SYMBOLIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Élaboration du symbolique

Pour inventorier l'ordre symbolique, surtout pour évaluer la « prise du symbolique », il faut mettre en relation l'œuvre lacanienne – inspirée des linguistiques saussurienne et jakobsonienne – avec l'entreprise du philosophe Ernst Cassirer, ce dernier passant pour avoir donné une théorie qui ferait du symbolique une raison préfreudienne (cf. l'article intitulé « La Raison avant Freud », in Scilicet). En effet, avec le parti pris de ne traiter langage, mythe, art et connaissance que « dans la mouvance des opérations du je », Cassirer emprunte à son linguiste de référence le sens du terme « forme ». En fait, dans son ouvrage De l'origine des formes grammaticales et de leur influence sur le développement des idées, Humboldt donne très explicitement pour caractère essentiel à la forme l'unité, avec la prédominance du mot originaire sur les sons accessoires surajoutés, et sous l'influence d'une pensée qui inspire la forme, la langue devant être « symbole en tout ». Aussi bien, entre la critique de la Raison pure opérée par Kant et la critique de la culture symbolique entreprise par Cassirer, il faut logiquement et phénoménologiquement intercaler le terrain linguistique tel que W. von Humboldt le privilégia dans un débat avec Kant, d'où il avait tiré la nécessité de considérer la représentation comme la mise en scène d'une idée dans une image, selon le sens du terme allemand Darstellung. À partir de là, Cassirer voit à son tour, dans les différentes langues humaines, une interprétation du monde liée à chacune d'elles selon sa forme interne ou idiosyncrasique. Dès lors – et bien qu'on lui ait reproché de ne pas faire la distinction – est symbole pour Cassirer aussi bien le signe (ou le symbole) mathématique que le symbole mythique, en tant que chacun est vecteur de signification (ou de sens ? – là non plus, la distinction n'est pas faite). Donc, comme von Humboldt, Cassirer adopte un point de vue anthropologique à l'égard de la langue, laquelle est structurellem [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : docteur d'État ès lettres et sciences humaines, maître de conférences de philosophie à l'université d'Amiens

Classification


Autres références

«  SYMBOLIQUE  » est également traité dans :

ORDRE SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Alexandre ABENSOUR
  •  • 1 396 mots

L'expression « ordre symbolique » est peu attestée sinon chez le psychanalyste Jacques Lacan. Ce dernier reprenait ainsi sous une forme originale un courant de pensée, qui, avec des variantes, est représenté par le philosophe Ernst Cas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-symbolique/#i_8599

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Troubles du comportement

  • Écrit par 
  • Laurence APFELBAUM-IGOIN
  •  • 3 348 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ambivalence »  : […] Mais si la description clinique oblige à séparer les uns des autres des syndromes bien distincts, elle ne saurait occulter le fait que les troubles alimentaires soulèvent en tant que tels certains enjeux communs. Leur particularité dominante est qu'ils sont placés sous le signe d'une série d'oppositions. À un premier niveau, manger s'oppose à vomir, comme prendre en soi s'oppose à recracher, comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-comportement-et-pratiques-alimentaires-troubles-du-comportement/#i_8599

ANALYSE & SÉMIOLOGIE MUSICALES

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 5 121 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conception tripartite de la sémiologie musicale »  : […] Le recours aux modèles linguistiques et l'utilisation de la psychologie expérimentale reposent, comme on l'a montré, sur deux conceptions ontologiques opposées de la musique : la première la traite comme un système de formes pures, la seconde comme un objet immergé dans le vécu humain. Il y a du vrai dans les deux positions, et c'est ce que tente de démontrer la théorie tripartite de la sémiologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-et-semiologie-musicales/#i_8599

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « Le rapport planète-signe avant Ptolémée »  : […] Les luminaires ont certainement constitué le noyau d'un premier stade astrologique. Ce n'est que dans un deuxième temps qu'on a élaboré une astrologie incluant des astres moins présents. Or il nous apparaît que, dans l'arsenal astrologique, cette dualité n'a jamais tout à fait disparu, et que la Lune fait parfois double emploi avec Vénus, ou le Soleil avec Jupiter. Le dispositif de domiciles plané […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrologie/#i_8599

CASSIRER ERNST (1874-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 2 345 mots

Dans le chapitre « La pure image et la science »  : […] Tandis que pour le mythe il y a identification de l'être avec l'image, tandis que pour la religion il faut sans cesse « veiller » à nier l'image pour atteindre l'être, ne pourrait-on envisager la négation de l'être pour atteindre à la pure image ? Programme proche d'une esthétique de l'art pour l'art, mais Cassirer n'a pas réalisé le projet d'un quatrième tome de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-cassirer/#i_8599

CHIASME, symbolisme

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 173 mots

Le mot « chiasme » vient de la lettre grecque khi , qui s'écrit X  ; il désigne toute structure qui se figure par la croix dite de Saint-André. Il exprime donc un aspect majeur du symbolisme de la croix : une croisée, une rencontre d'axes qui répartissent une réalité en régions différenciées. Il s'agit d'une forme de base dans la « dynamique » propre à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiasme-symbolisme/#i_8599

CIRCONCISION & EXCISION

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 1 078 mots
  •  • 1 média

Depuis que la loi mosaïque a institué la circoncision comme signe de l'alliance entre l'homme juif et son Dieu, depuis que le fait d'être circoncis a pu devenir, pendant le génocide de la Seconde Guerre mondiale, le signe de la mort, on sait comment une marque sur le corps peut inscrire le symbolique dans la chair vive. En fait, un tel rite procède d'une pratique qui se retrouve dans toutes les cu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circoncision-et-excision/#i_8599

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 744 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Bourdieu, Marx et Weber »  : […] Dans La Distinction (1979), Pierre Bourdieu , en qui Jeffrey Alexander (2000) croit voir « l'incarnation d'une théorie néo-marxiste », propose une topologie de l'espace social différencié en «  classes » . Mais la rupture avec le marxisme, qu'opère Bourdieu pour construire cette théorie de l'espace social, est au moins double. Rupture, d'une part, avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-penser-les-classes-sociales/#i_8599

COUVADE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 957 mots

Rochefort, un observateur français des indigènes caraïbes des Antilles, baptisa « couvade », au xvii e siècle, un ensemble de rites accomplis par le mari pendant la grossesse, l'accouchement de l'épouse et la période post-natale. « Au même temps que la femme est délivrée, note Rochefort, le mari se met au lit, pour s'y plaindre et faire l'accouch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couvade/#i_8599

DYADE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 864 mots

La dyade est l'archétype de tous les aspects symboliques, conceptuels et logiques que porte le nombre deux : dualité, duplicité, contrariété, aporicité, symétrie, gémellité, complémentarité, antagonisme, ambivalence, etc. C'est l'archétype qui régit les formes et les processus de symétrisation, de polarisation, d'opposition, d'union, de séparation, de domination, de conjonction, de disjonction, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyade/#i_8599

HÉRALDIQUE

  • Écrit par 
  • Michel PASTOUREAU
  •  • 6 532 mots

Dans le chapitre « Quelles significations chercher dans les armoiries ?  »  : […] Les profanes sont toujours curieux de connaître la « signification » des armoiries portées par un personnage ou par une famille. L'erreur des héraldistes a souvent été de vouloir répondre absolument à cette interrogation, au lieu d'admettre soit, dans certains cas, qu'il n'y avait pas de signification historique véritable, soit qu'il était très difficile de la retrouver. S'il est indéniable que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heraldique/#i_8599

HERMAPHRODITE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 152 mots

L'enjeu philosophique du symbolisme de l'hermaphrodite est tout entier présent dans un aphorisme de l'alchimiste Heinrich C. Khunrath : « De l'Un grossier et impur naît un Un extrêmement pur et subtil. » L'hermaphrodite symbolise le processus de métamorphose de la conscience qui sous-tend cette naissance de l'Un véritable. Mythologiquement, l'hermaphrodite est l'enfant d'Hermès et d'Aphrodite. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermaphrodite/#i_8599

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du symbole au mythe »  : […] On comprend alors la tentation de constituer une symbolique générale de l'imaginaire, on voit aussi les limites qu'impose la restitution critique de ses sources à l'usage qui en serait tenté dans le champ de la métaphysique, voire même de l'exégèse théologique. De façon assez paradoxale, en effet, c'est à la faveur de la découverte freudienne que s'est amorcé, sous l'impulsion de Jung, ce rajeuni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_8599

IMAGINAIRE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Pierre ANSART
  •  • 1 312 mots

Par l'expression « imaginaire social », on désigne l'ensemble des représentations imaginaires propres à un groupe social : les mythes, les croyances cosmiques et religieuses, les utopies. On suppose que cet ensemble, générateur de significations, participe à la vie commune, aux pratiques sociales : ce sont ces liens, ces implications du symbolique dans les pratiques qui retiennent particulièrem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-social/#i_8599

INCONSCIENT

  • Écrit par 
  • Christian DEROUESNE, 
  • Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN, 
  • François ROUSTANG
  •  • 8 260 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Progressivité de la conscience »  : […] Dans ce cadre, le problème principal est plus d'expliquer pourquoi certaines activités sont conscientes que de démontrer l'influence d'une activité inconsciente. La conscience, dans une conception fonctionnaliste, caractérise l'activité psychique normale de l'état de veille chez l'homme. Elle est associée à un certain niveau de fonctionnement du psychisme ou du système nerveux central qui le sous- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inconscient/#i_8599

