ALEXIEVITCH SVETLANA (1948- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La fin de la grande utopie

Les six livres écrits par Svetlana Alexievitch se font écho et forment une fresque de la période soviétique considérée sous l’angle des catastrophes qui ont secoué le pays – fresque intitulée « Les voix de la grande utopie ». Elle présente un tableau de la Seconde Guerre mondiale vue par les combattantes dans La guerre n’a pas un visage de femme (U vojny ne ženskoe lico, 1985) et vue par les enfants dans Les Derniers Témoins (Poslednie svideteli, 1985). Les Cercueils de zinc (Cinkovye mal’čiki, 1991) évoquent la « sale guerre » d’Afghanistan, une période oubliée par les autorités et qui ne fait pas l’objet d’un culte comme la « grande guerre patriotique » contre le nazisme. Ensorcelés par la mort (1993) est consacré aux personnes qui se sont suicidées, soit parce qu’elles se trouvaient dans une impasse sociale, soit par désespoir existentiel. La Supplication (Černobyl’skaja molitva, 1997) évoque les sacrifiés de Tchernobyl – en particulier les liquidateurs qui intervinrent sur les lieux de la catastrophe. La Fin de l’homme rouge ou le Temps du désenchantement (Vremja second hand ili konec krasnogo čeloveka, 2013), couronné par le prix Médicis essai 2013 (qui s’ajoute à de nombreuses distinctions internationales), décrit un large spectre de réactions aux putschs de 1991 et 1993, à l’émergence de la nouvelle Russie – avec ses valeurs si étrangères aux valeurs soviétiques –, et à la guerre de Tchétchénie.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences en littérature et culture russes, Sorbonne université

Classification

Autres références

«  ALEXIEVITCH SVETLANA (1948- )  » est également traité dans :

LA SUPPLICATION (S. Alexievitch) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Virginie SYMANIEC
  •  • 708 mots
  •  • 1 média

Tchernobyl est située en Ukraine, à 40 kilomètres de la frontière sud de la Biélorussie, à 135 kilomètres de Gomel (Biélorussie), à 150 kilomètres de Kiev (Ukraine), à 600 kilomètres de Moscou (Russie) et à 2 000 kilomètres de Paris. Le 26 avril 1986, lorsque le réacteur d […] Lire la suite

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 104 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La prose documentaire et de témoignage  »  : […] On retrouve cette volonté de savoir à la source de la prose documentaire, littérature-vérité décrivant l’envers du tableau officiel – qui concerne le plus souvent les marges de la société et des microcosmes fermés sur eux-mêmes, qu’ils soient masculins ou féminins. À la fin de la perestroïka, les courts romans de Sergueï Kalédine sont les plus représentatifs de cette veine, qui décrit dans un styl […] Lire la suite

Pour citer l’article

Hélène MÉLAT, « ALEXIEVITCH SVETLANA (1948- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/svetlana-alexievitch/