STYLE, ARTISTE ET SOCIÉTÉ, Meyer SchapiroFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De l'art abstrait à la signification de l'art du passé

Treize études publiées en anglais entre 1940 et 1969 ont été traduites pour composer ce recueil qui réserve aux artistes eux-mêmes – c'est ce que laisse entendre le titre – le soin d'arbitrer entre le style et la société. Deux aspects majeurs de l'œuvre de Schapiro ont cependant été écartés de l'ouvrage : sa réflexion sur l'art de son temps, formulée dans Nature de l'art abstrait (1937), puis dans l'essai Sur l'humanité de l'art abstrait (1960) ; les écrits de jeunesse sur l'art roman – et notamment l'étude sur les sculptures de Moissac (1931) et l'essai capital de 1939, From Mozarabic to Romanesque in Silos (De l'art mozarabe au roman à Silos). Mais nous retrouvons ces deux références centrales chez Schapiro dans les trois premiers essais, qui concernent la sémiotique de l'art visuel et la notion de style. Le ton théorique de ces études ne doit pas tromper : il s'agissait moins pour Schapiro de fixer un cadre méthodologique exclusif que d'ouvrir des voies d'analyse en soulevant un certain nombre de problèmes. D'abord, celui des éléments non mimétiques du signe iconique – comme le cadre ou le fond – et de leur rôle dans la constitution du signe. Dans ce premier texte sur la sémiotique des arts visuels et (bien que de manière moins axiomatique) dans sa réflexion sur la notion de « style », Schapiro utilise toutes les ressources du critique d'art moderne qu'il était pour introduire de nouveaux éléments susceptibles d'enrichir l'analyse des significations recélées par les œuvres médiévales. Ce qui peut apparaître comme un pur élément formel sans signification, la « substance imageante » d'une œuvre, c'est-à-dire les lignes, les hachures et les taches d'encre ou de peinture, ou en sculpture la matière modelée ou taillée, est, comme Schapiro le souligne, converti par l'artiste en éléments positifs de représentation. Inversant la perspective historique, Schapiro montre comment la fonction de ces éléments non mimétiques dans l'art abstrait du xxe siècle, permet de découvrir leur fonction expressive dans l'art figuratif du passé.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : ancien pensionnaire à l'Institut national d'histoire de l'art, chargé de cours à l'École du Louvre

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

François-René MARTIN, « STYLE, ARTISTE ET SOCIÉTÉ, Meyer Schapiro - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/style-artiste-et-societe/