SULFATES

ALUMINIUM

  • Écrit par 
  • Robert GADEAU, 
  • Robert GUILLOT
  •  • 9 640 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les composés de l'aluminium »  : […] Dans tous ses composés, l'aluminium est trivalent. Des composés monovalents existent à température élevée. Une autre caractéristique de l'aluminium est d'avoir un hydroxyde amphotère, qui donne des sels avec les acides forts et des aluminates avec les bases fortes. Parmi les très nombreux composés de l'aluminium, seuls seront traités ici ceux qui ont une utilisation industrielle. Le fluorure AlF 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aluminium/#i_2987

BAÏKAL LAC

  • Écrit par 
  • Laure ARJAKOVSKY, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 4 056 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des décennies de pollution »  : […] Dans les années 1950, Nikita Khrouchtchev, dirigeant du Parti communiste de l'U.R.S.S., déclarait : « Le Baïkal doit lui aussi se mettre au travail. » En 1954, des experts soviétiques exploraient le lac pour étudier la possibilité d'implanter une usine de cellulose. Les officiels étaient convaincus qu'en mélangeant la pulpe des pins à l'eau du lac, claire comme le cristal et pratiquement déminéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-baikal/#i_2987

BÉTON

  • Écrit par 
  • Jean-Michel TORRENTI
  •  • 8 159 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Durabilité »  : […] La durabilité des structures en béton est maintenant devenue un point important, y compris dans l'approche normative des ouvrages, ne serait-ce que parce que les réparations ont un coût non négligeable. Ainsi, les Eurocodes (règles européennes de construction) définissent la notion de durée d'utilisation de projet, durée pour laquelle la structure doit être dimensionnée de sorte que sa détériorat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beton/#i_2987

CADMIUM

  • Écrit par 
  • Alexandre TRICOT
  •  • 8 045 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Production de l'éponge de cadmium »  : […] L'élaboration du zinc s'opère suivant deux voies métallurgiques : la voie sèche, désignée plus spécialement par « extraction par voie thermique » ou « pyrométallurgie », et la voie humide, le plus souvent désignée par « hydrométallurgie ». Les minerais sulfurés de zinc – les blendes – sont concentrés à la mine par flottation (laveries) et livrés aux usines métallurgiques du zinc sous une forme pul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cadmium/#i_2987

CHROME

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL
  •  • 3 869 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sels chromiques »  : […] Les sels de chrome (III) résultent de l'oxydation des sels chromeux ou de la réduction des chromates en milieu acide. Ils sont stables à l'air, paramagnétiques et donnent un très grand nombre de complexes hexacoordinés qui possèdent eux aussi trois électrons célibataires (d'où un moment magnétique voisin de 3,87 magnétons de Bohr). Le sesquioxyde Cr 2 O 3 provient de la réduction d'un bichromate […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chrome/#i_2987

CUIVRE

  • Écrit par 
  • C.I.C.L.A., 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 8 199 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Composés du cuivre »  : […] Le cuivre est moins utilisé sous forme de sel que sous forme métallique. Le métal à l'état pur présente des propriétés de catalyseur mises à profit par certaines industries, la pétroléochimie notamment. Le plus employé des sels de cuivre est le sulfate, qui est à la base de la bouillie bordelaise, dans laquelle l'acidité du sulfate est neutralisée par de la chaux. Ce produit est employé en agric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuivre/#i_2987

NICKEL

  • Écrit par 
  • Jacques GRILLIAT, 
  • Bernard PIRE, 
  • Michel RABINOVITCH, 
  • Jacques SALBAING
  •  • 4 769 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Composés du nickel »  : […] Le nickel forme des composés dans lesquels il a la valence 0, 2, 3 ou 4, la valence 2 étant la valence normale. Le protoxyde de nickel NiO peut être obtenu par calcination d'un sel (nitrate, carbonate, sulfate) ou par oxydation du sulfure de nickel. Il est soluble dans les acides minéraux, mais n'est pas soluble dans l'eau. Il est utilisé dans l'industrie de l'émaillage, de la poterie, et comme ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nickel/#i_2987

