SYSTÈMES THERMODYNAMIQUES

HASARD & NÉCESSITÉ

  • Écrit par 
  • Ilya PRIGOGINE, 
  • Isabelle STENGERS, 
  • Universalis
  •  • 9 614 mots

Dans le chapitre « Les risques de la définition »  : […] L'enjeu de la question du hasard et de la nécessité était de savoir si le fait d'appartenir à une tradition qui ne se satisfait pas d'une recherche de connaissances « purement pragmatiques » et associe aux sciences les valeurs d'une recherche d'intelligibilité implique une relation privilégiée entre science et déterminisme. Jusqu'ici, on a pu constater ce privilège de fait et mesurer le prix dont […] […] Lire la suite

ISOTROPIE & ANISOTROPIE

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 737 mots

Au sens général du terme, une grandeur physique (macroscopique ou microscopique) est anisotrope, ou isotrope, selon qu'elle dépend ou non de la direction suivant laquelle on la mesure. Ainsi, la densité d'un corps homogène ou la fonction de distribution des vitesses à l'équilibre thermodynamique sont des grandeurs isotropes, tandis que cette même fonction de distribution en régime de transport es […] […] Lire la suite

STATISTIQUE THERMODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Alkiviadis GRECOS
  •  • 4 186 mots

L'interprétation de l'évolution des systèmes physiques nécessite à la fois les lois de la dynamique, classique ou quantique, et celles de la thermodynamique. Par conséquent, il est important de clarifier la relation entre dynamique et thermodynamique, et de formuler une théorie microscopique des processus irréversibles . En particulier, on souhaiterait obtenir une définition microscopique de l' en […] […] Lire la suite

SYSTÈMES OUVERTS, thermodynamique

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 1 675 mots

On attribue volontiers en physique le nom de système au modèle stylisé d'un milieu naturel en vue de simplifier son étude théorique. Le solide strictement indéformable, le fluide incompressible et le gaz parfait sont des exemples classiques de tels systèmes. En particulier, un système fermé désigne une portion invariable de matière ou, de la même façon, un ensemble donné de points matériels. Da […] […] Lire la suite

THERMODYNAMIQUE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard DIU
  •  • 6 036 mots

Dans le chapitre « Système isolé et variables d'état primitives »  : […] Un système thermodynamique isolé se voit interdire tout échange avec l'extérieur : ses parois sont fixes (aucun échange de volume), imperméables à toute particule (aucun échange de matière) comme à l'énergie (aucun échange de chaleur)... Ainsi, certaines grandeurs physiques gardent dans le système isolé des valeurs déterminées et servent de ce fait à caractériser son état thermodynamique. Ce sont […] […] Lire la suite

THERMODYNAMIQUE Processus irréversibles linéaires

  • Écrit par 
  • Jacques CHANU
  •  • 2 435 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Relations de réciprocité et minimum de la production d'entropie »  : […] Au voisinage de l'équilibre où J i  = 0 et où X i  = 0 (cf. équation 15), on peut admettre l'existence d'un lien linéaire entre les courants J i et les forces X i , soit, dans le cas de deux phénomènes irréversibles, Le domaine de validité peut être relativement étendu, comme pour les phénomènes de transport (loi linéaire de Fourier pour la conduction thermique ; loi de Fick pour la diffusion), […] […] Lire la suite

THERMODYNAMIQUE Processus irréversibles non linéaires

  • Écrit par 
  • Agnès BABLOYANTZ, 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Albert GOLDBETER, 
  • Grégoire NICOLIS, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 9 741 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Thermodynamique et dynamique »  : […] Dès son origine, le second principe a joué un rôle essentiel dans l'interprétation philosophique des concepts fondamentaux de la science. Henri Bergson considérait ce principe comme la plus « métaphysique » des lois de la nature, et A. Eddington associait l'entropie à la flèche du temps. Une question fondamentale consiste à réconcilier le concept d'irréversibilité exprimé par le second principe a […] […] Lire la suite