PHALLIQUE SYMBOLE

HINDOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 9 181 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le liṅga »  : […] Si, dans les temples vishnouites, l'image centrale, celle du sanctuaire principal, représente souvent Viṣṇu- Nārāyaṇa endormi sur son serpent, la forme schématique du liṅga est celle qui rend le mieux compte de l'atmosphère śivaïte. Sur les reliefs ou les statues de bronze, on voit fréquemment le dieu dansant le taṇḍava , ou assis, en compagnie de son épouse Pārvatī , sur le dos de sa monture, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hindouisme/#i_11828

LIṄGA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 548 mots

Dans l'hindouisme, le signe quasi exclusif du dieu Shiva : le membre viril symbolisé par une pierre dressée. Le linga ( liṅga , mot sanskrit qui veut dire : « signe », « symbole distinctif ») est l'objet principal du culte dans les temples shivaïtes, dans les sanctuaires et au foyer familial, les représentations anthropomorphes de Shiva étant plus rares. La yoni , qui est le symbole de l'organe se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linga/#i_11828

PHALLUS

  • Écrit par 
  • Claude CONTÉ, 
  • Maurice OLENDER, 
  • Moustapha SAFOUAN
  •  • 5 741 mots

Objet d'élaborations multiples, le phallus n'apparaît, dans l'Antiquité, ni comme une évidence anatomique ni comme un donné biologique. Né d'une vision physiologique qui prédisposait l'organe viril à devenir une abstraction métaphysique, le phallus grec a pu, jusqu'à nos jours, inspirer de nombreuses allégories. C'est que le phallus a été pensé au cœur d'une biologie aristotélicienne qui considér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phallus/#i_11828

PRIAPE

  • Écrit par 
  • Maurice OLENDER
  •  • 967 mots

Étrange est le destin de ce petit dieu nommé Priape, que les auteurs anciens et modernes n'ont cessé de confondre avec d'autres figures de la sexualité, avec Pan ou les satyres, mais aussi avec son père Dionysos ou avec Hermaphrodite. Cela tient sans doute à ce que la marque congénitale de Priape est un membre viril démesuré et à ce que l'on a souvent eu tendance à identifier à ce dieu ithyphalliq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/priape/#i_11828

RÓHEIM GEZA (1891-1953)

  • Écrit par 
  • Roger DADOUN
  •  • 1 776 mots

Dans le chapitre « La théorie ontogénétique de la culture »  : […] S'inspirant des mœurs de primates décrits par Darwin et T. W. Atkinson, Freud construit dans Totem et Tabou son schéma de la horde originaire : un père jaloux et tout-puissant s'approprie toutes les femmes et chasse, tue ou châtre ses fils devenus ses rivaux ; ces derniers se liguent un jour contre lui et le tuent ; ce meurtre originaire serait l'acte inaugural de la société humaine, de la cultur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geza-roheim/#i_11828

ŚIVA ou SHIVA ET SHIVAÏSME

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 8 174 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le liṅga »  : […] La représentation la plus commune de Śiva est une pierre de forme cylindrique, émergeant d'un disque légèrement évidé en forme de bassin pourvu d'un versoir, et reposant sur un socle rond ou quadrangulaire. Une première interprétation consiste à voir dans cette pierre, appelée liṅga , une représentation phallique ; le disque médian, appelé yoni , représenterait le sexe féminin. Cette interprétatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siva-shiva-et-shivaisme/#i_11828