PAPIER

  • Écrit par 
  • Gérard COSTE
  •  • 4 545 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mise au point des procédés chimiques »  : […] Dans la seconde moitié du xix e  siècle, des procédés chimiques sont également mis au point pour obtenir des fibres à partir du bois – les pâtes chimiques. Ils permettent d'augmenter considérablement la solidité des papiers, et par là même leur vitesse de production. Ces développements sont rendus possibles par les travaux des chimistes de l'époqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papier/#i_2987

PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES

  • Écrit par 
  • Karine DESBOEUFS, 
  • Jean-François DOUSSIN
  •  • 6 937 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Composition des principales particules secondaires »  : […] Les particules secondaires sont, par définition, le résultat de la conversion au sein de l’atmosphère d’espèces gazeuses en particules. Leur production est l’une des manifestations les plus visibles de la chimie atmosphérique. Selon le nombre d’espèces mises en jeu et leurs caractéristiques de réactivité, la nature chimique des particules qui en résultent est très variée. Les plus petites particu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-atmospheriques/#i_2987

RADIUM

  • Écrit par 
  • Georges BOUISSIÈRES
  •  • 2 336 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] Conformément à sa position dans le groupe IIa de la classification périodique, la structure électronique du radium est : [Rn] + 7 s 2 . C'est l'élément le plus électropositif des métaux alcalino-terreux. Le potentiel normal calculé du couple Ra 2+ /Ra est E H  = — 2,92 V ; le potentiel de demi-vague correspondant à la décharge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radium/#i_2987

SOLS - Microbiologie

  • Écrit par 
  • Yvon DOMMERGUES
  •  • 7 159 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Influence des micro-organismes sur les plantes »  : […] On vient de voir comment la végétation influe sur les micro-organismes non symbiotiques du sol. Inversement, ces micro-organismes affectent directement la croissance et le développement des plantes. Cette action peut être bénéfique ou nuisible. Sont bénéfiques pour les plantes les processus suivants : – l'apport d'azote résultant de la fixation d'azote par des bactéries rhizosphériques (fixation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-microbiologie/#i_2987

SOUFRE

  • Écrit par 
  • Fernande CHATAGNER, 
  • René LECLERCQ, 
  • Noël LOZAC'H, 
  • Serge MASSON
  •  • 6 532 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Réduction des sulfates et leur utilisation »  : […] À l'exception de l'incorporation directe des sulfates dans des molécules organiques pour la formation des esters sulfuriques, l'utilisation des sulfates nécessite leur réduction préalable en sulfites, et leur « activation » par des enzymes qui consomment de l'ATP . Il s'agit alors du métabolisme « assimilatoire » existant en particulier dans la levure. Chez les animaux supérieurs, la réduction du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soufre/#i_2987

SULFATES NATURELS

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 2 043 mots
  •  • 5 médias

Les sulfates sont les sels de l'acide sulfurique (cf. acide sulfurique ). Dans la nature, le groupe des sulfates compte de nombreuses espèces minéralogiques (plus de 200), parmi lesquelles un peu plus d'une vingtaine – dont le tableau donne les principales caractéristiques – ont une réelle importance géologique ou économique. Des considérations d'ordre physique et surtou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfates-naturels/#i_2987

TERRE BOULE DE NEIGE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 7 133 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les glaciations, un accélérateur d’évolution des êtres vivants ? »  : […] Dès 1964, Brian Harland et Martin Rudwick supposent une chute de la productivité et de la biodiversité lors d’une glaciation généralisée à cause du froid intense et de l’abaissement du niveau de la mer qui aurait fait disparaître la plupart des écosystèmes marins. Ils suggèrent que l’élévation du niveau marin au cours de la déglaciation aurait submergé de grands espaces et « recréé une variété d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese-de-la-terre-boule-de-neige/#i_2987