SYNAGOGUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les synagogues en Terre sainte. IIIe-VIIe siècle

Une centaine d'édifices ont été mis au jour par les fouilles en Palestine. La plupart datent du iiie-ive siècle et un petit nombre de synagogues ont été construites jusqu'au viie siècle. Après l'écrasement de la révolte de Bar Kokhba (134 de notre ère), la Galilée devint le centre intellectuel et religieux du judaïsme, placé sous l'autorité des rabbins. Les synagogues galiléennes forment un groupe assez homogène, dans leur plan et dans leur décor. Les constructions en pierre de taille abritaient une salle principale, que trois rangées de colonnes, longeant trois murs – à l'exception du mur de façade –, divisaient en un espace central et trois bas-côtés. Aucun lieu précis n'était prévu pour l'arche de la Torah, dont on pense qu'elle n'était installée dans la salle que pendant l'office. Dans un premier type d'édifices, la façade était orientée vers Jérusalem. Cette disposition fut par la suite modifiée, afin d'éviter aux fidèles de devoir faire un demi-tour pour se trouver en direction de la Ville sainte pendant la prière.

La plus célèbre des synagogues galiléennes est celle de Capharnaüm. Sa façade, orientée vers le sud, comporte trois entrées, la porte centrale étant surmontée d'un arc en plein cintre. Les trois fenêtres percées dans la partie supérieure de la façade sont décorées de tympans dits syriens. À ce même type d'édifices appartiennent, avec certaines variantes, les synagogues de Chorazin, de Kefar Bar'am, de Gush Halav, de Dabiyye, de Nabratein, ainsi que la majorité des synagogues du Golan, dont Kasrin, Arbel, et Khirbet Summaqa en particulier. Des fragments de chapiteaux corinthiens et de frises de feuilles d'acanthe développées sur les linteaux retrouvés parmi les décombres accusent une technique de taille assez éloignée des modèles classiques, accentuant, grâce à des arêtes aiguës, les contrastes entre surfaces lumineuses et zones d'ombre. On relève dès cette époque la constitution d'un ensemble de symboles – shofar (cor rituel confectionné dans une corne de bélier), menorah (candélabre à sept branches), arche d'Alliance –, qui étaient placés sur les chapiteaux et les frises pour signaler la destination des édifices.

Des variantes importantes apparaissent dans les dispositions dès le ive siècle dans les synagogues de la basse Galilée. Au niveau II de la synagogue de Hammath près de Tibériade, une cella rectangulaire a été aménagée dans la salle, sans doute pour abriter l'arche, qui y sera installée désormais de façon permanente. Au ve siècle, le type basilical, avec trois nefs définies par deux rangées de colonnes et une abside semi-circulaire orientée vers Jérusalem, annonce le plan définitif des synagogues. Cette disposition est attestée dans les synagogues de Beth Shean et de Beth Alpha, datant toutes deux du début du vie siècle. Dans cette évolution générale, on relève quelques structures d'exception, telle la synagogue de Khirbet Susiya et celle d'Eshtemo'a, en Judée, dont les salles ont été utilisées dans le sens de la largeur, ou encore une salle de prière parfaitement carrée à Beth Shean, datée également du vie siècle, probablement destinée à la dévotion d'un particulier. Il semble que les synagogues de Na'aran, au nord-ouest de Jéricho, ainsi que deux édifices dans la région côtière du Sud-Ouest, à Gaza et à Ma'on, toutes trois du début du vie siècle, soient les dernières constructions dont les vestiges aient été retrouvés en Terre sainte.

De la décoration intérieure des synagogues galiléennes, on connaît surtout les mosaïques de pavement (cf. judaïsme-Art juif). On ignore si les parois portaient des peintures, car aucun vestige de murs n'est conservé. Toutefois, l'hypothèse de leur existence ne peut pas être entièrement écartée : en effet, une autorité rabbinique du iiie siècle permet expressément l'usage de salles de prière décorées de peintures (Aboda Zara III, 1). Or tout semble indiquer que l'autorité statuait sur des réalisations. Et surtout, dans la seule synagogue dont les murs subsistent, à Doura-Europos, sur les bords de l'Euphrate, des pans entiers sont couverts de peintures, d'une qualité si exceptionnelle qu'il est difficile de les considérer comme les fruits d'un [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SYNAGOGUE  » est également traité dans :

BETH ALPHA

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 330 mots

La synagogue galiléenne de Beth Alpha, découverte en 1929 (E. L. Sukenik, The Ancient Synagogue of Beth Alpha , Jérusalem, 1932), possède un pavement de mosaïque intégralement conservé. La construction appartient au troisième type des synagogues, celui dont le plan à triple nef — une nef centrale séparée des bas-côtés par deux rangées de colonnes, et terminée en une abside hémisphérique — reprend […] Lire la suite

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 288 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'art mudéjar »  : […] Lorsqu'il était entré à Tolède, en 1085, Alphonse VI de Castille avait pris le titre d' emperador de las dos religiones , manifestant de cette manière sa volonté d'unir sous son autorité, dans une coexistence pacifique, aussi bien les musulmans que les chrétiens. Ses successeurs, pendant le Moyen Âge, n'agirent pas différemment. C'est ainsi qu'on vit se développer dans les terres conquises par les […] Lire la suite

DOURA EUROPOS

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 404 mots

Poste frontière sur la rive de l'Euphrate, Doura Europos était un centre d'habitation périphérique de l'Empire romain, qui succomba à l'attaque des Perses vers le milieu du iii e siècle. Les fouilles commencées en 1922 ont remis au jour les temples de Bel, de Zeus Theos, d'Adonis, un baptistère chrétien et une synagogue. Les murs de cette dernière, entièrement remblayés par les défenseurs de la v […] Lire la suite

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 235 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les pharisiens »  : […] Le même Josèphe définit les pharisiens comme un « parti qui semble plus religieux que les autres et commente les lois avec plus de soin ». La législation qu'ils proposent au peuple remonte, selon eux, à la « tradition des Pères ». Cette utilisation des traditions leur permettait de préciser la Loi – par exemple, ce qu'on pouvait faire ou ne pas faire le jour du sabbat –, d'en réinterpréter les exi […] Lire la suite

JUDAÏSME - Les pratiques

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON, 
  • Charles TOUATI
  •  • 4 475 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Tabernacle, Temple, synagogue »  : […] Apparue lors de la construction du tabernacle ( miškan ) dans le désert (Exode, xl ), cette « sainteté spatiale » appartient-elle vraiment à un lieu déterminé ? Pour la Mishna, chacune de ces étapes est liée à l'observance d'un précepte applicable dans le lieu précis qu'elle détermine : ainsi tire-t-on du pays d'Israël l' 'omer , la gerbe (Lévitique, xxiii , 10), les prémices et les pains de propo […] Lire la suite

JUDAÏSME - Les institutions

  • Écrit par 
  • Daniel J. ELAZAR
  •  • 4 227 mots

Dans le chapitre « Les organisations et leurs modèles »  : […] Dans un tel contexte, les institutions et organisations juives se regroupent en fonction de cinq sphères principales d'activité publique : la sphère religieuse et cultuelle ( congregational ) ; la sphère éducative et culturelle ; la sphère des relations extérieures et de la défense ; la sphère communautaire et sociale ; la sphère des relations avec Israël ou avec les juifs dans le monde. Nous nous […] Lire la suite

JUDAÏSME - Histoire des Hébreux

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 022 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Diaspora »  : […] Après la disparition politique d'Israël, les centres vitaux du judaïsme se déplacent vers les communautés juives implantées depuis longtemps au-dehors, vers la Diaspora. Ce terme grec désigne, dans l'Antiquité, les groupements juifs du monde gréco-romain. Son importance dépasse les cadres mêmes du judaïsme : dans la Diaspora, en effet, se nouent des contacts fréquents et féconds entre Juifs et Ge […] Lire la suite

JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 239 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La communauté médiévale »  : […] Exclus progressivement de la société à l'instigation des conciles, les Juifs finissent par ne plus être tolérés qu'en fonction de leur utilité immédiate, et par être confinés dans des quartiers séparés. S'ils cultivent encore des terres en Grèce, en Espagne, en Languedoc, en Champagne, des règlements leur en refusent bientôt la propriété. S'ils pratiquent l'artisanat, principalement le travail de […] Lire la suite

JUDAÏSME - L'art juif

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 6 858 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La synagogue : peintures murales et mosaïques »  : […] La destruction du Temple entraîna une transformation en profondeur des institutions du judaïsme. Le culte sacrificiel, limité au Temple et réservé aux seuls prêtres, fut remplacé par une liturgie composée de prières et de lectures, accessible à tous les fidèles. Les salles où se déroulaient ces cérémonies étaient conçues pour recevoir l'ensemble de la communauté. Alors que, selon la tradition, il […] Lire la suite

MAHZOR

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 394 mots

Mot hébreu qui signifie « cercle » et qui désigne les livres liturgiques contenant les prières et les pièces liturgiques des fêtes fixes et mobiles de l'année. Il se distingue du Siddur , qui contient exclusivement les prières quotidiennes. Peu après l'établissement des livres liturgiques fixes, l'usage a été adopté de pourvoir les synagogues d'un Mahzor , manuscrit luxueusement enluminé destiné à […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-4 novembre 2020 Autriche. Attentat djihadiste à Vienne.

Le 2, un homme armé ouvre le feu dans les rues entourant la grande synagogue de Vienne, dans le centre-ville, tuant quatre personnes et en blessant une quinzaine d’autres. L’assaillant, qui est abattu par la police, est un jeune Autrichien né de parents albanais originaires de Macédoine du Nord, Kujtim Fejzulai. Condamné en avril 2019 pour avoir tenté de rejoindre la Syrie, il avait été libéré en décembre et était à peine sorti de sa période probatoire. […] Lire la suite

14-20 février 2020 Allemagne. Attentat d'extrême droite à Hanau.

En juin 2019, le préfet de Kassel (Hesse) avait été assassiné par un néonazi et, en octobre 2019, un militant d’extrême droite avait tenté de pénétrer dans la synagogue de Halle (Saxe-Anhalt) avant de tuer deux personnes. […] Lire la suite

6-17 décembre 2019 Allemagne. Visite de la chancelière Angela Merkel au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.

Sa visite coïncide avec la fin de la conférence des ministres de l’Intérieur des Länder, réunie à Lübeck (Schleswig-Holstein) sous la présidence du ministre fédéral Horst Seehofer, au cours de laquelle ont été confirmées les mesures sécuritaires annoncées en octobre, après l’attaque de la synagogue de Halle (Saxe-Anhalt) par un militant d’extrême droite. […] Lire la suite

9 octobre 2019 Allemagne. Attentat antisémite en Saxe-Anhalt.

Le jour de la fête juive de Yom Kippour, à Halle (Saxe-Anhalt), un homme armé tente en vain de pénétrer dans la synagogue, avant de tuer une passante et un client d’un restaurant turc. Les images de la fusillade, que le tueur a enregistrées, sont diffusées en direct sur Internet précédées d’un manifeste antisémite et antiféministe. L’auteur des faits, identifié comme un militant d’extrême droite, est arrêté peu après. […] Lire la suite

27 avril 2019 États-Unis. Attaque d'une synagogue.

Un homme ouvre le feu sur des fidèles de la synagogue du Chabad Community Center de Poway (Californie), tuant une personne. Il se rend ensuite à la police. Peu avant de passer à l’acte, John Earnest avait publié un message aux relents antisémites, suprémacistes et masculinistes sur un forum d’extrême droite, dans lequel il faisait référence aux attentats meurtriers contre la synagogue de Pittsburgh (Pennsylvanie) en octobre 2018 et contre deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, en mars. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dominique JARRASSÉ, Gabrielle SED-RAJNA, « SYNAGOGUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/synagogue/