TABLEAU DE PARIS, Louis Sébastien MercierFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une esthétique du pêle-mêle

La Préface précise l'ambition de ce qui ne s'appelle pas encore un reportage. Il s'agit de rendre sensible Paris dans la diversité, et non d'en dresser un inventaire ou un catalogue. Alors que les guides publiés pour les visiteurs ne connaissent que le décor de pierre et de prestige, Mercier déborde doublement ce cadre traditionnel du tableau d'une ville : dans l'espace et dans le temps. Spatialement, il regarde derrière les bâtiments royaux et religieux, s'aventure dans la ville bourgeoise et populaire, ne craint pas de pénétrer les bas-fonds. Chronologiquement, il cherche à voir le passé et le futur à travers le présent. Il n'est de ville que provisoire, palimpseste sans cesse effacé et récrit, bâti et démoli. À cette vision d'un Paris en mouvement correspondent les deux attitudes complémentaires du réformateur militant et du contemplateur mélancolique. Les encombrements et l'absence d'hygiène d'une ville encore largement médiévale sont condamnés à l'aune de l'espace lumineux imaginé dans L'An 2440. Mais on ne peut aérer et assainir la capitale qu'au prix de destructions. Paris est trop grand. Paysans et provinciaux qui y affluent vident le reste du royaume, le pouvoir absolu veut avoir tout le pays à portée du regard et de la main. Cet excès semble voué à la disparition, et le philosophe rêve mélancoliquement aux ruines futures de Paris et de Versailles.

Pour dire ce désordre, Mercier invente, à mi-chemin entre le livre et le journal, une écriture fragmentaire et kaléidoscopique, aléatoire et répétitive, faisant alterner le particulier et le panoramique. Le chroniqueur de la capitale écrit, selon sa propre formule, avec ses jambes. Son style est déambulatoire : le chapitre consacré aux Juifs de Paris suit celui qui concerne les petites écoles du Quartier latin ; des barrières de l'octroi, on enchaîne sur l'incendie de l'Opéra du 8 juin 1781 et les mesures de secourisme, puis sur les escrocs et les banquiers. L'écritu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur de littérature française à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Michel DELON, « TABLEAU DE PARIS, Louis Sébastien Mercier - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tableau-de-paris/