VERBAL SYSTÈME, linguistique

ACCUSATIF, grammaire

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 108 mots

Dans une langue à flexion, l'accusatif est le cas qui s'oppose de façon minimale au nominatif : alors que celui-ci renvoie à l'origine du procès, l'accusatif exprime la position syntaxique du deuxième argument de la fonction verbe, lorsqu'il s'agit d'un transitif. L'emploi s'en est étendu à des prépositionnels aux diverses valeurs logiques et même à certains arguments circonstanciels avec le degré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accusatif-grammaire/#i_86527

ADVERBE

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 311 mots

L'une des parties du discours traditionnellement définie par sa propriété sémantique de modifier le contenu du prédicat ou de l'assertion, l'adverbe présente, en outre, la possibilité récursive de se combiner avec soi-même. Les difficultés de l'analyse proviennent surtout du fait qu'on ne prend pas toujours garde au point d'incidence de l'adverbe sur le reste de l'énoncé, ce qui entraîne à la fois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adverbe/#i_86527

AORISTE

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 47 mots

Temps de la conjugaison grecque n'indiquant pas de façon définie la date du procès, mais pouvant indiquer une action passée par rapport au présent, une action qui commence ou une action d'ordre général (aoriste d'expérience, sans aucune idée de temps). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aoriste/#i_86527

ARABE (MONDE) - Langue

  • Écrit par 
  • David COHEN
  •  • 9 436 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le système verbal. Les aspects »  : […] Le système verbal de l'arabe est fondé non pas sur l'expression du temps situé par rapport au moment de l'énonciation (passé, présent, futur), mais sur l'aspect du procès, selon qu'il est considéré comme achevé (exprimé par l' accompli ) ou comme inachevé (exprimé par l' inaccompli ), et cela quel que soit le moment où se réalise le procès relativement à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-langue/#i_86527

ASPECT, grammaire

  • Écrit par 
  • Catherine TRESSON
  •  • 314 mots

Si le temps grammatical situe chronologiquement l'énoncé, il n'en va pas de même de l'aspect, qui désigne le mode de déroulement du procès. On distinguera ainsi, parmi les différentes dualités du système aspectuel : le couple déterminé/indéterminé , qui oppose une action décrite quant à son but à un prédicat de valeur générale (il parle latin/il est bavard) ; le couple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aspect-grammaire/#i_86527

ASPECT, linguistique

  • Écrit par 
  • Jacques BOULLE
  •  • 962 mots

L'aspect est une catégorie verbale fondamentale, représentée dans toutes les langues, mais de façon diverse, car souvent combinée au temps, au mode, à la voix. Langage et activité humaine . Le langage fait écho aux préoccupations de l'être humain dans le monde. En nous et autour de nous, nous constatons des états (bien-être, faim, bon ou mauvais fonctio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aspect-linguistique/#i_86527

AUXILIAIRE, linguistique

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 620 mots

Un grand nombre d'éléments linguistiques qui font partie du constituant verbe sont traités par la grammaire traditionnelle comme des verbes, mais au comportement morphologique irrégulier, au contenu lexical moins plein, compensé par un rôle important dans la formation de certains temps ou voix de la conjugaison : on a pris l'habitude de les appeler auxiliaires. Moins une langue est flexionnelle, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auxiliaire-linguistique/#i_86527

BENVENISTE ÉMILE (1902-1976)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MILNER
  •  • 2 993 mots

Dans le chapitre « Vers le structuralisme »  : […] Conformément à la tradition saussurienne, la grammaire comparée se relie ainsi constamment à des hypothèses et des conclusions de portée générale. C'est par là d'abord que Benveniste prend sa place dans la révolution scientifique qu'a connue la linguistique au xx e  siècle et qui a reçu le nom de « structuralisme ». Du reste, le structuralisme eu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-benveniste/#i_86527

