SYMPATHOMIMÉTIQUES

ADRÉNALINE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 3 562 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Physiologie »  : […] Le rôle respectif des différents types de récepteurs adrénergiques dans les effets tissulaires intégrés des catécholamines est parfois difficile à élucider. En effet, ces récepteurs transmettent le plus souvent des messages divergents et modulent de manière opposée l'activité de la cellule cible. Dans beaucoup de systèmes expérimentaux, le type d'effet observé dépend de la concentration en adréna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrenaline/#i_11892

AMPHÉTAMINES

  • Écrit par 
  • Michel HAMON
  •  • 502 mots

Drogues sympathicomimétiques dérivées de la phényl-éthylamine. Ainsi l'amphétamine racémique proprement dite est la ± α-méthyl-phényl-éthylamine. Deux propriétés caractérisent ce groupe : suppression de de l'appétit (effet anorexigène), stimulation de l'activité du système nerveux central. Le dérivé dextrogyre, la dexamphétamine, est deux fois plus actif que le racémique. Chez l'homme, il fait dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphetamines/#i_11892

ASTHME

  • Écrit par 
  • Philippe GODARD, 
  • François-Bernard MICHEL
  •  • 5 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Traitement »  : […] En raison du caractère variable et de la tendance chronique des manifestations de l'asthme, son traitement ne peut se concevoir que sous forme d'une stratégie à long terme, mise en place après le bilan initial et dont il faut régulièrement réviser les modalités en fonction des résultats obtenus et des circonstances, propres à l'asthme et, bien sûr, à chaque asthmatique. Son objectif est d'obteni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme/#i_11892

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Appareil circulatoire humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Jean PAUPE, 
  • Henri SCHMITT
  • , Universalis
  •  • 16 940 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les substances vasoconstrictrices »  : […] Ces substances peuvent agir sur différents éléments anatomiques : les vaisseaux eux-mêmes, les ganglions sympathiques, les chémorécepteurs sino-carotidiens et cardio-aortiques, les centres nerveux cardio-vasculaires. L'action vasoconstrictrice directe, facile à mettre en évidence in vitro par la contraction des artères isolées, est en fait très complexe. Au niveau des fibres musculaires lisses de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-appareil-circulatoire-humain/#i_11892

COCAÏNE

  • Écrit par 
  • A. M. HAZEBROUCQ
  •  • 672 mots
  •  • 1 média

L' Erythroxylon coca (famille des Linacées), cultivée surtout en Amérique du Sud d'où la plante est originaire, produit la cocaïne au niveau des feuilles par transformation de l'ornithine. Les racines paraissent totalement dépourvues d'alcaloïde. La teneur en alcaloïde varie selon les échantillons et, en particulier, selon l'âge des feuilles récoltées, de cinq à vingt grammes par kilogramme. Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cocaine/#i_11892

ÉPHÉDRINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 426 mots

De formule brute C 10 H 15 ON, l'éphédrine est un alcaloïde extrait des rameaux de plantes de la famille des gnétacées, les éphédras, dont il existe de nombreuses variétés ; celles de Chine, du Tibet et du Pakistan sont les plus employées ; elles poussent généralement à l'état sauvage dans ces régions. Pour extraire l'éphédrine, qui représente 1,8 p. 100 de tous les alcaloïdes (y compris la noréph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ephedrine/#i_11892

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Hormones médullosurrénales »  : […] La partie médullaire des glandes surrénales, d'origine ectodermique, dérive de l'ébauche sympathique ; elle sécrète l' adrénaline (pour 80 p. 100) et la noradrénaline , dérivées d'un acide aminé : la tyrosine. Ces hormones, dites catécholamines , sont essentiellement sympathicomimétiques, c'est-à-dire qu'elles reproduisent les effets de l'excitation orthosympathique. On sait d'ailleurs que cel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_11892

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Mécanismes d'action des drogues »  : […] Les progrès de la pharmacologie montrent que les drogues perturbent la transmission nerveuse de différentes façons : 1. Au niveau du système nerveux autonome, les drogues peuvent mimer les effets du médiateur chimique. Ce sont : les parasympathomimétiques qui reproduisent les effets de l'acétylcholine sur les organes innervés par les nerfs parasympathiques ; les nicotiniques , ou excitoganglionna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_11892

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pharmacologie

  • Écrit par 
  • Henri SCHMITT
  •  • 1 518 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les bronchodilatateurs »  : […] Les bronchodilatateurs ont l' asthme et, en général, le syndrome obstructif pour indication majeure. Au cours de la crise d'asthme allergique, la bronchoconstriction est la conséquence de l'interaction entre un allergène et un anticorps, qui libère des substances spasmogènes telles que l' acétylcholine et l' histamine. En effet, le calibre des bronchioles est sous le contrôle du système nerveux a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pharmacologie/#i_11892