TANZANIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique unie de Tanzanie (TZ)
Chef de l'État et du gouvernementSamia Suluhu Hassan (depuis le 19 mars 2021)
CapitaleDodoma
Langues officiellesanglais, swahili
Unité monétaireshilling tanzanien (TZS)
Population59 678 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)947 303

Géographie

Comprenant deux entités autonomes, l'ex-Tanganyika sur le continent africain et l'archipel de Zanzibar, réunies le 26 avril 1964, la République unie de Tanzanie couvre 945 000 kilomètres carrés, et compte 40 millions d'habitants (2005).

Un milieu peu contraignant

L'armature topographique de la Tanzanie est constituée d'un vaste plateau cristallin précambrien bordé à l'est comme à l'ouest de roches sédimentaires et surmonté au nord et à l'extrême sud de volcans plio-quaternaires, dont le Kilimandjaro (5 895 mètres), le point culminant de l'Afrique. Ce plateau domine brutalement la Rift Valley occidentale, occupée par des lacs profonds (le Malawi − anciennement Nyassa – et le Tanganyika) aux côtes rectilignes dessinées par des escarpements de ligne de faille très vifs. Le lac Tanganyika, long de 725 kilomètres et large d'environ 60 kilomètres, est le deuxième lac le plus profond de la planète (1 471 m), après le lac Baïkal. Cassé par le Rift oriental − qui est marqué par une série de bassins endoréiques comme celui de la Bubu (au nord-ouest de Dodoma), du lac Manyara, du lac Natron –, le plateau central s'incline doucement vers le littoral swahili. Ces deux branches du Rift enserrent, au sud, un vaste dôme de dispersion hydrographique (d'où part notamment le fleuve Rufiji) et, au nord, une vaste cuvette d'accumulation qui alimente le lac Victoria, dont les contours digités et la faible profondeur (80 m) l'oppose au Tanganyika.

Lac Victoria

Photographie : Lac Victoria

Deuxième lac d'eau douce du monde, le lac Victoria, partagé entre les territoires de l'Ouganda, de la Tanzanie et du Kenya, est une ressource essentielle pour la région est-africaine. 

Crédits : Aquavision/ Getty

Afficher

Sur la côte, le climat chaud et humide est aéré par les alizés. Au centre, les plateaux entre 800 et 1 500 mètres ont une température comprise entre 21 et 24 0C. Dans l'ensemble, le climat est de type équatorial. Cependant, la Tanzanie est marquée par une anomalie pluviométrique de la façade orientale du continent, puisqu'il pleut en moyenne trois fois moins qu'en République démocratique du Congo. Plus du tiers du territoire, situé au centre du pays, reçoit moins de 800 mm/an de précipitations et est considéré comme semi-aride, alors que la côte et les montagnes bénéficient de plus de 1 000 mm/an de précipitations. L'influence du lac Victoria et de l'océan rend les climats du pays sukuma, au sud du lac Victoria, et du littoral swahili plus humides. Aussi, du point de vue du risque de sécheresse, et donc des potentialités agricoles, deux espaces s'opposent clairement : d'un côté, un vaste croissant qui, de Tanga sur la côte nord longe le littoral et le versant oriental des Southern Highlands, pour atteindre l'ensellement entre les lacs Malawi et Tanganiyka et ensuite remonter jusqu'au lac Victoria ; et un espace central soumis aux aléas climatiques, à l'exception des montagnes du Kilimandjaro, du Meru (4 567 m), des Usambara et des Uluguru. Les rythmes saisonniers montrent une différence entre le nord et le sud du pays. Le premier connaît une double saison des pluies (d'octobre à novembre et de mars à mai), tandis que le second est soumis à l'alternance tropicale d'une longue saison des pluies (de décembre à mai) et d'une longue saison sèche (de mai à octobre). À cette zonation climatique correspondent quatre ensembles biovégétaux : la région du lac Victoria marquée par la pluie (2 024 mm/an à Bukoba, près de la frontière ougandaise) porte une forêt sempervirente, la zone côtière abrite des reliquats d'une forêt primaire aux nombreuses espèces endogènes, le plateau central est couvert de miombo (savane arborée) piqueté de baobabs et d'acacias et, enfin, les steppes septentrionales sont marquées par l'aridité (moins de 500 mm/an de précipitations au sud d'Arusha).

Paysage de Tanzanie (steppe)

Photographie : Paysage de Tanzanie (steppe)

Située entre 0 et 10 degrés de latitude sud, bordant l'océan Indien et pourvue d'importants reliefs, la Tanzanie montre une grande diversité de paysages, des mangroves et cocoteraies de la côte aux forêts claires des plateaux en passant par la steppe à acacia, comme ici avec une... 

Crédits : John Beatty/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

La place du Kilimandjaro dans les représentations nationales est importante : cette montagne fait office de véritable oasis dans un environnement steppique. C'est un vaste stratovolcan, aujourd'hui éteint, couvert de glaciers dont la surface a diminué d'environ 80 p. 100 depuis le début du xxe siècle. Cependant, des fumeroles dans la caldeira sommitale témoignent d'une activité sous-jacente. En contrebas du désert altitudinal, des landes à éricacées surmontent la forêt de nuages, protégée depuis l'époque coloniale des défrichements et brûlis des pasteurs masaï à l'ouest et au nord et des agriculteurs chagga au sud et à l'est. Sur ces deux versants au vent, la forêt fait brutalement place à la « ceinture banane-café », qui connaît de très fortes densités de population sur de petites exploitations agricoles dont les performances économiques ont, depuis longtemps, permis aux Chagga d'investir dans l'éducation qui, avec la migration vers les villes, est à l'origine de leur prospérité. À l'ouest, sur le versant sous le vent, la colonisation a créé de vastes exploitations céréalières et caféières qui ont été délaissées par la politique de nationalisation du gouvernement Nyerere (1964-1985), et qui sont en cours de lotissements ou de réhabilitation.

Girafes

Photographie : Girafes

Des girafes (Giraffa camelopardalis) devant le Kilimandjaro (Tanzanie). 

Crédits : Daryl Balfour/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Un archipel démographique fragmenté

La Tanzanie est, en apparence, un État sous-peuplé avec une faible densité moyenne (41 hab./km2), mais qui cache des contrastes et des gradients très brutaux : certains terroirs des pentes sud du Kilimandjaro abritent 800 hab./km2, alors que la steppe masaï située à une trentaine de kilomètres et 600 mètres en contrebas ne porte que 10 hab./km2. Au-delà de ces contrastes locaux, l'essentiel de la population vit dans des régions périphériques aux densités avoisinant 200 hab./km2, telles que le pays makonde sur la Ruvuma, à la frontière avec le Mozambique, qui prolonge le liseré irrégulier des hautes densités littorales (Tanga, Pangani, pays zaramo, Lindi) et insulaires (archipel de Zanzibar), que l'on retrouve également sur les bords du lac Victoria, en pays sukuma autour de Mwanza, en pays nyamwezi jusqu'à Singida et en pays haya autour de Bukoba. Ces fortes densités se prolongent également dans la région de Kigoma, à la frontière avec le Burundi. Enfin, les peuplements denses se retrouvent sur les isolats montagneux des Uluguru, du mont Meru, du Kilimandjaro peuplé par les Chagga, des Usambara peuplé par les Wausambara et, dans une moindre mesure, de la région près du lac Eyasi. Ces espaces forment une sorte d'archipel, séparés au centre du pays par d'immenses plateaux sous-peuplés, infestés par les mouches tsé-tsé et couverts de miombo.

Cette répartition inégale et fragmentaire de la population est le produit d'une histoire démographique qui combinent les ravages de la traite esclavagiste orientale (xvie-xixe siècles), les effets des opérations de pacification des colonisateurs allemands et la surmortalité liée aux épidémies de trypanosomiase et de peste bovine de la fin du x [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages

Médias de l’article

Tanzanie : carte physique

Tanzanie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tanzanie : drapeau

Tanzanie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Lac Victoria

Lac Victoria
Crédits : Aquavision/ Getty

photographie

Paysage de Tanzanie (steppe)

Paysage de Tanzanie (steppe)
Crédits : John Beatty/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de géographie à l'université de Bordeaux-III-Michel-de-Montaigne
  • : post-doctorante rattachée au Centre d'études africaines de l'École des hautes études en sciences sociales
  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Autres références

«  TANZANIE  » est également traité dans :

AMIN DADA IDI (entre 1923 et 1926-2003)

  • Écrit par 
  • Bernard NANTET
  •  • 1 050 mots
  •  • 2 médias

Appartenant à la petite tribu nubienne des Kakwa dans le nord-ouest de l'Ouganda, Idi Amin Dada passe son enfance à garder les chèvres ; après quelques études élémentaires vite terminées, il s'engage à vingt et un ans comme aide-cuisinier au King's African Rifles, mais prétend avoir participé à la guerre de Birmanie avec les Britanniques. Il sert de nouveau ceux-ci en 1952 au Kenya pendant la révo […] Lire la suite

CHAGGA

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 738 mots

Population bantoue, les Chagga (Wachagga ou Dschagga) ont suscité l'intérêt des premiers voyageurs par le pittoresque de leur localisation sur les hautes pentes du Kilimandjaro ; l'originalité de leur système d'irrigation a attiré l'attention des historiographes marxistes : Wittfogel en fait les représentants africains du mode de production asiatique. Au nombre d'environ 1,5 million de personnes a […] Lire la suite

DAR-ES-SALAM

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS
  •  • 457 mots
  •  • 1 média

La principale ville de Tanzanie compte plus de 3 millions d'habitants en 2007. Fondée en 1862 par le sultan de Zanzibar pour les qualités nautiques de sa rade et, surtout, pour son relatif éloignement par rapport à Bagamoyo (à 60 kilomètres au nord) rendue ingouvernable par les querelles entre clans politiques, la ville est devenue la capitale de l'Afrique orientale allemande en 1891. Les Allema […] Lire la suite

DÉCOLONISATION

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 7 287 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La décolonisation de l'Empire britannique »  : […] Très tôt convaincus que l'Asie allait revenir aux Asiatiques, les Britanniques furent les premiers Européens à se résigner à la décolonisation. L'émancipation de l' Inde avait été vainement demandée depuis la fin du xix e  siècle par l'Indian Congress, le parti du Congrès. Mais celui-ci devint, dans l'entre-deux-guerres, un puissant mouvement nationaliste de masse que les Britanniques divisèrent […] Lire la suite

DODOMA

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS
  •  • 370 mots
  •  • 1 média

Située à 500 kilomètres à l'intérieur des terres, sur le plateau central tanzanien, peu peuplé, Dodoma est la capitale officielle de la Tanzanie . Elle comptait environ 350 000 habitants en 2005, loin derrière Dar-es-Salam (environ 3 millions d'habitants). La décision de déplacer la capitale de Dar-es-Salam à Dodoma remonte à 1973 quand, à la suite de la déclaration d'Arusha de 1967, le préside […] Lire la suite

GOODALL JANE (1934- )

  • Écrit par 
  • Amérina GUBLIN-DIQUÉLOU
  •  • 1 915 mots
  •  • 1 média

Jane Goodall est une primatologue britannique connue pour ses travaux sur les chimpanzés de Tanzanie où elle a créé le centre de recherches de Gombe. Comme l'Américaine Dian Fossey (spécialiste des gorilles) et la Canadienne Biruté Galdikas (spécialiste des orangs-outans), elle fut choisie par le célèbre anthropologue Louis Leakey pour effectuer une étude de terrain au long terme sur les grands […] Lire la suite

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 529 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Culture, société et milieu »  : […] L'étude du comportement animal a transformé l'idée de culture chez les Hominidés. On sait aujourd'hui que de nombreux animaux (chimpanzés, loutres, etc.), manipulent des objets mais l'Homme reste le seul à travailler la pierre. La plus ancienne culture dite « oldowayenne », car décrite à Olduvai (ou Oldoway, Tanzanie) est attestée 2 Ma et est représenté par des outils obtenus par simple percussio […] Lire la suite

KILIMANDJARO ou UHURU

  • Écrit par 
  • Alain Gil MAZET
  •  • 183 mots
  •  • 1 média

Stratovolcan de la province homonyne de la Tanzanie, à la frontière du Kenya, situé dans la branche est de la Rift Valley de l'Afrique orientale, le Kilimandjaro est un large massif volcanique culminant à 5 895 mètres . Le cratère principal (le mieux conservé), le Kibo, est accompagné par deux autres cônes importants, le Shira à l'ouest et le Mawenzi à l'est, et par de nombreux cônes satellites ré […] Lire la suite

MAKONDÉ

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 247 mots
  •  • 1 média

La majorité des Makondé vit en Tanzanie (9,5 millions en 2005), l'autre partie vit au Mozambique (environ 0,4 million). À la différence de leurs voisins, Yao et Makua, appartenant comme eux au groupe linguistique bantou, ils sont restés à l'écart des circuits commerciaux contrôlés par les Arabes et n'ont pas été islamisés. Cependant, aux xviii e et xix e  siècles, leur pays était une zone crucial […] Lire la suite

MALAWI

  • Écrit par 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe L'HOIRY
  • , Universalis
  •  • 4 782 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'évolution pragmatique de la politique étrangère »  : […] Le Malawi a mené sa politique extérieure, largement sous la houlette directe du président Banda, avec beaucoup de réalisme. Dans un premier temps, les choix ont quelque peu tranché sur la scène internationale avec ceux des pays voisins. Avec ces derniers, qui avaient soutenu l'opposition à H. K. Banda ou accueilli les dissidents après 1964, les relations ont été difficiles au départ. Une dizaine […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

28 octobre 2020 Tanzanie. Élections générales.

John Magufuli, candidat du Parti de la révolution (Chama Cha Mapinduzi, CCM), au pouvoir, est réélu à la présidence pour un second mandat avec 84,4 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire Tundu Lissu, candidat du Parti pour la démocratie et le développement (Chadema), obtient 13 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 50,7 p. 100. Lors des élections législatives qui se déroulent le même jour, le CCM remporte la quasi-totalité des sièges. […] Lire la suite

23 octobre 2020 Soudan – Israël – États-Unis. Annonce d'un rapprochement entre le Soudan et Israël.

Cette annonce fait suite à l’acceptation par Khartoum du versement d’une indemnisation de 335 millions de dollars pour les attentats djihadistes perpétrés contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie en 1998, et à l’engagement de Washington de retirer le Soudan de la liste des pays soutenant le terrorisme. Les Émirats arabes unis et Bahreïn ont annoncé leur reconnaissance d’Israël en août et septembre. […] Lire la suite

31 janvier 2020 États-Unis. Nouvelles restrictions d'accès sur le territoire.

Le président Donald Trump décrète de nouvelles restrictions de visas d’immigration à l’encontre des ressortissants du Nigeria – d’où provient la plus grande communauté d’immigrés africains des États-Unis –, de la Birmanie, de l’Érythrée, du Kirghizstan, du Soudan et de la Tanzanie. Selon Washington, ces pays ne satisfont pas certaines conditions en matière de partage de renseignements et de sécurité publique. […] Lire la suite

25 octobre 2015 Tanzanie. Élection de John Magufuli à la présidence.

John Magufuli, candidat du parti Chama Cha Mapinduzi (C.C.M., social-démocrate) au pouvoir, est élu président dès le premier tour avec 58,5 p. 100 des suffrages. Il bat Edward Lowassa, candidat du parti Chadema (conservateur), qui recueille 40 p. 100 des voix. Le président Jakaya Kikwete ne pouvait se représenter. Le taux de participation est de 65,3 p. […] Lire la suite

4-31 mai 2015 Burundi. Répression de l'opposition au président Pierre Nkurunziza.

Le 13, profitant de l’absence du président Nkurunziza parti à Dar es-Salam (Tanzanie) assister au sommet régional consacré à la crise burundaise, le général Godefroid Niyombare, ancien chef d’état-major et membre dissident du parti au pouvoir, annonce le renversement du chef de l’État. Des discussions s’engagent entre les différentes composantes de l’armée, partagée entre loyalistes et opposants au président Nkurunziza. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard CALAS, Marie-Aude FOUÉRÉ, Franck MODERNE, « TANZANIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tanzanie/