GIDAYU TAKEMOTO (1651-1714)

CHIKAMATSU MONZAEMON (1653-1724)

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 2 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Jōruri et kabuki »  : […] De 1686 à 1703, Chikamatsu écrit désormais pour deux interprètes dignes de lui : Takemoto Gidayū, le chanteur à la voix d'or, l'inventeur du « mode gidayū  » qui bientôt supplantera les modes anciens, déclame à Ōsaka ses jōruri , tandis que Sakata Tōjūrō, qui jusqu'à sa mort en 1709 sera le grand favori des amateurs de théâtre de Kyōto, assure le succès de ses pièces de kabuki . Trente à quarante […] […] Lire la suite

THÉÂTRES DU MONDE Le théâtre japonais

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT, 
  • Michel WASSERMAN
  •  • 6 919 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un art populaire »  : […] À partir du milieu du xiii e  siècle, les « moines au biwa » avaient chanté dans les villes et les villages, aux carrefours comme dans les châteaux, d'abord la Geste des Heike , puis les autres grandes rhapsodies épiques, du Gempei seisuiki au Taiheiki , en passant par la Chronique de Yoshitsune et la Geste des Soga . Pour répondre au goût d'un public qui ne se lassait pas d'entendre les aventur […] […] Lire la suite