Super flumina Babylonis, CHANT GRÉGORIEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Langage

Le chant grégorien utilise, au-dessus des notes à chanter, une notation - les neumes (du grec neuma, «signe», «geste») - issue à la fois de la chironomie (les hauteurs de notes sont indiquées par les gestes du chef de chant) et des signes de la prosodie grecque (qui repose sur l'inclinaison des lettres de l'alphabet). On peut ainsi considérer les premiers neumes comme une imprécise sténographie musicale, une sténographie qui suppose par ailleurs une forte tradition orale et la connaissance, par les chantres, des diverses mélodies et de leurs intervalles exacts.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Super flumina Babylonis, CHANT GRÉGORIEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/super-flumina-babylonis-chant-gregorien/