte environ 1,9 million de Yao dans les années 2000, répartis entre le sud du Malawi (où ils constituent 10 p. 100 de la population totale), le sud de la Tanzanie et la région comprise entre les fleuves Rovuma et Lugenda au Mozambique (3 p. 100 de la population). Ils n'ont pas d'autre unité que culturelle et linguistique. Divisés en nombreux lignages, ils sont dirigés par des chefs dont les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yao-ethnie-africaine/#i_32406

ZANZIBAR

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 2 570 mots
  •  • 3 médias

Simple petite île corallienne, basse et pluvieuse, au large des côtes de l'actuelle Tanzanie, ne couvrant que 1 658 kilomètres carrés, Zanzibar a joué, dans l'histoire, un rôle essentiel comme centre de la thalassocratie omanaise, comme carrefour entre le continent africain, l'océan Indien, l'Arabie et l'Orient, et comme foyer de rayonnement culturel arabo-islamique. Trois éléments ont fortement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zanzibar/#i_32406

Voir aussi

Pour citer l’article

Franck MODERNE, Marie-Aude FOUÉRÉ, Bernard CALAS, « TANZANIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tanzanie/