TABLEAU ÉCONOMIQUE, François QuesnayFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le zigzag et la formule arithmétique

Œuvre majeure par son abstraction et sa simplicité, Tableau économique s'organise autour de deux principes. Le premier est l'affirmation de l'existence d'un « ordre naturel » (physis), dont les lois constituent tout à la fois l'objet de la science physiocratique et le guide de tout gouvernement politique : « Il suffit au gouvernement, notait Quesnay dans l'article „Grains“ de l'Encyclopédie, de veiller à l'accroissement des revenus des biens du royaume, de ne point gêner l'industrie, de laisser aux citoyens la facilité et le choix des dépenses. » Le second principe est la désignation de l'agriculture comme seul secteur capable de dégager un « produit net », c'est-à-dire un excédent, que Quesnay conçoit comme un « don gratuit de la nature ».

Inspiré du circuit économique décrit par Richard Cantillon dans l'Essai sur la nature du commerce en général (1755), le Tableau se présente sous la forme d'un schéma au formalisme simple – « zigzag » dans les premières versions (1758-1759), « formule arithmétique » dans la version de 1766. Trois classes s'y trouvent mises en relation, assurant la production et la circulation du produit national : la « classe productive », celle des fermiers, qui assure les avances « primitives » et « annuelles » nécessaires à la production agricole et dont l'activité permet de dégager un produit net ; la « classe stérile », celle des artisans, commerçants et manufacturiers, dont la caractéristique de « stérilité » tient à ce qu'elle ne dégage pas de produit net ; et la « classe des propriétaires », qui rassemble les propriétaires fonciers, les décimateurs (administrateurs de la dîme, redevance sur les revenus agricoles) et le souverain, dont le rôle essentiel est de fournir les « avances foncières » qui rendent les terres aptes à la culture et à assurer la circulation du produit net. Le Tableau décrit alors les activités de production et d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, directeur du D.E.A. d'épistémologie économique

Classification

Autres références

«  TABLEAU ÉCONOMIQUE, François Quesnay  » est également traité dans :

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La physiocratie »  : […] Au xviii e  siècle, en France, l'agriculture est fragilisée par la politique colbertiste de bas prix des biens agricoles, l'État est incapable de prélever l'impôt et de limiter son endettement et on garde le souvenir de la banqueroute du système de Law en 1720. C'est dans ce contexte que la pensée libérale s'est forgée, au sein de l'école physiocratique menée par François Quesnay (1756-1757, arti […] Lire la suite

LIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Francis BALLE
  •  • 6 797 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le libéralisme économique »  : […] Moins qu'une doctrine au sens strict du mot, assurément plus que la justification a posteriori de certaines réalisations dans l'ordre économique, le libéralisme économique est aussi une logique d'action, fondée sur une éthique. Mais avant d'être l'objet d'une réflexion, le libéralisme économique s'est d'abord inscrit comme une réalité dans les événements de l'histoire. À l'origine, il fut une réa […] Lire la suite

MARXISME - La théorie marxiste

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 741 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Classes et luttes de classes »  : […] Dans le Manifeste , Marx écrit : « L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes de classes. » Cette proposition doit être prise au sens fort : elle ne signifie pas que les luttes de classes ont été le principal phénomène qu'on puisse observer dans l'histoire ; ni même que les luttes de classes sont la cause profonde, plus ou moins directe, des phénomènes historiq […] Lire la suite

MATHÉMATIQUE ÉCOLE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • François ETNER
  •  • 2 774 mots

Dans le chapitre « Les grandes étapes de l'économie mathématique »  : […] En Angleterre, à la fin du xvii e  siècle, William Petty prône l'usage du calcul pour rationaliser l'action publique. Il nomme « arithmétique politique » sa méthode, l'appliquant à ce que l'on appellerait aujourd'hui de l'économie, de la démographie et de la statistique descriptives ( Political Arithmetick , 1690). On doit à ses disciples la loi de King, qui indique de combien varie le prix du bl […] Lire la suite

PHYSIOCRATES

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU
  •  • 4 077 mots

Dans le chapitre « La primauté de l'agriculture »  : […] Cette conception de l'économique conduit les physiocrates, par leur thème fondamental du produit net, à « sacraliser » la terre. Seule la terre restitue aux hommes une matière plus abondante qu'elle n'en reçoit d'eux. Erreur conceptuelle dénoncée par les économistes modernes, et qui provient du fait que pour Quesnay la richesse est matière : il refuse de voir en elle la résultante de cette qualité […] Lire la suite

QUESNAY FRANÇOIS (1694-1774)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 641 mots

Économiste français, fondateur de la première école systématique d'économie politique, F. Quesnay , reçu docteur en médecine en 1744 puis médecin consultant de Louis XV, ne publia aucun ouvrage avant l'âge de soixante ans ; il produisit d'ailleurs essentiellement des articles anonymes. Mais, à Versailles, où il bénéficiait du soutien de M me  de Pompadour, on trouvait autour de lui et de Jean C. M […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

U.R.S.S. Plan anticrise de Mikhaïl Gorbatchev accepté dans neuf des quinze républiques fédérées. 2-25 avril 1991

, déclenchées dans les mines depuis un mois, s'étendent à d'autres secteurs. Le 9, Mikhaïl Gorbatchev dresse devant le Conseil de la Fédération un tableau particulièrement sombre de la situation économique : baisse du revenu national de 12 p. 100 au premier trimestre de 1991, état catastrophique […] Lire la suite

U.R.S.S. Poursuite de l'agitation nationaliste et annonce de mesures de redressement économique. 4-25 septembre 1989

, un des derniers vieux brejnéviens encore au pouvoir. Le 9, Mikhaïl Gorbatchev prononce, à la télévision, une allocution dans laquelle il dresse un sévère tableau de la situation économique. Il annonce, pour y remédier, un programme d'assainissement « extraordinaire », comportant des points […] Lire la suite

Algérie. Approbation par référendum du programme de réformes. 3-28 novembre 1988

e congrès ordinaire du F.L.N. se tient à Alger. Dans son discours d'ouverture, le président Chadli brosse un tableau sans complaisance de la situation économique et sociale du pays et propose un ensemble de réformes, dont la création d'un Conseil constitutionnel. Après deux […] Lire la suite

Pour citer l’article

Annie L. COT, « TABLEAU ÉCONOMIQUE, François Quesnay - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tableau-economique/