PLANÉTAIRES SYSTÈMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Distances des planètes au Soleil et loi de Titius-Bode

Distances des planètes au Soleil et loi de Titius-Bode
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Formation du système solaire selon James Jeans

Formation du système solaire selon James Jeans
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Principales étapes de la formation des planètes par accrétion

Principales étapes de la formation des planètes par accrétion
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Harmonie des mondes

La relation de Bode

En 1772, une découverte importante vient apporter de nouvelles lumières sur l'ordonnancement des planètes du système solaire. En Allemagne, Johann Elert Bode (1747-1826), directeur de l'Observatoire de Berlin, reprend à son compte une relation numérique liant les distances des planètes au Soleil. Découverte en 1741 par le philosophe allemand Christian Wolff, cette relation est précisée par son compatriote Johann Daniel Tietz (1729-1796, qui latinise son nom en Titius). S'inspirant de ces travaux, Bode publie une relation empirique qui décrit bien les distances respectives des planètes au Soleil (cf. tableau).

Distances des planètes au Soleil et loi de Titius-Bode

Distances des planètes au Soleil et loi de Titius-Bode

Tableau

Distances respectives des planètes au Soleil. Johann Elert Bode a publié une relation empirique qui décrit bien les distances respectives des planètes au Soleil (D, en ua) : D = 0,4 + (0,3 . 2n), où n prend successivement les valeurs - 8 pour Mercure, 0 pour Vénus, 1 pour la Terre, 2... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'absence de planète entre Mars et Jupiter incite les astronomes de la fin du xviiie siècle à scruter le ciel à la recherche d'un astre nouveau. C'est ainsi que William Herschel découvre fortuitement Uranus en 1781. Mais, en 1801, l'abbé Giuseppe Piazzi découvre Cérès, dont on sait aujourd'hui qu'il est le plus gros des astéroïdes avec un diamètre qui est estimé à 930 kilomètres. Par la suite, de nombreux petits corps sont trouvés, dont Pallas (520 km de diamètre), Vesta (530 km), Junon (240 km), etc., jusqu'à Icare (700 m) et Adonis (150 m). Ainsi, le système solaire dispose d'une véritable ceinture composée de plusieurs milliers d'astéroïdes. On voit nettement qu'à l'exception de Neptune, qui doit se faire remplacer par Pluton, la relation de Titius-Bode s'accorde bien avec la réalité.

La relation de Titius-Bode connaît un réel succès dans la communauté des astronomes de la fin du xviiie siècle, car elle « mathématise » ce qui était jusque-là considéré comme un processus aléatoire. Elle complète ainsi les analogies orbitales des différents corps du système solaire : coïncidence du plan des orbites planétaires avec l'équateur solaire (à 70 près), révolution dans le même sens et orbites presque circulaires. Toute règle souffrant une exception, Uranus est, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : ingénieur de recherche au C.N.R.S., astrophysicien à l'Observatoire de Meudon

Classification


Autres références

«  PLANÉTAIRES SYSTÈMES  » est également traité dans :

TRAPPIST-1, système planétaire

  • Écrit par 
  • Franck SELSIS
  •  • 1 773 mots
  •  • 3 médias

En orbite autour de la petite étoile rouge Trappist-1, sept exoplanètes (planètes gravitant autour d’une étoile autre que le Soleil) d’une taille similaire à celle de notre planète ont été détectées entre 2015 et 2017. Situé dans notre proche environnement galactique, à 39 années-lumière de la Terre (soit quelque 370 000 milliards de kilomètres), ce syst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trappist-1-systeme-planetaire/#i_48670

KEPLER, télescope spatial

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 666 mots
  •  • 1 média

Le télescope spatial Kepler est un satellite conçu par la N.A.S.A. pour détecter des systèmes planétaires dans notre région de la Galaxie. Mis sur orbite en mars 2009, c’est un télescope de 95 centimètres de diamètre à grand champ de vision qui enregistre continûment la brillance de plus de 150 000 étoiles afin de détecter les systèmes planétaires lointains et d’en faire un catalogue aussi détai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kepler-telescope-spatial/#i_48670

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique PROUST, « PLANÉTAIRES SYSTÈMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-planetaires/