SURSAUT RADIO RAPIDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La découverte des FRB par des radioastronomes

L'observation des ondes radio en provenance du ciel est une formidable mine d'informations sur les phénomènes cosmiques. Les nuages d'hydrogène de notre galaxie et le Soleil ont été les premières sources identifiées. On observe aussi des émissions radio provenant des planètes du système solaire (dont la Terre), d'étoiles, de la matière tombant dans des trous noirs, ou d'astres très petits et très énergétiques comme les pulsars. Ces derniers sont des étoiles en fin de vie essentiellement formées de neutrons, d'environ une masse solaire, mais d'un rayon ne dépassant pas vingt kilomètres, et tournant sur elles-mêmes en moins d'une seconde. On les a découverts en 1967 grâce à leurs émissions radio ; les télescopes actuels permettent leur observation, ce qui ne paraissait pas envisageable à cette époque.

Les ondes radio cosmiques varient sur des échelles de temps très variables : celles des trous noirs fluctuent à l'échelle de mois ou de jours au gré de ce qui y tombe ; les émissions des pulsars sont modulées par la rotation rapide de l'étoile, on observe donc des signaux se répétant périodiquement.

En 2007, Duncan Lorimer et ses collègues de l'observatoire de Parkes, en Australie, ont cherché des signaux très courts, se produisant éventuellement une seule fois. Ils n'avaient pas d'idée préconçue sur ce qu'ils cherchaient. Ils découvrirent deux types de signaux. L'un était d'origine terrestre. L'autre semblait avoir une origine cosmique, mais avec une caractéristique très étonnante : l'analyse selon les méthodes classiques développées pour l'étude des pulsars (analyse dite standard) indiquait une provenance très lointaine, au sein d’une galaxie distante de plus d’un milliard d'années-lumière. Or seuls les signaux radio brefs en provenance de notre galaxie – et donc de sources situées [...]

Radiotélescope de Parkes (Australie)

Radiotélescope de Parkes (Australie)

Photographie

Les sursauts radio rapides ont été découverts pour la première fois par le radiotélescope de Parkes. Cette antenne de 64 m de diamètre est opérationnelle depuis 1961. Outre la détection de ces ondes radio cosmiques extrêmement brèves, cet instrument a permis un grand relevé des galaxies... 

Crédits : Science Photo Library/ AKG-images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Radiotélescope de Parkes (Australie)

Radiotélescope de Parkes (Australie)
Crédits : Science Photo Library/ AKG-images

photographie

Sursauts radio rapides

Sursauts radio rapides
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Sursauts radio rapides : contribution à leur dispersion dans l’espace

Sursauts radio rapides : contribution à leur dispersion dans l’espace
Crédits : Encyclopædia Universalis France ; photos : NASA

dessin





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Fabrice MOTTEZ, « SURSAUT RADIO RAPIDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sursauts-radio-rapides/