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Phénoménologie du langage »  : […] Comment la réalité doit-elle être faite pour que des signes apparaissent qui la représentent et la désignent ? Cette question était posée à partir du langage dans les philosophies antérieures : c'était le problème de la référence, et plus précisément de la référence identifiante qui, avec Strawson, conduisait hors du langage et débouchait sur la notion des particuliers de bas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_8599

LUMIÈRE & TÉNÈBRES

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 307 mots

L'opposition lumière-ténèbres constitue un symbole universel. Pour en esquisser l'enjeu symbolique, on peut introduire trois grandes acceptions de la lumière sur le plan de l'imaginaire : la lumière-séparation, la lumière-orientation, la lumière-transformation. Ces trois aspects de la lumière comme symbole se définissent par rapport à trois altérités ou trois formes de ténèbres, soit, respectiveme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumiere-et-tenebres/#i_8599

MASCULIN-FÉMININ, symbolisme

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 501 mots

Dans l'univers mental humain, toutes les oppositions semblent s'ordonner en fonction du couple masculin-féminin. Celui-ci recouvre aussi bien des oppositions symboliques — telles que lumière-ténèbres, ciel-terre, droite-gauche, etc. — que des oppositions conceptuelles, telles que temps-espace, forme-matière, pair-impair, etc. L'opposition masculin-féminin semble ainsi sous-tendre l'ensemble des re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masculin-feminin-symbolisme/#i_8599

MÉTALLURGES

  • Écrit par 
  • Jean DELUZAN
  •  • 2 218 mots

Dans le chapitre « Métallurgie, alchimie et sagesse »  : […] L'alchimie, qui concerne la chimie théorique et pratique, traite, distille, transforme les matières viles en or. Fille de l'Égypte, elle parvint en Occident à travers la pensée arabe et y fut comprise et vécue aussi bien par les spécialistes des métaux que par les ascètes religieux. Les métaux s'inscrivent dans une échelle de valeurs correspondant aux différents âges de l'humanité. Le grammairien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurges/#i_8599

MÉTAMORPHOSE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 305 mots
  •  • 1 média

L'imaginaire de la métamorphose recouvre tous les aspects de la connaissance symbolique : les mythologies, les récits sacrés, les cultes à mystères, les contes et légendes, les folklores, les rêves, les fantasmes, les inventions littéraires, etc. La métamorphose est la voie privilégiée des théophanies. Les dieux ou déesses se métamorphosent et métamorphosent les êtres mortels sous toutes les forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphose/#i_8599

MODE, sociologie

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Olivier BURGELIN
  •  • 5 673 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le système de la mode »  : […] C'est précisément un « système de la mode » que Roland Barthes a tenté d'établir, mais synchroniquement, et non plus diachroniquement, en recourant à une analyse structurale des énoncés concernant la mode parus au cours d'une année dans deux magazines féminins. L'analyse repose sur deux hypothèses fondamentales : d'une part, que les faits de mode sont de nature symbolique (ce que confirme en fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-sociologie/#i_8599

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 830 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le modèle métaphorique »  : […] Le deuxième modèle de langage peut ici relayer le premier. C'est, disions-nous, l' énonciation en tant qu'acte de discours qui porte le sens et la référence : ce que l'on dit et ce sur quoi on le dit. Il faut maintenant placer le processus métaphorique sur lequel repose le mythe à l'intérieur de ce cadre d'une « sémantique », dont on vient de montrer l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-l-interpretation-philosophique/#i_8599

NAISSANCE & RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 424 mots

La mort ne s'oppose pas à la vie, mais à la naissance. La mort comme la naissance font partie de la vie. C'est à chaque instant qu'un organisme meurt et naît, par l'équilibre homéostasique entre les processus vitaux de désorganisation et de réorganisation. La vie apparaît ainsi comme une renaissance perpétuelle à partir de soi-même. Naissance et mort ne sont que deux aspects, ou deux moments, d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-et-renaissance/#i_8599

NOM

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 080 mots

Dans le chapitre « Le sens, la référence et le nom propre »  : […] Logiciens et anthropologues ont diversement traité la question du nom propre dans son rapport au sens et à la référence, les linguistes s'en trouvant détournés par la clôture saussurienne sur la relation, immanente au signe lui-même, du signifiant au signifié. Le nom propre des logiciens ne coïncide sans doute que partiellement avec le nom propre de la langue naturelle et avec l'anthroponymie et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nom/#i_8599

NOMBRES SYMBOLIQUE DES

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 176 mots

De nombreuses études d'ethnologie comme de philosophie comparée, d'histoire des religions comme de psychologie des profondeurs ont montré que la pensée dite « sauvage » comme la connaissance symbolique présentent une compréhension qualitative du nombre. Cette compréhension expliquerait, semble-t-il, la préséance des nombres dits « naturels » sur toute autre structure arithmétique. Dans de telles m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolique-des-nombres/#i_8599

OMBRE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 589 mots

Pour la connaissance symbolique, l'ombre apparaît comme une réalité lourde de toutes les angoisses humaines. Le pays de la mort est éprouvé comme le royaume des ombres. Sans être confondue avec l'âme, l'ombre lui est liée. Aussi, dans de nombreuses cultures des interdits entourent ce phénomène : ne pas marcher sur l'ombre d'autrui, ne pas jouer avec l'ombre de quelqu'un ou de soi-même. L'ombre est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ombre/#i_8599

RELIGION - Sociologie religieuse

  • Écrit par 
  • Olivier BOBINEAU
  •  • 6 053 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les définitions « substantives » ou « exclusivistes »  »  : […] En contrepoint des définitions fonctionnelles, certains sociologues conçoivent la religion comme à part des autres activités sociales dans la mesure où elle met en jeu des êtres suprahumains, une dimension transcendante ou une réalité sacrée, qui va au-delà de l'expérience humaine (Spiro, Robertson, Dobbelaere, Wilson). Dans cette optique, la religion met en scène et en sens des imaginaires et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-sociologie-religieuse/#i_8599

SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 9 280 mots

Dans le chapitre « La question du commencement »  : […] L'objet étudié par le sociologue, que ce soit un système de relations, un groupe ou même une société globale, est construit à partir d'un horizon qui, pour n'être pas précisément dessiné ni peut-être même aperçu, n'en est pas moins la condition transcendantale de sa constitution. Et c'est cet horizon que vise la question : « Qu'est-ce que la société ? » Éluder cette question ou, ce qui revient au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societe/#i_8599

SOUFFLE, symbolique

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 837 mots

Le long de l'axe de la verticalité humaine, la connaissance symbolique hiérarchise trois champs de rapports au monde. Elle symbolise de façon unitaire ces champs par la notion de souffle. Ainsi, trois types de souffles les animeraient : le souffle cosmique, le souffle animal et le souffle vital. Correspondant respectivement au niveau de la tête, à celui de la poitrine et à celui du ventre, cette t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffle-symbolique/#i_8599

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La mise à jour d'un ordre du symbolique »  : […] Le symbolique n'est pas seulement structuré, ce qui conduirait à chercher l'origine ou le fondement de sa structuration dans une démarche historique ou génétique, mais structurant, ce qui amène à questionner sa logique et à décrire les lieux de son efficace.  La reconnaissance d'un tel « ordre » oriente dans des directions variées la critique philosophique de la notion de représentation, qui infor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_8599

TRIADE, symbolique

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 169 mots
  •  • 2 médias

Dans la connaissance symbolique, la triade se manifeste à travers un spectre extrêmement large de possibilités. À titre de simples indications, on peut en souligner plusieurs aspects symboliques. La triple réalité divine et ses symboles . L'histoire des religions et plus généralement l'anthropologie religieuse montrent l'existence de très nombreux regroupements triadiques de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triade-symbolique/#i_8599

VERTICAL & HORIZONTAL

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 299 mots

La croisée d'un axe vertical et d'un axe horizontal constitue l'épure symbolique de l'expérience humaine. La croix est l'archétype du partage. Aussi la retrouve-t-on investie dans les valeurs de justice, de connaissance et d'éthique. C'est elle qui articule les schèmes cognitifs ou symboliques de partition, répartition, position, opposition. Elle détermine un partage ontologique de l'être entre l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertical-et-horizontal/#i_8599

VIDE & PLEIN, symbolique

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 486 mots

Cette opposition ne dérive en rien de l'empirie, elle constitue une catégorie a priori de l'imagination. À travers l'imaginaire du plein et du vide, nous investissons la réalité selon les trois plans de la connaissance : ceux de la matière, de la vie et de l'esprit. L'imaginaire lié à la matière s'enracine dans l'expérience des matériaux. Le « plein » y est perçu comme ce qui résiste, mais qui par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vide-et-plein-symbolique/#i_8599

VISION, symbolique

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 064 mots

Il semble que les phénomènes liés à la vision soient toujours apparus à l'être humain comme recelant une valeur symbolique d'une extrême importance. Au point que l'on peut affirmer que la vision est comme le centre et l'axe de la connaissance symbolique. Tous les savoirs qui procèdent de cette connaissance privilégient l'image de l'œil. Cependant, ce symbole de l'œil est censé introduire à ce que, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-symbolique/#i_8599

Pour citer l’article

Angèle KREMER-MARIETTI, « SYMBOLIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolique/