SÉZARY SYNDROME DE

DERMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Robert DEGOS
  •  • 4 585 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sarcomes cutanés et réticulopathies malignes »  : […] Les sarcomes cutanés vrais, proliférant à partir des éléments conjonctifs du derme ou de l'hypoderme, sont très rares par rapport à ceux des autres régions : fibrosarcomes, angiosarcomes, liposarcomes. Moins exceptionnel est le dermato-fibrosarcome de Darier-Ferrand, de faible malignité, d'extension lente, sans dissémination métastique. Les sarcomes cutanés du tissu hémolymphopoïétique (lympho- ou […] […] Lire la suite

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 790 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Syndromes immunoprolifératifs touchant les cellules T »  : […] 20 p. 100 des leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant correspondent à la prolifération de cellules T immature (phénotype antigénique semblable à celui des différentes populations du thymus normal) ; ces leucémies sont caractérisées par une hyperleucocytose, une tumeur médiastinale et la gravité de leur évolution. Les leucémies lymphoïdes chroniques d'origine T de l'adulte sont très rares ; […] […] Lire la suite

LYMPHOMES

  • Écrit par 
  • Claude SULTAN, 
  • Universalis
  •  • 1 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Lymphomes malins non hodgkiniens »  : […] D'autres lymphomes malins, non hodgkiniens, sont le fait d'une prolifération monoclonale de l'une des composantes cellulaires du tissu lymphoïde. Dans plus de 90 p. 100 des cas, il s'agit d'une prolifération des lymphocytes B. Ces lymphomes sont observés dans une tranche d'âge légèrement supérieure à celle relevée dans le cas de la maladie de Hodgkin, sans prédominance de sexe. Les circonstances d […] […] Lire la suite

MYCOSIS FONGOÏDE

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 614 mots

Le mycosis fongoïde est une hématodermie frappant les adultes des deux sexes. Il revêt trois aspects cliniques principaux. La forme d'Alibert-Bazin commence par des éruptions polymorphes dites prémycosis. Ce sont d'abord des éruptions atypiques : placards érythémateux, eczématiformes, psoriasiformes toujours prurigineux, variant d'un jour à l'autre. Deux dermatoses : le psoriasis en plaques et ce […] […] Lire la suite