SYMBOLIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'efficacité du symbolique

Les contenus symboliques et les relations symboliques démontrent l'efficacité du symbolique : ce dernier syntagme est repris, par Lacan, de Claude Lévi-Strauss, qui traite de la notion dans un chapitre de son Anthropologie structurale et qui, par ailleurs, définit toute culture « comme un ensemble de systèmes symboliques au premier rang desquels se placent le langage, les règles matrimoniales, les rapports économiques, l'art, la science, la religion » (« Introduction à l'œuvre de Marcel Mauss », in M. Mauss, Sociologie et Anthropologie). L'ethnologie contemporaine prend appui sur une notion de la fonction symbolique intervenant dans toutes les communautés comme le véritable auteur de leurs systèmes symboliques, qui constituent l'objet propre de l'étude des anthropologues. L'anthropologue est donc placé dans la même situation que celui qui cherche à comprendre ce que Hegel désignait par l'expression d'« art symbolique » : une architecture représentant des significations générales dépourvues de formes.

Ce caractère de disproportion entre l'être, ou le réel informulable et irreprésentable, et la forme est ce qui est impliqué dans la notion de symbolique qui est saisie par Hegel et que F. Creuzer avait déjà approfondie dans sa Symbolique (publiée de 1810 à 1812, et traduite en français en 1825). Bien que le fini ne puisse représenter l'infini, c'est pourtant ce vers quoi oriente le symbole : la formulation de l'informulable, la représentation de l'irreprésentable, en tant qu'il est, selon ce que Creuzer avait vu, « la racine et la souche de toute expression, de toute expression figurée, dont il est en même temps le plus haut développement ». Figuration condensée, tel est déjà le symbole pour Creuzer : à cette activité condensatrice du symbole supplée le mythe en tant que narratif et déployant un univers d'images et de paroles, tandis que le symbole indique une idée générale, un symbolisé résultant d'un symbolisant mis à la masse par et pour des interprétants. Symboliser est l'acte essentiellement fondateur : dans le sens où fonder, c'est ici poser à la fois la condition de possibilité et l'accomplissement de la convention humaine, du pacte incontournable. Si la psychanalyse met au jour la topique symbolique, l'ethnologie la confirme et les sciences humaines l'impliquent. Le discours scientifique en matière de politique et de droit a recours de plus en plus au concept du symbolique ; il en est de même en matière d'esthétique.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Ernst Cassirer

Ernst Cassirer
Crédits : ullstein bild/ Getty Images

photographie

Wilhelm von Humboldt

Wilhelm von Humboldt
Crédits : Bildagentur-online/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur d'État ès lettres et sciences humaines, maître de conférences de philosophie à l'université d'Amiens

Classification

Autres références

«  SYMBOLIQUE  » est également traité dans :

ORDRE SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Alexandre ABENSOUR
  •  • 1 396 mots

L'expression « ordre symbolique » est peu attestée sinon chez le psychanalyste Jacques Lacan. Ce dernier reprenait ainsi sous une forme originale un courant de pensée, qui, avec des variantes, est représenté par le philosophe Ernst Cassirer, les linguistes F […] Lire la suite

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Troubles du comportement

  • Écrit par 
  • Laurence APFELBAUM-IGOIN
  •  • 3 348 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ambivalence »  : […] Mais si la description clinique oblige à séparer les uns des autres des syndromes bien distincts, elle ne saurait occulter le fait que les troubles alimentaires soulèvent en tant que tels certains enjeux communs. Leur particularité dominante est qu'ils sont placés sous le signe d'une série d'oppositions. À un premier niveau, manger s'oppose à vomir, comme prendre en soi s'oppose à recracher, comm […] Lire la suite

ANALYSE & SÉMIOLOGIE MUSICALES

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 5 121 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conception tripartite de la sémiologie musicale »  : […] Le recours aux modèles linguistiques et l'utilisation de la psychologie expérimentale reposent, comme on l'a montré, sur deux conceptions ontologiques opposées de la musique : la première la traite comme un système de formes pures, la seconde comme un objet immergé dans le vécu humain. Il y a du vrai dans les deux positions, et c'est ce que tente de démontrer la théorie tripartite de la sémiologie […] Lire la suite

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « Le rapport planète-signe avant Ptolémée »  : […] Les luminaires ont certainement constitué le noyau d'un premier stade astrologique. Ce n'est que dans un deuxième temps qu'on a élaboré une astrologie incluant des astres moins présents. Or il nous apparaît que, dans l'arsenal astrologique, cette dualité n'a jamais tout à fait disparu, et que la Lune fait parfois double emploi avec Vénus, ou le Soleil avec Jupiter. Le dispositif de domiciles plané […] Lire la suite

CASSIRER ERNST (1874-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 2 345 mots

Dans le chapitre « La pure image et la science »  : […] Tandis que pour le mythe il y a identification de l'être avec l'image, tandis que pour la religion il faut sans cesse « veiller » à nier l'image pour atteindre l'être, ne pourrait-on envisager la négation de l'être pour atteindre à la pure image ? Programme proche d'une esthétique de l'art pour l'art, mais Cassirer n'a pas réalisé le projet d'un quatrième tome de La Philosophie des formes symboli […] Lire la suite

CHIASME, symbolisme

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 173 mots

Le mot « chiasme » vient de la lettre grecque khi , qui s'écrit X  ; il désigne toute structure qui se figure par la croix dite de Saint-André. Il exprime donc un aspect majeur du symbolisme de la croix : une croisée, une rencontre d'axes qui répartissent une réalité en régions différenciées. Il s'agit d'une forme de base dans la « dynamique » propre à la connaissance symbolique. C'est le signe du […] Lire la suite

CIRCONCISION & EXCISION

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 1 079 mots
  •  • 1 média

Depuis que la loi mosaïque a institué la circoncision comme signe de l'alliance entre l'homme juif et son Dieu, depuis que le fait d'être circoncis a pu devenir, pendant le génocide de la Seconde Guerre mondiale, le signe de la mort, on sait comment une marque sur le corps peut inscrire le symbolique dans la chair vive. En fait, un tel rite procède d'une pratique qui se retrouve dans toutes les cu […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 745 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Bourdieu, Marx et Weber »  : […] Dans La Distinction (1979), Pierre Bourdieu , en qui Jeffrey Alexander (2000) croit voir « l'incarnation d'une théorie néo-marxiste », propose une topologie de l'espace social différencié en «  classes » . Mais la rupture avec le marxisme, qu'opère Bourdieu pour construire cette théorie de l'espace social, est au moins double. Rupture, d'une part, avec l'économisme qui conduit à réduire le champ […] Lire la suite

COUVADE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 957 mots

Rochefort, un observateur français des indigènes caraïbes des Antilles, baptisa « couvade », au xvii e siècle, un ensemble de rites accomplis par le mari pendant la grossesse, l'accouchement de l'épouse et la période post-natale. « Au même temps que la femme est délivrée, note Rochefort, le mari se met au lit, pour s'y plaindre et faire l'accouchée [...]. On lui fait faire diète dix ou douze jour […] Lire la suite

DYADE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 864 mots

La dyade est l'archétype de tous les aspects symboliques, conceptuels et logiques que porte le nombre deux : dualité, duplicité, contrariété, aporicité, symétrie, gémellité, complémentarité, antagonisme, ambivalence, etc. C'est l'archétype qui régit les formes et les processus de symétrisation, de polarisation, d'opposition, d'union, de séparation, de domination, de conjonction, de disjonction, et […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-25 janvier 2022 France. Adoption de la loi sur le passe vaccinal.

Le lendemain, celui-ci reconnaît devant l’Assemblée nationale une « symbolique » qu’il affirme « regretter ». Le 20, Jean Castex présente les étapes de l’allègement des contraintes sanitaires. Il annonce la suppression des jauges dans les lieux accueillant du public, la fin de l’obligation du télétravail et du port du masque en extérieur pour le 2 février, la réouverture des discothèques, l’autorisation de concerts avec un public debout, la fin de l’interdiction de consommer dans les cinémas et les transports collectifs et debout dans les cafés et les restaurants pour le 16 février. […] Lire la suite

3 février 2021 France. Condamnation de l'État pour faute dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Le tribunal administratif de Paris condamne l’État à verser 1 euro symbolique aux associations environnementales requérantes – Notre affaire à tous, Greenpeace, Oxfam France et la Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l’homme – pour « ses carences fautives dans le respect de ses engagements en matière de lutte contre le réchauffement climatique ». […] Lire la suite

10 janvier 2021 Corée du Nord. Nomination de Kim Jong-un au poste de secrétaire général du Parti du travail.

Ce titre symbolique le place au même niveau que son père Kim Jong-il et que son grand-père Kim Il-sung. Au pouvoir depuis décembre 2011, Kim Jong-un avait été nommé premier secrétaire en avril 2012, puis président du parti en mai 2016, le poste de secrétaire général restant vacant.  […] Lire la suite

20 septembre 2020 Thaïlande. Pose symbolique d'une plaque commémorative devant le palais royal.

Les étudiants qui manifestent depuis juillet contre le régime monarchique scellent dans le sol devant le palais royal, à Bangkok, une plaque portant l’inscription : « Ce pays appartient au peuple et non au roi. » Celle-ci est la réplique d’une plaque posée en 1936 pour commémorer un coup d’État antiroyaliste survenu en 1932, qui avait été retirée en 2017. […] Lire la suite

8 avril 2019 États-Unis – Iran. Placement des Gardiens de la révolution sur la liste des organisations terroristes.

Cette décision qui reste symbolique est sans précédent, concernant une organisation paramilitaire dépendant d’une institution étatique – en l’occurrence le Guide de la révolution et chef de l’État iranien Ali Khamenei. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Angèle KREMER-MARIETTI, « SYMBOLIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolique/