STRATÉGIE SOCIALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La notion de stratégie, enchaînement ordonné de « choix » conscients, guidés par le calcul rationnel ou par des motivations éthiques et affectives, est associée à la tradition intellectualiste et subjectiviste qui, de René Descartes à Jean-Paul Sartre, a dominé la philosophie occidentale. Dans La Distinction (1979), Pierre Bourdieu reconnaît à Sartre « le mérite d’avoir donné une formulation ultra-conséquente de la philosophie de l’action qu’acceptent, presque toujours implicitement, ceux qui décrivent les pratiques comme des stratégies explicitement orientées par référence à des fins explicitement posées par un libre projet ». Souvent associée à la notion d’acteur, elle connaît aujourd’hui un regain de faveur avec le retour du sujet consécutif aux procès sans sujet des années 1960 et à la vogue de la théorie de l’action rationnelle.

L’usage a priori paradoxal qu’en fait Bourdieu pour désigner les lignes d’action objectivement orientées que les agents sociaux construisent sans cesse dans la pratique et en pratiques correspond au double refus du subjectivisme sartrien et de l’objectivisme structuraliste : il s’agit d’échapper à l’alternative du structuralisme sans sujet et de la philosophie du sujet, du sujet sartrien et du support de structure althussérien, d’une vision finaliste de la pratique (où les acteurs agissent en connaissance de cause) et d’une conception mécaniste de la pratique (où les agents agissent sous la contrainte directe de causes) ou, plus prosaïquement, aux oppositions de sens commun entre liberté et déterminisme, individu et société, acteur et structure, micro et macro, etc.

Si le passage analytique de la règle à la stratégie marque une rupt [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  STRATÉGIE SOCIALE  » est également traité dans :

CONFORMISME (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michel CHAMBON, 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 1 022 mots

Dans le chapitre « Les motivations à se conformer »  : […] La tendance à imiter autrui a d'abord été mise sur le compte d'une suggestibilité propre à certains humains voire d'un instinct fondamental partagé par tous. Toutefois, les psychologues sociaux ont très tôt abandonné l'idée d'un individu soumis passivement à l'influence de ses congénères au profit de la conception d'un individu actif développant sa vision du monde tout en intégrant le contexte soc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conformisme-psychologie/#i_56870

Pour citer l’article

Gérard MAUGER, « STRATÉGIE SOCIALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/strategie-sociale/