CAS, grammaire

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 204 mots

Dans les langues flexionnelles, chacune des marques morphologiques, dont l'ensemble est appelé flexion , et qu'on assigne à toute catégorie grammaticale faisant partie du syntagme nominal ou le représentant. Ce phénomène constitue le caractère formel et repérable de la rection , ou ensemble des rapports syntaxiques des éléments d'une construction, dont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cas-grammaire/#i_86527

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO
  • , Universalis
  •  • 17 098 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le verbe »  : […] Les langues de l'ouest s'opposent ici encore à celles de l'est. C'est en C.N.O. que la matière et les structures verbales sont le plus complexes, ainsi qu'en C.S., dans une moindre mesure. Le verbe y est pluripersonnel, exprimant par un indice matériel spécifique non seulement la « personne » du sujet, comme en français, mais aussi celle(s) du (ou des) compléments. Tandis que, par exemple, en fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caucase/#i_86527

CHAMITO-SÉMITIQUES LANGUES

  • Écrit par 
  • David COHEN
  •  • 2 791 mots

Dans le chapitre « L'énoncé »  : […] On peut répartir l'ensemble des formes en trois classes : les verbes, les nominaux, les particules. Dans un énoncé complet (sujet-prédicat), un nominal peut être sujet ou prédicat. Un verbe peut être prédicat d'un sujet nominal ou constituer par lui-même un énoncé complet. Un énoncé a donc toujours l'un des schèmes suivants : N + N ; V + N ; V (N désignant un nominal avec ses expansions, V un verb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langues-chamito-semitiques/#i_86527

COPULE, logique

  • Écrit par 
  • Barbara CASSIN
  •  • 261 mots

Du latin copula ( cum apio , « attacher avec, ensemble ») : « lien », puis « lien charnel », copule désigne dans nos langues indo-européennes le verbe « être » dans sa fonction de prédication, c'est-à-dire de lien entre un sujet et un attribut, ou prédicat, au sein d'une proposition. Cette fonction copulative ne s'étend pas seulement aux verbes qui modu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/copule-logique/#i_86527

FONCTION GRAMMATICALE ou FONCTION SYNTAXIQUE

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 280 mots

Dans le chapitre « Grammaires de dépendance et grammaires de constituants »  : […] La linguistique contemporaine a vu se développer diverses théories syntaxiques, dans lesquelles la notion de fonction occupe une place plus ou moins centrale selon les cas. Au tournant des années 1950-1960, deux grands types de grammaires ont été élaborés, que l'on a coutume de désigner respectivement sous les noms de « grammaires de dépendance » et « grammaires de constituants ». C'est à Lucien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonction-grammaticale-fonction-syntaxique/#i_86527

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le travail sur la langue »  : […] En matière de lexique, la rupture est totale, au xvii e siècle, avec les tendances observées au siècle précédent et qui ne réapparaîtront qu'au xviii e siècle. L'ascèse à laquelle on soumet la langue classique se traduit par la proscription de nombreux mots, comme déconfort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-la-langue-francaise/#i_86527

GRAMMAIRES (HISTOIRE DES) - Les grammairiens grecs

  • Écrit par 
  • Jean LALLOT
  •  • 2 796 mots

Dans le chapitre « Les « parties du discours » : la grammaire comme étude autonome »  : […] Le deuxième apport important du chapitre xx de la Poétique touche un point central – pour ne pas dire le point central – de la grammaire antique, celui des parties du discours . Nul doute qu'on ait observé depuis longtemps que, si parler consiste à assembler des mots, tous les mots formant le répertoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaires-histoire-des-les-grammairiens-grecs/#i_86527

INDO-EUROPÉEN

  • Écrit par 
  • Guy JUCQUOIS
  •  • 7 980 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Principaux caractères morphologiques et syntaxiques »  : […] Le caractère essentiel de la morphologie consistait en un système flexionnel très riche – où les mots étaient fléchis, à l'exception des mots-outils, invariables – et en une distinction précise entre le verbe et le nom. Chaque mot indo-européen fléchi se composait d'au moins deux morphèmes : la racine et la désinence. Entre ces éléments pouvaient se greffer un ou plusieurs suffixes. Chacun de ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeen/#i_86527

INJONCTION, linguistique

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 435 mots

On appelle injonction toute attitude énonciative destinée à obtenir de l'interlocuteur qu'il se comporte selon le désir du locuteur, qu'il s'agisse d'un ordre ou d'une défense. Dans la langue, le mode de l'injonction est, par excellence, l'impératif, qui ne connaît, de façon toute naturelle, que la deuxième personne, celle du destinataire du discours. C'est par un abus de langage qu'on parle de pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/injonction-linguistique/#i_86527

ISLAM (La religion musulmane) - Les sciences religieuses traditionnelles

  • Écrit par 
  • Chafik CHEHATA, 
  • Roger DELADRIÈRE, 
  • Daniel GIMARET, 
  • Guy MONNOT, 
  • Gérard TROUPEAU
  •  • 12 202 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les trois parties du discours »  : […] Les grammairiens arabes ont reconnu dans leur langue trois sortes de mots : le nom, l'opération et la particule. – Le nom est le mot qui s'applique à la chose et s'identifie à elle ; le nom ne signifie donc pas la chose, il est cette chose. C'est sous l'influence de la logique aristotélicienne que les grammairiens, à partir d'Ibn al-Sarrāǧ, distingueront le nom signifiant et la chose signifiée. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-sciences-religieuses-traditionnelles/#i_86527

LANGUES TYPOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 8 357 mots

Dans le chapitre « Définir une logique de la langue »  : […] Cette approche a le mérite de faire ressortir certains caractères des langues qui paraissent relever de constantes de la logique. Ainsi, on tend à observer dans les langues une tendance pour l'ordre SVO, car le sujet a logiquement tendance à précéder le prédicat ( BSL 2004, p. 281). De fait, on reconnaît, au moins depuis la philosophie du Moyen Âge, qu'un énoncé se distribue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typologie-des-langues/#i_86527

MODALITÉ, linguistique

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 706 mots

Terme de logique dont la linguistique fait deux emplois relativement distincts : pour A. Martinet, le mot désigne les déterminants grammaticaux du nom et renvoie à la classe des « actualisateurs » défini, indéfini, singulier, pluriel. Cette acception repose sur la distinction saussurienne entre langue et parole : pour devenir des éléments du discours, les noms sont soumis à la nécessité de passer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modalite-linguistique/#i_86527

MODALITÉS, logique

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 599 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La notion logico-linguistique de modalité »  : […] Traditionnellement, logiciens et philosophes appellent modalité toute modification d'une proposition par une expression de nécessité, de possibilité, d'impossibilité ou de contingence. Syntaxiquement, les expressions modales sont des fonctions qui, attachées à des phrases, forment des phrases (ainsi « nécessairement » attaché à la phrase « 2 + 2 = 4 » forme la phrase « nécessairement 2 + 2 = 4 ») […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modalites-logique/#i_86527

MODE, grammaire

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 237 mots

Terme emprunté par la grammaire à la logique, qui appelle « modale » une proposition dont l'assertion n'est pas nue, mais modifiée par la relation que le sujet énonciateur entretient avec sa propre assertion (classiquement, le nécessaire, le possible et leurs contraires). Le système verbal a étendu cette acception à la traduction, de façon différente selon les langues, d'une complexité d'attitudes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-grammaire/#i_86527

MORPHÈME

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 954 mots

Le terme morphème a au moins trois sens différents en linguistique. On l'a d'abord employé pour désigner l'unité repérable dans un complexe morphologique où se découpaient un élément porteur de sens (appelé lexème ; parfois, mais plus rarement, sémantème) et un autre, grammatical, signalant l'appartenance à l'une des parties du discours (nom, adjectif, verbe, etc.). Ainsi, les termes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morpheme/#i_86527

NOMBRE, linguistique

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 619 mots

À part de rares exceptions lexicalisées, tout substantif est susceptible d'être à volonté employé dans l'énoncé au singulier ou au pluriel. Dans certaines langues, on rencontre, en outre, la désignation d'une paire d'objets dénombrables, le « duel ». Mais la catégorie du nombre connaît rarement une partition plus fine, quoique, a priori, cela ne soit pas impossible. Catégorie grammaticale qui semb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nombre-linguistique/#i_86527

PERSONNE GRAMMATICALE

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 399 mots

Modalité portée, explicitement ou implicitement, par le verbe dans l'énoncé et renvoyant aux différents cas du schéma de communication. Si l'on envisage la phrase nominale, et sans tenir compte de certains éléments isolés qui peuvent à eux seuls fournir un énoncé complet (« déjà ? », « interdiction de prendre des photos »), plusieurs configurations sont possibles. On trouve d'abord le cas où l'éno […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/personne-grammaticale/#i_86527

PRÉDICAT, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 234 mots

Le terme « prédicat » a été repris par la linguistique à la tradition logique. Dès l'Antiquité, ce terme a été utilisé par les logiciens pour désigner l'attribut qui est prédiqué d'un sujet. Ainsi, dans le traité des Catégories , Aristote présente-t-il les dix catégories, c'est-à-dire les dix manières dont un attribut peut être prédiqué d'un sujet, dans le cadre d'une conc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predicat-linguistique/#i_86527

PRÉPOSITION

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 772 mots

On appelle « préposition » une des parties du discours, invariable et toujours liée à un syntagme qu'elle régit et précède immédiatement (c'est le cas le plus général et le terme même de pré-position l'atteste), qu'elle peut suivre (certains lui réservent alors la dénomination de postposition : en allemand, meiner Meinung nach , « d'après moi » ; en latin, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preposition/#i_86527

SLAVES

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE, 
  • Paul GARDE, 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 22 527 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le verbe »  : […] Le verbe slave a simplifié considérablement le système des temps et des modes de l'indo-européen. Il n'y a que trois modes : indicatif, impératif et conditionnel (ce dernier étant une forme analytique : russe pisal by « il écrirait » ou « il devrait écrire »). À l'indicatif, il n'y a en vieux slave que deux temps hérités, le présent et l'aoriste ( pišetu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves/#i_86527

SYNTAGME

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 372 mots

Le concept de syntagme, dans les théories structurales de la linguistique, s'oppose à paradigme et renvoie à la succession chronologique des unités mises en œuvre dans l'énoncé réalisé : au sens étroit, « renverrons » est un syntagme, car il consiste en une suite de quatre morphèmes, à savoir le préfixe (qui commute à cette place avec zéro), le radical lexical (qui pourrait être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syntagme/#i_86527

TEMPORALITÉ (littérature)

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 019 mots

De la notion de temporalité, on ne retient le plus souvent que la signification philosophique : elle désigne la dimension existentielle, vécue, du temps. Mais il s'agit aussi d'un terme grammatical qui indique la valeur ou le caractère temporels d'un fait de langue. Le linguiste Émile Benveniste l'emploie par exemple dans son étude des « relations d'auxiliarité » (reprise in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temporalite-litterature/#i_86527

TEMPS, grammaire

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 175 mots

Ensemble des marques morphologiques d'une conjugaison destinées à traduire la situation chronologique d'un procès, dans l'absolu, par rapport au locuteur ou à un autre procès. La division grammaticale du temps en trois moments, passé, présent, futur, correspond mal aux réalités linguistiques, et la situation temporelle à l'intérieur d'un énoncé est relativement indépendante des temps grammaticaux. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps-grammaire/#i_86527

VOIX GRAMMATICALES

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 560 mots

L'une des catégories de la conjugaison des verbes, appelée « voix », porte essentiellement sur l'orientation du procès. On ne peut guère que la définir différentiellement, en étudiant, pour une langue donnée, la manière dont les actants du procès se distribuent par rapport à celui-ci. Le degré zéro, ou si l'on veut la forme non marquée, est appelé « voix active » par la tradition, mais le terme ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voix-grammaticales/#i_86527


Affichage 

Canon de la forme verbale

tableau

Canon de la forme verbale arabe 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Canon de la forme verbale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau