STRATOSPHÈRE & STRATOPAUSE

AÉRONOMIE

  • Écrit par 
  • Gaston KOCKARTS
  •  • 4 141 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Formation de nouveaux constituants »  : […] Comme le rayonnement solaire est capable de photodissocier et d'ioniser certains constituants atmosphériques, il est évident que les produits de ces processus peuvent réagir chimiquement avec d'autres composés et donner naissance à toute une chimie aéronomique qui est parfois difficile à réaliser au laboratoire, car les conditions de température et de pression rencontrées dans les diverses régio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aeronomie/#i_20330

ANTICYCLONES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 100 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Anticyclones d’origine dynamique »  : […] Contrairement aux anticyclones thermiques, les anticyclones d’origine dynamique sont des anticyclones à cœur chaud. Ils peuvent se former n'importe où sur le globe. Mais les plus importants se trouvent au niveau des tropiques où leurs courants d’air descendants compensent les nombreux courants ascendants prenant naissance dans les orages des régions équatoriales. Ces anticyclones permanents ou qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticyclones/#i_20330

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique

  • Écrit par 
  • Bernard GOSSET
  •  • 7 258 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Structure verticale de l'atmosphère »  : […] Les nombreuses mesures déjà effectuées dans la haute atmosphère permettent de se faire une idée de la répartition verticale des températures. Diverses tentatives ont été faites pour définir une stratification verticale type de l'atmosphère. Après bien des controverses, la nomenclature la plus généralement admise actuellement fut recommandée par l'Union internationale de géodésie et de géophysique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-la-couche-atmospherique/#i_20330

ATMOSPHÈRE - Chimie

  • Écrit par 
  • Marcel NICOLET
  •  • 3 572 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les composés oxygénés de l'azote et la chimie stratosphérique »  : […] L'importance des oxydes d'azote se manifeste par le cycle catalytique entre le monoxyde, NO, et le dioxyde, NO 2  : Ce cycle conduirait à une destruction considérable de l'ozone s'il n'était tempéré par la photodissociation de NO 2 dans le champ de radiation du soleil. On a en effet, sous l'influence du rayonnement de longueurs d'onde inférieures à 400 nm, une photodissociation très rapide qui l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-chimie/#i_20330

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 794 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les modèles climatiques »  : […] Sur quels modèles les scientifiques fondent-ils leurs conclusions ? Certes, la température moyenne à la surface du globe, paramètre de l'état climatique, dépend des facteurs globaux que sont l'irradiance solaire, l'albédo planétaire (le facteur « parasol »), et le facteur « effet de serre ». En fait, bien que cette paramétrisation (modèle à dimension zéro) soit instructive, les simulations modern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique/#i_20330

CRUTZEN PAUL (1933- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 372 mots

Météorologue et chimiste néerlandais né à Amsterdam. Paul Crutzen obtient un doctorat en météorologie de l'université de Stockholm (Suède) en 1973. Il a effectué une grande partie de sa carrière au Centre national de recherches atmosphériques (N.C.A.R.) de Boulder (Colorado), avant de diriger l'institut Max-Planck de chimie, à Mayence (Allemagne). Les contributions de Crutzen au développement de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-crutzen/#i_20330

ENVIRONNEMENT GLOBAL

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'ozone de la stratosphère »  : […] Alors que nous respirons l' oxygène sous forme de molécule diatomique O 2 , cette molécule peut dans certaines conditions être dissociée pour donner des atomes « libres » d'oxygène, capables de s'associer avec une molécule intacte O 2 pour former l'ozone O 3 . Cette réaction peut être le fait d'une décharge électrique ou, dans la stratosphère, d'un rayonnement ultraviolet, comme l'a montré le ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-global/#i_20330

FARMAN JOSEPH CHARLES (1930-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 430 mots

Scientifique britannique spécialiste de l’atmosphère, Joseph Farman découvrit au-dessus de l’Antarctique un « trou » dans la couche d’ozone de la haute atmosphère. Ses observations apportèrent la preuve que la production croissante de chlorofluorocarbures (CFC) par les activités humaines contribuait à la destruction de l’ozone stratosphérique et confirmèrent les recherches menées auparavant par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-charles-farman/#i_20330

MÉGIE GÉRARD (1946-2004)

  • Écrit par 
  • Marie-Lise CHANIN
  •  • 803 mots

Physicien de l'atmosphère, Gérard Mégie est né à Paris le 1 er  juin 1945. Diplômé de l'École polytechnique (1965), il rédige une thèse concernant l'origine des espèces métalliques présentes dans la haute atmosphère : grâce au sondage de l'atmosphère par lidar ( light detection and ranging ) qu'il contribue à développer, il élucide la plupart des que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-megie/#i_20330

MOLINA MARIO (1943- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 342 mots

Chimiste mexicain né le 19 mars 1943 à Mexico. Mario Molina fait ses études de chimie physique à l'université de Californie à Berkeley (États-Unis). Après avoir travaillé avec Frank Sherwood Rowland à l'université de Californie à Irvine, il est professeur à l'institut de technologie du Massachusetts (M.I.T.), à Cambridge. En 1930, le physicien britannique Sydney Chapman propose une théorie photoch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-molina/#i_20330

OZONE ATMOSPHÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 296 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La formation de l'ozone »  : […] Le mécanisme de la production de l'ozone stratosphérique a été élucidé dès 1930 par le géophysicien britannique Sydney Chapman. Pour fabriquer cette molécule constituée de trois atomes d'oxygène, il faut des atomes d'oxygène libres. Aux longueurs d'onde inférieures à 240 nm (énergie E du photon supérieure à 5 électronvolts [eV]), le rayonnement U.V. peut dissocier les moléc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ozone-atmospherique/#i_20330

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Dérivés du soufre, de l'azote, du fluor »  : […] L' anhydride sulfureux (SO 2 ) constitue le polluant atmosphérique dont l'impact sur l'ensemble des êtres vivants est de loin le plus préoccupant. Ce gaz se transforme rapidement dans l'air en acide sulfurique, très hygroscopique, qui joue un rôle essentiel dans la formation des smogs acides, brouillards propres aux milieux urbains des régions à climat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_20330

PRESSION ATMOSPHÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 2 534 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les variations de la pression avec l’altitude  »  : […] En 1648, en effectuant des mesures à la base et au sommet du Puy-de-Dôme, près de Clermont-Ferrand, puis de la tour Saint-Jacques à Paris, Blaise Pascal et Florin Périer mettent en évidence les variations de la pression avec l’altitude. Dès 1783, Jacques-Alexandre-César Charles embarque un baromètre à bord d’une montgolfière pour évaluer l’altitude atteinte. En 1804, ce système permet à Louis-Jose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pression-atmospherique/#i_20330

ROWLAND FRANCK SHERWOOD (1927-2012)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 352 mots
  •  • 1 média

Chimiste américain né le 28 juin 1927 à Delaware (Ohio), Frank Sherwood Rowland fait ses études de chimie à l'université de Chicago où il obtient un doctorat en 1952. Il poursuit ses recherches au département de chimie de l'université de Californie à Irvine. Il a été, de 1992 à 1994, président de la très puissante Association américaine pour l'avancement des sciences. En 1930, le physicien britan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franck-sherwood-rowland/#i_20330

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 12 516 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre «  Structure de la planète »  : […] Les anneaux qui auréolent Saturne lui confèrent une apparence unique dans le système solaire. Cependant, la planète proprement dite présente de grandes similitudes avec Jupiter (cf.  jupiter , tabl. 1 ). Ses dimensions sont presque les mêmes  : son rayon équatorial – 60 268 kilomètres – est égal à 9,45 rayons terrestres, au lieu de 11,21 pour Jupiter. Sa masse est de l'or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/#i_20330

TEISSERENC DE BORT LÉON (1855-1913)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 647 mots

Léon Teisserenc de Bort est un météorologue français, né à Paris le 5 novembre 1855 et mort à Cannes le 2 janvier 1913. Son nom reste dans l'histoire de la météorologie grâce à ses travaux sur la haute atmosphère, la stratosphère. Cependant, ses études sur les variations physiques et dynamiques de la basse atmosphère ont été déterminantes car il avait compris que leur compréhension était la base […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-teisserenc-de-bort/#i_20330

TEMPÉRATURE (météorologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 2 547 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les différentes couches de l’atmosphère météorologique »  : […] Pour effectuer une mesure fine des variations de la température avec l’altitude, l’outil de base est la radiosonde placée sous un ballon météorologique gonflé à l’hélium. Des stations de radiosondage sont réparties dans le monde entier et fournissent des mesures jusqu’à une trentaine de kilomètres d’altitude. La France possède dix-neuf stations de radiosondage qui font partie de ce réseau : sept […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temperature-meteorologie/#i_20330

TERRE - Bilan énergétique

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 4 163 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Phénomènes au sein de l'atmosphère et à la surface »  : […] Par ciel clair, la partie visible du rayonnement solaire, qui contient la plus grande part de son flux énergétique, traverse l'atmosphère avec peu de pertes. Aux longueurs d'onde inférieures à 0,31 μm de l'ultraviolet, la couche d'ozone (située entre 15 et 50 km d'altitude) est pratiquement opaque : le flux absorbé, 12 watts par mètre carré, échauffe la stratosphère . Dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-bilan-energetique/#i_20330

TROU DANS LA COUCHE D'OZONE

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 314 mots
  •  • 1 média

L'ozone (O 3 ) situé dans la stratosphère joue un rôle protecteur en absorbant les rayons ultraviolets. Une diminution de sa teneur a pour conséquence d'augmenter le bombardement de la surface terrestre par les U.V., ce qui a des effets néfastes sur tous les êtres vivants. En 1974, Mario Molina et Franck Sherwood Rowland démontrent que les chlorofluorocarbures (CFC) produits par les activités huma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trou-dans-la-couche-d-ozone/#i_20330


Affichage 

Circulation stratosphérique

graphique

Schéma de la circulation stratosphérique expliquant le transport d'aéropolluants émis dans l'hémisphère Nord vers la stratosphère antarctique (d'après F Ramade, « Écotoxicologie », Masson, 1992) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Couche d'ozone

vidéo

Rôle protecteur de la couche d'ozone Les menaces qui pèsent sur elleL'ozone est une molécule gazeuse composée de trois atomes d'oxygène Il se concentre naturellement dans la stratosphère pour y former une véritable coucheLorsque les rayons ultraviolets touchent l'atmosphère, ils provoquent... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Nomenclature aéronomique

graphique

Nomenclature aéronomique fondée sur la distribution verticale de la température 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sturcture verticale de l’atmosphère

graphique

90 p 100 de l'atmosphère se situe au-dessous de 16 kilomètres et 99 p 100 au-dessous de 30 kilomètres Les phénomènes météorologiques se produisent dans les deux premières couches de l'atmosphère : la troposphère et la basse stratosphère 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Trou d'ozone au-dessus de l'Antarctique

dessin

Images de la densité d'ozone au-dessus de l'Antarctique, les 27 septembre 2002 et 2007, à différentes altitudes de la stratosphère (le disque blanc central correspond à une absence de mesures) Depuis 1987, la destruction de l'ozone stratosphérique se poursuit avec des fluctuations d'une... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Circulation stratosphérique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Couche d'ozone
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Nomenclature aéronomique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Sturcture verticale de l’atmosphère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Trou d'ozone au-dessus de l'Antarctique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin