IMMUNITAIRE SYSTÈME

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Le système immunitaire assume l'une des grandes fonctions physiologiques des Vertébrés : l'aptitude à la reconnaissance d'un nombre prodigieux de structures moléculaires distinctes, les antigènes. Un antigène est classiquement réputé « étranger » à l'organisme chez lequel il provoque une […] Lire la suite

SYSTÈME IMMUNITAIRE (ORIGINES DU)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 004 mots

Dans le monde animal, tous les organismes multicellulaires, y compris l'homme, possèdent lacapacité de se défendre contre les bactéries et les virus pathogènes. Pour ce faire, l'animal doit reconnaître l'« étranger », sans le confondre avec les cellules de son propre corps, puis l […] Lire la suite

ANIMAUX MODÈLES, biologie

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Emmanuelle SIDOT
  •  • 9 484 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Une certaine irréductibilité humaine  »  : […] On peut enfin se demander pourquoi les résultats sont si souvent discordants entre l'homme et « l'animal modèle de », et ce que cela signifie en termes d'identité et de différence. Un élément de réponse se trouve dans l'accumulation des différences entre les deux génomes. Tout organisme est issu de l'assemblage de molécules relativement ubiquitaires entre espèces. Ces assemblages assurent les mêm […] Lire la suite

ANTICORPS ET IMMUNITÉ HUMORALE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 202 mots

En 1888, à Paris, Émile Roux et Alexandre Yersin démontraient que le pouvoir pathogène du bacille diphtérique était dû à une toxine plutôt qu'à la bactérie elle-même. Cette observation fut rapidement étendue au cas du tétanos. Il fallut deux ans à Emil Von Behring à Berlin et à ses collègues Kitasato et Wernicke, à partir de 1890, pour montrer que le sang de sujets immunisés contre la diphtérie ou […] Lire la suite

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 370 mots
  •  • 5 médias

Dans son acception la plus générale, le terme antigène désigne toute espèce moléculaire d'origine biologique ou synthétique qui, au contact de cellules appropriées du système immunitaire d'un organisme animal donné, appelé hôte ou receveur, est reconnue par ces cellules et provoque un processus impliquant leur activation, connue sous le nom de réaction immunitaire , caractérisée par la synthèse […] Lire la suite

ASTHME ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 487 mots
  •  • 1 média

L’asthme et d’autres maladies allergiques du système respiratoire, comme les rhinites allergiques, sont en augmentation depuis plusieurs dizaines d’années dans presque tous les pays. On peut même, selon Thomas Platts-Mills, un allergologue de l’université de Virginie, tenir l’asthme pour une sorte d’épidémie qui ne cesse de se développer depuis 1870. Le phénomène est particulièrement criant chez […] Lire la suite

CANCER - Cancers et virus

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS, 
  • Sylvie ROGEZ
  •  • 5 646 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Autres mécanismes  »  : […] Si le pouvoir oncogène de certains virus est avéré, il ne faut pas négliger l'intervention de facteurs liés à l'hôte. Ainsi, les mécanismes immunitaires jouent un rôle majeur dans l'évolution des pathologies malignes. Les sujets immunodéprimés présentent un risque accru de cancer. Si le virus de l'immunodéficience humaine (HIV) ne possède pas lui-même d'oncogènes, le déficit immunitaire induit f […] Lire la suite

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 5 113 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le système immunitaire reconnaît les cellules tumorales »  : […] Le système immunitaire a pour fonction de nous protéger de tout ce qui pourrait être perçu comme étranger à l’organisme, à savoir des agents pathogènes comme des virus ou des bactéries. Du fait des nombreuses mutations qui s’accumulent lors de la croissance tumorale et qui se traduisent par la synthèse de protéines modifiées, les cellules malignes peuvent également être considérées comme étrangèr […] Lire la suite

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les réseaux des animaux »  : […] L’intégration des activités des différents types cellulaires chez les vertébrés est principalement réalisée par les trois grandes fonctions de relation : le système nerveux, le système endocrinien et le système immunitaire. Aux niveaux moléculaire et cellulaire, les frontières entre ces trois systèmes sont très floues car les acteurs moléculaires et les mécanismes impliqués sont souvent communs e […] Lire la suite

DENDRITIQUES CELLULES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 236 mots
  •  • 1 média

En 1868, Langerhans décrivait dans la peau des cellules hérissées de très nombreux prolongements cytoplasmiques : les cellules dendritiques . Longtemps peu étudiées, elles ont pris une importance croissante en immunologie en raison de leur rôle dans toutes les étapes de l'immunité (J. Banchereau et R. M. Steinman, « Dendritic Cells and the control of immunity », in Nature , 392, pp. 245-252, 1998) […] Lire la suite

ENDOMÉTRIOSE

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 2 834 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un tissu utérin devenu ectopique  »  : […] Si on ne s’est pas toujours intéressé à l’endométriose, c’est probablement parce que cette maladie est associée aux règles, sujet encore parfois tabou dans nos sociétés. Même si elle peut altérer considérablement la vie de certaines patientes, il s’agit aussi d’une maladie bénigne. Par ailleurs, la maladie reste difficile à reconnaître, car ses formes d’expression sont très hétérogènes et on ne di […] Lire la suite

HISTOCOMPATIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean DAUSSET, 
  • David GRAUSZ
  •  • 4 807 mots
  •  • 4 médias

On sait que le patrimoine génétique humain est porté par un ensemble de vingt-trois paires de chromosomes sur lesquels existent quelques milliers de gènes. Chacun d'eux est situé à un emplacement défini ou locus. Un locus peut être occupé par un gène invariable, quant à sa structure, dont le produit est le même chez tous les hommes. En revanche, très souvent, le gène présentera des variantes (ou […] Lire la suite

IMMUNITÉ INTESTINALE

  • Écrit par 
  • François GERBE, 
  • Emmanuelle SIDOT
  •  • 5 196 mots
  •  • 7 médias

Les muqueuses, au sens large du terme, regroupent les tissus cellulaires qui, en continuité de la peau, recouvrent les cavités de l’organisme, tube digestif, vagin, poumons en particulier. Les muqueuses agissent comme de réelles interfaces entre l’hôte et son environnement, en participant aux échanges de gaz dans les voies aériennes, à l’absorption des nutriments au sein du tractus intestinal, et […] Lire la suite

IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Pierre GRABAR
  •  • 5 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La notion de système immunitaire »  : […] Le fonctionnement et le maintien de l'intégrité (homéostasie) de nombreux systèmes physiologiques vitaux, nerveux, immunitaire, endocrinien, etc., et, plus généralement, des organismes eux-mêmes chez les animaux pluricellulaires (Métazoaires), mettent en jeu des ensembles cellulaires et moléculaires de complexité variable intégrés et régulés. Il s'agit de véritables circuits de communications inte […] Lire la suite

JERNE NIELS KAJ (1911-1994)

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 1 136 mots

Né à Londres en 1911 de parents danois originaires du Jutland, Niels Kaj Jerne, Prix Nobel de médecine en 1984, membre associé étranger de l'Académie des sciences, a été l'un des immunologistes les plus éminents de la seconde moitié du xx e  siècle. Son œuvre théorique et expérimentale, dont la portée heuristique a été considérable, s'inscrit essentiellement dans la problématique des mécanismes f […] Lire la suite

MACROPHAGES

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 929 mots

Les macrophages sont de grandes cellules situées en sentinelle dans des « postes » toujours proches de l'extérieur du corps afin de capter et d'intercepter toute particule étrangère. Ils représentent donc des éclaireurs à l'affût, prêts à intercepter tout ennemi. Ils dérivent de la même cellule souche que les polynucléaires (lignée myéloïde fabriquée dans la moelle osseuse). Alors que les polynucl […] Lire la suite

MEMBRANES CELLULAIRES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 814 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'endocytose à récepteurs »  : […] Les amibes sont capables de lancer des pseudopodes et d'englober une micro-goutte du milieu extracellulaire qui contient leur alimentation, bactéries et fragments divers. On parle de pinocytose, un phénomène général mais non spécifique. En 1886, lors de son séjour au laboratoire de biologie marine de Messine, Elie Metchnikoff observe que des cellules de l'intestin d'une étoile de mer sont capable […] Lire la suite

MICROBIOME HUMAIN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 816 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Conséquences du déséquilibre entre populations bactériennes »  : […] Dans une optique darwinienne simple, on peut penser que, puisque le microbiote intestinal (dont il va surtout être question ici) est différent des divers mondes bactériens (du corps et de l’environnement) qui l’entourent, c’est qu’il a été sélectionné d’une façon ou d’une autre sur la base de sa relation avec l’hôte et des conditions propres à cet écosystème. S’il en est ainsi, à quoi sert-il ? D […] Lire la suite

PHAGOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Béatrice DESCAMPS-LATSCHA
  •  • 3 736 mots
  •  • 4 médias

C'est au zoologiste Élie Metchnikoff , venu de Russie en 1886 pour travailler à l'Institut Pasteur et Prix Nobel de médecine en 1908, que l'on doit la première description des cellules capables d'incorporer dans leur cytoplasme des particules inertes et de les digérer. Il devait les baptiser phagocytes (de phagein , manger et kytos , cellule) et attribuer à leur activité – la phagocytose – un r […] Lire la suite

PHAGOCYTOSE ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

On peut dire que, après la découverte de l'immunisation induite préventive (Jenner, 1796), la découverte de l'immunité cellulaire par le savant d'origine ukrainienne Ilia Metchnikov (1845-1916) a constitué la deuxième étape importante dans la mise en place de l'immunologie. Selon une logique toute darwinienne, Metchnikov pensait que les mécanismes d'ingestion que l'on peut observer chez de nombre […] Lire la suite

PHYLOGÉNOMIQUE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 010 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les tuniciers à l'origine des vertébrés ? »  : […] Depuis Haeckel, on affirme que les embryons de tuniciers, comme les vertébrés, possèdent une chorde. Cela aurait pu n'être qu'une ressemblance. L'examen du génome d'un tunicier ( Ciona intestinalis ) et celui des protéines exprimées lors de son développement montrent que la moitié des 182 gènes connus pour participer à la mise en place de la chorde chez les vertébrés se retrouvent chez ce tunicier […] Lire la suite

PNEUMONIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 3 222 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Modalités d’infection du poumon »  : […] L’infection du poumon provient généralement de l’aspiration d’agents infectieux présents dans le nez ou la gorge, ou de l’inhalation de microgouttelettes expectorées par des personnes infectées. L’organisme possède des mécanismes de défense pour protéger les poumons de l’invasion microbienne. Il s’agit du système immunitaire dit mucosal, qui détruit les germes, mais aussi des cils et du mucus (ap […] Lire la suite

POISSON-ZÈBRE ou DANIO RERIO

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LEVRAUD
  •  • 2 411 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Quelques découvertes faites grâce au poisson-zèbre  »  : […] La littérature scientifique faisant référence au danio zébré est pléthorique (plus de 30 000 articles publiés de 1995 à juillet 2017). On en donnera ici seulement quelques exemples. La biologie du développement est le premier domaine où l’utilisation de ce poisson a eu un impact majeur, dès les années 1990. La caractérisation de mutants a permis d’identifier les principaux signaux moléculaires qu […] Lire la suite

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2018

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 1 194 mots
  •  • 1 média

Le prix Nobel de physiologie ou médecine a été attribué le 1 er  octobre 2018 à l’Américain James P. Allison et au Japonais Tasuku Honjo pour leurs travaux ayant permis de faire avancer la connaissance dans le traitement du cancer . Ces deux chercheurs ont montré comment des protéines présentes sur certaines cellules immunitaires peuvent être utilisées pour manipuler le système immunitaire d’un p […] Lire la suite

PROTÉASOME

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Universalis
  •  • 2 175 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le complexe 11S »  : […] Le deuxième complexe pouvant se lier sur le protéasome 20S est le régulateur 11S. Il est composé de deux types de sous-unités appelées PA28, α et β, induites par l'interféron-γ, et organisées en anneaux hétéroheptamérique ou hétérohexamérique. Le protéasome 26S peut détruire les protéines étrangères comme les protéines virales synthétisées dans la cellule, le rôle du régulateur 11S étant alors d' […] Lire la suite

RATE

  • Écrit par 
  • Jean-Didier RAIN
  •  • 2 757 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fonctions immunologiques »  : […] La rate est le site le plus efficace pour la phagocytose . Sa circulation ralentie permet un temps de contact plus long et une efficacité accrue de la phagocytose. Quand les bactéries atteignent la circulation, le système réticulo-endothélial joue un rôle capital. Le site de clairance dans le système réticulo-endothélial est dépendant de la présence d' anticorps antibactériens spécifiques. En l'a […] Lire la suite

RÉPONSE IMMUNITAIRE

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 1 205 mots

Les défenses immunologiques ont pour objectif de rejeter spécifiquement tout élément étranger à l'organisme. À cet effet, il faut capter l'information, reconnaître ce qui est propre à l'étranger, transmettre cette information aux agents défensifs en activant des effecteurs spécifiques qui vont détruire les particules étrangères. Toutes ces étapes font intervenir des cellules spécialisées qui appar […] Lire la suite

SANG - Composition et propriétés

  • Écrit par 
  • Alain COSSON, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 4 055 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le système de défense immunitaire »  : […] Le sang est la voie la plus facile pour étudier le système de défense immunitaire. Il existe schématiquement deux types d'immunité. L' immunité humorale est liée à la synthèse d' anticorps dirigés contre l'antigène. Les anticorps sont des immunoglobulines dont il existe trois types principaux : IgG, IgA, IgM, sécrétés par des cellules spécialisées, les plasmocytes dérivés de certains lymphocytes […] Lire la suite

SOI ET NON-SOI, immunologie

  • Écrit par 
  • Pierre SONIGO
  •  • 1 353 mots

À la suite des vaccinations initiées par Edward Jenner et Louis Pasteur, deux notions avaient frappé les esprits au début du xx e  siècle. La première est la notion de spécificité prophylactique : le vaccin contre la variole protège de la variole, le vaccin contre la rage protège de la rage, etc. La seconde est celle de l'apprentissage ou de la mémoire : pour reconnaître les microbes et les détru […] Lire la suite

TEMPÊTE CYTOKINIQUE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle SIDOT
  •  • 2 581 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire naturelle d’une tempête cytokinique »  : […] En temps normal, lorsqu’un agent étranger entre dans le corps, le système immunitaire va éliminer l’intrus. Cette réponse immunitaire se déroule en trois phases. La première correspond à la mise en place d’une réponse inflammatoire à la suite de la reconnaissance de l’agent étranger par le système immunitaire inné. Suivent le recrutement de nombreuses cellules du système immunitaire et la présent […] Lire la suite

VIRUS NEUROTROPES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 6 177 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Accès direct au système nerveux central »  : […] Le système nerveux central n’est pas seulement protégé des chocs mécaniques par la boîte crânienne. Il est également relativement isolé du reste du corps par une organisation cellulaire appelée barrière hémato-encéphalique qui protège notamment le cerveau des toxines, des hormones et des agents pathogènes circulant dans le sang. Cette barrière, véritable complexe composé de cellules endothéliales […] Lire la suite


Affichage 

Cellules B : Cytochimie

tableau : Cellules B : Cytochimie

tableau

Caractéristiques cytochimiques des cellules B au cours des principales étapes de leur différenciation 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Système immunitaire

vidéo : Système immunitaire

vidéo

Mécanismes de défense assurés par les globules blancsLes êtres vivants sont exposés à une multitude de micro-organismes nocifs, tels que les virus, les bactéries ou les parasites Contre ces agents infectieux, ils sont dotés d'un système immunitaire qui les protègeQuand un micro-organisme... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Association de deux gènes constants

dessin : Association de deux gènes constants

dessin

Exemple de réarrangements géniques chez la souris conduisant à la synthèse de 2 molécules de classes distinctes, lgM et lgG2a, exprimant la même spécificité de reconnaissance Les gènes H, constitués sur l'ADN germinal en 4 ensembles distincts, VH, D, JH et CH, se réarrangent au cours de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cellules T : antigènes de différenciation

tableau : Cellules T : antigènes de différenciation

tableau

Principaux antigènes de différenciation des cellules T (le terme CD, en nomenclature internationale «Cluster of differenciation», sert à la désignation de ces antigènes) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Couple réaction immunitaire-vaccination

dessin : Couple réaction immunitaire-vaccination

dessin

La vaccination permet d'acquérir une immunité spécifique artificielle vis-à-vis d'un antigène donné en s'appuyant sur le principe de mémoire du système immunitaire Elle consiste à mettre en contact l'organisme avec de très faibles doses de virus ou de bactéries atténués et inoffensifs... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Distribution des leucocytes du sang

dessin : Distribution des leucocytes du sang

dessin

Distribution des leucocytes du sang selon leur capacité de diffraction de la lumière aux petits angles (FAS) et à 90° (RAS) On note la séparation des plages correspondant aux lymphocytes, aux monocytes et aux polynucléaires (doc G Cordier, université Claude Bernard, Lyon) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

IgA, sécrétoire du colostrum

dessin : IgA, sécrétoire du colostrum

dessin

Représentation schématique de la structure d'IgA sécrétoire du colostrum Chaque molécule d'IgA sécrétoire est formée de deux molécules d'IgA monomérique de constante de sédimentation 7S Elles sont reliées entre elles, au niveau de leur fragment constant Fc, par la chaîne de jonction J,... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Immunoglobuline IgG1 humaine : modèle linéaire

dessin : Immunoglobuline IgG1 humaine : modèle linéaire

dessin

Modèle linéaire d'une immunoglobuline lgG1 humaine Le segment noir au centre des chaînes H assure une certaine flexibilité entre les fragments F ab et F c et continue la « région charnière » de la molécule 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Immunoglobuline IgG1 humaine : représentation tridimensionnelle

dessin : Immunoglobuline IgG1 humaine : représentation tridimensionnelle

dessin

Représentation tridimensionnelle schématique de l'lgG1 humaine, organisée en domaines globulaires compacts On notera l'existence d'un pont disulfure intracaténaire à l'intérieur de chaque domaine et qui contribue à en stabiliser la structure 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Peter Medawar

photographie : Peter Medawar

photographie

Le biologiste britannique Peter Brian Medawar (1915-1987) Spécialiste de l'immunologie, il reçoit le prix Nobel de médecine en 1960, qu'il partage avec l'Australien Franck Burnet (1899-1985), pour la découverte du phénomène de tolérance 

Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Robert Koch

photographie : Robert Koch

photographie

Le savant allemand Robert Koch (1843-1910), Prix Nobel de médecine en 1905, a découvert le bacille qui porte son nom, l'agent de la tuberculose, ainsi que le vibrion cholérique 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Cellules B : Cytochimie

Cellules B : Cytochimie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Système immunitaire

Système immunitaire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Association de deux gènes constants

Association de deux gènes constants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cellules T : antigènes de différenciation

Cellules T : antigènes de différenciation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Couple réaction immunitaire-vaccination

Couple réaction immunitaire-vaccination
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Distribution des leucocytes du sang

Distribution des leucocytes du sang
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

IgA, sécrétoire du colostrum

IgA, sécrétoire du colostrum
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Immunoglobuline IgG1 humaine : modèle linéaire

Immunoglobuline IgG1 humaine : modèle linéaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Immunoglobuline IgG1 humaine : représentation tridimensionnelle

Immunoglobuline IgG1 humaine : représentation tridimensionnelle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Peter Medawar

Peter Medawar
Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Robert Koch

Robert Koch
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie