TAÏGA ou FORÊT BORÉALE

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Marston BATES
  •  • 4 974 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Taïga »  : […] La grande forêt de conifères ou taïga s'étend du sud de l'Alaska et du Canada jusqu'au littoral nord-occidental des États-Unis. Les arbres sont surtout des sempervirents, épicéas et pins. Saules et bouleaux croissent au bord des eaux, et des peupliers caractérisent en général les zones brûlées. Vers la toundra, les arbres deviennent chétifs, alors qu'au sud, la taïga se mêle à la forêt caducifol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-biogeographie/#i_38186

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La taïga »  : […] La forêt occupe en Sibérie le vaste territoire compris entre le cercle polaire et les frontières méridionales de la Russie, exception faite de quelques plaines à végétation de prairie placées aux confins de la Mongolie. Sa limite septentrionale n'est jamais tranchée. La transition avec la toundra s'effectue par une zone où l'arbre lutte contre des conditions climatiques hostiles, où s'aventurent q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_38186

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les Xing'an »  : […] Le Grand Xing'an s'allonge sur 1 200 kilomètres du nord-est au sud-ouest. C'est un vieux massif arasé depuis la fin de l'ère primaire, puis disloqué par l'orogenèse de Yanshan et surtout par l'orogenèse himalayenne. De puissants mouvements verticaux ont entraîné un des traits caractéristiques du Grand Xing'an : une nette dissymétrie dans son profil transversal. Au versant occidental en pente douc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_38186

EURASIE, biogéographie

  • Écrit par 
  • Pierre PFEFFER
  •  • 6 502 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La ceinture forestière »  : […] Au sud de la toundra, de la Scandinavie à la mer d'Okhotsk, s'étend la taïga (épicéas, mélèzes, sapins) qui ne cède la place aux bouleaux et aux trembles que dans les clairières, le long des cours d'eau ou sur les terres incendiées. Aux deux extrémités du continent, en Europe et en Extrême-Orient (Mandchourie, Chine du Nord, Corée, Japon), l'influence marine permet aux feuillus de l'emporter sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eurasie-biogeographie/#i_38186

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 473 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Contraintes et atouts d'un pays nordique »  : […] La Finlande, qui s'étend entre 59 0  48′ 30″ et 70 0  5′ 30″ de latitude Nord, couvre 338 127 kilomètres carrés. Les paysages finlandais sont très largement marqués par les lacs qui occupent 33 474 kilomètres carrés et par le couvert forestier largement représenté (57 p. 100 de la surface totale), qui correspond à la forêt de conifères ou forêt bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/#i_38186

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Zonation des forêts en latitude »  : […] À l'échelle mondiale, la température et la pluviosité règlent la répartition des principales formations forestières naturelles. Ces deux facteurs interfèrent : la pluviosité du centre du Bassin parisien (600 mm) n'est suffisante que parce qu'elle est régulière, et surtout parce que les températures modérées n'entraînent pas une trop forte évapotranspiration. De nombreux procédés, chiffrés (indic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-la-foret-un-milieu-naturel-riche-et-diversifie/#i_38186

NORVÈGE

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 24 720 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le climat et la végétation »  : […] Le climat norvégien s'ordonne par rapport à la mer. L'influence maritime a été renforcée par le courant nord-atlantique qui longe la côte. C'est seulement dans la Norvège du Sud-Est que le climat offre des nuances plus continentales (à Oslo, moyenne de janvier : — 4,7  0 C ; moyenne de juillet : 17,3  0 C). La Norvège occidentale présente en revanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norvege/#i_38186

RÉSINEUX FORÊTS DE

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 116 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Zonation latitudinale »  : […] Les conditions climatiques progressivement plus rudes au fur et à mesure que la latitude augmente font descendre les peuplements des étages montagnards vers les plaines. Déjà, le sapin pectiné forme un îlot en basse Normandie, tandis que les pinèdes ( Pinus silvestris ) s'étendent largement sur l'Europe tempérée froide, relayées en Pologne orientale (forêt de Bialowieza) par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-de-resineux/#i_38186

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Pascal MARCHAND
  •  • 8 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les contraintes de la continentalité »  : […] La continentalité marque climat et végétation de plus en plus durement à mesure qu'on va vers l'est, c'est-à-dire qu'on s'éloigne de l'Atlantique. En effet, dans l'hémisphère Nord, la circulation atmosphérique, vecteur des transferts d'énergie et d'humidité, se fait d'ouest en est. Pour l'essentiel, la Russie se situe au nord du 50 e  parallèle, celui de Vancouver et de Te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_38186

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le pays de l'hiver »  : […] Dès l'Oural, la moyenne interannuelle du mois de janvier s'établit à — 16  0 C, et tout le tiers nord-ouest de la Sibérie connaît même des moyennes de — 32  0 C. La durée de la période sans gel est partout inférieure à quatre mois, à l'exception des vallées de l'Amour et de l'Oussouri. Conséquence de ce froid intense et des températures encore plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_38186