SURVEILLANCE DES INSECTES VECTEURS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des nouveaux outils de détection

Au-delà des techniques classiques de surveillance vectorielle, d’autres stratégies ont été mises en place. C’est notamment le cas avec le développement de systèmes de veille citoyenne où chacun peut apporter sa contribution à la surveillance des vecteurs circulants, en particulier pour les espèces considérées comme étant les plus à risque. En France, il existe notamment des applications permettant de transmettre des photographies de moustiques via son smartphone, notamment pour signaler la présence d’Aedes albopictus sur un territoire donné. Ce système a notamment été mis en place par l’EID Atlantique via l’application IMoustique® qui permet, en plus de signaler la présence de moustiques, de s’initier à la reconnaissance des principales espèces de moustiques présentes sur le territoire. Ce type d’application ne se limite pas à la surveillance des moustiques. Par exemple, en 2020, le ministère des Solidarités et de la Santé, l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) et d’autres partenaires ont lancé l’application Signalement Tique, qui permet de signaler une piqûre de tiques, voire par la suite d’envoyer le spécimen à un laboratoire de référence. L’application vise également à renforcer la prévention et l’information des citoyens sur les maladies transmises par les tiques. Cette surveillance des tiques est renforcée par le réseau Sentinelle, système de surveillance épidémiologique en temps réel impliquant des médecins référents équitablement répartis sur le territoire. Ce réseau répertorie notamment l’incidence de la maladie de Lyme qui, corrélée à une surveillance des tiques, permet un suivi actualisé de la localisation et de la propagation du couple vecteur-pathogène.

La télédétection appliquée à la surveillance des vecteurs se développe également en complément, voire en remplacement des techniques plus classiques. Plus rapide à mettre en place que ces dernières et réalisable à large échelle, elle nécessite néanmoins des outils technologiques performants. Elle se définit par la mesure de grandeurs physiques caractéristiques des objets ou des phénomènes étudiés, par l'intermédiaire d'instruments de mesure n'ayant pas de contact avec l'objet étudié (mesure à distance) tels que lasers, radars, satellites... La télédétection moderne intègre généralement des traitements numériques des informations récoltées. La mise en relation des données télédétectées avec des observations entomologiques peut contribuer à améliorer les connaissances sur l’écologie des vecteurs et permettre de développer des modèles prédictifs de la dynamique de leurs populations. Les exemples d’outils de télédétection dans le cadre de la surveillance vectorielle sont nombreux. Il existe, par exemple, des méthodes optiques innovantes fondées sur la spectroscopie ainsi que des stratégies d’analyse associées pour identifier des espèces volantes grâce à leur signature spectrale (mesure de l’émission électromagnétique caractéristique d'un objet en fonction de la longueur d'onde) et par la fréquence de vibration de leurs ailes, en utilisant un télescope et une lunette astronomique, couplés à une caméra CCD. D’autres travaux visent à modéliser la dynamique spatiale et temporelle d'une maladie à transmission vectorielle comme la dengue, à partir de données environnementales extraites d'images de télédétection. Un modèle de diffusion, établi sur des données entomologiques et sur des paramètres environnementaux – favorables ou non à la propagation du vecteur – issus d'une image satellite, est proposé pour décrire la dynamique des moustiques vecteurs de la maladie. L’analyse des données permet ensuite de décrire les processus de transmission entre les hôtes et les vecteurs.

Télédétection de l’habitat favorable au vecteur du paludisme

Photographie : Télédétection de l’habitat favorable au vecteur du paludisme

Le suivi par satellite des caractéristiques au sol de cette région de Guyane – humidité, type de végétation – permet de déterminer la probabilité de présence de l'anophèle vecteur Anopheles aquasalis, et donc la probabilité de transmission du paludisme. En saison des pluies, la... 

Crédits : Adde et al/ Archive ouverte HAL, hal-01382408 ; CC BY

Afficher

Télédétection du passage d’un insecte volant

Photographie : Télédétection du passage d’un insecte volant

Le spectre de vibration des ailes d'un insecte est une sorte de signature de l'espèce. Il peut être visualisé par télédétection et utilisé pour son identification. La détection s'effectue grâce à un montage comprenant un télescope et une lunette astronomique connectés à un détecteur... 

Crédits : Benoît K. KOUAKOU et al./ Afrique SCIENCE 12(5), 2016

Afficher

D’autres approches consistent à utiliser des drones équipés de caméras afin d’obtenir des images en ultrahaute définition d’une parcelle de terrain déterminée. Une fois les images collectées, un algorithme de détection permet d’analyser les résultats à partir de la structure de l’insecte recherché. Il existe également des approches couplant télédétection et modélisation spatiale. Ces modèles sont notamment utilisés pour prédire la dynamique de moustiques vecteurs et des maladies associées en développant des outils de modélisation du risque spatio-temporel d’un vecteur donné intégrant, par exemple, les variables météorologiques des températures et des précipitations.

Tous ces aspects et méthodes de la surveillance [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Piège à lumière

Piège à lumière
Crédits : Bernard Dupont/ Flickr ; CC-BY-SA

photographie

Piège à aspiration

Piège à aspiration
Crédits : CDC

photographie

Types de pièges à moustiques

Types de pièges à moustiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Télédétection de l’habitat favorable au vecteur du paludisme

Télédétection de l’habitat favorable au vecteur du paludisme
Crédits : Adde et al/ Archive ouverte HAL, hal-01382408 ; CC BY

carte

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : virologiste, maître de conférences, université de Montpellier

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Yannick SIMONIN, « SURVEILLANCE DES INSECTES VECTEURS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/surveillance-des-insectes-vecteurs/