SYRIE, histoire jusqu'en 1941

ALAOUITES ou NUṢAYRĪS

  • Écrit par 
  • Jaafar AL-KANGE
  •  • 1 303 mots

La secte shī‘ite des Nuṣayrīs (An-Nuṣayriyya), qu'on appelle plus couramment Alaouites (Alawites), représente environ 11 p. 100 de la population syrienne. Elle est implantée principalement dans la région montagneuse du djebel Anṣariyya (anciennement as-Summāk), au nord de l'est côtier du pays. Les Alaouites shī‘ites de Syrie, qui ont donné à la nation son élite dirigeante, sont à distinguer de ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alaouites-nusayris/#i_6784

ANCIEN EMPIRE HITTITE, en bref

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 170 mots
  •  • 1 média

À la suite de la fondation, au xix e  siècle avant J.-C., d'un premier royaume considéré par la tradition mythique comme l'ancêtre du royaume hittite, une séquence dynastique mène au roi Labarna, généralement considéré comme le fondateur de l'ancien empire (— 1680-— 1500) établi au cœur même du plateau anatolien. Une vigoureuse politique d'expansi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ancien-empire-hittite-en-bref/#i_6784

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « Les premiers califes »  : […] Sous les trois premiers califes, Abou Bekr, ‘Omar et ‘Othmān, l'Arabie connut une période de prospérité et de richesse grâce au butin que les conquérants de la Syrie, de l'Irak et de l'Égypte envoyaient à La Mecque et à Médine. Mais le luxe entraîna un relâchement des mœurs dont on rendit responsable ‘Othmān, qui fut assassiné en 35/656. Par ailleurs la désignation de ‘Ali, gendre et cousin de Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/#i_6784

ARAMÉENS

  • Écrit par 
  • R.D. BARNETT
  •  • 1 903 mots
  •  • 1 média

On groupe, sous le nom d'Araméens, une confédération de tribus qui parlaient un langage nord-sémitique et qui, entre le xi e et le viii e  siècle avant J.-C., occupèrent le pays d'Aram, région englobant des territoires assez étendus au nord de la Syrie. À la même époque, certaines de ces tribus, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arameens/#i_6784

ASSYRIE

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA, 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 9 702 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le second empire assyrien (IXe-VIIe s.) »  : […] Les Araméens de Haute-Mésopotamie finissent par se fixer dans les villes, et leurs frères, nomades à peine sortis du désert, préfèrent se diriger vers la Babylonie mal défendue ; le peuple assyrien profite alors du relâchement de ses ennemis pour passer à son tour à l'offensive. Il avait déjà manifesté sa dureté au xiii e siècle, mais il a mainte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assyrie/#i_6784

AYYŪBIDES (XIIe-XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 1 581 mots
  •  • 1 média

Famille princière dont les membres régnèrent sur l' Égypte, la Syrie, la Mésopotamie et le Yémen, les Ayyūbides tirent leur dénomination du Kurde Ayyub, père du monarque connu en Europe sous l'appellation de Saladin, calquée sur son surnom arabe Salah al-din. Ce dernier avait installé le nouveau régime en Égypte, sans bruit, ordonnant de substituer dans le prône le nom du pontife sunnite de Bagda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ayyubides/#i_6784

BĀNYĀS

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 124 mots
  •  • 1 média

Ville de Syrie, Bānyās est située sur la côte méditerranéenne ; elle était connue sous le nom de Balanea à l'époque phénicienne et sous celui de Leucas à l'époque grecque. Les croisés s'établirent à Bānyās en 1098 et construisirent à proximité, sur un éperon rocheux qui domine la mer, le formidable château de Mārkāb (Margat), défendu par les Templiers jusqu'en 1285. Ce château reste, avec le krak […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banyas/#i_6784

BOSRĀ, anc. BOSTRA

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 245 mots
  •  • 1 média

Ville située dans le sud-ouest de la Syrie, à trente kilomètres de la frontière syro-jordanienne. Citadelle déjà importante du royaume nabatéen, Bosrā (Buṣrā) se développe après son rattachement à l'Empire romain (105-106). Elle devient la capitale de la province romaine d'Arabie, et, comme telle, une importante base militaire, sous le nom de Nova Trajana Bostra. Elle est aussi un grand centre car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosra-bostra/#i_6784

CALIFAT FATIMIDE DU CAIRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 339 mots

969 Djawhar conquiert l'Égypte pour le compte d'al-Mu‘izz, calife fatimide de Kairouan. Il fonde al-Qāhira (« la Victorieuse », Le Caire). 972 La Grande Mosquée d'al-Azhar, au Caire, est achevée. 973 Arrivée du calife et installation dans la nouvelle ville palatiale du Caire. 1001 Pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/califat-fatimide-du-caire-reperes-chronologiques/#i_6784

DAMAS

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 3 389 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'époque préislamique »  : […] Au xv e  siècle avant J.-C., Damas, où l'installation humaine remonte au moins au IV e  millénaire, est conquise par Thoutmès III. Au xi e , elle est la capitale du pays d'Aram et son temple de Hadad jouit d'un grand prestige. À partir de la conquête d'Alexandre (333 av. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/damas/#i_6784

DRUZES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 2 152 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Élaboration d'un système religieux »  : […] L'origine de la secte druze se situe sous le règne du calife fatimide d'Égypte, al-Ḥākim (996-1021) qui, à la fin de sa vie, prétendit être une incarnation divine. Cette idée fut admise par un certain nombre de fidèles, qui se groupèrent autour de l'un de ses vizirs, al-Darazī ; celui-ci a donné son nom à la secte : Daraziyya ou Durziyya, d'où Druze. Darazī, poussant à l'extrême les théories dogm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/druzes/#i_6784

ÉGYPTE - L'Égypte arabe

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 8 895 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Saladin et l'apogée des Ayyoubides »  : […] La puissance ayyoubide était née, et son originalité se fit sentir dans tous les domaines : militaire, par la mise en œuvre de toutes les ressources pour chasser les croisés de Syrie ; religieux, par la suppression du shi‘isme et l'institution d'un enseignement unifié à l'aide de la madrasa  ; artistique, par la forme plus austère de l'architecture et une décoration plus proc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-arabe/#i_6784

ÉGYPTE - L'Égypte coloniale

  • Écrit par 
  • Nada TOMICHE
  •  • 6 521 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Politique extérieure »  : […] La Porte fait pression pour l'entraîner dans les guerres où elle est engagée. Dans l'espoir de recevoir les faveurs de son suzerain sous forme d'acquis territoriaux, par ambition personnelle et amour du prestige aussi, Muḥammad ‘Alī accepte. Pendant sept ans, de 1811 à 1818, ses troupes combattent les Wahhābites d'Arabie et occupent les villes saintes de l'Islam : La Mecque et Médine (1812). Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-coloniale/#i_6784

EMPIRE HITTITE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 260 mots

Fin du xix e siècle avant J.-C. Selon des textes légendaires, Anitta, roi de Kussar, s'empare de Hattusha (Bogazköy), mais il n'en fait pas sa capitale ; cette action passe pour être la première apparition des Hittites en Anatolie. — 1680-— 1650 Labarna, premier roi de l'ancien empire, en fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-hittite-reperes-chronologiques/#i_6784

FĀṬIMIDES

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 1 277 mots
  •  • 2 médias

Les Fāṭimides, dynastie de califes shi‘ites descendant de Fāṭima, fille du prophète Mahomet, règnent en Afrique du Nord (de 910 à 969), puis en Égypte (de 969 à 1171) . C'est une curieuse histoire que celle de ces monarques qui, portés au pouvoir par la propagande révolutionnaire des Ḳarmates isma‘īliens, consolident leur puissance par la plus intransigeante des dictatures, califienne ou viziriell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fatimides/#i_6784

FAYṢĀL Ier (1885-1933) roi d'Irak (1921-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 602 mots

Homme d'État arabe, leader nationaliste et roi d'Irak (1921-1933), né le 20 mai 1885 à La Mecque, mort le 8 septembre 1933 à Berne. Faysal est le fils de Husayn ibn 'Ali, émir et grand chérif de La Mecque qui dirige le Hedjaz de 1916 à 1924. La Première Guerre mondiale fournit une occasion de rébellion pour de nombreux dirigeants arabes qui en sont venus à haïr la domination ottomane. Parmi ceu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faysal-ier/#i_6784

HAMDANIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 974 mots

Famille arabe, les Hamdanides ont donné naissance au x e siècle à deux petites dynasties, l'une à Mossoul, l'autre à Alep où a vécu le personnage le plus illustre de cette famille, l'émir Sayf al-Dawla. Descendants de ‘Adī b. Ousāma b. Taghlib (d'où le nom de Taghlibides qui leur a parfois été donné), les Hamdanides apparaissent dans l'histoire a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamdanides/#i_6784

HĀRŪN AL-RASHĪD (766-809) calife ‘abbāside (786-809)

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 825 mots
  •  • 1 média

Le règne du cinquième calife ‘abbāside marque un tournant crucial dans l'histoire du califat : il amorce la longue décadence de l'empire islamique. Troisième fils d'al-Mahdī, Hārūn al-Rashīd restera longtemps sous l'influence de sa mère, al-Khayzurān, une esclave yéménite affranchie. Son enfance se passe dans le luxe et la facilité. Soumis à son tuteur et précepteur Yahyā ben Khālid al-Barāmika, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harun-al-rashid/#i_6784

HAURAN ou HAOURĀN

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 378 mots

Plaine fertile du sud-ouest de la Syrie, le Hauran (ou Ḥawrān, ou Haourān) s'étend sur 100 kilomètres du nord au sud et sur 75 kilomètres d'est en ouest. Les champs de laves du Ledja et les hauteurs de Kissoué le séparent au nord du bassin de Damas ; il est limité à l'ouest par le mont Hermon et les collines du Golan, à l'est par le djebel Druze et au sud par les gorges du Yarmouk et la frontière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hauran-haouran/#i_6784

HITTITES

  • Écrit par 
  • Maurice VIEYRA
  •  • 7 199 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les royaumes néo-hittites »  : […] Toutefois, l'histoire des Hittites ne prend pas fin avec la disparition de l'empire et la destruction de Hattousas. Dans les provinces orientales et méridionales de ce qui avait été autrefois conquêtes impériales, la civilisation hittite se survivra, sous des formes quelque peu modifiées, pendant plus de cinq siècles. L'écriture hiéroglyphique, qui note un dialecte louwite, connaît une très large […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hittites/#i_6784

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Les premiers « Homo sapiens » »  : […] Que ce soit sur le continent africain, ou sur le continent asiatique, il semble aujourd'hui qu'une transition locale entre Homo erectus et Homo sapiens ait eu lieu. L'Homme moderne serait-il donc né en plusieurs endroits du globe ? Certains scientifiques pensent plutôt qu'il serait né en un endroit unique (plutôt l'Afrique), d'où il se serait répandu à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_6784

HOMS

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 405 mots
  •  • 1 média

Ville de Syrie, située à l'est de l'Oronte, à l'entrée de la dépression qui sépare les monts du Liban et ceux du djabal ‘Ansāriyya, Homs (en arabe Ḥimṣ) contrôle donc la route qui va de la Méditerranée au golfe Arabique en passant par Palmyre. De nombreuses batailles se sont livrées sous ses murs : en 272, les armées romaines y triomphent de la reine de Palmyre, Zénobie ; en 1281, les Mamelouks y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homs/#i_6784

IBN ṬŪLŪN AḤMAD (835-884)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 361 mots

Fils d'un esclave turc, Ibn Ṭūlūn parvient, alors qu'il est général dans la garde califale, à s'attribuer le pouvoir en Égypte et en Syrie. Un rapide examen de la situation du califat ‘abbāside à cette époque permet d'expliquer ce succès. L'assassinat d'al-Mutawakkil en 861 amorce la dislocation politique du califat. Si l'anarchie et les troubles qui s'ensuivent expliquent en partie la décadence d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahmad-ibn-tulun/#i_6784

ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 10 444 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'expansion hors d'Arabie »  : […] Si, au lendemain même de la mort de Muḥammad, des sécessions se produisirent parmi les tribus bédouines, mal assimilées à la communauté, rapidement, Abou Bakr, successeur du Prophète, a refait l'unité de l'Arabie et affirmé la suprématie de l'islam : ce fut à la fois une guerre de conquête et une entreprise religieuse, qui devait en quelque sorte servir de répétition à des actions plus ambitieuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-de-mahomet-a-la-fin-de-l-empire-ottoman/#i_6784

MONGOLIE, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 17 559 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La reprise de la conquête du monde »  : […] Jusqu'à la mort de Möngke (1259), cependant, l'unité de l'Empire va être à peu près maintenue, malgré de graves dissensions internes, et la conquête du monde se poursuivra inexorablement, menée par l'ensemble des représentants des diverses branches rivales. La première campagne du règne d'Ögödei fut conduite en Chine du Nord et marqua la fin des Jin, délogés de leurs dernières possessions dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongolie-histoire/#i_6784

PALMYRE

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  • , Universalis
  •  • 2 976 mots
  •  • 6 médias

L'étonnement que l'Anglais Robert Wood ressentit lors de la découverte des ruines de Palmyre, le 14 mars 1751, fut partagé par tous les voyageurs qui lui succédèrent dans cette oasis du désert de Syrie, avant que les fouilles françaises, polonaises, suisses et syriennes ne fassent mieux connaître l'urbanisme de cette ville, marqué par de grandes voies à colonnades, les temples et les tombeaux, av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palmyre/#i_6784

PÉTRA

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 8 198 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'émergence d'une puissance régionale »  : […] L'affaiblissement des Séleucides suivit de près la réunification de la Syrie sous leur autorité, en 195. Dû à une ruine financière ainsi qu'à des querelles dynastiques, il favorisa le développement de pouvoirs indigènes à l'intérieur même du royaume et il contribua à l'émergence, à l'extérieur, du royaume juif hasmonéen sur la rive droite du Jourdain et du royaume nabatéen sur la rive gauche. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petra/#i_6784

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 326 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre «  Les évolutions décalées de l'entre-deux-guerres »  : […] Les années 1920 infléchissent le destin du Moyen-Orient dans des sens divergents selon que l'on considère les États arabes, pour la plupart soumis à la tutelle étrangère, ou les pays non arabes (Turquie, Iran, Afghanistan) qui parviennent à imposer leur indépendance et choisissent la voie d'une modernisation autoritaire. La renaissance turque est sans doute la plus vigoureuse. Elle se nourrit d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/#i_6784

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'Orient »  : […] On trouvait une disposition analogue à celle de l'Occident, en grandes masses, en Orient, où se distinguent la péninsule balkanique, l'Anatolie, la Syrie et l'Égypte. Mais ici le poids du passé était encore plus important, et plus d'une région avait derrière elle une longue histoire aussi bien dans le domaine de la culture que dans celui de l'économie. À cet égard, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_6784

SALADIN (1137-1193)

  • Écrit par 
  • Claude CAHEN
  •  • 1 568 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les débuts de la reconquête »  : […] Au xii e  siècle, ce qui restait de Syrie musulmane était aux mains de princes turcs, dont le plus important, Nūr ed-dīn (1146-1174), avait clairement défini et propagé le programme de la reconquête  : réunification politique pour se donner les moyens de la guerre sainte favorisée par la propagande rendant impopulaires les princes refusant de s'y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saladin/#i_6784

SÉLEUCIDES

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  •  • 2 786 mots

Dans le chapitre « Heurs et malheurs des Séleucides au IIIe siècle avant J.-C. »  : […] Le fondateur de la dynastie, Séleucos I er Nicator (env. 358-281 av. J.-C.), était le fils d'Antiochos, un des généraux de Philippe II de Macédoine ; il avait pris part à l'expédition d'Alexandre le Grand. Ce n'est qu'après la mort de ce dernier qu'il se distingua, dans le complot qui supprima le régent de l'empire, Perdiccas (321) : la même année, Séleucos obtint la sat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seleucides/#i_6784

SÉMITES

  • Écrit par 
  • André CAQUOT
  •  • 4 800 mots

Dans le chapitre « La Palestine, la Phénicie et la Syrie »  : […] Dans l'Ouest du Croissant fertile, les témoignages littéraires font entièrement défaut pour le III e  millénaire, ce qui laisse planer l'incertitude sur la date de l'établissement des Sémites dans cette région. On a cependant un indice indirect en faveur de l'antiquité du peuplement sémitique de la Palestine et de la Phénicie dans les toponymes dont un certain nombre sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semites/#i_6784

SULTANAT MAMELOUK

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Les Mamelouks héritent de la principauté syro-égyptienne mise en place par Saladin en 1171 et dirigée par les Ayyoubides jusqu'en 1250. À cette date, ces esclaves militaires, qui constituent le régiment enrôlé au Caire par le dernier prince ayyoubide, se révoltent contre leurs maîtres. En 1260, l'un des chefs mamelouks, Baybars, après avoir participé à la victoire de ‘Ayn Djalūt contre les Mongol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sultanat-mamelouk/#i_6784

SULTANAT MAMELOUK - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 313 mots

1171 Fondation de la principauté syro-égyptienne par Saladin. Début du règne des princes ayyoubides. 1250 Révolte du régiment de mamelouks « bahrites » du prince ayyoubide al-Sālih Ayyūb contre le fils de celui-ci qui vient de lui succéder et veut les écarter. 1260 Victoire mamelouke d'‘Ayn Djālūt sur les Mongols. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mamelouk-reperes-chronologiques/#i_6784

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 141 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La Syrie avant la conquête arabe »  : […] Les Cananéens autochtones et les Phéniciens qui, vers le milieu du deuxième millénaire, s'étaient mêlés à eux le long des côtes, avaient, au cours des siècles, formé un peuple syro-phénicien ayant une langue et une civilisation propres, et se distinguant des peuples environnants, arabe, égyptien et anatolien. Divisée en petites principautés, soumise par intermittence à l'Égypte à partir du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_6784

SYRIE, archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 9 238 mots
  •  • 7 médias

L'histoire des découvertes archéologiques de la Syrie n'est en rien comparable à celle des pays voisins. À une première et longue période marquée par l'indifférence des archéologues, beaucoup plus soucieux de confirmer les informations tirées de la Bible ou éblouis par les merveilleuses découvertes réalisées en Assyrie ou dans le pays sumérien, succède dans le courant du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie-archeologie/#i_6784

URBANISATION DANS LE MONDE GRÉCO-ROMAIN

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 8 274 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le choix des implantations »  : […] L'urbanisation résulte aussi de la nécessité d'établir ou d'affermir un contrôle politique gréco-macédonien, puis romain, sur un immense domaine, peuplé de non-Grecs dont la majorité ne sera jamais assimilée et d'en exploiter les ressources. À cet égard, c'est un phénomène nouveau, la conquête débordant de loin le terrain effectivement occupé. Alexandre installe par milliers des mercenaires grecs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisation-dans-le-monde-greco-romain/#i_6784


Affichage 

Alep (Syrie)

photographie

L'entrée principale de la citadelle d'Alep, capitale du nord de la Syrie 

Crédits : Waj/ Shutterstock

Afficher

Villes nouvelles de Mésopotamie et Syrie

dessin

Villes nouvelles de Mésopotamie et de Syrie 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Alep (Syrie)
Crédits : Waj/ Shutterstock

photographie

Villes nouvelles de Mésopotamie et Syrie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin