STRATIGRAPHIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Stratigraphie : outils pour établir une chronologie

Stratigraphie : outils pour établir une chronologie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Stratigraphie : échelle des temps géologiques

Stratigraphie : échelle des temps géologiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Stratigraphie : grandes coupures géologiques en fonction de l'histoire de la biosphère

Stratigraphie : grandes coupures géologiques en fonction de l'histoire de la biosphère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Formation des strates

Facteurs qualitatifs

La formation des terrains géologiques met en jeu un agent de production, un agent de transport et un milieu de dépôt. Chacun d'eux imprime son empreinte dans la roche qui se constitue. Les strates formées permettront au stratigraphe des reconstitutions environnementales fondées sur la reconnaissance de ces empreintes.

Le milieu le plus répandu de mise en place des strates est le milieu océanique au fond duquel s'accumulent les sédiments marins. L'océan intervient encore comme agent de transport mais aussi comme siège d'une production non négligeable d'éléments sédimentaires (tests carbonatés, phosphatés, siliceux). Les sédiments peuvent être constitués de particules solides provenant de l'érosion : ce sont les sédiments détritiques (sable, argile détritique) ; ils peuvent provenir de l'accumulation de produits issus de réactions chimiques (sels, oxydes, hydroxydes, carbonates, voire silicates comme les argiles authigènes c'est-à-dire formées sur place) : ce sont les sédiments authigènes ; enfin, ils peuvent résulter de l'accumulation de constituants d'origine biologique : ce sont les sédiments biogènes. D'autres milieux liquides (lacs, fleuves, marais) donnent lieu à des accumulations sédimentaires.

L'atmosphère peut intervenir comme agent de transport (actif ou passif) dans la réalisation de sédiments : sédiments détritiques éoliens, cendres volcaniques produisant des niveaux pyroclastiques (cinérites sur le continent, bentonites dans les océans). Un agent de production (gaz, liquides chargés d'ions, roches) original est l'activité magmatique qui transfère des éléments localisées dans les zones profondes de la Terre vers ses couches externes.

Principe de superposition

Pour reconstituer l'histoire de la Terre d'après les strates, le stratigraphe étudie des successions dans lesquelles il applique le principe de superposition. Celui-ci utilise le fait que les couches [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  STRATIGRAPHIE  » est également traité dans :

STÉNON INVENTE LA STRATIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 254 mots
  •  • 1 média

Dès 1667, le savant danois Niels Steensen (1638-1686) – en français Nicolas Sténon – introduit dans un ouvrage d'anatomie les notions et les termes de « strates » et de « sédiments ». Selon lui, les couches du sous-sol sont d'anciens sédiments qui se sont peu à peu déposés au fond de l'eau et indurés, et ces strates contiennent les restes d'animaux aquatiques.En 1669, dans son ouvrage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stenon-invente-la-stratigraphie/#i_19892

ARCHIAC ADOLPHE DESMIER DE SAINT-SIMON vicomte d' (1802-1868)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 372 mots

Géologue français. Préparé par ses études à une carrière militaire, il quitte l'armée en 1830 pour se consacrer entièrement à la géologie. Les premiers travaux de d'Archiac ont été des monographies régionales précises et détaillées. Il a d'abord fait une Description du département de l'Aisne , où il établit une échelle stratigraphique sommaire des formations géologiques de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archiac-adolphe-desmier-de-saint-simon-vicomte-d/#i_19892

BASSIN SÉDIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 4 690 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les caractéristiques générales »  : […] Les bassins sédimentaires correspondent à des unités structurales originales dont il convient de rappeler les caractéristiques indispensables à la compréhension de leur relief structural. Des séries sédimentaires primaire, secondaire et tertiaire, plus ou moins représentées et diversement combinées selon les cas, constituent un matériel rocheux dont l'épaisseur peut atteindre plusieurs milliers d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bassin-sedimentaire/#i_19892

CAMBRIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 174 mots

Cambrien est le nom donné, au xix e  siècle, par Adam Sedgwick à une série stratigraphique du nord du pays de Galles. Ce nom vient de Cambria / Cumbria , formes latines du mot celte qui désigne cette région. Le Cambrien correspond au premier système de l'ère paléozoïque (ère primaire) et s'étend de — 5 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cambrien/#i_19892

CARBONIFÈRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 167 mots

C'est dès le xviii e  siècle que Richard Kirwan a introduit le terme carbonifère pour désigner des roches productrices de charbon et le mot a désigné les dépôts houillers de Grande-Bretagne et d'Europe occidentale à partir du xix e  siècle. Aujourd'hui, le Carbonifère représente un système de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbonifere/#i_19892

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les grandes subdivisions du Cénozoïque »  : […] C'est l'étude des assises sédimentaires marines d'Europe plus récentes que la craie (en latin creta , dont le terme Crétacé est dérivé), affleurant principalement dans les bassins de Londres, de Paris et de Belgique, qui a conduit à l'établissement des fondements de la stratigraphie moderne grâce aux travaux d'Alcide d'Orbigny, père du concept d'étage (1852-1854), et de Char […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenozoique/#i_19892

CONTINENTALES SÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 1 039 mots

Les séries géologiques continentales impliquent une grande stabilité des conditions de dépôt continentales, mais en même temps un enfoncement plus ou moins continu nécessaire au piégeage des sédiments provenant des secteurs érodés voisins. Sur les plates-formes épicontinentales d'Europe occidentale, ces conditions de dépôt sont de courte durée et n'ont que rarement donné naissance à de véritables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/series-continentales/#i_19892

CRÉTACÉ

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 1 046 mots

Le Crétacé représente le dernier système du Mésozoïque (ère secondaire) et le plus long, s'étendant de — 145,5 (± 4) millions d'années (Ma) à — 65,5 (± 0,3) Ma, soit 80 Ma. Il est subdivisé en deux sous-systèmes : le Crétacé inférieur, qui comprend les étages Berriasien, Valanginien, Hauterivien, Barrémien, Aptien et Albien ; le Crétacé supérieur avec les étages du Cénomanien, Turonien, Coniacie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cretace/#i_19892

CUVILLIER JEAN (1899-1969)

  • Écrit par 
  • Agnès BEAUGRAND
  •  • 504 mots

Né à Ambleteuse (Pas-de-Calais), d'une famille d'instituteurs, l'enfance de Jean Cuvillier se déroula en Picardie, d'où il vint faire ses études supérieures à la Sorbonne ; en 1922, licencié ès sciences naturelles, il est nommé professeur au lycée français du Caire, où il enseigne jusqu'en 1930. Il entreprend en même temps, sur le conseil de ses maîtres E. Haug et le père Teilhard de Chardin, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cuvillier/#i_19892

DATATION PAR LES FOSSILES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 123 mots

Dès les années 1790, le topographe anglais William Smith (1769-1839) constate empiriquement que les strates sédimentaires sont caractérisées par des assemblages de fossiles correspondant à des périodes géologiques distinctes. Cela ouvre la voie à une reconstitution de l'histoire géologique d'une région au moyen des fossiles qu'on y trouve, et à la réalisation de cartes géologiques montrant la dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/datation-par-les-fossiles/#i_19892

DEPÉRET CHARLES (1854-1929)

  • Écrit par 
  • François CABANE
  •  • 298 mots

Médecin et géologue français. Docteur ès sciences naturelles à Paris en 1885, professeur de géographie physique et géologie à l'université de Lyon dont il devint par la suite le doyen, Depéret étudia la géologie de cette région et on lui doit, en particulier, la carte géologique du Massif central, de la vallée du Rhône, des Alpes ; il mit au point une importante théorie sur l'âge des terrasses des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-deperet/#i_19892

DÉVONIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 229 mots

Le terme Dévonien a été proposé par Adam Sedgwick et Roderick Impey Murchison en 1839 pour désigner la série stratigraphique marine du Devon, dans le sud-ouest de l'Angleterre, qui s'est avérée être contemporaine des Vieux Grès Rouges du pays de Galles, du nord de l'Angleterre et d'Écosse. Il représente un système de l'ère paléozoïque (ère primaire), situé entre le Silurien et le Carbonifère. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devonien/#i_19892

FOSSILES

  • Écrit par 
  • Raymond FURON, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Utilité des fossiles »  : […] Les fossiles sont utilisés à plusieurs fins : paléontologie et études de l'évolution, stratigraphie, géologie appliquée, paléogéographie. Les géologues ont pu établir une échelle stratigraphique de valeur mondiale en utilisant leurs observations sur le terrain et en constatant que les couches successives de l'écorce terrestre renfermaient des faunes et des flores différentes ; d'autre part, les mê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fossiles/#i_19892

FOSSILES CARACTÉRISTIQUES

  • Écrit par 
  • Alain DENIS
  •  • 268 mots

Fossiles, ou mieux associations de fossiles, servant de repères pour définir un niveau géologique déterminé et permettant ensuite de proposer des corrélations interrégionales et intercontinentales. Les fossiles caractéristiques doivent présenter une large distribution géographique, une tolérance écologique importante, une certaine abondance, un taux d'évolution rapide ainsi que des caractères morp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fossiles-caracteristiques/#i_19892

FOSSILES DE FACIÈS

  • Écrit par 
  • Alain DENIS
  •  • 140 mots

Encore appelés fossiles indicateurs de faciès, les fossiles de faciès sont des espèces fossiles limitées à certains types de sédiments (faciès) et pouvant donner des indications relatives à la genèse du dépôt. Leur distribution locale est étroitement liée aux conditions physiques, chimiques et biologiques de l'environnement. Par comparaison avec les formes actuelles, ces fossiles nous renseignent, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fossiles-de-facies/#i_19892

GÉOCHRONOLOGIE ou DATATION, géologie

  • Écrit par 
  • René LÉTOLLE
  •  • 1 909 mots
  •  • 3 médias

La géochronologie est la branche de la géologie qui a pour objet la datation des diverses formations de la croûte terrestre. À côté de la géochronologie « relative », fondée essentiellement sur la stratigraphie et le paléomagnétisme, la géochronologie « absolue » et, plus précisément, la radiochronologie visent à obtenir des estimations quantitatives de l'âge des événements géologiques. On expose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geochronologie-datation/#i_19892

GÉOLOGIE - Géologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 5 630 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Sédimentologie, paléontologie et géologie historique »  : […] La géologie historique, parfois qualifiée de géologie événementielle, a pour but d'établir la succession des âges géologiques. Elle étudie l'histoire de la Terre en établissant un catalogue temporel organisé de la succession des grands événements géologiques. Avant même que la radioactivité ne fournisse les outils de datation absolue, la succession des strates sédimentaires et leur contenu en fos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-contemporaine/#i_19892

GLACIATION ORDOVICIENNE

  • Écrit par 
  • Jean-François GHIENNE
  •  • 1 031 mots
  •  • 5 médias

Les glaciations ponctuent l’histoire de la Terre depuis plus de deux milliards d’années. De vastes calottes de glace, aussi appelées inlandsis, se développent alors sur les continents. La dernière grande période de glaciation commence il y a 34 millions d’années (Ma) avec la croissance de l’inlandsis antarctique. Bien avant cela, au Paléozoïque inférieur, des inlandsis d’envergure équivalente s’é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciation-ordovicienne/#i_19892

GONDWANA

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK, 
  • Michel WATERLOT
  •  • 2 441 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Stratigraphie des formations gondwaniennes »  : […] De manière générale, les séries gondwaniennes reposent, le plus souvent en discordance, sur des formations précambriennes et paléozoïques. Elles s'étagent du Carbonifère supérieur au sommet du Jurassique, donc pendant une durée de l'ordre de 150 millions d'années. Ensuite, la dispersion des continents a déterminé dans chacun d'eux des histoires géologiques différentes, donc des dépôts différent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gondwana/#i_19892

HALL JAMES (1811-1898)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 298 mots

Géologue et paléontologue américain, J. Hall a établi les fondements de la stratigraphie du Paléozoïque des États-Unis et décrit les faunes de cette époque. C'est le précurseur des Geological Surveys des États-Unis et le fondateur des Congrès géologiques internationaux dont il organisa le premier à Paris en 1878. Entré dès sa vingt-cinquième année au Geological Survey de New York, il y restera jus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-hall/#i_19892

HARD-GROUNDS

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 419 mots

Les hard-grounds sont des surfaces lithifiées dues à la cimentation précoce du sédiment par des carbonates, des phosphates ou des hydroxydes de fer avant leur enfouissement sous de nouveaux apports sédimentaires. On reconnaît les hard-grounds dans les séries calcaires anciennes, actuellement entièrement indurées, à leurs perforations et à leurs encroûtements qui montrent que le sédiment était cime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hard-grounds/#i_19892

HAUG ÉMILE (1861-1927)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 491 mots

Géologue français, né dans le Bas-Rhin. Sa carrière scientifique a été fortement marquée par les événements politiques qui ont agité la première partie de sa vie. Après l'annexion de l'Alsace, Haug doit prendre la nationalité allemande, et c'est dans ces conditions qu'il termine une licence de sciences naturelles à l'université de Strasbourg. Il est ensuite attaché comme assistant au laboratoire d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-haug/#i_19892

JURA

  • Écrit par 
  • Georges CHABOT, 
  • Paul CLAVAL, 
  • André GUILLAUME, 
  • Solange GUILLAUME, 
  • Philippe HEBEISEN, 
  • Patrick RÉRAT
  • , Universalis
  •  • 4 795 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Stratigraphie »  : […] Les terrains primaires cristallins (gneiss, micaschistes, granites) n'affleurent que dans le massif de la Serre et l'île Crémieu ; mais ils ont été atteints par des sondages (Lons-le-Saunier et Essavilly). Ces formations ont subi l'orogenèse hercynienne. Le Carbonifère , reconnu par des sondages (Lons-le-Saunier), montre seulement des niveaux d'âge sté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jura/#i_19892

JURASSIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 1 087 mots

Succédant au Trias et précédant le Crétacé, le Jurassique correspond au deuxième système du Mésozoïque (ère secondaire), qui s'étale de — 199,6 (± 0,3) millions d'années (Ma) à — 145,5 (± 4) Ma, soit une durée d'environ 55 Ma. Le terme « Jura Kalkstein », proposé par Alexander von Humboldt en 1799 pour désigner des dépôts sédimentaires carbonatés du Jura, fut repris en 1829 par Alexandre Brongnia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurassique/#i_19892

LACUNES, stratigraphie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 710 mots

La sédimentation des séries anciennes n'a pas été toujours et partout continue. Dans un bassin marin, les courants de marée peuvent être localement assez puissants pour entraîner tout le matériel sédimentaire au fur et à mesure de sa formation. Il y a alors absence (lacune) de sédimentation dans ce secteur du bassin. L'écoulement du temps que traduit soit l'épaisseur de sédiment, soit la successio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lacunes-stratigraphie/#i_19892

MARINES SÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 918 mots

Les séries sédimentaires qui se sont déposées en milieu marin sont les mieux connues et bénéficient d'une véritable priorité puisqu'elles seules peuvent fournir aux stratigraphes les références nécessaires au découpage en étages de l'histoire du globe. Mais ce sont surtout les faciès de plates-formes de faible profondeur qui ont été utilisés pour la définition des successions stratigraphiques de r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/series-marines/#i_19892

MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 3 910 mots

Dans le chapitre « Les indices géologiques des variations du niveau de la mer »  : […] L'océan s'est formé il y a plus de quatre milliards d'années, lorsque la Terre, qui s'était individualisée au sein du système solaire, s'est refroidie. Si les géochimistes ont pu démontrer que des éléments volatils se dégagent encore des profondeurs, le volume d'eau émis à ce titre est minime, de sorte que le volume de l'hydrosphère (les océans, les eaux douces et les glaces continentales) est res […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retraits-et-avancees-des-mers/#i_19892

MÉSOZOÏQUE ou ÈRE SECONDAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 8 315 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La vie »  : […] Dans le domaine marin, la vie au Mésozoïque est très diversifiée. Les principales classes de mollusques sont bien représentées (lamellibranches, gastéropodes) mais ce sont les céphalopodes qui caractérisent cette ère. Parmi eux, les bélemnites, qui ressemblaient probablement aux seiches actuelles, proliféraient. On retrouve fréquemment leur rostre calcitique fossilisé. Les ammonites, quant à elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesozoique-ere-secondaire/#i_19892

MICROPALÉONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Madeleine NEUMANN
  •  • 4 015 mots

La micropaléontologie est l'étude des restes fossiles de taille microscopique, d'origine animale ou végétale, provenant de micro-organismes ou étant des micro-constituants d'organismes plus grands. Ses applications sont celles de la paléontologie, dont elle ne se distingue que par la taille des objets étudiés. Elle en diffère par les techniques d'études, puisque la taille des organismes observés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/micropaleontologie/#i_19892

MONTAGNES - Formation des chaînes de montagnes

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Maurice MATTAUER, 
  • Jacques-Louis MERCIER
  •  • 11 316 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les cycles orogéniques »  : […] On appelle cycle orogénique le laps de temps pendant lequel se prépare, se développe, s'achève, s'érode une chaîne de montagnes. Sont donc inclus non seulement les temps de déformation, d'orogenèse, mais aussi : les temps de sédimentation, de lithogenèse antérieurs et les temps d'érosion. Parti de la pénéplaine du cycle précédent, chaque cycle retourne à une pénéplaine ; le cycle alpin n'est donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-formation-des-chaines-de-montagnes/#i_19892

NANNOFOSSILES

  • Écrit par 
  • Alain DENIS
  •  • 181 mots

Très petits microfossiles (de 2 à 15 μm ; 10 μm en moyenne), à la limite du pouvoir séparateur du microscope optique, les nannofossiles sont étudiés au microscope électronique. Ils comprennent les coccolithes, les hystricosphères, les radiolaires, les chitinozoaires, etc. Ils sont soit siliceux comme les radiolaires et les hystricosphères, soit calcaires comme les coccolithes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nannofossiles/#i_19892

NÉOGÈNE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 1 104 mots

Le Néogène est la plus récente des deux périodes (systèmes) de l'ère cénozoïque. Il débute il y a 23 millions d'années (Ma). La base du système est marquée par une inversion du champ magnétique terrestre connue sous le nom de Chron C6n.2n. Selon la tendance actuelle, le Néogène inclut l'époque récente mais certains auteurs nomment Quaternaire les derniers 2,6 ou 1,8 Ma. Le terme Néogène, dont l'ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neogene/#i_19892

ORDOVICIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 010 mots
  •  • 1 média

Le terme Ordovicien, formé d'après le nom de la tribu celte des Ordovices, a été créé au xix e  siècle par Charles Lapworth pour désigner une série stratigraphique du nord du pays de Galles. Il représente un des systèmes du Paléozoïque (ère primaire). Situé entre le Cambrien et le Silurien, il s'étend de — 488,3 millions d'années (Ma) à —443,7 M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordovicien/#i_19892

OURAL

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 4 070 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Stratigraphie »  : […] L'Oural présente une épaisse succession montant du Précambrien au Paléozoïque supérieur. Le Précambrien affleure largement dans l'Oural occidental (anticlinorium de Bachkirie). L'Archéen est représenté par les gneiss et les migmatites du complexe de Taratach. Le Protérozoïque comprend trois séries, débutant toutes par des discordances, épaisses au total de plus de 8 500 mètres, qui sont de bas en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oural/#i_19892

PALÉOGÈNE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 1 078 mots

Le paléogène est la plus ancienne des deux périodes (systèmes) de l'ère cénozoïque. Il s'étend de — 65,5 millions d'années (Ma) à - 23 Ma, soit une durée de 42,5 Ma. Sa limite inférieure, qui est aussi celle qui sépare les ères mésozoïque (ère secondaire des anciens auteurs) et cénozoïque (ères tertiaire et quaternaire des anciens auteurs), coïncide avec la collision d'une météorite avec la Terre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleogene/#i_19892

PALÉOMAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VALET
  •  • 5 029 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Décrire le champ magnétique dans le passé »  : […] Le champ magnétique terrestre observé à travers une fenêtre de quelques milliers d’années se résume au champ créé par un dipôle axial centré sur l’axe de rotation. En revanche, une photographie instantanée indique qu’il est composé à 80-90 p. 100 d’une partie dipolaire et que les 10-20 p. 100 restants ne sont pas dipolaires et varient rapidement dans le temps et dans l’espace ; c’est la raison pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleomagnetisme/#i_19892

PALÉONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Jean PIVETEAU
  •  • 11 007 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Histoire des idées »  : […] L'histoire des fossiles et l'histoire de la Terre sont étroitement mêlées, comme nous allons le voir en retraçant l'évolution des idées sur les rapports de l'une et de l'autre. L'abbé Giraud-Soulavie peut être considéré comme le véritable fondateur de la paléontologie stratigraphique. Dans son ouvrage sur l' Histoire naturelle de la France méridionale (1780-1783), il établit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleontologie/#i_19892

PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 10 606 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Chronologie et subdivisions »  : […] Le Paléozoïque est découpé en trois « sous-ères » : le Paléozoïque inférieur, représenté par les systèmes Cambrien (de — 542 à — 488 Ma) et Ordovicien (de — 488 à — 443 Ma) ; le Paléozoïque moyen, avec le Silurien (de — 443 à — 416 Ma) et le Dévonien (de — 416 à — 359 Ma) ; enfin, le Paléozoïque supérieur, comprenant le Carbonifère (de — 359 à — 299 Ma) et le Permien (de — 299 à — 251 Ma). Ces tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleozoique-ere-primaire/#i_19892

PERMIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 051 mots

C'est au xix e  siècle que Roderick Murchison, en tournée dans la Russie impériale, introduit le terme Permien pour désigner un ensemble de terrains affleurant de la Volga à l'Oural et de la mer Blanche aux steppes d'Orenburg. Ce terme est issu de celui de l'ancien royaume finno-hongrois Permya et non de la ville de Perm. Le Permien représente le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/permien/#i_19892

QUATERNAIRE

  • Écrit par 
  • Maurice TAÏEB
  •  • 1 078 mots

Le terme quaternaire a été créé en 1829 par le géologue français Jules Desnoyers pour décrire les formations les plus récentes du bassin de Paris. Il représente la période de temps la plus récente et la plus courte de l'échelle stratigraphique. Il est essentiellement caractérisé par des cycles climatiques (alternance de phases glaciaires et interglaciaires), liés à des changements globaux, et par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quaternaire/#i_19892

ROCHES (Classification) - Roches sédimentaires

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 4 542 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Roches sédimentaires et géologie générale »  : […] Les roches sédimentaires, même lorsqu'elles ont été soumises à un début de métamorphisme, conservent des traces des conditions qui ont présidé à leur formation. Elles enregistrent de plus la plupart des événements qui ont suivi leur dépôt. C'est grâce à elles que l'histoire de la Terre peut être déchiffrée. Elles sont habituellement stratifiées et ordonnées en séquences qui soulignent les modific […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-sedimentaires/#i_19892

SILURIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 014 mots

Le terme silurien, dérivé du nom de la tribu celte des Silures, a été proposé en 1835 par Roderick Murchison pour désigner une série stratigraphique de la Bordure galloise, en Angleterre. Le Silurien représente le système du Paléozoïque (ère primaire) qui est situé entre l'Ordovicien et le Dévonien. Il s'étend de — 443,7 millions d'années (Ma) à — 416 Ma , soit une durée de quelque 28 Ma. C'est l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silurien/#i_19892

STADE NOTION DE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 1 126 mots

En tenant compte de l'arbitraire qui s'attache à toute tentative de définition d'un concept, dans la mesure où elle opère par réduction à partir des prémisses, il semblerait que la notion de stade présente deux applications bien distinctes autour desquelles se distribuent diverses disciplines intéressées : dans les notions de direction et d'organisation. Si l'on considère, en effet, l'importance d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notion-de-stade/#i_19892

STRATIGRAPHIQUES CORRÉLATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 904 mots

L'étude de l'histoire de la Terre enregistrée dans les strates sédimentaires (stratigraphie) repose sur deux démarches méthodologiques : celle qui établit un découpage chronologique aussi détaillé qu'il est possible et celle qui permet de relier les dépôts contemporains ou d'âge différent entre des sites plus ou moins éloignés. Les moyens de corrélation (géochronologiques, lithologiques, paléontol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/correlations-stratigraphiques/#i_19892

STROMATOLITHES ou STROMATOLITES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 411 mots

De structure laminaire, avec des couches sombres et claires ondulant parallèlement, les stromatolithes ont été d'abord connus comme des fossiles généralement calcaires. La forme souvent complexe de ces édifices exclut l'hypothèse d'un simple concrétionnement. L'origine biochimique des stromatolithes a été confirmée par l'observation locale d'abondants fantômes de filaments, semblables à ceux des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stromatolithes-stromatolites/#i_19892

TERRE - La planète Terre

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean KOVALEVSKY, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 12 049 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Première approche, qualitative, du temps géologique ; l'évolution »  : […] De l'étude des strates – ce sera la stratigraphie – naît une chronologie relative, chaque couche étant reconnue comme plus récente que celle qu'elle surmonte et plus ancienne que celle qui lui est superposée. On sut ainsi reconnaître le plus ancien du plus récent, mais sans en avoir la mesure ; cela suffit cependant pour élaborer un calendrier géologique, avec des divisions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-la-planete-terre/#i_19892

TRIAS

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 966 mots

Le Trias représente le premier système du Mésozoïque (ère secondaire) et s'étale de — 251 (± 0,4) millions d'années (Ma) à — 199,6 (± 0,3) Ma, soit une durée de quelque 52 Ma. Ce terme a été défini pour la première fois par Friedrich August von Alberti pour désigner trois formations connues dans le sud de l'Allemagne et constituant le « Trias germanique » : le Bundsandstein, constitué de grès rou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trias/#i_19892

UHLE MAX (1856-1944)

  • Écrit par 
  • Danièle LAVALLÉE
  •  • 105 mots

Max Uhle fut un anthropologue allemand. Auteur de très nombreuses études sur divers sites archéologiques d'Argentine, de Bolivie ( Die Ruinenstaette von Tiahuanaco , 1892), du Chili et, surtout, du Pérou. Pachacámac , publié en 1898, constitue la première étude stra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-uhle/#i_19892

Voir aussi

Pour citer l’article

Gilles Serge ODIN, « STRATIGRAPHIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stratigraphie/