Symphonie n° 9 « Du Nouveau Monde », DVOŘÁK (Antonín)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Genre - Symphonie

Au XIXe siècle, la symphonie s'engage dans deux voies principales. Schubert, Schumann, Brahms et Bruckner vont développer les formes haydnienne puis beethovénienne classiques. En prenant pour modèle les troisième et sixième symphonies de Beethoven, d'autres compositeurs bâtissent un nouvel univers, qui aboutit à la symphonie à programme (Berlioz) et au poème symphonique (Liszt, Richard Strauss). Tchaïkovski et Dvorák (dans sa Symphonie «Du Nouveau Monde», notamment) établissent une synthèse entre ces deux tendances. L'avenir de la symphonie appartient à Mahler.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Symphonie n° 9 « Du Nouveau Monde », DVOŘÁK (Antonín) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-n-9-du-nouveau-monde-dvorcaronak-antonin/