SYSTÈME INTERNATIONAL D'UNITÉS (SI)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un système cohérent et universellement reconnu

Lors de l’adoption du SI en 1960, le BIPM devient le garant de l’uniformité du système mondial de mesures. En France, un décret du 3 mai 1961 rend ce système légal.

Le SI est inscrit dans la législation de la quasi-totalité des pays du monde. En pratique, chaque État décide par voie législative des règles relatives à l’utilisation des unités du SI au niveau national. Aux États-Unis, par exemple, qui furent parmi les dix-sept premiers États à adhérer à la Convention du mètre, l’utilisation du système métrique est légale depuis 1866. Si les unités usuelles américaines sont utilisées dans la vie courante, elles sont toutes définies à partir des unités SI et toutes les mesures sont traçables au SI qui est inscrit dans la loi américaine. L’Organisation internationale de métrologie légale (OIML), créée en 1955, veille à l’harmonisation des spécifications techniques des législations.

Le SI est un système cohérent car les unités sont exprimées sans facteur numérique de conversion interne au SI. En effet, à partir des sept unités de base, combinées d'après les relations algébriques qui lient les grandeurs correspondantes, on définit toutes les unités dérivées comme des produits de puissances de ces unités de base.

Certaines d’entre elles ont reçu des noms spécifiques. Ainsi, la combinaison particulière des unités de base kg m2 s2 est appelée joule (J) et exprime l'unité pour l’énergie sous toutes ses formes : le travail ou la quantité de chaleur.

Prenons maintenant l’exemple du watt (W). Cette unité dérivée, désignant la puissance ou le flux énergétique, correspond à 1 joule (soit 1 kg m2 s2) par seconde : 1 W = 1 J/s = 1 kg m2 s3.

Le SI n’est pas statique, il suit l’évolution de la science et des besoins de la société ou des utilisateurs. Ainsi plusieurs unités ont vu leur définition changer en fonction des progrès de la science. Le mètre, par exemple, a connu entre 1889 et 1983 trois définitions successives. La première relie, comme on l’a vu, l’unité à un objet, une barre de platine ir [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Le prototype international du kilogramme

Le prototype international du kilogramme
Crédits : BIPM

photographie

Le Système international d’unités (SI)

Le Système international d’unités (SI)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Le Système international d’unités (SI) fondé sur sept constantes de la nature

Le Système international d’unités (SI) fondé sur sept constantes de la nature
Crédits : Encyclopædia Universalis France

TAB

Les vingt-deux  unités dérivées du Système international ayant un nom spécial et un symbole particulier

Les vingt-deux  unités dérivées du Système international ayant un nom spécial et un symbole particulier
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : doctorante en histoire des sciences à l'université de Lorraine, chef du service exécutif et réunions, Bureau international des poids et mesures, Sèvres

Classification

Autres références

«  SYSTÈME INTERNATIONAL D'UNITÉS (SI)  » est également traité dans :

BIPM (Bureau international des poids et mesures)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 317 mots

Organisation internationale dont le rôle est d'assurer l'unification mondiale des mesures physiques et chimiques, et de les valider par rapport au Système international d'unités (SI). Elle a la responsabilité d'établir et conserver les étalons internationaux et de vérifier les étalons nationaux. Le BIPM fut créé par le traité diplomatique de la Convention du mètre, signé à Paris le 20 mai 1875. S […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Céline FELLAG ARIOUET, « SYSTÈME INTERNATIONAL D'UNITÉS (SI) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-international-d-unites-si/