Symphonie n° 7, BEETHOVEN (Ludwig van)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Esthétique

Trois périodes caractérisent la production de Beethoven, qui se reflètent dans ses neuf symphonies, ainsi que dans ses quatuors et ses sonates. Les deux premières symphonies (1800 et 1803) ressortissent encore au style de Haydn ; de la troisième (1804) à la septième (1812), les audaces formelles et orchestrales s'affirment ; la huitième (1812) marque un certain retour à Haydn ; mais, avec la neuvième, longuement mûrie (1817-1824), Beethoven fait éclater les structures formelles de son temps (trois mouvements initiaux, long mouvement final avec chœur), tout en délivrant un message d'une haute spiritualité.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Symphonie n° 7, BEETHOVEN (Ludwig van) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-n-7-beethoven-ludwig-van/